Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 399 - le dernier en 518



Mort du Pape Since

Anastase Ier Pape

Since meurt le 26 novembre 399. Il est inscrit au martyrologe romain par Benoît XIV. Il est fait Saint.

Pape Sirice est le premier évêque de Rome à être nommé officiellement Pape. Il abandonne en effet, la ligne de conduite de ses prédécesseurs, qui se considéraient comme les frères des autres évêques, pour en devenir le monarque investi, de tous les pouvoirs.

Anastase Ier devient le 39e Pape en 399.



Mort du Pape Anastase Ier

Anastase Ier meurt en 401. Il est fait Saint.

Anastase Ier condamne Origène et les donatistes, et censure les ouvrages qui ne correspondent pas à la cosmologie chrétienne, inaugurant la censure chrétienne. En référence, la censure est souvent surnommée Anastasie.

Au sein de l'Église, Anastase Ier est cependant un homme de conciliation en particulier au moment de la querelle avec Origène. Il est très attentif au retour paisible des chrétiens qui, devant la persécution, ont cédé par faiblesse. Nous avons de lui quelques lettres qui témoignent de cette miséricorde très fraternelle.



Innocent Ier Pape

Innocent Ier devient Pape le 22 décembre 402, succèdant, selon Jérôme, à son propre père, Anastase Ier. Il est originaire sans doute d'Albano dans le Latium.



Consolide l'autorité du Pape dans l'Église

Il est clair que le temps est révolu où l'Église s'accommode d'un gouvernement parcellaire où chaque évêque est totalement responsable de son diocèse sans rendre de compte à Rome. L'autorité n'est plus assurée par l'empire. Pour Innocent seule une autorité forte, peut garantir le salut de l'Église. Continuant dans la voie prise par Anastase Ier et surtout Sirice, Innocent Ier consolide l'autorité du Pape, renforce les liens avec les évêques d'Occident (Carthage, Tarragone, etc.) mais aussi d'Orient (Thessalonique) et exige que les problèmes de doctrine soient débattus à Rome.



Naissance d'Anastase Ier

Flavius Anastasius ou Anastase Ier, dit le Silentiaire, futur Empereur byzantin, naît vers 430 à Dyrrhachium (Durrës, en Albanie).



Mort de Zénon Ier Empereur romain d'orient

Mariage d'Anastase Ier avec Ariane

Anastase Ier Empereur byzantin

Zénon Ier meurt le 9 avril 491 sans avoir eu d'autres enfants avec Ariane.

Anastase est un haut fonctionnaire de l'empire sous le règne de Zénon Ier puisqu'il occupe le poste de silentiaire (officier du palais). Distinguée par l'impératrice Ariane, veuve de Zénon Ier, Anastase Ier l'épouse et accède ainsi au trône impérial en 491.



Courrier de Gélase Ier à Anastase Ier

Gelase Ier fait parvenir à Anastase une lettre où il formule avec clarté le principe qui selon lui doit inspirer les relations entre la papauté et l'empire :

Deux pouvoirs, auguste Empereur, règnent sur le monde : le pouvoir sacré des évêques et le pouvoir des rois. Le pouvoir des évêques l'emporte d'autant plus sur celui des rois que les évêques auront à répondre au tribunal de Dieu de tous les hommes, fussent-ils rois. Votre pieuse majesté ne pourra donc qu'en conclure que personne, en aucun temps, sous aucun prétexte humain, ne pourra jamais se dresser contre la fonction absolument unique de cet homme que le précepte du Christ lui-même a placé a la tête de tous et que la Sainte Église reconnaît comme son chef."

Tout le Moyen Âge considérera ce document comme la charte qui fonde la papauté.



Mort du Pape Gélase Ier

Anastase II Pape

Gélase Ier meurt le 21 novembre 496. Il est fait Saint.

Gélase Ier amplifie la politique d'indépendance totale de l'Église, entamée par Félix III, en particulier vis-à-vis de la cour de Byzance et du nouvel empereur Anastase Ier plus favorable au monophysisme.

Gélase Ier lutte avec acharnement contre le pélagianisme, qui relève provisoirement la tête. Il supprime la dernière fête païenne qui subsiste encore, celle des Lupercales et lui substitue sans doute la fête chrétienne de la Chandeleur.

Anastase II devient le 50e Pape le 28 novembre 496. Romain de naissance, il est le fils d'un nommé Pierre.

Anastase II est peut-être celui qui fut chargé de lire la lettre du pape Félix au concile de Rome, en 485, et les requêtes de Misène au concile de 495.

Dès son élévation au pontificat, Anastase II cherche à ramener les Ariens au sein de l'Église et à rétablir la paix au sein de celle-ci. Il envoie à cet effet des légats: les évêque Crescone et Germain, à Constantinople, avec une lettre pour l'empereur Anastase Ier, dans laquelle il exprime son ardent désir de la réunion, et le prie d'y travailler lui-même. Anastase II prie l'empereur, très humblement, de faire enlever le nom d'Acace, évêque arien de Constantinople, des sacrés diptyques.



Guerre d'Anastase Ier contre la Perse

De 502 à 505, Anastase Ier remporte de nombreux succès contre les Perses.



Clovis Ier consul honoraire

En 508, auréolé d'un immense prestige et maître de la quasi-totalité de la Gaule, Clovis reçoit à Tours le titre de "consul honoraire" de la part de l'empereur byzantin Anastase, trop heureux de voir l'un de ses ennemis défait. Ce titre, particulièrement important, demeure l'une des plus hautes et des plus prestigieuses charges romaines. Clovis Ier reçoit également la chlamyde pourpre et le diadème d'or, insignes réservés exclusivement à l'empereur romain ce qui implique qu'il est officiellement reconnut par Byzance comme un roi ayant la prééminence sur tous les autres peuples barbares de l'Europe occidentale.

Anastase Ier s'allie, plus formellement que réellement avec Clovis Ier, le roi des Francs afin de prendre à revers les Ostrogoths.



Construction du mur d'Anastase

Pour protéger Constantinople et ses alentours, l'Empereur Anastase Ier construisit en 512 un mur qui porte toujours son nom, à 55 km environ à l'ouest de Constantinople.



Excommunication de l'empereur d'Orient Anastase Ier

Symmaque excommunie l'empereur d'Orient Anastase Ier suspecté de monothélisme.


Sigismond II de Burgondie - fresque sur le mur nord de la nef de l'église de la Trinité de Constance - peinte entre 1417 et 1437

Mort de Gondebaud de Burgondie

Sigismond II de Burgondie seul Roi des Burgondes

Gondebaud de Burgondie meurt en 516.

Sigismond II de Burgondie est dans une position confortable, il est :

Il a converti au catholicisme ses deux enfants : Suavegothe de Burgondie et Sigéric de Burgondie

À son avènement, Sigismond II de Burgondie envoie une ambassade à l'empereur d'Orient Anastase Ier.

Anastase Ier le confirme dans les dignités exercées par son père, dont peut-être celle de Magister militum per Gallias.

Lui-même se considère dans ses lettres comme le miles (soldat) de l'empereur.



Mort d'Anastase Ier Empereur byzantin

Anastase Ier meurt à Constantinople en 518.

Son règne fut troublé par une révolte des Isauriens qu'il avait exclus du pouvoir, et des invasions de Huns, de Slaves et de Bulgares. Anastase Ier persécute les orthodoxes et favorise la doctrine chrétienne du monophysisme. Il est poussé par d'autres à supprimer les danses licencieuses et les combats entre gladiateurs et animaux sauvages. À sa mort, l'Empire était intact. Anastase Ier réorganise les finances laisse un trésor substantiel et une armée disciplinée.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !