Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1486 - le dernier en 1542


Mariage de Henri VII Tudor avec Élisabeth d'York

Henri VII Tudor épouse en 1486 Élisabeth d'York, fille d'Édouard IV d'York et d'Élisabeth Woodville. Leurs enfants sont :


Mariage de Thomas Boleyn avec Élisabeth Howard

Thomas Boleyn, 1er comte de Wiltshire, épouse Élisabeth Howard. Leurs enfants sont :


Naissance d'Anne Boleyn

Anne Boleyn naît en 1501 ou 1507, fille de Thomas Boleyn et d'Élisabeth Howard.

Elle nait :


Anne Boleyn aux Pays-Bas

En Europe, le professionnalisme et le charme de Thomas Boleyn lui valent de nombreux admirateurs dont Marguerite d'Autriche régente des Pays-Bas. Elle offre à sa fille une place parmi ses dames de compagnie.

Normalement, une jeune fille doit avoir 12 ans pour se voir offrir un tel honneur, mais il est possible qu'Anne Boleyn soit plus jeune. Elle fait bonne impression aux Pays-Bas avec ses bonnes manières et sa rigueur à l'étude,

Anne Boleyn vit aux Pays-Bas à partir du printemps 1513.


Anne Boleyn en France

Thomas Boleyn, son père, envoie Anne Boleyn poursuivre ses études à Paris à l'hiver 1514.

Elle est nommée dame de compagnie de Claude de France. Elle est interprète chaque fois qu'un visiteur anglais de haut rang se présente à la cour française.

Durant cette période, elle approfondit sa connaissance du français et acquiert une connaissance de la culture et de l'étiquette françaises. Elle développe aussi un intérêt pour la mode et la philosophie de la religion qui veut une réforme de l'Église.


Retour d'Anne Boleyn en Angleterre

Anne Boleyn est rappelée en Angleterre à l'hiver 1521 par Thomas Boleyn, son père.

Elle quitte Calais, encore possession anglaise, en janvier 1522.


Représentation du ballet Château Vert

En 1522, Mary Boleyn, Anne Boleyn et Jane Parker sont choisie pour incarner l'une des 7 Vertus dans le ballet Château Vert.


Henri VIII Tudor amoureux de Anne Boleyn

En 1527, les alliances espagnoles d'Henri VIII Tudor se dégradent, puisque Charles Quint n'a pas voulu épouser sa fille : Marie Ire Tudor.

De plus, sa femme Catherine d'Aragon, n'a donné naissance, hormis la petite Marie Ire Tudor, qu'à des enfants mort-nés entre 1511 et 1514. Son état de santé ne permet plus d'espérer qu'elle puisse avoir d'autres enfants.

Henri VIII Tudor pense que l'Angleterre n'acceptera pas Marie Ire Tudor, une femme, pour monarque.

Il semble nécessaire que le couple royal ait un fils.

Henri VIII Tudor, qui désire ardemment ce fils, tombe éperdument amoureux d'Anne Boleyn, jeune et coquette beauté irlandaise, dame d'honneur de la reine.

Henri VIII Tudor souhaite l'épouser pour avoir d'elle un héritier légitime.

Il demande le divorce d'avec Catherine d'Aragon.

Les contradictions de la Bible sont le sujet majeur de la procédure de divorce :

Le divorce d'avec Catherine d'Aragon est basé sur la supposition qu'ils n'ont pas eu de fils parce qu'il a désobéi aux Écritures en épousant la veuve de son frère, ce que Catherine aurait été, si Arthur Tudor et elle avaient consommé leur mariage.

Pour sauver son mariage avec Henri VIII Tudor, et les droits de Marie Ire Tudor, sa fille, Catherine d'Aragon soutient qu'elle et Arthur n'ont partagé leur lit que pendant 7 jours et que son mariage avec Arthur Tudor n'a pas été consommé.

Le point principal, à savoir si Henri VIII Tudor a trouvé Catherine vierge lors de leur nuit de noce, n'a jamais été évoqué.

Henri VIII Tudor ordonne que des draps tachés de sang, de la nuit de noce de son frère, soient exhibés dans son palais comme preuve de la consommation. Comment et pourquoi ces draps auraient-ils été conservés ?

Thomas Wolsey est chargé d'entamer les négociations avec la curie romaine.

Contrairement à Mary Tudor, son épouse, Charles Brandon approuve entièrement le divorce d'Henri VIII Tudor avec Catherine d'Aragon.


Démission de Thomas Wolsey comme Lord-Chancelier

Thomas More Lord-Chancelier

Thomas Wolsey est soucieux de ne pas mécontenter Clément VII qui n'est pas décidé à accorder le divorce à Henri VIII Tudor. L'affaire traîne pendant deux années jusqu'à l'automne 1529.

Poussé par les partisans d'Anne Boleyn, Thomas Wolsey perd l'estime d'Henri VIII Tudor qui le démet de ses fonctions de Lord-Chancelier.

En dépit des services rendus naguère par Thomas Wolsey, Charles Brandon n'a aucun scrupule à s'en prendre à Thomas Wolsey lorsque sa disgrâce est imminente.

Le cardinal, qui connaissait bien le passé de Charles Brandon, lui reproche son ingratitude: Sans moi, simple cardinal, vous n'auriez plus à présent de tête sur vos épaules, ni de langue pour vous permettre de me dénoncer sans remords.

Le 22 septembre 1529, Thomas Wolsey doit remettre les sceaux du royaume à Thomas Howard et à Charles Brandon.

Le 9 octobre 1529, Henri VIII Tudor cite Thomas Wolsey devant sa cour de justice et lance contre lui une procédure de praemunire, accusation de félonie.

Le 25 octobre 1529, Thomas More est nommé Lord chancelier.

Le 30 octobre 1529, la juridiction privée du roi prononce la confiscation des biens du cardinal dont la résidence du Palais de Whitehall, où Henri VIII Tudor décide de s'installer à la place du Palais de Westminster.

Puis, un nouveau parlement ayant été convoqué le 3 novembre 1529, les parlementaires dressent une liste de 49 chefs d'accusation à son encontre.

Henri VIII permet à Thomas Wolsey d'abord de se retirer, avec une pension, dans sa résidence d'Esher, au sud-ouest de Londres, mais poursuivi par la haine de clan Howard et de ses alliés, il est finalement relégué dans son archevêché de York.


George Boleyn Diplomate en France

George Boleyn parfait son éducation à l'Université d'Oxford, contrairement à ses sœurs qui sont envoyées à l'étranger.

George Boleyn devient membre du conseil privé du roi Henri VIII Tudor.

En décembre 1529, George Boleyn est envoyé comme diplomate en France, peut-être grâce à l'influence de sa sœur Anne Boleyn.

Anne Boleyn peint quelques années après sa mort

Mariage de Henri VIII Tudor avec Anne Boleyn

La favorite Anne annonce qu'elle attend un bébé. À ce moment, Henri VIII Tudor décide que l'enfant naîtra dans la légitimité.

Henri VIII Tudor épouse dans l'intimité à Westminster le 25 janvier 1533 Anne Boleyn, marquise de Pembroke, fille de Thomas Boleyn, Comte de Wiltshire et d'Ormonde et d'Élisabeth Howard. Leurs enfants sont :

Lors du couronnement de la nouvelle reine, Charles Brandon a la charge de High Steward.

Henri VIII Tudor charge Charles Brandon de renvoyer le personnel de Catherine d'Aragon. Il est écœuré par cette tâche.


Jeanne Seymour Dame d'honneur d'Anne Boleyn

Jeanne Seymour devient Dame d'honneur d'Anne Boleyn.


Thomas Cranmer Archevêque de Cantorbéry

Thomas Cranmer, professeur à l'université de Cambridge, est nommé archevêque de Cantorbéry par Henri VIII Tudor. Thomas Cranmer valide l'union d'Henri VIII Tudor avec Anne Boleyn le 23 mai 1533.


Excommunication d'Henri VIII Tudor, d'Anne Boleyn et de Thomas Cranmer

Schisme de l'église anglican

Henri VIII ne peut obtenir de Clément VII son divorce d'avec Catherine d'Aragon, en partie du fait du soutien de Charles Quint à cette dernière, à une époque où Clément ne peut s'opposer à l'empereur

Le 11 juillet 1533, Clément VII excommunie Henri VIII Tudor, Anne Boleyn et Thomas Cranmer, c'est la rupture avec Rome.

En 1533 Henri VIII décide de passer outre, et de rompre avec le catholicisme pour fonder l'Église anglicane.

Thomas Cromwell théorise le fait que l'Angleterre est un empire ne dépendant d'aucune puissance étrangère, a fortiori du pape.

Le Parlement d'Angleterre soustrait l'église de ce royaume à l'obéissance du pape.

Juridiquement, la réforme de l'Église anglicane passe par le transfert des revenus d'église du pape à Henri VIII Tudor et surtout l'interdiction des appels au pape en 1533, ce qui a pour effet d'empêcher Rome d'intervenir dans les divorces.

Charles Brandon est partisan de la réforme religieuse du roi, et reçoit une large part des terres confisquées aux communautés ecclésiastiques.


Naissance d'Élisabeth Ire Tudor

Élisabeth Ire Tudor naît en 1533, fille d'Henri VIII Tudor et d'Anne Boleyn. Elle est élevée dans la religion protestante.


Liaison d'Henri VIII Tudor avec Margaret Shelton

Exil de Jane Parker

Henri VIII Tudor a une liaison entre 1534 et 1535 avec Margaret Shelton, cousine d'Anne Boleyn et de Mary Boleyn.

Jane Parker et Anne Boleyn complotent pour bannir de la Cour une des jeunes maîtresses d'Henri VIII Tudor, en 1534.

Quand Henry découvrit qu'elles sont impliquées dans l'affaire, Jane Parker est exilée pendant quelques mois.


Mort de Catherine d'Aragon

Catherine d'Aragon meurt le 7 janvier 1536 d'un cancer.

Lorsqu'ils apprennent la nouvelle, Anne Boleyn et Henri VIII Tudor revêtent des vêtements jaune clair. Certains historiens en déduisent que c'est une démonstration publique de joie, mais d'autres remarquent que le jaune est la couleur nationale de deuil à cette époque et qu'il est porté en signe de respect pour le défunt.

Il est douteux que le couple royal décide de célébrer publiquement la mort de Catherine, car Henri la considère après tout comme la reine douairière et la veuve de son frère Arthur.


Rencontre d'Henri VIII Tudor avec Jeanne Seymour

Henri VIII Tudor semble s'intéresser pour la première fois à Jeanne Seymour en février 1536. Jeanne Seymour est pâle et blonde, au contraire d'Anne Boleyn, brune et au teint olivâtre.


Thomas Cromwell Baron

Dissolution des monastères

Thomas Cromwell devient Baron en 1536.

Thomas Cromwell appuie Henri VIII Tudor dans la déposition d'Anne Boleyn et son remplacement par Jeanne Seymour.

Thomas Cromwell lance la dissolution des monastères à l'hiver 1536. Il a une certaine propension à s'attribuer des biens d'Église.

Sa promotion et sa politique lui valent des ennemis.

Son rôle politique s'appuie sur un réseau d'humanistes qui relaie par l'imprimerie l'esprit de réforme :

Thomas Cromwell ménage Érasme dans une affaire de pension supprimée.


Mort de George Boleyn

Exil de Thomas Boleyn

Exécution d'Anne Boleyn

George Boleyn est arrêté en mai 1536 et emprisonné à la Tour de Londres.

Jane Parker, épouse de George, affirme que lui et sa sœur Anne Boleyn ont eu une relation incestueuse depuis l'hiver 1535, ce qui sous-entend que George aurait été le père biologique du fœtus qu'Anne Boleyn a perdu plus tôt en 1536.

Ces rumeurs apportent un prétexte légal aux ennemis des Boleyns. On peut penser que le témoignage de Jane est motivé :

Les accusations n'étaient pas totalement acceptées par la population, et n'étaient répétées comme des faits que par les extrémistes catholiques.

Ce sont les accusations d'inceste qui sont jugées les pires.

Les relations sexuelles et les mariages entre cousins du premier degré sont communs à cette époque mais les relations entre frère et sœur sont prohibées, considérées comme l'expression du satanisme.

George Boleyn est jugé quelques heures seulement après Anne Boleyn le 15 mai 1536. Il est condamné.

Son père, Sir Thomas Boleyn est excusé du jury aristocratique chargé du jugement et part en exil.

Anne Boleyn est aussi accusée d'adultère avec 4 autres hommes, dont un roturier. Seul le roturier, un musicien, avoue ce crime, après avoir été sauvagement torturé.

Les autres, aristocrates, ne peuvent être soumis à la question.

George Boleyn meurt à Tower Hill à Londres le 17 mai 1536 décapité, devant une foule immense.

Ses dernières paroles sont surtout destinées à affirmer la foi protestante qu'il a embrassée à l'âge adulte.

Tous les portraits de George Boleyn sont détruits en 1536.

Les 4 autres accusés sont exécutés avec lui

Anne Boleyn meurt dans l'enceinte de la Tour de Londres le 19 mai 1536 décapitée par un bourreau français.

Son courage sur l'échafaud sera beaucoup commenté, contribuant à la légende qu'elle allait devenir.

Jeanne Seymour

Mariage de Henri VIII Tudor avec Jeanne Seymour

Henri VIII Tudor se fiance à Jeanne Seymour le 20 mai 1536.

Henri VIII Tudor épouse au Palais de Whitehall à Londres le 30 mai 1536 Jeanne Seymour. Leur enfant est :

Jeanne Seymour est publiquement déclarée reine le 4 juin 1536.

Elle n'est pas couronnée, car Londres, où se déroulent les couronnements, est alors frappée par une épidémie de peste.

On a aussi pensé qu'Henry hésite à couronner Jeanne avant qu'elle ne se soit montrée capable de lui donner un héritier.

La reine consort est décrite comme stricte et formelle.

Elle n'est proche que de ses parentes : Anne Stanhope et Elizabeth Seymour, sa sœur.

Les fastes de la cour sont remplacés par une austérité et une atmosphère oppressantes.

Le code vestimentaire des dames de la cour est détaillé jusqu'au nombre de perles qu'elles peuvent porter sur leurs habits. La mode française, importée par Anne Boleyn, est bannie.


Absence de Jane Parker de la cour

Après l'exécution de George Boleyn, son époux, Jane Parker s'absente de la Cour.

Les terres que les Boleyns avaient peu à peu obtenues pendant le règne d'Anne Boleyn et les 4 générations précédentes, y compris les titres de Comte de Wiltshire et Comte d'Ormonde, se transmettent uniquement par la lignée mâle. Jane Parker continue de porter le titre de Vicomtesse Rochford mais, en l'absence de fils, elle ne peut pas conserver ce qu'il reste de la fortune des Boleyns.

Jane Parker tente de stabiliser sa situation financière, notamment en négociant avec son père et son beau-père, mais principalement avec Thomas Cromwell, le principal ministre du Roi.

Les Boleyns lui allouent la confortable pension 100 £. C'est assez pour lui permettre de maintenir le niveau de vie moyen de la haute société anglaise et pour prétendre à paraître à la Cour.

Catherine Howard

Mariage d'Henri VIII Tudor avec Anne de Clèves

Répudiation d'Anne de Clèves par Henri VIII Tudor

Mariage de Henri VIII Tudor avec Catherine Howard

Mort de Thomas Cromwell

Henri VIII Tudor est veuf de Jeanne Seymour depuis 3 ans.

Thomas Cromwell se hâte d'encourager un nouveau mariage diplomatique.

Henri VIII Tudor épouse au Palais de Greenwich à Londres le 6 janvier 1540 Anne de Clèves.

Le peintre Holbein doit à son réalisme sans flatterie de ne pas encourir la disgrâce d'Henri VIII Tudor, qui est séduit par le portrait d'Anne de Clèves, mais qui est très déçu par le modèle vivant.

Henri VIII Tudor, ayant rompu son alliance avec les protestants allemands, répudie Anne de Clèves 6 mois plus tard en juillet 1540, sans avoir consommé le mariage en lui accordant une importante rente annuelle.

Jane Parker aide Henri VIII Tudor à obtenir l'annulation du sacrement en affirmant que la Reine lui a confié que le mariage n'a jamais été consommé.

Anne de Clèves continuera à vivre paisiblement en Angleterre.

Les adversaires de Thomas Cromwell (en particulier le duc de Norfolk) en profitent pour le faire arrêter, en plein Conseil, et emprisonner à la tour de Londres.

Henri VIII Tudor épouse au Palais de Hampton Court à Londres le 28 juillet 1540 Catherine Howard, fille de Lord Edmond Howard et de Joyce Culpeper.

Elle est la cousine d'Anne Boleyn. Henri la surnomme "la rose sans épine".

Henri VIII Tudor détient Thomas Cromwell jusqu'à l'obtention de son divorce d'avec Anne de Clèves. Thomas Cromwell meurt à la tour de Londres le 28 juillet 1540 décapité en secret.

Le bourreau aurait été volontairement choisi sans expérience pour rendre l'exécution plus cruelle : il s'y prend à 3 fois. La tête de Thomas Cromwell est bouillie et exhibée sur une pique sur le pont de Londres.

Jane Parker conserve son poste de dame d'honneur de la nouvelle reine, et exerce sur Catherine Howard une considérable influence, devenant l'une de ses favorites.

Quand Catherine se lasse de son vieil époux obèse, Jane Parker participe à l'organisation des rendez-vous secrets entre Catherine Howard et Thomas Culpepper, un séduisant courtisan.


Mort de Catherine Howard

Mort de Jane Parker

Soumise à une intense pression psychologique, Jane Parker semble souffrir d'une profonde dépression nerveuse. Elle fut déclarée folle au début 1542.

Ses crises d'hystérie empêchent toute poursuite pour complicité d'adultère dirigée contre elle. Mais, déterminé à ce qu'elle soit châtiée, Henri VIII Tudor édicte une loi permettant l'exécution des fous.

Jane Parker est condamnée à mort par décret, sans procès.

Catherine Howard est dans un état physique très faible, mais assez calme et meurt à la Tour de Londres le 13 février 1542 décapitée.

Jane Parker, qui a assisté à la mort de Catherine Howard, fait ensuite un discours avant de s'agenouiller devant le billot. Elle est digne et posée.

Elle aurait dit : Dieu m'a permis de souffrir ce destin tragique car j'ai contribué à la mort de George Boleyn, mon époux. Je l'ai faussement accusé d'avoir aimé sa sœur, Anne Boleyn de manière incestueuse. Pour cela, je mérite de mourir.

Jane Parker meurt le 13 février 1542 décapitée d'un seul coup à la française, c'est-à-dire à l'épée. On a faît venir expressément un bourreau de calais.

Le comportement des deux femmes face à la mort est unanimement loué.

Catherine Howard et Jane Parker sont inhumées dans la chapelle de la Tour de Londres, à côté des corps d'Anne Boleyn et de George Boleyn.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !