Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



44 événements affichés, le premier en 1146 - le dernier en 1219


Mathilde de Savoie

Mariage d'Alphonse Ier le Conquérant avec Mathilde de Savoie

Alphonse Ier le Conquérant, Roi de Portugal, épouse en 1146 Mathilde de Savoie. Leurs enfants sont:


Généalogie des rois d'Aragon de Poblet - 1400 - Raimond-Bérenger IV offre l'anneau du mariage - Pétronille (peronella:reyna) représentée avec les attributs royaux, comme Alphonse-Raymond II le Chaste leur fils Domaines d'Aragon et de Barcelone réunis par le mariage de Pétronille et Raimond-Bérenger IV.

Mariage de Raymond-Bérenger IV de Barcelone avec Pétronille d'Aragon

Une fois que Pétronille a atteint l'âge de 14 ans, Raymond-Bérenger IV de Barcelone épouse à Lérida en août 1150 Pétronille d'Aragon. Leurs enfants sont :

Guilhem VI de Montpellier assiste à ca mariage.



Naissance d'Alphonse-Raymond II le Chaste

En catalan Alfons el Cast ou en castillan Alfonso el Casto ou Alphonse-Raymond II le Chaste ou Alphonse II de Barcelone naît à Huesca ou à Sant Pere de Vilamajor le 25 mars 1152 ou entre le 1er et le 25 mars 1157, fils de Raymond-Bérenger IV de Barcelone et de Pétronille d'Aragon.

Il semble qu'il porte, durant ses premières années, le prénom de Raimond ou Raymond.



Fiançailles d'Alphonse-Raymond II le Chaste avec Mathilde de Portugal

Mort de Mathilde de Portugal

Le 10 janvier 1160 ou 1159, Raymond-Bérenger IV de Barcelone rencontre Alphonse Ier le Conquérant dans le village de Santa María del Palo, près de Tuy.

Le 30 janvier 1160, Raymond-Bérenger IV de Barcelone négocie le mariage d'Alphonse-Raymond II le Chaste avec Mathilde de Portugal.

Selon certaines sources, Mathilde de Portugal meurt en 1160, ce qui rend le mariage impossible.

Selon d'autres sources, Ferdinand II de Léon, aurait convaincu Pétronille d'Aragon, après la mort de Raimond Bérenger IV, d'annuler le mariage.


Alphonse-Raymond II le Chaste et le Raimond de Caldes - juriste compilateur des usages - contenus dans le Liber feudorum maior - miniature du Liber feudorum maior, 1194

Mort de Raymond-Bérenger IV de Barcelone Comte de Barcelone et Prince d'Aragon

Alphonse-Raymond II le Chaste Roi d'Aragon

Alphonse-Raymond II le Chaste Comte de Barcelone

Assemblée de Huesca

Pétronille d'Aragon Régente du royaume d'Aragon

Raymond-Bérenger IV de Provence Comte de Roussillon et de Cerdagne

Pendant le voyage de retour depuis Turin, Raymond-Bérenger IV de Barcelone meurt à Borgo San Dalmazzo en Italie le 6 ou le 7ou le 13 août 1162.

===================

====================

Les fils de Raymond-Bérenger IV de Barcelone et de Pétronille d'Aragon :

sont mis sous tutelle de leur cousin Raymond-Bérenger III de Provence et placés sous la protection de Henri II Plantagenêt, l'allié de Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Dans ses dernières volontés, Raymond-Bérenger IV de Barcelone laisse à Alphonse-Raymond II le Chaste, son fils, toutes ses propriétés dans le royaume d'Aragon et le Comté de Barcelone.

Alphonse-Raymond II le Chaste devient :

Alphonse-Raymond II le Chaste demeure vassal du Roi de France pour le titre de Comte de Barcelone.

Pétronille d'Aragon devient régente du royaume d'Aragon.

Alphonse-Raymond II le Chaste passe le 1er septembre 1162 à Calatayud, accompagné :

Il semble que ces personnages sont ceux qui forment le conseil de régence.

Le testament de Raymond-Bérenger IV de Barcelone est lu publiquement à Huesca, le 11 octobre 1162.

Il indique que la succession du royaume d'Aragon est prise en charge par une assemblée à Huesca de nobles aragonais et catalans.

Avant la fin 1162, Alphonse-Raymond II le Chaste passe par Tarazona, Alcañiz, Huesca et Jaca.

Raymond-Bérenger IV de Provence devient comte de Roussillon et de Cerdagne de 1162 à 1168 sous le nom de Pierre de Cerdagne.

Dans le testament de Raymond-Bérenger IV de Barcelone, Sanche d'Aragon et Raymond-Bérenger IV de Provence, son frère, sont mentionnés comme des héritiers éventuels de Alphonse-Raymond II le Chaste, leur frère aîné, si jamais ce dernier venait à ne pas avoir de descendance.



Conquète de Teruel

Alphonse-Raymond II le Chaste conquiert Teruel.



Prise du pouvoir par Alphonse-Raymond II le Chaste

En 1163, Alphonse-Raymond II le Chaste prend réellement le pouvoir.

Au début 1163, Alphonse-Raymond II le Chaste se rend à Barcelone, Lérida et Tortosa, afin de recevoir les serments de fidélité de ses vassaux dans le comté de Barcelone.

Le 24 février 1163, se faisant désormais appeler Alphonse, Alphonse-Raymond II le Chaste jure de respecter les coutumes du comté de Barcelone.


Blason des Comtes de Provence

Alphonse-Raymond II le Chaste Comte de Provence

En 1167, Alphonse-Raymond II le Chaste arguant que Raymond-Bérenger III de Provence, n'a pas d'héritier mâle, revendique les comtés. Il spolie sa cousine Douce II de Provence.

Sous le nom d'Alphonse Ier de Provence, Alphonse-Raymond II le Chaste devient Comte de Provence, de Gévaudan et de Melgueil, Vicomte de Carladet et de Millau.



Sanche de Barcelone Comte de Cerdagne et le Roussillon

En 1168 le conseil de régence, qui gouverne l'Aragon pendant la minorité d'Alphonse-Raymond II le Chaste, s'accorde pour céder à Sanche de Barcelone le comté de Cerdagne, initialement donné à Raymond-Bérenger IV de Provence.

Sanche d'Aragon devient Comte de Cerdagne en 1168.

Sanche d'Aragon conservera ce comté jusqu'à sa mort.



Mort de Gaston V de Béarn Vicomte de Béarn

Marie de Béarn Vicomtesse de Béarn, de Gabardan et de Brulhois

Gaston V de Béarn se fait moine de l'Ordre de Malte.

Gaston V de Béarn meurt le 30 avril 1170 sans descendance pendant une croisade.

Marie de Béarn, sa sœur,, alors célibataire, est héritière de la vicomté de Béarn bien que ce titre ne soit pas normalement détenu par des femmes.

Le Béarn se trouve alors dans l'orbite de la Couronne d'Aragon. Le premier acte de gouvernement de Marie de Béarn est d'aller le 30 avril 1170 en délégation à Jaca rendre hommage à Alphonse-Raymond II le Chaste. Ce dernier impose un contrôle total tant du Béarn que des petites vicomtés gasconnes de Gabardan et de Brulhois, usurpant ainsi les droits du duché d'Aquitaine.



Guillaume II de Moncade Vicomte de Béarn

En mars 1171, Guillaume II de Moncade, prête hommage à Alphonse-Raymond II le Chaste pour la vicomté de Béarn. Marie de Béarn perd officiellement son titre de vicomtesse de Béarn.

Toutefois, les notables béarnais n'acceptent pas cette décision et se rebellèrent.

Ils choisissent comme vicomte un noble du comté voisin de Bigorre qu'ils exécutent ensuite pour n'avoir pas respecté les fors béarnais.

Guillaume II de Moncade projette de conquérir le Béarn par la force mais ne peut lancer aucune expédition.

Marie de Béarn abandonne son époux et se retire au monastère de Santa Cruz de Volvestre avec ses 2 fils jumeaux.



Mort de Girard II de Roussillon Comte de Roussillon

Alphonse-Raymond II le Chaste Comte de Roussillon

En 1172, Girard II, dernier comte de Roussillon indépendant, meurt sans enfants en léguant son comté à Alphonse-Raymond II le Chaste, Roi d'Aragon qui devient comte sous le nom d'Alphonse Ier.

Ce dernier complète l'entreprise d'unification des comtés catalans entreprise par ses ancêtres.

Ne subsistent que les comtes d'Empúries, de Pallars et d'Urgell, dont les possessions enclavées dans le domaine royal, sont moins menaçantes pour le pouvoir du souverain.

Alphonse-Raymond II le Chaste s'attache à réunifier son territoire composé d'un royaume, relativement peu peuplé, et d'un comté, beaucoup plus riche, deux composantes indépendantes ayant chacunes leurs propres usages, langues et organes de gouvernement.


Blason des Comtes de Provence

Raymond-Bérenger IV de Provence Comte de Provence

Alphonse-Raymond II le Chaste, Roi d'Aragon, délègue en commande à Raymond-Bérenger IV de Provence, son frère, le comté de Provence en 1173.



Mariage d'Alphonse-Raymond II le Chaste avec Sancie de Castille

Alphonse-Raymond II le Chaste épouse dans la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse le 18 janvier 1174 Sancha ou Sancie de Castille dite la Jeune, fille Alphonse VII le Bon et de Richilde de Pologne. Leurs enfants sont :



Réforme fiscale en Aragon

Alphonse-Raymond II le Chaste entreprend une réforme fiscale et crée de nouveaux impôts, tel le bovatge à partir de 1175.



Naissance de Pierre II le Catholique

Pierre II le Catholique naît en 1176, fils d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille.



Siège et prise de Cuenca

Rencontre de Alphonse VIII le Noble, Ferdinand II de Léon et Alphonse-Raymond II le Chaste

La trêve conclue en 1173 étant rompue par le Raid sur Uclès et Alharilla, Rodrigo Jiménez de Rada assiége la place arabe de Cuenca.

Les habitants de Cuenca appelent le calife à leur secours… mais en vain. D'autre part, une épidémie originaire du Maroc perturbe le système défensif Almohade, et aucun renfort ne parvint donc à la ville assiégée.

Les armées Almohades de Cordoue et de Séville tentent une diversion en agressant les forteresses de Tolède et de Talavera. Malgré cette diversion la détermination des Chrétiens resta intacte devant Cuenca.

La défense des musulmans est farouche. Maître Giraldo qui avait la fonction de conseiller auprès d'Alphonse VIII le Noble, narre le siège de Cuenca :

Afin que les Maures ne puissent sortir de la ville, les Castillans forment quatre postes d'attaque, :

Cette description, fausse quant aux noms des chefs d'armée, permet de connaître la disposition des troupes et d'estimer le nombre des protagonistes. La fourchette de deux mille à trois mille soldats pour le camp Chrétien semble plausible. La population musulmane, dans Cuenca est de 700 à 800 habitants. Une fois complètement encerclée, de nombreuses balistes sont construites et lancent des projectiles, incessamment, jour et nuit. Les maures manquent bientôt de vivres, mais ils restent fermes et refusent de se rendre. Les Chrétiens utilisent des feux grégeois, et la ville subit des incendies répétés.

S'il faut en croire une légende, les Chrétiens pénétrèrent dans Cuenca à partir d'un endroit proche de la jonction des fleuves Jucar et Huecar (à l'actuelle Puerta de San Juan). Cette légende pieuse et persistante raconte que c'est prêtre dénommé Martín Alhaja ou Alhaxa qui ouvrit la voie aux Chrétiens, après que la Vierge lui soit apparue.

Mais il semble que Cuenca, harcelée en continu, accablée de projectiles, proie des flammes de façon répétée, épuisée, exsangue, privée de l'espoir de tout secours, se rend le 21 septembre 1177, le jour de la fête de l'Apôtre Saint Mathieu après un siège de 9 mois.

L'association de la prise de Cuenca à la fête Saint Mathieu permit aussi d'amalgamer le symbole de la ville (le bol ou "cuenco") au calice de l'Apôtre tel qu'on le retrouve encore dans les armes actuelles de la ville.

L'Ordre de Santiago prend une part non négligeable au siège de Cuenca. Après la prise de la ville, il se consacre à la défense et au repeuplement du territoire conquis, mais aussi, à sa fonction hospitalière et au rachat de prisonniers chrétiens détenus par les musulmans.

Durant le long siège de Cuenca, Alphonse VIII le Noble réunit à Tarazona, Ferdinand II de Léon, Roi de León et Alphonse-Raymond II le Chaste, Roi d'Aragon. Si la coordination des troupes est un des objets de cette entrevue, il s'agit aussi, pour le roi de Castille, de maintenir un bloc diplomatique face au roi de Navarre et de maîtriser le roi de León, Ferdinand II qui aurait menacé les Castillans. Le bloc Castille-Aragon reste soudé. En récompense de ses bons offices et de son aide militaire, Alphonse II le Chaste reçoit d'Alphonse VIII le Noble la levée de son état de vassalité pour la ville de Sarragosse.



Exil d'Hugues Ier des Baux en Sardaigne

Son frère, Hugues Ier des Baux, seigneur des Baux, ne voulant pas être vassal de Alphonse-Raymond II le Chaste, roi d'Aragon, préfère s'exiler en Sardaigne vers 1177.

Bertrand Ier des Baux lui succède comme Vicomte des Baux et s'installe au château des Baux.



Naissance de Alphonse II de Provence

Alphonse II de Provence naît en 1179 ou 1180 ou 1181, fils d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille.



Traité de Cazola

Le traité de Cazola ou Cazorla est signé en 1179 à Soria entre Alphonse-Raymond II le Chaste et Alphonse VIII le Noble, afin de répartir les futurs territoires conquis sur les musulmans au sud de la Péninsule ibérique.

À la couronne d'Aragon reviennent les places et territoires de Xàtiva, Denia et Biar, ainsi que les villes au nord de celles-ci, dont Valence. La Castille récupère les terres situées au delà du château de Biar, dont Murcie et Carthagène, donnant ainsi aux Castillans un accès à la Méditerranée. Le traité procède également à une répartition du royaume de Navarre comme lors des traités précédents.

Par rapport au traité de Tudilén, l'Aragon perd donc le royaume de Murcie et son extension vers le sud est, de fait, barrée par la Castille.

Les mentions stipulent que le traité est perpétuel et engage les successeurs respectifs des deux souverains. Il garantit également l'intégrité de cette limite et interdit toute atteinte à la répartition ainsi décidée.

La répartition initiée par cle traité persiste de nos jours dans les aires linguistiques :



Mariage de Bernard IV de Comminges avec Béatrix III de Bigorre

Bernard IV de Comminges Comte de Bigorre

Bernard IV de Comminges épouse en 1180 Béatrix III de Bigorre. Leurs enfants sont :

Bernard IV de Comminges prend possession de la Bigorre et du Val d'Aran.

Bernard IV de Comminges se place ainsi sous la suzeraineté d'Alphonse-Raymond II le Chaste.

Il refuse ainsi l'aide militaire qu'il doit à son autre suzerain, Raymond VII de Toulouse qui lutte en Provence contre Alphonse-Raymond II le Chaste.



Naissance de Constance d'Aragon

Constance d'Aragon naît en 1180, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste, Roi d'Aragon, et de Sancie de Castille dite la Jeune.



Interdiction de dater les actes aragonais des années du règne du Roi de France

En 1180, lors des Cortes de Tarragone, Alphonse-Raymond II le Chaste interdit de dater les actes des années du règne du roi de France pour bien marquer son indépendance.


Sanche d'Aragon - Enluminure issue de la Généalogie des rois du Portugal

Mort de Raymond-Bérenger IV de Provence Comte de Provence

Alphonse-Raymond II le Chaste à nouveau Comte de Provence.

Sanche d'Aragon Comte de Provence

Raymond-Bérenger IV de Provence entre ensuite en guerre contre ls seigneurs du Languedoc et Raymond VII de Toulouse.

Raymond-Bérenger IV de Provence meurt près de Montpellier le 5 avril 1181 assassiné par des hommes de main d'Adhémar de Murveil.

Alphonse-Raymond II le Chaste redevient Comte de Provence.

Alphonse-Raymond II le Chaste céde la Provence à Sanche d'Aragon qui devient Comte de Provence.

La coutume veut que même s'il devient comte et gouverne effectivement un fief, les princes d'Aragon apanagés restent sous la domination du roi et n'agissent que comme simple délégués du roi.



Naissance de Éléonore d'Aragon

Éléonore d'Aragon naît vers 1182, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille.



Destitution de Sanche d'Aragon comme Comte de Provence

En 1185, Alphonse-Raymond II le Chaste qui lui a accordé le comté de Provence décide de destituer Sanche d'Aragon, considérant qu'il a signé un traité de paix illégal avec Raymond VII de Toulouse et les Génois, grands ennemis de l'Aragon.



Nouvelle coalition contre Raymond VII de Toulouse

Roger-Bernard Ier de Foix Gouverneur de Provence

En 1185, Roger-Bernard Ier de Foix se joint de nouveau à une alliance avec son cousin Roger II Trencavel, Guilhem VIII de Montpellier, Bernard IV de Comminges, Henri II Plantagenêt et Alphonse-Raymond II le Chaste contre Raymond VII de Toulouse.

Roger-Bernard Ier de Foix participe à plusieurs raids dans le Toulousain.

En 1185, Alphonse-Raymond II le Chaste nomme Roger-Bernard Ier de Foix Gouverneur de Provence.



Naissance de Sancie d'Aragon

Sancha ou Anne-Sanche ou Sancie d'Aragon naît en 1186, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille.



Naissance d'Anne-Sanche d'Aragon

Sancha ou Sancie ou Anne-Sanche d'Aragon naît en 1186, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille.



Majorité de Gaston VI de Béarn

En 1187, Gaston de Béarn est déclaré majeur et prête hommage pour sa seule vicomté de Béarn à Huesca à Alphonse-Raymond II le Chaste.

Les vicomtés de Gabardan et de Brulhois sont de fait reconnues par Alphonse-Raymond II le Chaste comme faisant partie intégrante des possessions du duché d'Aquitaine.



Fiançailles d'Alphonse IX de León avec Urraque de Castille et de Conrad de Rothenburg avec Bérengère de Castille

Discorde entre les Royaumes Chrétiens de la Péninsule Ibérique

A Carrion, en 1188, la Cour de Castille célèbre avec un faste inouï les fiançailles :

Cette fête est à l'origine de la discorde entre les Royaumes Chrétiens de la Péninsule Ibérique.

Alphonse IX de León apprend, avec surprise et consternation, que c'est, non l'aînée Bérengère, mais la cadette Urraque qui lui est dévolue.

Alphonse IX de León est obligé, par l'étiquette de la cérémonie, à baiser la main d'Alphonse VIII de Castille, donc de lui rendre hommage officiellement.

Pendant les cérémonies est présenté le poème narratif occitant du "Castia Gilos" qui renferme une satire féroce contre Alphonse-Raymond II le Chaste, identifiable au mari jaloux de l'histoire.

L'Aragon et le León prennent leurs distances avec Alphonse VIII de Castille.



Paix de Jarnègues

En 1190, la Paix de Jarnègues entre Alphonse-Raymond II le Chaste et Raymond VII de Toulouse confirme le partage de 1125.



Guillaume de Nogaret Seigneur de Nogaret

Alphonse-Raymond II le Chaste fait don de la seigneurie de Nogaret à Guillaume de Nogaret (fils d'Ermeniard) en 1191, ancêtre du célèbre autre Guillaume de Nogaret, ministre de Philippe IV le Bel.



Répudiation de Béatrix III de Bigorre par Bernard IV de Comminges

Pétronille de Comminges Comtesse de Bigorre

En 1192, Bernard IV de Comminges répudie Béatrix III de Bigorre, son épouse, et l'exile avec Pétronille de Bigorre, sa fille en Bigorre, tout en gardant le contrôle du comté de Bigorre.

Mais Alphonse-Raymond II le Chaste n'est pas de cet avis. Il oblige Bernard IV de Comminges à renoncer à la Bigorre en faveur de sa fille Pétronille de Bigorre



Fortification de la frontière Nord de l'Aragon

Alphonse-Raymond II le Chaste fait fortifier la frontière Nord de ses états dès 1192. Il améliore le château de Puigcerda qui existait déjà en 1178. Il fonde le château de Puyvalador et celui de Salses.Il autorise l'abbé de Cuxa et celui d'Arles à fortifier certaines de leurs possessions.



Traité d'Aix-en-Provence

En juillet 1193, Bertrand II de Forcalquier et Guillaume IV de Forcalquier sont obligés de se soumettre et de signer le traité d'Aix-en-Provence avec Alphonse-Raymond II le Chaste.

Par ce traité, Alphonse II de Provence doit épouser Gersende II de Sabran, petite-fille de Guillaume IV de Forcalquier. Elle est l'héritière du Comte de Forcalquier.



Renoncement de Gaston VI de Béarn aux territoires de Mixe et Ostabarret

Rattachement d'Orthez au Béarn

Fiançailles de Gaston VI de Béarn et de Pétronille de Bigorre

En 1194, Gaston VI de Béarn met fin au conflit territorial avec le vicomte de Dax, en renonçant aux petits territoires de Mixe et Ostabarret et en recevant en échange la ville d'Orthez.

Le Pays d'Ostabarret ou Oztibarre ou Hoztibarre, correspondant au cours supérieur de la Bidouze, comprend les communes d'Arhansus, Bunus, Hosta, Ibarrolle, Juxue, Larceveau-Arros-Cibits, Ostabat-Asme, Pagolle et Saint-Just-Ibarre.

Malgré leur parenté, Alphonse-Raymond II le Chaste fiance Pétronille de Bigorre à Gaston VI de Béarn. Pétronille, encore jeune, est éduquée à la cour d'Aragon,



Rédaction du Liber feudorum maior

L'œuvre juridique d'Alphonse-Raymond II le Chaste, la rédaction du Liber feudorum maior, en 1194, suscite le mécontentement d'une grande partie de la noblesse catalane.



Voyage d'Alphonse-Raymond II le Chaste à Saint-Jacques-de-Compostelle

Alphonse-Raymond II le Chaste prend le parti de la croisade en 1195 et se prépare en effectuant un voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle.


Tombe d'Alphonse-Raymond II le Chaste dans l'église de l'abbaye de Poblet Blason des Comtes de Provence II de Provence - église Saint-Jean-de-Malte à Aix-en-Provence Pierre II le Catholique

Mort d'Alphonse-Raymond II le Chaste Roi d'Aragon

Pierre II le Catholique Roi d'Aragon

Pierre II le Catholique Comte de Barcelone et Marquis de Provence

Alphonse II Comte de Provence, de Millau, de Rouergue et de Gévaudan

Alphonse-Raymond II le Chaste se prépare à la guerre et effectue un voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1196.

Alphonse-Raymond II le Chaste meurt à Perpignan le 25 avril 1196 à son retour.

Il est inhumé au monastère cistercien de Poblet.

Au retour de son voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle, Alphonse-Raymond II le Chaste meurt le 25 avril 1196 à Perpignan. Il est inhumé au monastère de Nostra Dona de Poblet.

Pierre II le Catholique devient :

Alphonse II de Provence, âgé de 15 ans, devient Comte de Provence, de Millau, de Rouergue et de Gévaudan, sous la tutelle de son oncle Sanche.

Profitant de la jeunesse de Pierre II le Catholique, Bertrand II de Forcalquier et Guillaume IV de Forcalquier reprennent les hostilités, ravage le pays d'Aix.

Mais ils sont à nouveau battus par les Catalans et doivent se soumettre.



Mariage de Raymond VIII de Toulouse avec Éléonore d'Aragon

Veuf de Jeanne de Fontevraud, Raymond VIII de Toulouse épouse en 1202 ou en janvier 1203 Éléonore d'Aragon, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste, Roi d'Aragon, et de Sancie de Castille dite la Jeune. Eléonore est la sœur du puissant Pierre II le Catholique, Roi d'Aragon

Par ses deux derniers mariages, Raymond VIII de Toulouse a fait la paix avec l'angleterre et l'Aragon, les deux ennemis de son père.

À Toulouse, Raymond VIII de Toulouse maintient les libertés communales, multiplie les exemptions fiscales et étend la sauveté à tout le territoire communal.



Mariage de Frédéric II de Hohenstaufen avec Constance d'Aragon

Frédéric II de Hohenstaufen épouse à Messine en février 1210 Constance d'Aragon (1179-1222), Infante d'Aragon, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille dite la Jeune. Leurs enfants sont :

Frédéric II de Hohenstaufen a d'autres enfants illégitimes :



Mariage de Raymond IX de Toulouse avec Anne-Sanche d'Aragon

Raymond IX de Toulouse épouse en 1211 Anne-Sanche d'Aragon, fille Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille. Leur enfant est :



Mariage de Bernard V d'Armagnac avec Anne-Sanche d'Aragon

Bernard V d'Armagnac épouse Anne-Sanche d'Aragon, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et Sancie de Castille. Leur enfant est :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !