Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 1807 - le dernier en 1847


Jérôme Bonaparte et Catherine de Wurtemberg

Mariage de Jérôme Bonaparte avec Catherine de Wurtemberg

Le mariage précédent de Jérôme Bonaparte avec Élizabeth Patterson n'est pas encore annulé.

Jérôme Bonaparte épouse à Paris le 22 août 1807 Catherine de Wurtemberg.

Leurs enfants sont :

Ce mariage doit permettre de tisser des liens entre les pays du sud de l'Allemagne et l'Empire Français.

En effet, Napoléon Ier veut s'attacher les souverains de ces pays et faire de leurs états des tampons entre la France et l'Autriche tout en apportant à la famille Bonaparte le sang royal qui l'impressionne, pour ne pas dire qu'il lui manque.

Catherine supportera sans se plaindre les frasques et les adultères de son mari que ses sujets surnomment König Lustig (le roi Joyeux drille).

Elle aime passionnément ce jeune homme qu'elle appelle Fifi et les moqueurs la surnomment la dinde de Westphalie.

L'éducation princière qu'elle a reçue la rapproche de la jeune impératrice Marie-Louise d'Autriche qui se sent perdue au milieu de cette assemblée de parvenus qu'est la cour impériale française.



Mariage d'Anatole Demidoff avec Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte

Anatole Demidoff est titré peu avant le mariage prince de San Donato par le grand-duc Léopold II de Toscane.

Ce titre n'est pas reconnu en Russie.

Anatole Demidoff, sujet russe, épouse à Florence le 1er novembre 1840 Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte.

Ce mariage sans postérité ne sera jamais heureux.

Anatole Demidoff, fabuleusement riche mais violent, refuse de quitter sa maîtresse, Valentine de Sainte-Aldegonde.

Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte s'enfuit pour Paris en emportant les bijoux qui étaient censés constituer sa dot, mais que Jérôme Bonaparte, toujours à court d'argent, avait vendus à Anatole Demidoff avant le mariage.

Malgré cela, Anatole Demidoff est condamné par le tribunal de Saint-Pétersbourg à verser à la princesse Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte une pension de 200 000 francs par an et ne récupèrera jamais les bijoux.


Émilien O'Hara de Nieuwerkerke

Liaison d'Émilien O'Hara de Nieuwerkerke avec Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte

En 1845, à l'occasion d'un voyage en Italie avec Henri d'Artois, comte de Chambord, Alfred Émilien O'Hara de Nieuwerkerke visite à Florence la collection d'Anatole Demidoff.

Alfred Émilien O'Hara de Nieuwerkerke et Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte se rencontrent à San Donato et ont une liaison.



Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte à Paris

Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte quitte Anatole Demidoff et s'installe à Paris en 1846 auprès d'Émilien de Nieuwerkerke qui lui trouve un hôtel au 10 rue de Courcelles à Paris.



Séparation d'Anatole Demidoff et de Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte

Anatole Demidoff et Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte sont autorisés à se séparer en 1847 sur décision personnelle de Nicolas Ier de Russie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !