Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1282 - le dernier en 1341



Mort de Michel VIII Paléologue Empereur byzantin

Andronic II Paléologue Empereur byzantin

Michel IX Paléologue Empereur associé

Michel VIII Paléologue meurt le vendredi 11 décembre 1282 après avoir désigné comme successeur son fils, Andronic II Paléologue.

Impopulaire en raison de son adhésion à la religion romaine, Michel VIII Paléologue est inhumé dans la campagne, en pleine terre.

Ses restes sont, plus tard, transférés dans un monastère.

Michel VIII Paléologue s'attache à la restauration des fortifications de Constantinople et au remplacement de la grosse chaîne qui barrait l'entrée de la Corne d'Or.

Michel VIII Paléologue pourvoit également à la restauration des églises et des monastères orthodoxes, afin de raviver la conscience religieuse de son peuple et ressusciter la renaissance du patriotisme.

Sur le plan financier, cependant, il laisse l'Empire au bord de la faillite.

Michel VIII Paléologue autorise la transmission héréditaire des propriétés reçues en pronoia: au lieu de faire retour au domaine impérial à la mort de leur bénéficiaire, ces terres passent aux héritiers de celui-ci. La conséquence en est la féodalisation des grandes propriétés.

L'obligation d'assistance militaire qui incombait traditionnellement aux pronoiaires, tombe en désuétude sous le règne de Michel VIII Paléologue.

Tout son règne fut essentiellement occupé par la lutte contre la coalition qui menace Byzance restaurée. Il réussit à la disjoindre en s'alliant avec les Tatars, les Hongrois et le pape.

Andronic II Paléologue devient Empereur byzantin en 1282.

Andronic II Paléologue, espérant assurer sa succession, fait couronner basilei associés son fils Michel IX Paléologue et son petit-fils Andronic III Paléologue.

À l'intérieur, Andronic II laisse gouverner ses ministres : Muzalon, Métochites.

Élevé par son grand-père, le jeune Andronic III montre cependant des signes d'impatience, tentant de disposer d'une principauté personnelle en Arménie ou en Morée.



Héthoum II d'Arménie co-roi d'Arménie

Mariage de Michel IX Paléologue avec Rita d'Arménie

En 1295, Thoros III d'Arménie rappelle Héthoum II d'Arménie pour partager le trône, et négocier des alliances avec le khan mongol de Perse et l'Empire byzantin.

Héthoum II d'Arménie part à la cour de Ghazan, khan de Perse, pour lui demander protection

Héthoum II d'Arménie et Thoros III d'Arménie laissent la régence du royaume d'Arménie à Smbat d'Arménie, leur frère, pour se rendre à Byzance, afin de marier Rita d'Arménie, leur sœur.

Michel IX Paléologue épouse le 16 janvier 1295 Rita d'Arménie. Leurs enfants sont :



Naissance d'Andronic III Paléologue

Andronikos ou Andronic III Paléologue ou Palaiologos dit le Jeune naît en 1296, fils de Michel IX Paléologue et de Rita d'Arménie .



Mariage d'Amédée V de Savoie avec Marie de Brabant

Amédée V de Savoie est veuf de Sybille de Baugé.

Amédée V de Savoie épouse en avril 1297 Marie de Brabant (1280-1340), fille de Jean Ier de Brabant et de Marguerite de Flandre. Leurs enfants sont :



Mariage d'Andronic III Paléologue avec Adélaide de Brunswick

Andronic III Paléologue épouse en premières noces le 23 octobre 1317 Eirene von Braunschweig-Grubenhagen ou Adélaide de Brunswick (1293-1324), fille d'Henri Ier, Duc de Brunswick-Grubenhagen, et d'Agnès de Misnie. Leur enfant est :



Mort de Manuel Paléologue

Mort de Michel IX Paléologue

Reniement de Andronic III Paléologue par Andronic II Paléologue

Andronic III Paléologue associé au trône sans pouvoir

S'étant épris d'une dame de Constantinople, Andronic III Paléologue monte un soir une embuscade pour éliminer un de ses rivaux.

Malheureusement, dans la nuit, ses sbires se trompent de victime et assassinent Manuel Paléologue, son frère cadet.

Michel IX Paléologue est tellement affecté par cet accident qu'il meurt le 12 octobre 1320, à Thessalonique.

Andronic II renie son petit-fils, le destituant au profit de Constantin Porphyrogénète, frère cadet de Michel IX Paléologue.

Profitant de l'impopularité de son grand-père, Andronic III Paléologue lui déclare la guerre.

Un compromis est alors trouvé, aux termes duquel Andronic II associe son petit-fils au trône mais conserve l'essentiel du pouvoir impérial, empêchant ainsi Andronic III Paléologue et ses conseillers de réaliser les réformes dont la nécessité se faisait sentir.



Guerre civile entre Andronic II Paléologue et Andronic III Paléologue

La guerre civile reprend en 1326. Soutenu par son cousin Jean VI Cantacuzène, Andronic III mène une propagande destinée à accroître sa popularité dans l'armée comme dans l'opinion publique.



Mariage d'Andronic III Paléologue avec Jeanne de Savoie

Andronic III Paléologue est veuf d'Adélaide de Brunswick.

Andronic III Paléologue épouse en 1326 Jeanne de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Marie de Brabant. Leurs enfants sont :



Abdication d'Andronic II Paléologue

Andronic III Paléologue Empereur byzantin

Soutenu par le patriarche, Andronic III force son grand-père à abdiquer le 23 mai 1328.

Le règne de Andronic II Paléologue est marqué par le délabrement des finances publiques, le relâchement du système administratif.

La féodalisation des grands domaines, due aux décisions de son père, détourne d'importants revenus au profit de l'aristocratie et des monastères.

Afin de soutenir l'économie, Andronic II Paléologue réduit les moyens de défense : réduction des effectifs de l'armée, suppression de la flotte de guerre.

Les difficultés économiques entraînent également une dépréciation massive de la monnaie byzantine, la monnaie d'or devenant ainsi un objet de thésaurisation.

Devenu seul empereur, Andronic III Paléologue tente de relever l'empire avec l'aide de Jean VI Cantacuzène.



Bataille de Pélékanon

Les Turcs mobilisent en mai 1329 une armée de 8 000 hommes le long du Bosphore.

Andronic III Paléologue et Jean Cantacuzène parviennent à armer 2 000 mercenaires, qui sont défaits le 11 juin 1329 à Pélékanon.



Réforme de la hiérarchie judiciaire à Byzance

En 1329, Andronic III Paléologue entreprend une vaste réforme de la hiérarchie judiciaire. Andronic III Paléologue nomme ainsi 4 juges suprêmes, 2 laïcs et 2 religieux, nommés "Juges Universels des Romains" auxquels sont octroyés des pouvoirs étendus notamment pour assurer l'exécution des lois auprès des fonctionnaires corrompus. Cette institution est ensuite étendue à toutes les provinces de l'Empire et demeurera en place jusqu'à la fin de l'Empire byzantin, en 1453.



Insurrection contre Martino Zaccharia dans l'île de Chio

En 1329, éclate à Chio une insurrection contre Martino Zaccharia dirigée par Léon Kalothétos. Celui-ci parvient à prendre le gouvernement de l'île et Andronic III Paléologue lui envoie une flotte de secours. Zaccharia est arrêté, amené en captivité à Constantinople tandis que Kalothétos se voit confier le gouvernement de l'île, devenue domaine impérial.



Traité de paix entre les Bulgares et Byzance

Le Tsar Michel Sisman de Bulgarie, devant une armée byzantine réorganisée, préfère négocier et signer, en 1330, un traité de paix, à la suite duquel les Bulgares s'abstiennent de toute incursion militaire pendant le règne d'Andronic III Paléologue.



Naissance de Jean V Paléologue

Jean V Paléologue naît le 18 juin 1332, fils d'Andronic III Paléologue et de Jeanne de Savoie.

Jean V Paléologue voit sa minorité troublée par la guerre civile entre sa mère Jeanne de Savoie et Jean Cantacuzène.



Andronic III Paléologue Empereur de Constantinople

Andronic III Paléologue devient Empereur de Constantinople en 1332.



Traité entre Byzance et les Turcs

Devant les conquêtes successives des Turcs, Andronic III Paléologue doit se résoudre à proposer à Orkhan la signature, en 1333, d'un traité aux termes duquel il doit verser au sultan un tribut annuel de 12 000 hyperpères pour pouvoir conserver les dernières terres byzantines de Bithynie.



Syrgiannès Prisonnier Andronic III Paléologue

Fuite de Syrgiannès en Serbie

En 1333, Andronic III Paléologue fait arrêter Syrgiannès, ancien compagnon d'armes de Jean Cantacuzène qu'il avait nommé gouverneur de Thessalonique et dont la loyauté lui paraissait douteuse. Celui-ci parvient cependant à s'enfuir et se rallie à Étienne Dusan, Roi de Serbie.



Schisme hésychaste

Sur le plan religieux, Andronic III Paléologue esquisse une politique d'union religieuse mais il est desservi par le schisme hésychaste entre 1333 et 1339.



Constitution de la ligue contre les Turcs

Constituée en Avignon en 1334, la ligue antiturque admet toutefois le principe d'une participation byzantine mais demeure dirigée par les latins. La participation des Byzantins à la ligue est subordonnée, par Jean XXII et ses successeurs, à l'abandon de l'orthodoxie par l'Empereur. Andronic III Paléologue refuse, ne voulant pas persécuter ses sujets comme l'avait jadis fait Michel VIII Paléologue.

Les divisions entre latins et byzantins rendent cette ligue peu active, permettant aux Turcs de reprendre leurs opérations de piratage.



Mort de Syrgiannès

Traité entre Andronic III Paléologue et entre Etienne Dusan

Expédition d'Andronic III Paléologue en Thessalie

Décidé à affermir ses positions à Thessalonique, Andronic III Paléologue permet à un de ses officiers, Sphrantzès Paléologue, d'entrer en contact avec Syrgiannès, qu'il assassine, permettant ainsi à l'empereur byzantin d'obtenir du Roi serbe la signature d'un traité, en août 1334, par lequel l'Empire byzantin récupérait toutes les places conquises par les serbes.

De Macédoine, Andronic III Paléologue entre en Thessalie, dont le gouvernement est devenu vacant suite au décès du sébastocrator Étienne Gabrielopoulos.



Expédition d'Andronic III Paléologue vers l'île de Chio

En représailles, Andronic III Paléologue monte une expédition qui lui permet de reprendre Lesbos et Phocée, en 1336. Il y parvient en sollicitant l'aide des émirs Saruhan et Umur.



Rattachement de l'Épire à l'Empire byzantin

En 1337, à la faveur des troubles dynastiques qui secouèrent la famille Orsini, Andronic III Paléologue parvient à reconquérir l'Épire, aidé en cela par sa cousine Anne Paléologue. Refusant tout compromis, l'Empereur exige une reddition complète et le rattachement de l'Épire à l'Empire byzantin, disposition qui est acceptée de bon gré par les Épirotes. Malheureusement, le jeune Nicéphore III Orsini, héritier du despotat, est parvenu à s'enfuir et à se réfugier à Tarente, auprès de Catherine de Valois, Impératrice latine en titre.



Accord entre Nicéphore III Orsini et Andronic III Paléologue

En 1340, Nicéphore III et Andronic III concluent un accord, l'héritier latin obtenant le titre de panhypersebastos ainsi que la main de Marie Cantacuzène.



Concile à Constantinople

Mort de Andronic III Paléologue

Jean V Paléologue Empereur byzantin

Pour vaincre l'idéologie hésychaste, Andronic III Paléologue convoque un concile le 10 juin 1341, à Constantinople mais celui-ci s'achève par la victoire des hésychastes.

Andronic III Paléologue meurt le 15 juillet 1341.

Les historiens le décrivent Andronic III Paléologue comme ayant plus de goût pour le combat que pour l'administration, aimant à mener ses hommes au combat et aimant particulièrement la chasse et les joutes équestres, divertissement importé à Constantinople par l'entourage de Jeanne de Savoie.

Jean V Paléologue se proclame empereur sous le nom de Jean VI en 1341.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !