Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



31 événements affichés, le premier en 1124 - le dernier en 1198



Mariage de Josselin II de Courtenay avec Béatrice de Saône

Béatrice de Saône est veuve de Guillaume de Saône.

Josselin II de Courtenay épouse Béatrice de Saône. Leurs enfants sont :


Foulques V d'Anjou et Mélisende de Jérusalem Blason des Comtes d'Anjou

Geoffroy V Plantagenêt Comte d'Anjou et du Maine

Mariage de Foulques V d'Anjou avec Mélisende de Jérusalem

Lutte de Geoffroy V Plantagenêt contre une révolte de ses barons en Anjou

Foulques V d'Anjou règle ses affaires et cède toutes ses possessions en France dont le Comté d'Anjou, à son fils Geoffroy V Plantagenêt.

Foulques V d'Anjou quitte la France au début 1129.

Il aborde à Saint-Jean-d'Acre au milieu du printemps 1129.

Foulques V d'Anjou est veuf d'Eremburge du Maine.

Foulques V d'Anjou épouse le 2 juin 1129 Mélisende de Jérusalem, fille de Baudouin de Bourcq et de Morfia de Malatya. Leurs enfants sont :

Dès le départ de Foulques V d'Anjou, Geoffroy V Plantagenêt est confronté à une coalition de ses vassaux conduite par Lisiard, Seigneur de Sablé.

Il vient à bout des révoltés un à un.

Il s'empare et brûle Meslay en Mayenne et oblige Guy IV de Laval à demander la paix.

Amaury VI de Thouars engage la lutte contre Geoffroy V Plantagenêt qui s'empare de Thouars en et fait raser le Donjon du château.

Les Seigneurs de Blaison et Parthenay se rendent et Mirebeau se soumet après un siège de 40 jours.

Geoffroy V Plantagenêt s'empare de l'Ile Bouchard dont le Seigneur, Peloquin, se soumet.

Geoffroy V Plantagenêt enlève Briollay et La Suze au Seigneur de Sablé et fait construire un château à Châteauneuf sur Sarthe pour le contrôler.



Naissance d'Amaury Ier d'Anjou

Almaric ou Amalric ou Amaury Ier d'Anjou naît en 1136, fils de Foulques V d'Anjou et de Mélisende de Jérusalem.



Amaury Ier d'Anjou Comte de Jaffa et d'Ascalon

Baudouin III d'Anjou inféode le comté de Jaffa à son frère Amaury Ier d'Anjou qui devient Comte de Jaffa et d'Ascalon en 1157.



Mariage d'Amaury Ier d'Anjou avec Agnès de Courtenay

Amaury Ier d'Anjou épouse vers 1158 Agnès de Courtenay, Dame de Toron, fille de Josselin II de Courtenay, Comte d'Édesse, et de Béatrice.

Leurs enfants sont :



Naissance de Sibylle de Jérusalem

Sibylle de Jérusalem naît vers 1159, fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay.



Départ de Miles de Plancy pour la Terre Sainte

Milon ou Miles de Plancy est originaire de Champagne,

Miles de Plancy se rend en Orient aux alentours de 1160, pour rejoindre Amaury Ier d'Anjou, dont il est cousin (consanguineus) selon Guillaume de Tyr.



Naissance de Baudouin IV de Jérusalem

Baudouin IV de Jérusalem dit le Lépreux naît en 1161, fils d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay.

Amaury Ier d'Anjou demande à Baudouin III d'Anjou, son frère aîné, d'être le parrain et il lui donne son prénom.

Alors que Sibylle est envoyée auprès d'Yvette de Jérusalem, Abbesse de Saint-Lazare de Béthanie, sa grande tante, pour y être éduquée, Amaury Ier d'Anjou préfère garder Baudouin IV de Jérusalem, son fils, auprès de lui.


Couronnement d'Amaury Ier d'Anjou - Guillaume de Tyr - Historia (BNF, Mss.Fr.68, folio 297v)

Mort de Baudouin III d'Anjou

Amaury Ier d'Anjou Roi de Jérusalem

Séparation d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay

Baudouin III d'Anjou meurt le 10 janvier ou février 1162, sans enfants.

Théodora Comnène, sa veuve, reçoit comme promis Saint-Jean-d'Acre ou elle se retire.

Initialement élective, la couronne du royaume de Jérusalem était devenue au fil du temps héréditaire, mais le nouveau roi doit toujours être approuvé par la Haute Cour des barons.

Le prétendant au trône est Amaury Ier d'Anjou, frère de Baudouin III d'Anjou.

Or la plupart les barons déclarent qu'ils jugent Agnès de Courtenay trop volage et intrigante pour devenir leur reine.

Ils somment Amaury Ier d'Anjou de choisir entre sa femme et le trône.

Il choisit le trône.

Comme d'habitude on invoque le motif de consanguinité et le divorce est officiellement légitimé.

Amaury Ier d'Anjou est sacré Roi de Jérusalem le 18 février 1162.

En réalité beaucoup de gens sont persuadés qu'au travers d'Agnès de Courtenay c'était plutôt Josselin III que l'on veut écarter du pouvoir.

Marie de Salerne témoigne en 1162 lors de ce procès en annulation.

Cependant Amaury Ier d'Anjou légitime les deux enfants qu'Agnès de Courtenay lui a donnés :



Mariage d'Hugues d'Ibelin avec Agnès de Courtenay

Agnès de Courtenay est séparée d'Amaury Ier d'Anjou.

Hugues d'Ibelin épouse en 1163 Agnès de Courtenay.



Siège de Bilbéis

Les états latins d'Orient sont confrontés à une Syrie musulmane puissante et unifiée.

Aussi Amaury Ier d'Anjou décide-t-il d'innover sa politique extérieure et de se tourner vers l'Égypte fatimide, tombé dans les derniers degrés de la décadence et en proie à des luttes de pouvoir.

En septembre 1163, prétextant le non-versement du tribut dû depuis 1160 par les fatimides, Amaury Ier d'Anjou organise une première expédition.

Amaury Ier d'Anjou défait l'armée du vizir Dirgham et assiège Bilbéis.

Selon la tradition de la famille Ibelin, Hugues d'Ibelin est sauvé par Philippe de Milly après être tombé de son cheval et s'être cassé une jambe.

La crue du Nil et des opérations de diversion de Nur ad-Din en Syrie obligent les Francs à se retirer.

Toutefois, cette première expédition a permis à Amaury Ier d'Anjou de mesurer l'ampleur de la faiblesse du califat fatimide.

Shawar, le vizir chassé d'Égypte par Dirgham, se réfugie à Damas auprès de Nur ad-Din et parvient à le persuader de l'aider à reprendre le pouvoir en Égypte, malgré les réticences de ce dernier.



Shawar Vizir D'égypte

Prise des places fortes d'Arim et de Paneas

En mai 1164, Nur ad-Din envoie en Égypte un de ses lieutenants, Shirkuh, pour rétablir comme Vizir.

Mais Shawer refuse de verser les indemnités et le tribut promis.

Shirkuh reste alors en Égypte et impose un protectorat si bien que Shawar fait appel à Amaury Ier d'Anjou pour s'en débarrasser.

Amaury Ier d'Anjou attaque et remporte plusieurs succès sur Shirkuk, mais Nur ad-Din envahit à son tour les états latins en guise de diversion pou protéger son lieutenant.

Nur ad-Din prend les places fortes d'Arim et de Paneas.

Nur ad-Din capture Bohémond III de Poitiers à Harrim le 11 août 1164.

Seule l'intervention des byzantins empêche les musulmans de prendre Antioche.

Un compromis intervient, et Amaury Ier d'Anjou et Shirkuh évacuent simultanément l'Égypte.



Liaison d'Andronic Ier Comnène avec Théodora Comnène

En 1166, Andronic Ier Comnène, un cousin de Théodora Comnène, visite le royaume de Jérusalem et reçoit Beyrouth en fief d'Amaury Ier d'Anjou.

Andronic Ier Comnène invite Théodora Comnène à Beyrouth et a une liaison avec elle.

Leurs enfants sont :

Cela suscite la colère de Manuel Ier Comnène qui demande à Amaury Ier d'Anjou de s'emparer d'Andronic Ier Comnène et de lui crever les yeux.

Mais les deux amants s'enfuient et se réfugient à Damas à la cour de Nur ad-Din, pendant qu'Amaury Ier d'Anjou confisque Acre et Beyrouth.

Andronic Ier Comnène et Théodora Comnène voyagent ensuite en séjournant dans diverses cours musulmanes :

Mais ils n'y restent jamais longtemps, tant la crainte de Manuel Ier Comnène incite les émirs musulmans à envoyer le couple chez l'émir voisin.

Finalement, Nicéphore Paléologue, gouverneur byzantin de Trébizonde, réussit à capturer Théodora Comnène.



Miles de Plancy Sénéchal du royaume de Jérusalem

Amaury Ier d'Anjou fait Miles de Plancy Sénechal du royaume de Jérusalem en 1166.



Quatrième départ en croisade de Thierry III d'Alsace

Thierry III d'Alsace repart en Palestine, le mirage oriental ne cessant d'exercer sur lui sa fascination.

Thierry III d'Alsace accompagne le roi Amaury Ier d'Anjou à Antioche et Tripoli.


Combats en Égypte entre les Croisés et les Turcs - Guillaume de Tyr – Historia – Bruges - XVe siècle (BNF, Mss.fr. 68)

Nouvelle expédition de Shirkuh en Égypte

Bataille dans l'île de Mahalla

Siège d'Alexandrie

Le califat d'Égypte sous protectorat du royaume de Jérusalem

Siège de Qûs

Méfiant vis-à-vis du califat égyptien et préférant le status-quo, évitant ainsi la présence franque en Égypte, Nur ad-Din ne souhaite pas envoyer de nouvelle expédition.

Au contraire de Shirkuh qui a mesuré le grand état de faiblesse de l'état égyptien ainsi que ses richesses, souhaite prendre sa revanche et faire payer à Shawer ses traitrises.

Il semble que Shirkuh aie joué des querelles religieuses entre sunnites et chiites, mobilisant l'opinion publique en faveur d'une nouvelle expédition et en appelant au calife abbasside de Bagdad.

De guerre lasse et voyant qu'il ne parviendra pas à empêcher Shirkuh de se lancer à la conquête de l'Égypte, Nur ad-Din finit par confier une armée à son lieutenant, qui quitte Damas en janvier 1167.

Shawer fait immédiatement appel à Amaury Ier d'Anjou, qui rassemble en hâte son armée à Ascalon et quitte la ville le 30 janvier 1167.

Miles de Plancy participe cette expédition.

Un pacte d'assistance est signé entre Amaury Ier d'Anjou et le calife Al-Adid.

Amaury Ier d'Anjou affecte son armée à la défense du Caire et empêche Shirkuh de prendre la ville.

Miles de Plancy commande notamment un bataillon qui taille en pièce dans l'île de Mahalla un détachement chargé de ravitailler l'armée de Shirkuh.

Shirkuh se dirige vers le sud, poursuivi par les coalisés franco-égyptiens, les bat le 19 mars 1167.

Shirkuh se dirige vers Alexandrie qu'il occupe et confie à son neveu Saladin.

Les Francs et les Égyptiens assiègent la ville.

Pendant ce temps Shirkuh se dirige vers la Haute-Égypte et assiège la ville de Qûs.

Nur ad-Din attaque le royaume de Jérusalem par le nord.

Finalement une paix est signée en août 1167.

Le califat fatimide d'Égypte passe sous le protectorat du royaume de Jérusalem.

L'armée de Saladin peut quitter Alexandrie avec les honneurs.

Les forces de Shirkuh et de Saladin évacuent l'Égypte.


Mariage d'Amaury Ier d'Anjou et de Marie Comnène - Guillaume de Tyr - Historia (BNF - Mss.Fr.68 - folio 318v)

Mariage d'Amaury Ier d'Anjou avec Marie Comnène

Depuis l'annulation de son mariage, Amaury Ier d'Anjou et la Haute Cour ont conclu qu'il était nécessaire de négocier une alliance militaire et matrimoniale avec Byzance.

Hernesius, Archevêque de Césarée et Eudes de Saint-Amand sont envoyés dans la ville impériale et reviennent au bout de 2 ans de négociations avec la princesse Marie Comnène, nièce de Manuel Ier Comnène.

Ils abordent à Tyr en août 1167.

Amaury Ier d'Anjou épouse à Tyr au Liban le 29 août 1167 Marie Comnène, fille de Jean Comnène, Duc de Chypre, et de Marie Taronitissa. Leur enfant sont :


Ambassade d'Amaury Ier d'Anjou auprès de Manuel Ier Comnène - Guillaume de Tyr - Historia (BNF - Mss.Fr.9084 - folio 272)

Traité de partage de l'Égypte

Annexion de l'Égypte par Amaury Ier d'Anjou

Prise de Bilbéis

Incendie du Caire

Le contrôle de l'Égypte est un vieux rêve du royaume croisé de Jérusalem. Seule une alliance avec Byzance peut le réaliser.

Manuel Ier Comnène forme le projet de conquérir le califat fatimide pour en faire une colonie franco-byzantine.

Au début 1168, Manuel Ier Comnène envoie à Jérusalem deux ambassadeurs, Alexandre de Gravina et Michel d'Otrante.

Guillaume de Tyr part à son tour en ambassade à Byzance négocier une alliance.

Un traité de partage de l'Égypte est signé en septembre 1168.

Malgré Miles de Plancy qui conseille de maintenir la paix, Amaury Ier d'Anjou commet l'erreur de vouloir annexer l'Égypte.

Lorsque Guillaume de Tyr revient à Acre, en octobre 1168, il s'aperçoit que les Francs ont commencé l'invasion de l'Égypte, sans attendre les forces byzantines.

Certains historiens ont prétendu que les Francs ne voulaient pas partager l'Égypte avec les Byzantins, mais dans ce cas Amaury Ier d'Anjou n'aurait pas recherché l'alliance byzantine à tout prix.

En fait, le vizir trouve :

Le vizir égyptien Shawar appelle Nur ad-Din à l'aide, lequel envoie de nouveau le général Shirkuh.

Amaury Ier d'Anjou préfère maintenir le status quo en attendant les troupes byzantines, tandis que les barons pensent qu'il faut envahir immédiatement l'Égypte qu'ils considèrent comme trop faible pour se défendre par elle-même.

Amaury Ier d'Anjou doit se soumettre à la décision de la Haute Cour du royaume.

L'armée franque arrive devant Bilbéis le 1er novembre 1168 qui refuse de lui ouvrir ses portes.

La ville est prise d'assaut le 4 novembre 1168 et pillée de fond en comble.

De ce fait toute la population égyptienne, y compris les indécis et les derniers partisans francs, se rallie au le camp de la résistance.

Amaury Ier d'Anjou arrive devant le Caire le 13 novembre 1168, mais les égyptiens préfèrent brûler la ville plutôt que de la laisser aux Francs.


Alliance entre Amaury et Manuel. Les Croisés devant Péluse, ville de la Basse-Égypte

L'invasion de l'Égypte

Mort de Shirkuh

Siège de Damiette

Prise du pouvoir par Kiliç Arslan

Comprenant que s'il persiste, il n'aura :

Amaury Ier d'Anjou négocie une retraite honorable en échange d'indemnités et quitte le pays le 2 janvier 1169.

Shirkuh arrive avec une armée peu après le départ des Francs et s'empare de l'Égypte après avoir fait tuer Shawar le 18 janvier 1169.

Shirkuh meurt le 23 mars 1169, laissant l'Égypte à Saladin, son neveu.

En juillet 1169, Manuel Ier Comnène envoie une expédition conjointe avec le roi Amaury Ier d'Anjou en Égypte.

L'Empire envoie une forte armée et près de 200 navires dont beaucoup sont des vaisseaux de guerre équipés de siphons à feu grégeois et d'armes de siège.

L'historien croisé Guillaume de Tyr est particulièrement impressionné par les bateaux de transport lourds qui sont utilisés pour l'acheminement de la cavalerie.

La flotte byzantine n'apporte des provisions que pour 3 mois.

La coalition franco byzantine assiège Damiette en octobre-novembre 1169.

Le siège s'éternise, car des renforts sont envoyés en permanence de la Haute Égypte.

Les vivres commencent à manquer dans le camp des assiégeants.

La mésentente commence à s'installer entre les Francs et les Byzantins, et le siège est levé en décembre 1169.

La flotte se retire.

Fort heureusement pour les Francs, Saladin cherche à se ménager une indépendance vis-à-vis de Nur ad-Din et trouve des prétextes pour éviter d'engager avec ce dernier des actions concertés contre les Francs.

Les conséquences de cet échec sont sérieuses. Manuel Ier Comnène a investi beaucoup de temps, d'argent et d'hommes dans l'attaque contre l'Égypte, des ressources qui auraient été mieux utilisées contre les Turcs en Anatolie.

Le sultan Kiliç Arslan II profite de ce répit pour éliminer ses rivaux et étendre son pouvoir sur l'Asie Mineure.



Naissance d'Isabelle de Jérusalem

Isabelle de Jérusalem ou Isabelle Ire d'Anjou naît 1169 ou 1172, fille d'Amaury Ier d'Anjou et de Marie Comnène.



Projet de mariage d'Étienne Ier de Champagne avec Sibylle de Jérusalem

En 1169, une délégation, menée par Frédéric de la Roche, Archevêque de Tyre, cherchant des alliances et des soutiens financiers en Europe, offre à Étienne Ier de Champagne les mains de Sibylle de Jérusalem, fille d'Amaury Ier d'Anjou. Étienne Ier de Champagne accepte.



Étienne Ier de en Palestine

Étienne Ier de Champagne débarque en Palestine à l'été 1171.

Étienne Ier de Champagne est pressenti pour devenir Roi de Jérusalem, par les droits de Sibylle de Jérusalem, sa future épouse, héritière d'Amaury Ier d'Anjou.

Pour des raisons inconnues, Étienne Ier de Champagne rompt brusquement les négociations de mariage, peu après son arrivée, et quitte la région pour Constantinople

Mleh d'Arménie attaque et rançonne l'armée d'Étienne Ier de Champagne près de Mamistra, en Cilicie, ville peu éloignée d'Iconium.

Étienne Ier de Champagne part ensuite pour la France.



Démission de Philippe de Milly

Eudes de Saint-Amand Maître de l'Ordre du Temple

Philippe de Milly démissionne de sa dignité de Maître de l'Ordre du Temple avant la Pâque le 3 avril 1171 alors qu'il est à Constantinople avec Amaury Ier d'Anjou.

Il est probable qu'il entre dans un monastère cistercien ainsi qu'il est d'usage pour un templier quittant le service actif.

Odon ou Eudes de Saint-Amand est originaire d'une famille noble du Limousin.

Il arrive sans doute assez jeune en Palestine.

Il devient templier à une date inconnue.

Eudes de Saint-Amand devient Maréchal du royaume et de Vicomte de Jérusalem.

Eudes de Saint-Amand lui succède et est élu 8e Maître de l'Ordre du Temple.

Lorsqu'il parvient à la tête des templiers il a déjà derrière lui une carrière militaire bien remplie.

Il est réputé pour sa sagacité et son courage mais est décrit ainsi par Guillaume de Tyr : Homme méchant, superbe, arrogant, ne respirant que la fureur, sans crainte de Dieu et sans égard pour les hommes...

Gantier du Mesnil est un templier coupable du meurtre d'un émissaire du Vieux de la Montagne.

Le Vieux de la Montagne (Chaykh al-Jabal) est l'appellation commune donnée par les Francs au grand-maître de la secte des Assassins, Hassan ibn al-Sabbah, réfugié dans sa forteresse au sommet du piton rocheux d'Alamut.

À peine élu, Eudes de Saint-Amand s'oppose à Amaury Ier d'Anjou en refusant de livrer Gantier du Mesnil à la justice du roi



Pacte d'assistance entre Amaury Ier d'Anjou et Manuel Ier Comnène

Amaury Ier d'Anjou se rend en personne à Byzance pour négocier une alliance avec Byzance et conclut un pacte d'assistance au printemps 1171.


Mort d'Amaury Ier d'Anjou et couronnement de Baudouin IV de Jérusalem - Guillaume de Tyr - Historia et continuation – Acre - XIIIe siècle (BNF - Mss.fr. 2628)

Mort de Amaury Ier d'Anjou

Baudouin IV de Jérusalem Roi de Jérusalem

Siège d'Alexandrie

Mort de Miles de Plancy

Raymond III de Tripoli Régent du royaume de Jérusalem

Au printemps 1174, Amaury Ier d'Anjou prépare une nouvelle expédition en Égypte en concertation avec Guillaume II le Bon et les mécontents chiites d'Égypte, qui projettent de se révolter.

Amaury Ier d'Anjou meurt à Jérusalem le 11 juillet 1174 du typhus. Il est inhumé dans le tombeau des rois de Jérusalem.

Guillaume de Tyr décrit Amaury Ier d'Anjou comme ayant une taille moyenne et étant fort gras, avec un visage noble, le teint clair, un nez aquilin, des cheveux blonds et portant toute sa barbe.

Il bégaie légèrement, mais c'est un juriste accomplis, connaissant mieux que quiconque les lois du royaume.

Lors des campagnes militaires, il est aguerri comme un sergent, mais il est également un fin lettré, c'est d'ailleurs lui qui a encourage Guillaume de Tyr à composer son Historia rerum in partibus transmarinis gestarum.

Mais ses mœurs sont si libres qu'il s'en prend même à l'honneur des femmes mariées.

Au contraire de son frère Baudouin III d'Anjou, qui est affable, Amaury Ier d'Anjou est distant et taciturne, et suscite parfois l'antipathie parmi ses proches.

Baudouin IV de Jérusalem devient Roi de Jérusalem et est immédiatement couronné le 15 juillet 1174.

Le sénéchal Miles de Plancy, un soldat valeureux, mais sans grand sens politique, se comporte en régent informel.

Baudouin IV de Jérusalem est un jeune homme fort capable de maintenir le royaume, mais il atteint d'un mal qui ne lui permet ni de se marier, ni d'assurer sa descendance.

Deux semaines après le sacre, le 28 juillet 1174, Guillaume II le Bon, aidé par Margaritus de Brindisi, un brillant amiral, débarque à Alexandrie et commence à l'assiéger

Mais Guillaume II le Bon est battu par Saladin le 31 juillet 1174.

Si Miles de Plancy avait eu le bon sens de lancer une attaque simultanée, Saladin, qui est encore dans une situation précaire se serait trouvé dans une situation très défavorable.

En outre, Miles de Plancy abuse de sa position de régent, si bien que les barons demandent au régent de se dessaisir de son pouvoir. Miles de Plancy refuse.

Miles de Plancy meurt assassiné à la fin 1174, lors d'une tournée d'inspection à Saint-Jean-d'Acre.

Raymond III de Tripoli est alors choisi comme régent, jusqu'à la majorité du roi fixée à quinze ans selon les lois du royaume, mais ses conseils de prudence ne sont pas toujours suivis.



Mariage de Guillaume Longue Épée de Montferrat avec Sibylle de Jérusalem

Guillaume Longue Épée de Montferrat Comte de Jaffa et d'Ascalon

Guillaume Longue Épée de Montferrat débarque à Sidon en octobre 1176 et prête immédiatement le serment d'allégeance à Baudouin IV de Jérusalem.

Guillaume Longue Épée de Montferrat épouse en octobre 1176 Sibylle de Jérusalem, fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay de Toron. Leur enfant est :

Guillaume Longue Épée de Montferrat devient Comte de Jaffa et d'Ascalon.



Mariage de Balian II d'Ibelin le jeune avec Marie Comnène

Marie Comnène est veuve d'Amaury Ier d'Anjou.

Balian II d'Ibelin le jeune épouse en 1177 Marie Comnène. Leurs enfants sont :

Elle apporte la seigneurie de Naplouse, qu'elle avait obtenu à titre de douaire.



Fiançailles d'Onfroy IV de Toron et d'Isabelle Ire d'Anjou

En 1180, Onfroy IV de Toron est fiancé à Isabelle Ire d'Anjou, fille d'Amaury Ier d'Anjou, à la condition que Toron soit annexé au royaume.


Fiançailles et mariage de Guy de Lusignan et de Sibylle de Jérusalem - Guillaume de Tyr - Historia et continuation (BNF - Mss Fr. 2628)

Mariage de Guy de Lusignan avec Sibylle de Jérusalem

Sibylle de Jérusalem est veuve de Guillaume Longue Épée de Montferrat.

La question du remariage de Sibylle de Jérusalem se repose à nouveau.

Sibylle de Jérusalem s'est fiancée à Baudouin d'Ibelin, seigneur de Rama, mais ce dernier est capturé par les musulmans, puis se rend à Byzance pour réunir sa rançon.

Amaury Ier de Lusignan vante les qualités de Guy de Lusignan, son frère, à Agnès de Courtenay et à Sibylle de Jérusalem, à tel point que cette dernière ne pense plus à son fiancé.

Baudouin IV de Jérusalem consent au mariage et une ambassade est envoyée dans le Poitou pour ramener Guy de Lusignan en Terre Sainte.

Guy de Lusignan est bel homme, et ne tarde pas à séduire Sibylle de Jérusalem.

Guy de Lusignan ne brille pas par son intelligence et les membres de sa famille le tiennent pour un peu niais. Apprenant la nouvelle, Geoffroy de Lusignan, un des frères aînés de Guy de Lusignan, se serait exclamé avec dérision "Si Guy devient roi, pourquoi ne deviendrais-je pas Dieu". Guy de Lusignan n'a aucun sens politique et est un militaire brouillon.

Guy de Lusignan épouse en avril 1180 Sibylle de Jérusalem fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay. Leurs enfants sont :

Guy de Lusignan reçoit en fief de Baudouin IV de Jérusalem les comtés de Jaffa et d'Ascalon.

Sans connaître et comprendre la politique du royaume, Guy de Lusignan se rapproche à la cour :


Conrad Ier de Montferrat - par François-Édouard Picot, 1843 - Salle des croisades du Musée de Versailles

Conrad Ier de Montferrat Roi de Jérusalem

Mort de Conrad Ier de Montferrat

Guy de Lusignan Roi de Chypre

Henri II de Champagne Roi de Jérusalem

Mariage d'Henri II de Champagne avec Isabelle Ire d'Anjou

Boniface Ier de Montferrat Marquis de Montferrat

Naissance de Marie de Montferrat

Les barons refusent que Guy de Lusignan reste roi.

Guy de Lusignan reçoit de Richard Cœur de Lion l'île de Chypre en conservant son titre de Roi.

Richard Cœur de Lion décide de laisser Conrad Ier de Montferrat comme Roi de Jérusalem.

Conrad Ier de Montferrat meurt à Tyr le 28 avril 1192 assassiné par deux Ismaéliens ou Hashshâshîn.

Selon certains, c'est Saladin qui l'aurait fait tuer, mais d'autres thèses affirment que l'organisateur du meurtre est le chef des Nizârites, en représailles à la confiscation des marchandises lui appartenant et arraisonné par un navire croisé.

Richard Cœur de Lion et Onfroy IV de Toron sont aussi suspectés d'avoir commandité le crime, mais c'est peu probable.

Boniface Ier de Montferrat reste l'unique héritier et devient Marquis de Montferrat.

Les barons du royaume choisissent Henri II de Champagne, neveu de Richard Cœur de Lion, comme Roi de Jérusalem et, pour asseoir sa légitimité, lui font épouser Isabelle Ire d'Anjou, veuve de Conrad Ier de Montferrat.

Henri II de Champagne épouse le 5 mai 1192 Isabelle Ire de Jérusalem, fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay. Leurs enfants sont :

Guillaume Ier de Joigny est témoin à ce mariage.

Onfroy IV de Toron, premier mari d'Isabelle Ire d'Anjou, vit toujours.

Il proteste, estimant que l'annulation de son mariage n'était pas valable.

Henri II de Champagne est un prince sage, qui administre prudemment et fermement le royaume, adroit en négociations lorsqu'il s'agit de conclure des trêves avec les musulmans.

Isabelle Ire de Jérusalem est déjà visiblement enceinte.

Marie de Montferrat naît à l'été 1192, fille posthume de Conrad Ier de Montferrat et d'Isabelle Ire d'Anjou.



Isabelle Ire d'Anjou couronnée Reine de Jérusalem

Mariage d'Amaury Ier de Lusignan avec Isabelle Ire d'Anjou

Isabelle Ire d'Anjou est couronnée Reine de Jérusalem en 1198.

Amaury Ier de Lusignan est veuf d'Échive d'Ibelin.

Isabelle Ire d'Anjou est veuve d'Henri II de Champagne.

Amaury Ier de Lusignan épouse à Acre en janvier ou vers octobre 1198 Isabelle Ire d'Anjou, fille d'Amaury Ier d'Anjou et de Marie Comnène. Leurs enfants sont :

Quatre chevaliers allemands de l'armée de croisés allemands, conduite par Henri Ier de Brabant, agressent et blessent grièvement Amaury Ier de Lusignan avant d'être maîtrisés, jugés et décapités.

Amaury Ier de Lusignan accuse Raoul de Tibériade d'être l'instigateur du meurtre, mais les barons le soutiennent et Raoul de Tibériade finit par être exilé.

Les croisés allemands qui ont manqué de rallumer le jihad de la part des Musulmans, rembarquent en mars 1198

Mais Amaury Ier de Lusignan parvient à conclure une trêve avec Al'Adil le 1er juillet 1198.

Al'Adil en profite pour réunifier l'empire de Saladin en écartant ses neveux.

Amaury Ier de Lusignan tente d'imposer une autorité forte dans son royaume en tentant de combler les lacunes des Assises de Jérusalem, mais l'opposition des barons, remontés par l'exil de Raoul de Tibériade fait échouer ce projet.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !