Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1330 - le dernier en 1383



Mariage d'Aymon V de Savoie avec Yolande de Montferrat

Aymon V de Savoie épouse à Casal Monferrato le 1er mai 1330 Yolande de Montferrat, fille de Théodore Ier de Montferrat et d'Argentina Spinola. Leurs enfants sont :



Naissance d'Amédée VI de Savoie

Amédée VI de Savoie, dit le Comte Vert, naît à Chambéry le 4 janvier 1334, fils d'Aymon V de Savoie et de Yolande de Montferrat.

Amédée VI de Savoie est surnommé le Comte Vert en raison d'une armure et d'une livrée de couleur verte qu'il portait lors d'un tournoi à Chambéry.



Mariage de Pierre Ier de Bourbon avec Isabelle de Valois

Pierre Ier de Bourbon épouse le 25 janvier 1336 Isabelle de Valois, fille de Charles Ier de Valois et de Mathilde de Châtillon-Saint-Pol. Leurs enfants sont :



Mort d'Aymon V de Savoie

Amédée VI de Savoie Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne

Aymon V de Savoie établit son testament le 13 juin 1343.

Aymon V de Savoie meurt à Montmélian le 22 juin 1343.

Il est inhumé dans l'abbaye de Hautecombe à Saint-Pierre-de-Curtille dans la chapelle des Princes qu'il a lui-même fait construire pour y rassembler les restes des ses aïeux.

Aymon V de Savoie crée les Assises Générales de Savoie, qu'il préside lui-même et qui ont lieu en mai chaque année.

Aymon V de Savoie établit une cour permanente de justice à Chambéry qui décharge le Conseil suprême, lequel suivait les déplacements du comte.

Aymon V de Savoie installe définitivement au château de Chambéry la chambre des Comptes, où les châtelains viennent rendre leur comptabilité.

Il agrandit les bâtiments du château et y faire construire une chapelle.

Amédée VI de Savoie devient Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne en 1343.



Partage d'Ivrée

En 1344, Jean II de Montferrat partage Ivrée avec Amédée VI de Savoie.



Mariage d'Amédée VI de Savoie avec Bonne de Bourbon

Amédée VI de Savoie épouse à Paris en août 1355 Bonne de Bourbon, fille de Pierre Ier de Bourbon, et d'Isabelle de Valois.

Leurs enfants sont :



Traité de Paris

Amédée VI de Savoie acquiert la province du Faucigny en 1355, par le traité de Paris, et signe la même année un traité avec la France qui fixe la frontière entre la Savoie et le Dauphiné.



Lutte entre Amédée VI de Savoie et Jacques de Savoie-Achaïe

Amédée VI de Savoie combat son cousin Jacques de Savoie-Achaïe, Prince de Piémont avant de parvenir à un accord en 1357, qu'il impose par ailleurs au fils et successeur de ce dernier.



Naissance d'Amédée VII de Savoie

Amédée VII de Savoie, dit le comte Rouge, naît dans le château d'Aveillane le 24 février 1360, fils d'Amédée VI de Savoie et de Bonne de Bourbon.



Fondation de l'Ordre du Collier de Savoie

Amédée VI de Savoie fonde en 1362 l'Ordre du Collier de Savoie qui deviendra l'Ordre de chevalerie de l'Annonciade



Charles Ier de Luxembourg Roi d'Arles

Amédée VI de Savoie Vicaire de l'Empire dans l'ancien royaume d'Arles

Charles IV est très francophile, suivant en cela l'exemple de son père, Jean Ier de Luxembourg.

Pour affirmer les droits de l'Empire sur le royaume d'Arles, comme son prédécesseur Frédéric Ier Barberousse, Charles Ier de Luxembourg, vient après son passage à Avignon, se faire couronner le 4 juin 1365 Roi d'Arles à l'Église Saint-Trophime.

Charles Ier de Luxembourg garantit à Jeanne Ire d'Anjou ses droits sur la Provence.

Amédée VI de Savoie réussit à obtenir le titre de "vicaire perpétuel et héréditaire de l'Empire dans l'ancien royaume d'Arles" des mains de Charles Ier de Luxembourg de passage à Chambéry, lui permettant d'exiger l'hommage des évêques de Tarentaise, Maurienne, Belley, Sion et Genève, même si ce dernier se dérobe vite.



Siège dans le château de Navarin

Hugues de Lusignan semble avoir rapidement quitté Chypre pour suivre sa mère Marie de Bourbon en Morée.

En 1366, Hugues de Lusignan et Marie de Bourbon sont assiégés dans le château de Navarin par les troupes de l'archevêque de Patras et doivent faire appel à la médiation d'Amédée VI de Savoie.

Hugues de Lusignan semble rester ensuite dans la principauté comme auxiliaire de Marie de Bourbon sa mère.



Mort d'Arnaud de Cervole

Bataille de Gallipoli

Au début de 1366, Arnaud de Cervole s'enrôle dans la croisade qu'organise Amédée VI de Savoie.

Il rassemble ses gens et se met en route.

Arnaud de Cervole meurt le25 mai 1366, tué par un de ses soldats alors que son armée campe près de Mâcon, avant de passer la Saône.

Au moment de sa mort, Arnaud de Cervole porte les titres suivants : Seigneur de Châteauvillain, Archiprêtre de Vélines, Sire de Châteauneuf-sur-Charente, Seigneur de Concressan et de Leuroux.

Guerrier, Amédée VI de Savoie passe les mers en 1366 pour secourir son cousin Jean V Paléologue, Empereur de Constantinople.

Il triomphe des Bulgares et arrête pour un temps à Gallipoli, sur les Dardanelles, la marche des Turcs.



Mort de Jean II de Montferrat

Jean II de Montferrat fait son testament en 1372.

Il confère à Othon IV de Brunswick-Grubenhagen et à Amédée VI de Savoie le soin d'éduquer ses enfants : Secondotto et Jean III.

Jean II de Montferrat meurt le 19 mars 1372.

Il est inhumé à Chivasso.



Siège d'Asti

Guerre entre Grégoire XI et Barnabé Visconti

Bataille contre la Ligue

Francesco da Fogliano Prisonnier

Mort de Francesco da Fogliano

En Lombardie, le 22 février 1372, Odon de Villars participe à la victoire d'Amédée VI de Savoie, Comte Vert, sur Galéas II Visconti

Odon de Villars suit la voie de ses pères. Il est damoiseau d'Amédée VI de Savoie, le Comte Vert.

Au début de l'été 1372, Odon de Villars rejoint Othon IV de Brunswick-Grubenhagen, assiégé dans Asti, la capitale du Montferrat, en compagnie de Gaspard de Montmayeur. À la tête de 500 lances, les deux capitaines savoyards repoussent les troupes de Galéas II Visconti et d'Ambrogio Visconti et s'emparent de quelques bastions.

En juin de 1372, Othon IV de Brunswick-Grubenhagen quitte Asti assiégée et arrive à Avignon à la recherche d'alliés.

Grégoire XI prêche la croisade contre les Visconti et forma une Ligue, placée sous le commandement d'Amédée VI de Savoie, pour rabattre leur superbe.

Grégoire XI prend à son service (contre 10 000 ducats sonnants et trébuchants) le condottière anglais John Hawkwood.

Raymond VIII de Turenne s'illustre en tant que Capitaine pontifical en Italie et succède à Juan Fernandez de Heredia comme Capitaine Général des Armes du Comtat Venaissin.

En juin 1372, l'armée de Barnabé Visconti défait les troupes de la Ligue et le capitaine Francesco da Fogliano est fait prisonnier. Barnabé Visconti demande, en échange de sa vie, que lui soient cédés les châteaux qu'il possède autour de Reggio d'Émilie, mais son frère Guido da Fogliano n'ayant pas accepté le chantage, Francesco est pendu aux créneaux des murs de Reggio d'Émilie.

En juillet de 1372, Grégoire XI nomme Gantonnet d'Abzac, Capitaine général de Verceil, en Lombardie.

Le 12 octobre 1372, Grégoire XI envoie Hugues de la Roche en Lombardie, avec le titre de conseiller, rejoindre Raymond VIII de Turenne et Nicolas Roger de Beaufort qui guerroient contre les Visconti.

Grégoire XI obtient l'appui de Charles Ier de Luxembourg, l'Empereur, de la reine de Naples et du roi de Hongrie.

Au retour de sa première campagne d'Italie, où Raymond VIII de Turenne est fait chevalier d'armes devant Cuneo par Amédée VI de Savoie en 1372.



Rixe entre soldats à Vimercate

Au cours de février 1373, Raymond VIII de Turenne, Capitaine pontifical, et son oncle Nicolas Roger de Beaufort, rejoignent Amédée VII de Savoie à Vimercate avec 500 lances. Leur arrivée provoque une rixe avec quelques bandouliers d'Odon de Villars.

Les coupables sont emprisonnés par Amédée VI de Savoie. Informé, Grégoire XI ordonne qu'on lui envoie à Avignon ces prisonniers tous originaires du diocèse de Limoges.



Mouvement de Louis Ier d'Anjou vers Naples

Mort de Jeanne Ire d'Anjou Reine de Jérusalem et de Sicile, Duchesse de Pouille et Princesse de Capoue, Comtesse de Provence et de Forcalquier

Louis Ier d'Anjou Roi de Naples

Louis Ier d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

Louis Ier d'Anjou se décide enfin à agir et se lance dans les préparatifs d'une action conjointe avec Clément VII en Italie mettre la main sur son double héritage de Naples et de Provence.

Louis Ier d'Anjou abandonne la présidence du conseil de régence du Roi Charles VI le Fou.

Il part d'Avignon pour Naples à la tête d'une puissante armée le 30 mai 1382. Il passe par Turin et Milan.

Amédée VII de Savoie envoie une troupe pour aider Louis Ier d'Anjou.

Amédée VI de Savoie et Pierre III de Genève accompagne Louis Ier d'Anjou.

Charles III de Durazzo pense qu'il ne pourra résister à Louis Ier d'Anjou. Il fait transférer la reine au Château de Muro Lucano où il la fait assassiner le 22 mai ou le 27 juillet 1382. Il venge ainsi les meurtres d'André de Hongrie et de Louis d'Anjou-Durazzo. Elle est étouffée sous des oreillers afin de faire croire à une mort naturelle. Ainsi se termine la première maison d'Anjou.

Louis Ier d'Anjou hérite des titres Roi de Naples et de Roi titulaire de Jérusalem.

Début septembre 1382, Louis Ier d'Anjou se trouve à Amatrice, proche de Rome.

Charles III de Durazzo garnit ses places, évite le combat et laisse l'armée ennemie s'épuiser par les fatigues et le climat.



Mort d'Amédée VI de Savoie

Amédée VII de Savoie Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne

Amédée VI s'engagea dans une campagne napolitaine de 1382-1383.

Amédée VI de Savoie meurt à Naples le 1er mars 1383 de la peste.

La Place du Comte Vert à Monthey en Suisse témoigne de l'importance qu'a eu la maison de Savoie sur le Chablais.

Amédée VII de Savoie devient Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne en 1383.

Amateur de joute et grand chef de guerre, on dit que le sang ennemi constellait souvent son armure d'où son surnom. En réalité, ce surnom était du au fait qu'il était le seul à toujours porter des vêtements rouges, comme son père, Amédée VI, portait des vêtements verts.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !