Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



22 événements affichés, le premier en 1170 - le dernier en 1235


Berthold IV de Méranie et Agnès de Rochlitz

Mariage de Berthold IV de Méranie avec Agnès de Rochlitz

Berthold IV de Méranie épouse en 1170 Agnès de Rochlitz de Basse-Lusace, fille de Dedo V de Saxe, Margrave de Basse-Lusace. Leurs enfants sont :



Mariage de Béla III Arpad avec Agnès de Châtillon

Béla III Arpad épouse en 1172 Agnès de Châtillon, fille de Renaud de Châtillon et de Constance d'Antioche. Leurs enfants sont :



Naissance d'André II Arpad de Hongrie

Andras ou André II Arpad de Hongrie, dit le Hiérosolymitain ou Jeruzsálemi, naît en 1176, fils de Béla III Arpad, Roi de Hongrie, et d'Agnès de Châtillon.



Retour en France de Pierre Augustus II de Courtenay

Mariage de Pierre Augustus II de Courtenay avec Yolande de Hainaut

Fiancailles de Philippe Ier de Hainaut avec Mathilde de Courtenay

Pierre Augustus II de Courtenay revient en France en 1193. Il reste Comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre.

Pierre Augustus II de Courtenay fiance sa fille Mathilde de Courtenay avec son beau-frère Philippe Ier de Hainaut, Comte de Namur.

Pierre Augustus II de Courtenay est veuf d'Agnès Ire de Nevers.

Pierre Augustus II de Courtenay épouse à Soissons le 1er juillet 1193 Yolande de Hainaut dite de Flandres, fille de Baudouin V de Hainaut et de Marguerite d'Alsace. Leurs enfants sont :



Mariage d'André II Arpad de Hongrie avec Gertrude de Méranie

André II Arpad de Hongrie épouse en 1203 Gertrude de Méranie d'Andechs, fille de Berthold III de Méranie et d'Agnès de Wettin. Leurs enfants sont :



André II Arpad de Hongrie Roi de Hongrie

André II Arpad de Hongrie Roi de Croatie

André II Arpad de Hongrie devient Roi de Croatie et de Hongrie, en 1205.

André II Arpad de Hongrie s'autoproclame roi de Galicie-Volhynie (en latin rex Galiciae et Lodomeriae).

Après avoir disputé la couronne à son frère Emeric Arpad de Hongrie, il doit faire face à des complots.

André II Arpad de Hongrie tente de rétablir un régime centralisé.

Sous le règne d'André II, les donations du roi à divers bénéficiaires, monastères, évêchés ou particuliers, s'accélèrent, annonçant un système seigneurial. Ces donations font naître une classe de barons, sans impliquer de liens de vassalité envers le souverain donateur.

Les soldats de haut rang, les "servants du roi", veulent obtenir la garantie de leurs statuts et privilèges. On reproche aussi au roi d'avoir affermé les finances à des Juifs et des Ismaélites (musulmans).

Le roi de Hongrie dispose alors de 70% des terres du royaume, le reste appartenant à l'Église, à la descendance d'anciens chefs de tribus, à des chevaliers étrangers ou à des guerriers-paysans libres.

Le règne d'André II de Hongrie nous laisse deux fois plus de documents que les deux siècles précédents. La production écrite émane de la chancellerie royale, des institutions de l'État et de l'Église, mais aussi des villes. D'abord exclusivement en latin, elle contient de plus en plus d'éléments en allemand, en slovaque et en hongrois.



Naissance de Béla IV Arpad de Hongrie

Béla IV Arpad de Hongrie naît en 1206, fils d'André II Arpad de Hongrie et de Gertrude de Méranie.



Naissance d'Élisabeth de Hongrie

Élisabeth de Hongrie naît en 1207, fille d'André II Arpad de Hongrie et de Gertrude de Méranie.



Mort de Gertrude de Méranie

André II Arpad de Hongrie est en campagne en Russie. Gertrude de Méranie, son épouse, meurt le 28 septembre 1213, tuée par un groupe de conspirateurs mécontents, conduits par le "ban", le palatin lui-même.



Mariage d'André II Arpad de Hongrie avec Yolande de Courtenay

André II Arpad de Hongrie épouse en 1215 Yolande de Courtenay, fille de Pierre Augustus II de Courtenay et de Yolande de Hainaut dite de Flandres. Leur enfant est :



Naissance d'Yolande de Hongrie Arpad

Yolande de Hongrie Arpad naît en 1215 ou 1219, fille d'André II Arpad de Hongrie et de Yolande de Courtenay.



Mort d'Henri Ier de Constantinople Empereur latin de Constantinople

Pierre Augustus II de Courtenay Empereur latin de Constantinople

Henri Ier de Constantinople meurt le 11 ou 16 juin ou juillet 1216 assassiné.

Les barons de l'empire proposent alors le trône André II Arpad de Hongrie, neveu du défunt, qui le refuse.

Une délégation de barons francs offre alors le trône d'Empereur latin de Constantinople à Pierre Augustus II de Courtenay qui l'accepte.

En effet, Pierre Augustus II de Courtenay ne peut espérer à la cour de France qu'un rôle de second plan en raison de son rang et de ses possessions, et cette élection lui offre une chance de s'élever.

Pierre Augustus II de Courtenay reçoit les ambassadeurs à Courson-les-Carrières.


Château Pèlerin

Cinquième croisade

Construction du Château Pèlerin

Jean Ier de Brienne, héritier du titre de roi de Jérusalem, et André II Arpad de Hongrie se mettent en 1217 à la tête de la cinquième croisade contre les Sarrasins d'Égypte. Le roi de France y reste étranger.

Léopold VI d'Autriche et Hervé IV de Donzy participe cette cinquième croisade.

Les premiers croisés de la cinquième croisade arrivent en Palestine en 1217.

Forcés d'attendre l'arrivée de la majeure partie du contingent, les croisés présents, dont Gauthier II d'Avesnes, entreprennent plusieurs opérations militaires contre les territoires musulmans en Syrie, sans résultats notables.

Gautier II d'Avesnes est fait prisonnier mais est libéré par les Templiers.

Les premiers croisés contribuent à la construction de Château Pèlerin, une puissante forteresse côtière sur un ancien site phénicien entre 1217 et 1218.

Le château Pèlerin est une des plus grandes forteresses templières en Terre Sainte. Elle est bâtie sur un éperon rocheux entouré d'eau qui se situe à 25 km au nord de Césarée et à 12 km au sud d'Acre et du mont Carmel dans le royaume franc de Jérusalem, et à l'est de la tour de Détroit, cette dernière étant déjà en possession des Templiers.

La croisade sous la conduite du roi André II de Hongrie et de Léopold VI d'Autriche débarque à Acre en septembre 1217.

L'objectif choisi est une citadelle que le sultan Malik al-Adel vient de construire sur le Mont Tabor et qui domine la plaine d'Acreet contrôle la Galilée et la Samarie.

La forteresse du Mont-Thabor est assiégée en vain du 29 novembre au 7 décembre 1217.

Il semble que les Croisés ont alors manqué de persévérance.

À la tête d'un petit détachement, un prince hongrois tente ensuite de prendre le château de Shaqîf Arnûn (Beaufort) dans le Marj Ayoun, bien que le comte de Sidon lui déconseille une telle entreprise, et son armée est taillée en pièces par les montagnards.

L'armée hongroise retourne dans son pays en janvier 1218.

De son côté, Jean Ier de Brienne fait fortifier Césarée.



Révolte de la noblesse de Hongrie

En 1218, André II Arpad de Hongrie, de retour de croisade, se heurte à son retour à une révolte de la noblesse.



Voyage de Robert Ier de Courtenay vers Constantinople

Robert Ier de Courtenay se rend à Constantinople par I'Allemagne et la Hongrie. Il y passe l'hiver de 1220 à 1221, à la cour d'André II Arpad de Hongrie, son beau-frère.



Perte de Damiette

Départ de Louis Ier de Wittelsbach à la croisade d'Égypte

Louis Ier de Wittelsbach prisonnier

La campagne d'Égypte échoue avec la perte de Damiette le 8 septembre 1221.

André II Arpad de Hongrie et d'autres croisés allemands viennent reprendre Damiette mais cette victoire ne dure pas.

Louis Ier de Wittelsbach s'engage en 1221 dans la croisade d'Égypte, mais est fait prisonnier et doit payer rançon pour sa libération.



Bulle d'Or accordée à la noblesse de Hongrie

En 1222, André II Arpad de Hongrie est contraint d'accorder à la noblesse de Hongrie une Bulle d'Or.

Elle garantie à la noblesse une diète annuelle, des immunités d'ordre fiscal et la perception des impôts. Elle reconnaît le droit d'insurrection contre le monarque).



Statut d'autonomie des Saxons de Transylvanie

En 1224, par l'Andreanum André II Arpad de Hongrie accorde aux Saxons de Transylvanie un statut d'autonomie et d'importants privilèges fiscaux.



Mariage d'André II Arpad de Hongrie avec Béatrice d'Este

André II Arpad de Hongrie épouse le 14 mai 1234 Béatrice d'Este, fille d'Aldobrandino Ier d'Este. Leur enfant est :


Béla IV Arpad de Hongrie - Chronicon Pictum – 1360 Béla IV Arpad de Hongrie

Diète de Mayence

Béla IV Arpad de Hongrie Roi de Hongrie

Béla IV Arpad de Hongrie succède à André II Arpad de Hongrie, son père, et devient Roi de Hongrie le 21 octobre 1235.



Mariage de Jacques Ier d'Aragon avec Yolande de Hongrie

Jacques Ier d'Aragon épouse à Barcelone le 8 septembre 1235 Yolande de Hongrie Arpad, fille André II Arpad de Hongrie et de Yolande de Courtenay. Leurs enfants sont :



Mort d'André II Arpad de Hongrie

Naissance de Étienne de Hongrie

André II Arpad de Hongrie meurt le 21 ou le 26 octobre 1235. Il est inhumé à Ègres en Hongrie.

Istvan Arpad ou Étienne de Hongrie naît, fils posthume d'André II de Hongrie et de Béatrice d'Este.

La légitimité d'Étienne de Hongrie est contestée et la paternité de l'enfant est attribuée par la rumeur au baron Denis fils d'Ampod.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !