Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1466 - le dernier en 1560



Naissance d'Andrea Doria

Andrea Doria naît à Oneglia en Ligurie le 30 novembre 1466, fils d'Andrea Cœva et de Maria Caracosa, tous deux de la famille des Doria.


Innocent VIII Innocent VIII

Mort de Sixte IV Pape

Innocent VIII Pape

Sixte IV meurt le 12 août 1484 à Rome. Il est inhumé dans la chapelle de la Conception de la basilique Saint-Pierre.

Sous son pontificat, il embellit Rome :

Ses contemporains baptisent son œuvre restauratio Urbis : la restauration de la Ville.

Il fait aménager la chapelle Sixtine.

Il se montre également un mécène humaniste, en partie pour des fins politiques. Il reconstitue l'Académie romaine, embauche des chanteurs pour la chapelle pontificale, accroît les fonds de la Bibliothèque vaticane.

Grâce aux manœuvres du cardinal Della Rovere, Giovanni Battista Cybo est élu et consacré pape le 12 septembre 1484 sous le nom d'Innocent VIII (en latin Innocentius VIII, en italien Innocenzo VIII).

En 1484, profitant de la faiblesse relative des États pontificaux, Ferdinand Ier de Naples exige que soient annexées à son royaume les enclaves pontificales de Bénévent, Terracina et Pontecorvo.

Voyant Gênes, sa patrie, en proie aux factions, Andrea Doria s'éloigne et s'engage au service du pape Innocent VIII.



Andrea Doria au service de Ferdinand Ier de Naples.

Andrea Doria s'engage au service de Ferdinand Ier de Naples.



Mort de Ferdinand Ier de Naples

Alphonse II de Naples Roi de Sicile péninsulaire

Ferdinand Ier de Naples meurt le 20 ou le 25 janvier 1494 rongé de soucis peu de temps avant le déclenchement des Guerres d'Italie.

Ferdinand Ier de Naples laisse l'image d'un prince faux et cruel. Son peuple se soulève plusieurs fois contre lui ; mais il parvient à maintenir son autorité par la terreur.

Alphonse II de Naples devient Roi de Sicile péninsulaire.

Andrea Doria s'engage au service d'Alphonse II de Naples.

Charles VIII prend le titre de Roi de Naples et de Jérusalem.

Jean de Ganay conseille à Charles VIII de conquérir le Royaume de Naples, faisant valoir des droits que les derniers princes de la maison d'Anjou ont légués à sa famille.

Charles VIII de France envoie Jean de Ganay et Louis II de La Trémoïlle comme ambassadeurs auprès du pape Alexandre VI.

Cette mission diplomatique échoue.



Andrea Doria au service de Jean della Rovere

Andrea Doria s'attache quelque temps après à Jean della Rovere, qui tient pour Charles VIII de France à Naples, et lutte glorieusement contre Gonzalve de Cordoue.



Abdication d'Alphonse II de Naples

Ferdinand II de Naples Roi de Naples

Prise de Naples

Charles VIII de France Roi de Naples et de Jérusalem

Prise de Monte San Giovanni

Andrea Doria reste fidèle à Alphonse II de Naples tant qu'il y a espoir de salut.

Alphonse II de Naples mal secondé par ses sujets, dont il s'est aliéné le cœur par ses vices, abdique en février 1495 en faveur de son fils Ferdinand II de Naples.

Il quitte Naples avant que les Français l'atteignent, et se retire en Sicile.

L'inimitié du peuple napolitain s'étend à Ferdinand II de Naples.

Il se retire dans l'île d'Ischia.

Charles VIII de France prend possession de Naples le 22 février 1495 où il vit dans une ambiance festive, fort de ses succès.

De nombreux soldats français contractent un mal jusqu'alors inconnu : la syphilis.

Jacques II de Chabannes, Artus Gouffier de Boissy et Jean II de Nicolaï participent à cette campagne.

Jean II de Nicolaï est alors chargé de plusieurs négociations avec les princes italiens.

Charles VIII de France est couronné Roi de Naples et de Jérusalem sans avoir eu à se battre.

Pour lui, Naples est une étape obligée pour une éventuelle croisade vers la ville sainte.

Charles VIII de France fait Jean II de Nicolaï Chancelier du royaume de Naples.

Jean de Ganay est nommé chancelier du Royaume de Naples.

On peut croire que la puissance française en Italie va redevenir ce qu'elle était au temps des premiers Angevins.

Mais l'arrogance des français provoque l'hostilité de la population.

L'armée royale se comporte comme en pays conquis et les Italiens souhaitent vite s'en débarrasser.

En 1495, Louis II de La Trémoïlle mène l'assaut de Monte San Giovanni, place forte du marquis de Pescara.

La prise est rapide et les 7 à 800 défenseurs sont tués.

Cela connaît un immense retentissement en Italie qui n'a plus l'habitude d'une telle sauvagerie.

Jean Caracciolo, un noble napolitain, s'attache aux Français pendant l'occupation de Naples par Charles VIII.



Bataille navale de Pianosa

Andrea Doria quitte le service de terre pour celui de mer.

Il arme 8 galères à ses frais, attaque les Maures et les Turcs qui infestent alors la Méditerranée.

Andrea Doria les défait partout où il les rencontre, notamment à Pianosa en 1519.



Siège de Marseille

Andrea Doria commandant des galères françaises

Prise d'Avignon

Philibert de Chalon-Arlay au service Charles Quint

En juillet 1524, François Ier de France affronte diverses invasions en Provence, en Normandie ou en Bourgogne.

Claude de Lorraine-Guise repousse les impériaux de Bourgogne en 1524

Charles III de Bourbon envahit ensuite la Provence et assiège Marseille.

La grande nef Sainte Marie de Bonaventure participe à la défense et à l'approvisionnement de Marseille pendant ce siège.

René de Savoie loue la grande nef Sainte Marie de Bonaventure à son neveu François Ier de France 1500 écus par mois entre le 28 juin 1524 et le 30 avril 1525.

Andrea Doria embrasse d'abord le parti de la France.

Andrea Doria est nommé par François Ier de France au commandement des galères françaises et bat la flotte de Charles Quint sur les côtes de Provence en 1524.

Jacques II de Chabannes s'empare d'Avignon.

Philibert de Chalon-Arlay louvoie entre François Ier de France et Charles Quint pour protéger son patrimoine, mais il prend ouvertement le parti de l'empereur en 1524.

Philibert de Châlon-Arlay est capturé par Andrea Doria et retenu en otage par les Français.


Andrea Doria par Sebastiano del Piombo

Revirement d'Andrea Doria

Les Français chassé de Gênes

Andrea Doria restaurateur de la liberté génoise

Andrea Doria aperçoit qu'il est l'objet de la jalousie des ministres français et que François Ier de France tarde à ratifier les promesses qu'il a faites en faveur de Gênes.

Andrea Doria se tourne vers Charles Quint, en 1528, en stipulant la restauration de la liberté de Gênes et chasse les Français de cette ville à l'aide de la flotte impériale.

Andrea Doria met un terme aux querelles des factions dans Gênes. Il change la forme du gouvernement et fait décréter que les doges, qui auparavant étaient perpétuels, seraient élus pour 2 ans seulement.

Andrea Doria refuse la dignité de doge.

Il continue à servir l'empereur et bat plusieurs fois les Turcs. Il lutte avec avantage contre le Khayr ad-Din Barberousse.



Mort de Sinibaldo Fieschi

Sinibaldo Fieschi est un ami proche d'Andrea Doria, et rend de nombreux services à la république génoise. Sinibaldo Fieschi meurt en 1532.

Gian Luigi Fieschi se trouve à l'âge de 9 ans à la tête de la famille et administrateur des terres familiales.



Mort de Gianettino Doria

Mort de Gian Luigi Fieschi

Gian Luigi Fieschi conspire contre Andrea Doria, qui exerce le pouvoir suprême à Gênes, et contre Gianettino Doria, neveu d'Andrea, qui doit lui succéder.

Gian Luigi Fieschi fait massacrer Gianettino Doria.

Gian Luigi Fieschi tombe à la mer en passant sur une planche et meurt à Gênes le 2 janvier 1547, noyé.

Sa conspiration est bientôt étouffée et ses complices sont cruellement punis par Andrea Doria.



Mort d'Andrea Doria

Andrea Doria meurt le 25 novembre 1560.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !