Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



35 événements affichés, le premier en 1245 - le dernier en 1332



Mariage de Thomas II de Savoie avec Béatrice Fieschi

Thomas II de Savoie est veuf de Jeanne de Constantinople.

Thomas II de Savoie épouse avant 1245 ou en 1251 Béatrice Fieschi (1225-1283), fille de Tedisio ou Tedisio III Fieschi, Comte de Lavagna, Patrice de Genève, et de Simona de Volta di Capo Corso. Leurs enfants sont :

Béatrice Fieschi est la nièce du pape Innocent IV.

Le pape la surnomme dans une lettre la comtesse Fleskyna.



Naissance d'Amédée V de Savoie

Amédée V de Savoie, dit le Grand, naît au château du Bourget le 4 septembre 1249, fils de Thomas II de Savoie et de Béatrice Fieschi.


Sarcophage de Thomas II de Savoie dans la cathédrale d'Aoste

Mort de Thomas II de Savoie Seigneur de Piémont

Thomas III de Savoie Seigneur de Piémont

Thomas II de Savoie meurt à Chambéry le 1 ou le 7 février 1259 possiblement empoisonné.

Il est inhumé en la cathédrale d'Aoste.

Thomas III de Savoie devient Seigneur de Piémont en 1259.

Béatrice Fieschi, mère d'Amédée V de Savoie, l'élève jusqu'au moment où son oncle, Philippe Ier de Savoie, le fait venir à Lyon pour étudier.



Mariage d'Amédée V de Savoie avec Sybille de Baugé

Amédée V de Savoie Seigneur du Baugé

Amédée V de Savoie épouse à Lyon le 5 juillet 1272 Sybille de Baugé, fille de Guy II, dernier Seigneur de Baugé et de Bresse. Leurs enfants sont :

Sybille de Baugé est l'héritière de riches domaines prés de Mâcon.

La mère de Sybille de Baugé est :

Amédée V de Savoie est tout d'abord par son mariage seigneur du Baugé.



Mariage de Jean Ier de Brabant avec Marguerite de Flandre

Jean Ier de Brabant est veuf de Marguerite de France.

Jean Ier de Brabant épouse en 1273 Marguerite de Flandre (1251-1285), fils de Guy III de Dampierre, Comte de Flandre, et de Mathilde de Béthune. Leurs enfants sont :



Mariage d'Humbert Ier du Viennois avec Anne de Bourgogne

Humbert Ier du Viennois épouse le 1er septembre 1273 Anne de Bourgogne (vers 1255-1298), fille de Guigues VII de Viennois, Dauphin du Viennois, et de Béatrice de Faucigny. Leurs enfants sont :



Naissance de Bonne de Savoie

Bonne de Savoie naît en 1275, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.



Naissance d'Éléonore de Savoie

Éléonore de Savoie naît en 1280, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.



Mariage de Jean Ier de Viennois avec Bonne de Savoie

Jean Ier de Viennois épouse en 1280 Bonne de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.



Naissance d'Édouard de Savoie

Édouard de Savoie, dit le Libéral, naît à Baugé en 1284, fils d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.


Amédée V de Savoie

Mort de Philippe Ier de Savoie

Amédée V de Savoie Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne

Philippe Ier de Savoie meurt à Roussillon-en-Bugey le 15 juin ou août 1285.

Il est inhumé dans l'abbaye de Hautecombe.

Le frère aîné d'Amédée V de Savoie a un fils encore mineur, Philippe Ier de Piémont.

Malgré cela Amédée V de Savoie succède à son oncle, étant son plus proche parent.

Amédée V de Savoie devient Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne en 1285.

Amédée V de Savoie est tuteur de ce neveu et lui confirmera par la suite l'apanage du Piémont, sous la suzeraineté du Comté de Savoie.



Naissance d'Agnès de Savoie

Agnès de Savoie naît en 1286, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.



Traité de Paris

Hommage d'Aimeric de Briançon à Amédée V de Savoie

La guerre entre Savoie et Dauphiné s'achève en 1286 par le traité de Paris.

En 1286, le châtelain de Bellecombe, Aimeric de Briançon, est pressé par Amédée V de Savoie, Comte de Savoie, pour lui rendre hommage, ce qu'il fait. Le mandement de La Buissière et son château redeviennent la première ligne de défense du domaine delphinal sur la rive droite.



Amédée V de Savoie Seigneur en Bresse

Amédée V de Savoie est seigneur d'une partie de la Bresse du fait d'échanges de terres contre deux châteaux, avec son cousin, le comte Robert II de Bourgogne en 1289.


Châteaux du Dauphiné Maquette du château de Bellecombe Maquette du château de La Terrasse renforcé par de nombreuses défenses en bois en 1418

Bellecombe définitivement Dauphinois

Destruction du bourg de Bellecombe

Siège du château de La Terrasse

Destruction du donjon de Barraux

Ne pouvant accepter que Bellecombe savoyarde, empiète sur ses terres, Humbert Ier du Viennois propose un habile marché à Aimeric de de Briançon,consistant à l'échange de son mandement de Bellecombe contre celui de Varces, ce qu'il accepte en 1289.

Bellecombe devient ainsi définitivement Dauphinois, pour la plus grande fureur d'Amédée V de Savoie qui, pour se venger, attaque et détruit le bourg de Bellecombe, passant ses habitants au fil de l'épée.

Perché à plus de 700 mètres d'altitude, le château de Bellecombe occupe une position privilégiée pour surveiller à la fois la vallée du Grésivaudan, la Combe de Savoie et la vallée conduisant au Mont Cenis.

Poursuivant sa chevauchée en Grésivaudan, brûlant les granges et les maisons qu'il rencontre, Amédée V de Savoie met le siège devant le château de La Terrasse défendu par le châtelain Hugues d'Arces. L'assaut dure une journée entière mais il échoue, laissant de nombreux soldats morts.

Le château de La Terrasse est situé sur une plateforme à 428m d'altitude, sur les contreforts du massif de la Chartreuse.

Battant en retraite, Amédée V de Savoie incendie Barraux et rase le donjon Dauphinois qui était construit à l'emplacement de l'actuel Fort Barraux.

Ce dernier acte de vengeance le perd, car le temps passé à la démolition du donjon est mis à profit par Humbert Ier du Viennois qui, ayant réuni une petite armée de secours composée notamment de nobles et chevaliers de La Buissière, vient lui tendre une embuscade dans le bois de Servette entre Barraux et Chapareillan.

Laissant passer l'avant garde savoyarde, Humbert Ier du Viennois tombe sur le restant des troupe d'Amédée V de Savoie qu'il met en déroute, en tuant un grand nombre et faisant une multitude de prisonniers.



Naissance d'Aymon V de Savoie

Aymon V de Savoie, dit le Pacifique, naît à Bourg-en-Bresse ou à Chambéry le 15 décembre 1291 ou 5 mai 1294, fils d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.

Il reçoit une formation ecclésiastique et exerce la charge de chanoine du chapitre de Lyon sans être prêtre.



Mariage de Guillaume Ier de Chalon-Auxerre avec Éléonore de Savoie

Guillaume Ier de Chalon-Auxerre épouse le 12 janvier 1292 Éléonore de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé. Leurs enfants sont :



Guillaume VII de Montferrat Prisonnier

Mort de Guillaume VII de Montferrat

Jean Ier de Montferrat Marquis de Montferrat

Jean Ier de Montferrat Seigneur d'Ivrée

Imploré par les habitants d'Asti, Amédée V de Savoie joint ses troupes aux leurs.

Par une conspiration ourdie par les membres de la famille del Pozzo d'Alexandrie, Amédée V de Savoie parvient à se rendre maître de Guillaume VII de Montferrat, que les Astésans irrités enferment dans une cage de fer.

Thomas Ier de Saluces prend la défense des territoires de Montferrat.

Guillaume VII de Montferrat meurt en prison à Alessandria le 8 février 1292.

Jean Ier de Montferrat devient Marquis de Montferrat.et Seigneur d'Ivrée en 1292.

Il est le dernier marquis de Montferrat appartenant à la famille qui descend d'Alérame.

Jean Ier de Montferrat est sous la tutelle de Thomas Ier de Saluces

Le territoire du Montferrat est impliqué dans les guerres entre les différentes communes piémontaises.

Charles II d'Anjou, roi de Naples, prend la défense du marquisat de Montferrat avec l'intention d'instaurer un rapport de vassalité dans le Piémont.

Aux côtés de Charles II d'Anjou et Thomas Ier de Saluces, Jean Ier de Montferrat combat Asti et Alexandrie pour reprendre les territoires de Guillaume VII de Montferrat son père.

Beaucoup d'ennemis envisagent de prendre possession du Montferrat.

Milan et la maison de Savoie qui voient une atteinte à leur politique expansionniste et une possible renaissance de la puissance du Montferrat.

Amédée V de Savoie, en particulier, craint que Jean Ier de Montferrat n'ait à cœur la reconquête de d'importants centres précédemment passés sous le contrôle de Guillaume VII de Montferrat :



Traité de Saint Jean de Moirans

Le conflit entre Amédée V de Savoie et Humbert Ier du Viennois prend fin en 1293 par le traité de Saint Jean de Moirans.


Château de Chambéry

Achat du château de Chambéry

Le château de Chambéry, fondé au XIe siècle, appartenait aux seigneurs de Chambéry. En 1295, Amédée V de Savoie l'achète. Il entreprend de grands travaux de fortification. Il apporte des aménagements résidentiels en vue d'accueillir l'administration des États de Savoie et la vie de Cour. Il fait surélever la butte fortifiée. Il construit des bâtiments de la porterie.



Mariage de Jean Ier de Montferrat avec Marguerite de Savoie

Jean Ier de Montferrat épouse le 23 mars 1296 Marguerite de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sibylle de Baugé.



Mariage d'Amédée V de Savoie avec Marie de Brabant

Amédée V de Savoie est veuf de Sybille de Baugé.

Amédée V de Savoie épouse en avril 1297 Marie de Brabant (1280-1340), fille de Jean Ier de Brabant et de Marguerite de Flandre. Leurs enfants sont :



Mariage de Guillaume III de Genève avec Agnès de Savoie

Guillaume III de Genève épouse le 31 août 1297 Agnès de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé. Leur enfant est :



Naissance de Catherine de Savoie

Catherine de Savoie naît vers 1298 ou en 1304, fille d'Amédée V de Savoie et de Marie de Brabant.



Trêve entre la Flandre et la France

Bataille de Zierikzee

Gui de Dampierre Prisonnier

Bataille de Mons-en-Pévèle

Mort de Guillaume Ier de Chalon-Auxerre

Jean II de Chalon-Auxerre Comte d'Auxerre

Humilié, Philippe IV le Bel décide d'en finir coûte que coûte avec ses sujets rebelles en Flandre.

D'abord allié à Édouard Ier d'Angleterre, Amédée V de Savoie se rallie en 1304 à Philippe IV le Bel, et participe aux luttes contre les Flamands.

L'armée, sous les ordres de Gaucher V de Châtillon-sur-Marne, obtient quelques succès pendant l'hiver.

Jean de Charny est convoqué à l'ost de Flandres parmi 28 barons et chevaliers bourguignons.

Louis Ier de Bourbon remporte quelques escarmouches.

Une trêve est conclue au printemps 1304. Le siège de Tournai est levé suite à la trêve.

Philippe IV le Bel cherche un commandant pour sa marine, appelle Reynier Ier Grimaldi auprès de lui. À l'été 1304 il se trouve à Calais.

À l'été 1304, les troupes flamandes, commandées par Gui de Dampierre, mettent le siège devant Zierikzee ou Zierikzée, un port de Zélande, qui fait par ailleurs l'objet d'un blocus naval.

Les 10 et 11 août 1304, une flotte franco-hollando-génoise, commandée par Reynier Ier Grimaldi, attaque l'escadre flamande. La flotte Flamande est totalement anéantie après 2 jours de lutte.

Gui de Dampierre, qui a pris le commandement de ses navires, est capturé.

Des troupes fanco-hollandaises débarquent et dégagent définitivement Zierikzee de son étau.

Une semaine plus tard, le 18 août 1304, l'armée de Philippe IV le Bel bat les milices flamandes de Jean Ier de Namur à Mons-en-Pévèle ou Mons-en-Puelle.

Bernard VI d'Armagnac contribue à la victoire avec 400 cents hommes d'armes et 1 000 sergents à pied.

Jean II de Bretagne, allié de la France, est cité lors de cette bataille de Mons-en-Pévèle, et aux deux sièges de Lille,…

Participent à cette bataille :

Louis Ier de Bourbon se signale lors de cette bataille.

On doit à Gaucher V de Châtillon-sur-Marne en grande partie cette victoire.

Jean IV de Pierrepont meurt lors de cette bataille

Guillaume Ier de Chalon-Auxerre meurt lors de cette bataille. Jean II de Chalon-Auxerre, son fils, devient Comte d'Auxerre.

Les villes du comte de Foix se révoltent contre les agents royaux qui veulent lever une aide pour financer la poursuite des guerres flamandes.

Gaston Ier de Foix soutient ses administrés et refusent de livrer les meneurs. Après une saisie partielle du comté de Foix par le sénéchal de Carcassonne, Gaston Ier de Foix rentre en grâce.



Mariage de Dreux III de Mello avec Éléonore de Savoie

Dreux III de Mello épouse en 1305 Éléonore de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé. Leur enfant est :



Libération de Guy III de Dampierre

Libération de Robert III de Flandre

Traité d'Athis-sur-Orge

Transport de Flandre

La guerre contre les Flamands se termine en 1305.

Guy III de Dampierre, libéré, laisse la réalité du pouvoir à son fils aîné Robert III de Flandre.

Robert III de Flandre, prisonnier de Philippe IV le Bel à Chinon depuis 1300, est libéré lors des conférences aboutissant au traité d'Athis-sur-Orge.

Thiébaud II de Lorraine est chargé, avec Jean II, Duc de Brabant, et Amédée V de Savoie, de négocier la paix avec les Flamands.

La Flandre française reste à la France. Le traité d'Athis-sur-Orge organise le "Transport de Flandre", c'est-à-dire le transfert de souveraineté de la Flandre wallonne : Lille, Douai et Orchies et impose une rançon écrasante.



Naissance de Jeanne de Savoie

Jeanne de Savoie naît en 1306, fille d'Amédée V de Savoie et de Marie de Brabant.



Mariage d'Édouard II Carnavon avec Isabelle de France

Tournoi de Boulogne-sur-Mer

Après de longues négociations, en vertu du traité de Montreuil-sur-Mer, Édouard II Carnavon épouse à Boulogne-sur-Mer le 25 janvier 1308 Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel et de Jeanne Ire de Navarre. Leurs enfants sont :

Amédée V de Savoie assiste à ce mariage.

Louis Ier de Bourbon se fait remarquer en remportant avec Jean, son frère, Comte de Charolais, les prix du tournoi de Boulogne-sur-Mer organisé en l'honneur de ce mariage.

Louis Ier de Bourbon est choisi peu après pour accompagner Isabelle de France à son couronnement, en compagnie de Charles Ier de Valois.



Mariage de Jean Ier de Forez avec Éléonore de Savoie

Jean Ier de Forez épouse en 1311 Éléonore de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.



Amédée V de Savoie Prince du Saint-Empire

Amédée V de Savoie reçoit d'Henri VII de Luxembourg le titre de Prince du Saint-Empire en 1313.


Rhodes

Siège de Rhodes par les Ottomans

En 1315, Amédée V de Savoie, accompagné de Philippe Ier de Piémont, son neveu, mène une expédition à Rhodes assiégée par les Ottomans, pour assurer un asile aux chevaliers de Saint Jean.

L'arrivée de la flotte d'Amédée V de Savoie sauve la ville.



Mort d'Amédée V de Savoie

Édouard de Savoie Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne

Amédée V de Savoie meurt à Avignon le 16 octobre 1323. Il est inhumé dans l'abbaye de Hautecombe.

Amédée V de Savoie a fait dans le cours de sa carrière 32 sièges. Le résultat de son règne est d'ajouter aux États de Savoie, les seigneuries d'Asti et d'Ivrée, la moitié de la Bresse, le bas-Faucigny et une partie de la ville de Genève.

Édouard de Savoie devient Comte de Savoie, d'Aoste et de Maurienne.



Mariage d'Andronic III Paléologue avec Jeanne de Savoie

Andronic III Paléologue est veuf d'Adélaide de Brunswick.

Andronic III Paléologue épouse en 1326 Jeanne de Savoie, fille d'Amédée V de Savoie et de Marie de Brabant. Leurs enfants sont :



Nouveau testament de Manfred IV de Saluces

Frédéric Ier de Saluces Marquis de Saluces

Manfred IV établit un testament le 8 juillet 1332 qui confirme le déshéritement de Frédéric Ier de Saluces.

Du fait d'un arbitrage d'Amédée V de Savoie, le 29 juillet 1332, Manfred V de Saluces est contraint de céder le trône à Frédéric Ier de Saluces.

Un accord intervient le 1er décembre 1332 entre Frédéric Ier de Saluces et Manfred V de Saluces.

Frédéric Ier de Saluces peut se proclamer Marquis de Saluces en 1332.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !