Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1170 - le dernier en 1233



Mort de Geoffroy III de Mayenne

Mariage de Maurice II de Craon avec Isabelle de Beaumont-le-Roger

Geoffroy III de Mayenne meurt le 18 février 1170.

Isabelle de Beaumont-le-Roger est veuve de Geoffroy III de Mayenne.

À son retour de Terre-Sainte, Maurice II de Craon épouse vers 1170 Isabelle de Beaumont-le-Roger, fille de Galerand IV de Beaumont-le-Roger et d'Agnès de Montfort. Leurs enfants sont :

Ce mariage lui apporte le double appui des seigneurs de Meulan et de ceux de Mayenne.



Naissance d'Amaury Ier de Craon

Amaury Ier de Craon naît en 1170, fils de Maurice II de Craon (1132-1196) et d'Isabelle de Beaumont-le-Roger.



Mort de Maurice III de Craon

Amaury Ier de Craon Seigneur de Craon

Maurice III de Craon meurt en 1207.

Amaury Ier de Craon succède à son frère et devient Seigneur de Craon.



Mariage d'Amaury Ier de Craon avec Jeanne des Roches

Amaury Ier de Craon épouse en 1212 Jeanne des Roches, fille de Guillaume des Roches, sénéchal d'Anjou, et de Marguerite de Sablé. Leurs enfants sont :



Naissance de Maurice IV de Craon

Maurice IV de Craon naît en 1213, fils d'Amaury Ier de Craon et de Jeanne des Roches.


Bataille de la Roche aux Moines

Préparation d'un débarquement en Angleterre

Bataille de la Roche-aux-Moines

En 1214, Philippe-Auguste est obligé de suspendre ses préparatifs de débarquement en Angleterre contre Jean-Sans-Terre car le royaume est menacé.

Jean-Sans-Terre a réussi à monter, contre Philippe-Auguste son suzerain, une vaste coalition avec :

La plupart des seigneurs installés entre l'Escaut et le Rhin se joignent à cette coalition.

Ferrand de Flandre, quoique vassal de Philippe-Auguste, se déclare pour le roi d'Angleterre.

Philippe-Auguste est l'allié des Gibelin et est soutenu par Frédéric II de Hohenstaufen.

En Flandre, Philippe-Auguste ne contrôle plus que les villes de Douai et de Cassel.

Les coalisés envisagent un plan d'invasion d'envergure dans lequel :

Ils ont pour objectif Paris.

Le 16 février 1214, le roi anglais débarque avec ses troupes à La Rochelle.

Philippe-Auguste descend le plus rapidement possible jusqu'à Châtellerault avec Louis VIII le Lion, son fils.

Jean-Sans-Terre, ayant appris le déplacement des Français, amorce alors une manœuvre de repli, espérant attirer ses ennemis au plus loin de Paris.

Mais Philippe-Auguste sent le danger et arrête son armée à Chinon.

Apprenant alors l'attaque d'Othon IV de Brunswick au nord, Philippe-Auguste décide de scinder sa force en deux pour la faire affronter les deux menaces qui pèsent sur son royaume.

Lui va alors au nord pour se confronter à l'empereur tandis que Louis VIII le Lion garde la Loire à la tête d'une armée de 14 000 hommes.

Craignant de se faire couper toute voie de repli en cas d'échec devant Paris, Jean-Sans-Terre prend la décision de s'arrêter devant la forteresse de la Roche-aux-Moines (Savennières), plutôt que de l'éviter.

De là, Jean-Sans-Terre peut se diriger vers Paris, plus tranquillement, sans devoir constamment se retourner pour voir si Louis VIII le Lion n'est pas en train de le poursuivre.

La forteresse de la Roche aux Moines est dirigée par Guillaume des Roches, le sénéchal d'Anjou.

Lorsque le siège commence, le prince Louis VIII le Lion arrive, le 2 juillet 1214.

Amaury Ier de Craon se bat au côté de Louis VIII le Lion.

Guillaume des Roches, beau-père d'Amaury Ier de Craon, mène l'action décisive qui permet la victoire des Français.

Jean-Sans-Terre, estimant le danger trop important, s'enfuit finalement sans combattre, en laissant sur place ses machines de siège.

L'affrontement de la Roche-aux-Moines permet aux Français de consolider leurs positions au sud, et d'affaiblir la force anglaise, en la privant de ses engins de siège, donc en l'empêchant de prendre d'assaut d'autres places fortes.



Mort de Guillaume des Roches Seigneur de Longué-Jumelles, de Château-du-Loir et de Sablé

Amaury Ier de Craon Sénéchal d'Anjou, du Maine et de Touraine

Guillaume des Roches meurt le 15 juillet 1222.

Amaury Ier de Craon reprend le titre de sénéchal d'Anjou, du Maine et de Touraine.

Amaury Ier de Craon est alors confronté aux prétentions de Pierre Ier Mauclerc qui a des visées sur l'Anjou.



Prise de Châteaubriant et de La Guerche de Bretagne

Amaury Ier de Craon est fait prisonnier

Libération d'Amaury Ier de Craon

En 1223, Amaury Ier de Craon s'empare de Châteaubriant et de La Guerche de Bretagne appartenant à la seigneurie de Pouancé, mais il ne peut s'emparer du château de Pouancé.

Alerté, Pierre Ier Mauclerc arrive à la rescousse et surprend les troupes exténuées d'Amaury Ier de Craon. C'est la déroute.

Amaury Ier de Craon est fait prisonnier.

Une forte rançon est demandée à ses sujets pour sa libération.

Libéré en 1223, Amaury Ier de Craon rejoint le nouveau Louis VIII le Lion à Compiègne.



Mort d'Amaury Ier de Craon Seigneur de Craon, de Chantocé, d'Ingrandes, de Candé, de Segré, de Duretal, de Baugé et de Lude

Amaury Ier de Craon meurt le 2 ou le 15 mai 1226.

Il est inhumé en l'abbaye de la Roë.

Sa femme, Jeanne des Roches, devient tutrice de leur fils Maurice IV de Craon, futur sénéchal d'Anjou.

Jeanne des Roches hérite du titre de sénéchal d'Anjou, du Maine et de Touraine.



Mariage de Raoul III de Fougères avec Isabeau de Craon

Raoul III de Fougères épouse en 1233 Isabeau de Craon, fille d'Amaury Ier de Craon, Seigneur de Craon, d'Ingrande et de Chantocé, et de Jeanne des Roches. Leur enfant est :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !