Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 1255 - le dernier en 1382



Mariage d'Étienne V de Hongrie avec Élisabeth de Coumans

Sheihan, khan des Coumans réfugiés en Hongrie pour fuir les Mongols

Étienne V de Hongrie épouse Élisabeth de Coumans, fille de Sheihan. Leurs enfants sont :

La fille de Sheihan est alors baptisée sous le nom d'Élisabeth.


Robert Ier d'Anjou - extrait du retable de 1317 - par Simone Martini (1285–1344)

Mort de Charles II d'Anjou

Robert Ier d'Anjou Roi de Naples et de Sicile

Robert Ier d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

Robert Ier d'Anjou Comte de Provence, de Forcalquier et de Piémont

Charles II d'Anjou meurt à Poggioreale près de Naples le 6 mai 1309.

Robert Ier d'Anjou, son fils, prend la couronne au détriment de Charles Robert de Hongrie, fils de Charles Ier d'Anjou-Sicile, le frère aîné.

Le droit de représentation n'existe pas à Naples, et le deuxième fils de Charles II d'Anjou, Louis d'Anjou, est entré dans les ordres.

Cette usurpation est à l'origine de la brouille entre Jeanne Ire d'Anjou et de son mari André de Hongrie.

Le 3 août 1309, Robert Ier d'Anjou se fait couronner en Avignon, par le Pape Clément V, Roi de Naples et Roi titulaire de Jérusalem, sous le nom de Robert Ier.

Il devient également Comte de Provence, de Forcalquier et de Piémont.

Robert Ier d'Anjou est alors le prince le plus puissant d'Italie et le pape Clément V le nomme vicaire pontifical.

Sancie de Majorque monta sur le trône de Naples avec son époux.



Mariage de Charles Robert de Hongrie avec Élisabeth Piast

Charles Robert de Hongrie épouse le 6 juillet 1320 Élisabeth Piast, fille de Ladislas Ier de Pologne et d'Hedwige de Kalisz. Leurs enfants sont :



Mariage de Charles de Calabre avec Marie de Valois

Charles de Calabre épouse à Paris le 11 janvier 1324 Marie de Valois, fille de Charles Ier de Valois et de Mathilde de Châtillon-Saint-Pol. Leurs enfants sont :



Naissance d'André de Hongrie

André de Hongrie naît en 1327, fils de Charles Robert de Hongrie et d'Élisabeth Piast.



Naissance d'André de Hongrie

André de Hongrie naît en 1328, fils de Charles Ier de Hongrie et d'Élisabeth de Pologne.



Mariage de André de Hongrie avec Jeanne Ire d'Anjou

André de Hongrie Duc de Calabre

Pour se réconcilier avec la branche hongroise, Robert Ier d'Anjou décide de marier malgré leur jeune âge, Jeanne et André de Hongrie.

André de Hongrie épouse le 13 ou le 26 septembre 1333 Jeanne Ire d'Anjou. Leur enfant est :

André de Hongrie devient Duc de Calabre.


Tombeau de Robert Ier d'Anjou à Santa Chiara de Naples Jeanne Ire d'Anjou

Mort de Robert Ier d'Anjou

Jeanne Ire d'Anjou Reine de Naples et de Sicile

Jeanne Ire d'Anjou Reine titulaire de Jérusalem

Jeanne Ire d'Anjou Comtesse de Provence, de Forcalquier et de Piémont

Robert Ier d'Anjou meurt le 20 janvier 1343 à Naples.

Son long règne est une période de paix et de prospérité pour le royaume de Naples.

Robert Ier d'Anjou est réputé pour son amour des lettres.

Robert Ier d'Anjou administre son royaume de manière habile et ferme.

Il attire à sa cour les poètes et les lettrés, dont Pétrarque, Giotto et Simone Martini, qui jouissent de la protection.

Il est inhumé dans un grandiose monument funéraire sculpté par les frères Bertini dans la basilique Santa Chiara de Naples, vaste édifice gothique voulu par Sancie de Majorque, son épouse.

Robert Ier d'Anjou laisse un testament en faveur de Jeanne Ire d'Anjou, sa petite fille, qui est très mal préparée à une telle charge.

Afin de la libérer de la tutelle pontificale, le testament prévoit que Jeanne Ire d'Anjou soit assistée jusqu'à l'âge de 25 ans, d'un Conseil de Régence composé de fonctionnaires, présidé par la reine mère Sancie de Majorque:

Robert Ier d'Anjou fait également défense à ses deux petites-filles d'aliéner toute partie des États.

Devant l'inefficacité du conseil, le pape Clément VI, en sa qualité de suzerain, décide d'imposer sa direction effective en envoyant un légat, le cardinal Aimery de Chatelus.

Jeanne Ire d'Anjou devient Reine de Naples et de Sicile, et Reine titulaire de Jérusalem, Comtesse de Provence, de Forcalquier et de Piémont.

Elle a une beauté et un esprit remarquable.

Elle a un tempérament passionné et ardent.

Peu intelligente, elle n'a reçu qu'une instruction rudimentaire.

Elle ne sait pas le latin, ce qui la prive de tout contrôle sur les actes officiels.

Une fois sur le trône, Jeanne Ire d'Anjou et André de Hongrie se déchirent.

La cour de Naples est rapidement divisée par les intrigues et rivalités des descendants des 3 frères de Robert Ier d'Anjou avec :



Mort d'André de Hongrie

Jeanne Ire d'Anjou atteignant sa majorité, il est nécessaire de procéder au couronnement officiel de la souveraine. Conformément aux dispositions du testament de son grand père, Jeanne Ire d'Anjou s'oppose au couronnement de son mari André de Hongrie, réclamé avec insistance par sa famille hongroise.

Le pape Clément VI, en sa qualité de suzerain, décide de faire couronner ensemble les époux.

La cour était en villégiature à Aversa prés de Naples. André de Hongrie meurt dans la nuit du 18 au 19 septembre 1345, étranglé, sous les fenêtres de Jeanne Ire d'Anjou.

Jeanne est soupçonnée de complicité, avec son amant Louis de Tarente, qui passe pour être le meurtrier.

Charles Ier de Durazzo prend les armes et se révolte dès l'annonce du meurtre.



Invasion hongrois du royaume de Naples

Robert de Morée Prisonnier

Louis Ier de Hongrie, sous le prétexte de venger André de Hongrie, son frère aîné, organise une expédition militaire contre Naples. Les premières troupes font leur entrée à Aquila le 10 mai 1347.



Occupation de Naples

Mort de Charles Ier de Durazzo

Philippe de Tarente et Robert de Tarente Prisonniers

Louis d'Anjou-Durazzo et Robert de Morée Prisonniers

Les troupes napolitaines, peu confiantes, désertent.

Louis Ier de Hongrie investi facilement la ville de Naples.

Charles Ier de Durazzo rejoint Louis Ier de Hongrie mais ce dernier le croit complice du meurtre d'André de Hongrie.

Le 23 janvier 1348, Louis Ier de Hongrie fait décapiter Charles Ier de Durazzo à Aversa, sur les lieux même où son André de Hongrie a été assassiné.

Louis Ier de Hongrie fait prisonnier :

Hugues de Lusignan accompagne Marie de Bourbon à Avignon, puis en France.

Une épidémie de peste et les révoltes des barons napolitains obligent Louis Ier de Hongrie à se retirer.

Charles III de Durazzo, fils de Louis d'Anjou-Durazzo, est élevé à la cour de Louis Ier de Hongrie, dans l'amour de la guerre et la haine de Jeanne Ire de Naples.



Jeanne Ire d'Anjou à Aix-en-Provence

Jeanne Ire d'Anjou à Avignon

Cession de la ville d'Avignon

Jeanne Ire d'Anjou se rend ensuite à Aix-en-Provence où l'accueil est très différent, les barons de Provence lui manifestant clairement leur hostilité.

Elle doit s'engager sous serment à ne rien aliéner de la Provence et à réserver tous les emplois du Comté aux seuls provençaux.

Jeanne Ire d'Anjou arrive ensuite le 15 mars 1348 à Avignon véritable but de son voyage pour y rencontrer le pape.

Louis de Tarente étant arrivé de son coté à Aigues-Mortes, le couple est reçu par Clément VI.

Pour Jeanne cette rencontre a un triple but :

Clément VI accueille Jeanne Ire d'Anjou et Louis de Tarente et accorde les dispenses de parenté.

Il nomme une commission pour examiner les accusations de participation à l'assassinat d'André de Hongrie.

Désireuse de se procurer des fonds pour reconquérir son royaume, le 9 juin 1348, Jeanne Ire d'Anjou cède la ville d'Avignon à Clément VI pour 80 000 florins ce qui sépare cette ville de la Provence.



Guillaume III Roger de Beaufort Grand Chambellan du royaume de Naples

Jeanne Ire d'Anjou ayant été absoute par le pape Clément VI après l'assassinat d'André de Hongrie, le remercie en donnant fiefs et dignités à sa famille.

Dans ce cadre, elle nomme Guillaume III Roger de Beaufort Grand Chambellan de son royaume de Sicile en 1351.



Mouvement de Louis Ier d'Anjou vers Naples

Mort de Jeanne Ire d'Anjou Reine de Jérusalem et de Sicile, Duchesse de Pouille et Princesse de Capoue, Comtesse de Provence et de Forcalquier

Louis Ier d'Anjou Roi de Naples

Louis Ier d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

Louis Ier d'Anjou se décide enfin à agir et se lance dans les préparatifs d'une action conjointe avec Clément VII en Italie mettre la main sur son double héritage de Naples et de Provence.

Louis Ier d'Anjou abandonne la présidence du conseil de régence du Roi Charles VI le Fou.

Il part d'Avignon pour Naples à la tête d'une puissante armée le 30 mai 1382. Il passe par Turin et Milan.

Amédée VII de Savoie envoie une troupe pour aider Louis Ier d'Anjou.

Amédée VI de Savoie et Pierre III de Genève accompagne Louis Ier d'Anjou.

Charles III de Durazzo pense qu'il ne pourra résister à Louis Ier d'Anjou. Il fait transférer la reine au Château de Muro Lucano où il la fait assassiner le 22 mai ou le 27 juillet 1382. Il venge ainsi les meurtres d'André de Hongrie et de Louis d'Anjou-Durazzo. Elle est étouffée sous des oreillers afin de faire croire à une mort naturelle. Ainsi se termine la première maison d'Anjou.

Louis Ier d'Anjou hérite des titres Roi de Naples et de Roi titulaire de Jérusalem.

Début septembre 1382, Louis Ier d'Anjou se trouve à Amatrice, proche de Rome.

Charles III de Durazzo garnit ses places, évite le combat et laisse l'armée ennemie s'épuiser par les fatigues et le climat.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !