Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



36 événements affichés, le premier en 1090 - le dernier en 1174



Mariage de Raymond Ier de Bourgogne avec Urraque Ire de Castille

Raymond Ier de Bourgogne Comte de Galice

Alphonse VI de Castille marie ses filles Urraque la légitime en 1090 et Thérèse de León l'illégitime en 1093, avec des princes français et, par tous moyens, favorise l'influence française – la plus grande force civilisée en Europe.

Raymond de Bourgogne épouse à Tolède en 1090 Urraque Ire de Castille, fille d'Alphonse VI de Castille et de Constance, Duchesse de Bourgogne. Leurs enfants sont :

Raymond Ier de Bourgogne devient Comte de Galice.

Alphonse VI de Castille rapproche aussi l'Espagne de la papauté et décide de remplacer le vieux rite de saint Isidore, le rite mozarabique par le rite romain. D'un autre côté, Alphonse VI de Castille est très ouvert à l'influence arabe. Alphonse VI de Castille protège ses sujets maures et bat monnaie avec des inscriptions en lettres arabes.



Naissance d'Alphonse VII le Bon

Alphonse VII Ramires ou Raimundez ou Alphonse VII le Bon, dit aussi l'Empereur, naît le 1er ou le 11 mars 1105, fils de Raymond Ier de Bourgogne et d'Urraque Ire de Castille.



Mariage de Raymond-Bérenger III de Barcelone avec Douce Aldonza Ire de Provence

Raymond-Bérenger III de Barcelone Comte de Provence et de Gévaudan, Vicomte de Millau

Raymond-Bérenger III de Barcelone épouse à Saint-Victor de Marseille le 3 février 1112 Douce Aldonza Ire de Provence, Comtesse de Provence. Leurs enfants sont :

Raymond-Bérenger III de Barcelone devient :

Le mariage semble avoir lieu à Saint-Victor de Marseille et non à la cathédrale Saint-Trophime d'Arles alors capitale du comté de Provence. Baratier écrit : Cette union a peut-être été favorisée par Richard de Millau, archevêque de Narbonne.

Plusieurs donations successives légitiment l'autorité du comte barcelonais sur la Provence.

L'abbaye de Saint-Victor a alors de nombreux domaines en Catalogne, ce qui explique probablement les contacts de l'Église avec les princes Catalans par l'intermède d'anciens abbés de ce monastère.



Alphonse VII le Bon Roi de Galice

Alphonse VII le Bon devient roi de Galice en 1112.



Mariage de Ladislas II de Pologne avec Agnès de Babenberg

Ladislas II de Pologne épouse en 1125 Agnès de Babenberg, la fille de Léopold III de Babenberg et d'Agnès de Franconie. Leurs enfants sont :

Ce mariage permet un rapprochement avec les opposants à l'empereur Lothaire II.



Mariage d'Alphonse VII le Bon avec Jeanne de Castro

Alphonse VII le Bon en 1125 Jeanne de Castro. Leur enfant est :



Naissance d'Urraca Alfonsez de Castille

Urraca Alfonsez de Castille naît en 1126, fille d'Alphonse VII le Bon et de Jeanne de Castro.


Alphonse VII le Bon

Mort d'Urraque Ire de Castille Reine de León et de Castille

Alphonse VII le Bon Roi de Castille et de León

Urraque Ire de Castille meurt en 1126. La guerre civile entre Aragon et Castille se termine.

Alphonse VII le Bon, son fils, déjà Roi de Galice, devient Roi de Castille et de León en 1126.



Pacte de Támara

Alphonse VII le Bon tâche sur le champ de reprendre le royaume de Castille, ce qu'il parvient à faire en 1127, avec la signature du Pacte de Támara.



Siège de Guimaroes

En septembre 1127, Alphonse VII le Bon, Roi de Castille et de León et de Galice, encercle Guimarães où se trouve Alphonse Henriques, futur Alphonse Ier le Conquérant, afin de faire valoir ses droits sur le comté de Portugal, vassal du royaume de Castille. Alphonse VII bénéficie de l'appui de Thérèse de León, sa demi-sœur illégitime. Comme Alphonse Henriques lui promet fidélité, Alphonse VII renonce à conquérir la cité.



Mariage d'Alphonse VII le Bon avec Bérengère de Barcelone

Alphonse VII le Bon épouse à Saldana en Espagne le 17 novembre 1128 Bérengère de Barcelone, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence. Leurs enfants sont :



Naissance de Sanche III le Désiré

Sanche III de Castille, dit le Désiré (Sanche El Deseado), naît en 1134, fils de Alphonse VII le Bon et de Bérengère de Barcelone.



Paix entre Alphonse VII le Bon et Ramire II d'Aragon

En 1134, Roger III de Foix aide Alphonse Jourdain, son suzerain, à négocier la paix entre les rois Alphonse VII le Bon et Ramire II d'Aragon.



Alphonse VII le Bon Empereur d'Espagne

Alphonse VII le Bon est couronné Empereur d'Espagne "Totius Hispaniae Imperator" en 1135, titre honorifique. Son ambition est, en profitant de la faiblesse passagère de l'Aragon, d'unifier sous sa coupe les territoires chrétiens des Espagnes, renouant avec les splendeurs du royaume wisigothique.



Naissance de Constance de Castille

Constance de Castille naît en 1136 ou 1140, fille d'Alphonse VII le Bon et de Bérengère de Barcelone.



Naissance de Sancie de Castille

Sancie de Castille, dite l'Aînée, naît en 1137, fille d'Alphonse VII le Bon et de Bérengère de Barcelone.



Abdication de Ramire II d'Aragon Roi d'Aragon

Pétronille d'Aragon Reine d'Aragon

Raymond-Bérenger IV de Barcelone Prince consort d'Aragon

Ramire II d'Aragon, père de Pétronille, a demandé l'aide du Comte de Barcelone contre Alphonse VII le Bon.

Le 11 août 1137, à Huesca, Raymond-Bérenger IV de Barcelone est promis à l'infante Pétronille d'Aragon, âgée de 3 ans.

Ramire II d'Aragon abdique le 13 novembre 1137, léguant son royaume à Pétronille et à son époux.

Ramire II d'Aragon redevient moine.

Pétronille d'Aragon devient Reine d'Aragon.

Raimond-Bérenger IV, Prince consort d'Aragon, gouverne alors l'Aragon, sans toutefois s'en faire couronner roi.

Il préfére porter le titre de Comte de Barcelone et Prince du royaume d'Aragon.

Le traité entre Raymond-Bérenger IV de Barcelone et Ramire II d'Aragon, son beau-père, stipule que :

Les historiens considèrent cet arrangement comme un des chefs-d'œuvre politiques du Moyen Âge hispanique.

Les deux royaumes y gagnent en force et en sécurité.

D'un autre côté, la formation d'une nouvelle entité politique au moment où le Portugal fait sécession de la Castille contribue à l'équilibre entre les royaumes chrétiens de la péninsule.

Afin de restaurer les relations avec le Béarn, Raymond-Bérenger IV de Barcelone accorde à Talèse d'Aragon les droits sur Huesca et Bespen, ainsi que sur la basilique de Nuestra Señora del Pilar de Saragosse, où est enterré Gaston IV de Béarn, son mari.

Raymond-Bérenger IV de Barcelone propose aussi la main d'une princesse catalane au vicomte Pierre II de Béarn, premier pas pour soumettre la vicomté de Béarn au royaume d'Aragon.



Traité de Tui

Par le traité de Tui signé en 1137, Alphonse Ier le Conquérant promet à Alphonse VII le Bon fidélité et aide contre ses ennemis.



Naissance de Ferdinand II de León

Ferdinand II de León ou de León naît en 1137, fils d'Alphonse VII le Bon et de Bérengère de Barcelone.



Tournoi d'Arcos de Valdevez

En 1140, Alphonse Ier le Conquérant affirme ses prétentions sur la partie méridionale de la Galice, faisant réagir Alphonse VII le Bon. Les deux armées se rencontrent à Arcos de Valdevez. Le sort des armes est décidé en un tournoi gagné par les chevaliers Portugais.



Traité de Carrión

Le traité de Carrión est un traité signé le 22 février 1140, à Carrión de los Condes dans la province de Palencia en Espagne, par le roi Alphonse VII le Bon et le comte Raymond-Bérenger IV de Barcelone, qui gouverne le royaume d'Aragon au nom de son beau-père Ramire II d'Aragon.

L'objet du traité est le partage du royaume de Navarre entre les deux souverains.

Le traité stipule que les bourgs et territoires situés sur la rive gauche de l'Èbre passent sous contrôle de la Castille.

L'Aragon récupère les places et les communes conquises par Garcia V le Restaurateur durant 3 années de guerre frontalière entre la Navarre et l'Aragon.

Par ailleurs, le territoire comprenant la cité d'Estella revient à Alphonse VII le Bon. Le reste, en particulier la ville de Pampelune passe sous contrôle aragonais.



Alphonse Jourdain de Toulouse en Espagne

En 1143, Alphonse Jourdain de Toulouse se rend en Espagne pour soutenir son cousin Alphonse VII le Bon en guerre contre le roi Garcia V le Restaurateur.



Traité de Zamora

Pour pouvoir devenir empereur de toute la péninsule ibérique, Alphonse VII le Bon a besoin de rois comme vassaux en Leòn et au Portugal. Par le traité de Zamora, Alphonse VII reconnaît en 1143 l'autonomie du Portugal



Mariage de Garcia V le Restaurateur avec Urraca Alfonsez de Castille

Garcia V le Restaurateur épouse à León le 24 juin 1144 Urraca Alfonsez de Castilla, fille d'Alphonse VII le Bon et de Jeanne de Castro. Leur enfant est :



Prise de Cordoue

Au début 1146, les Castillans font leur entrée dans Cordoue. Mais Alphonse VII le Bon sait qu'il n'est pas en mesure de conserver cette ville trop éloignée de ses arrières.



Prise de la forteresse de Kalaat Rawa

Les Castillans se contentent de Calatrava qui devient le poste avancé pour la défense de Tolède. En 1147, la forteresse musulmane de Kalaat Rawa tombe aux mains d'Alphonse VII le Bon, Roi de Castille, qui en confie la garde aux Templiers.



Prise d'Almeria

Alphonse VII le Bon, Garcia V le Restaurateur et Raymond-Bérenger IV de Barcelone s'entendent pour s'emparer d'Almeria, avec l'aide des flottes génoise et pisane.

Le 17 octobre 1147, cette ville est prise pour demeurer 10 ans aux mains des Castillans.

Ermengol VI d'Urgell collabore à cette expédition contre Almería.


Espagne en 1150

Prise de Huete et de Consuegra

En 1150, Alphonse VII le Bon, Roi de Castille, fait la conquête de Huete, puis de Consuegra.



Traité de Tudilén

Le traité de Tudilén est signé en 1151 par le roi Alphonse VII le Bon, et le comte Raymond-Bérenger IV de Barcelone dans le village de Tudilén ou Tudellén, en Navarre. Il fait suite au traité de Carrión de 1140.

Raimond-Bérenger signe ce traité en tant que Prince d'Aragon, doté de tous les pouvoirs de Ramire II d'Aragon, son beau-père.

Le traité prévoit d'allouer au royaume d'Aragon la conquête des territoires et places fortes musulmanes au sud du fleuve Júcar, ainsi que le droit d'annexer le royaume de Murcie, à l'exception des châteaux de Lorca et de Vera.



Mariage d'Alphonse VII le Bon avec Richilde de Pologne

Richilde de Pologne est la fille de Ladislas II de Pologne et d'Agnès de Babenberg et la nièce de Frédéric Ier Barberousse.

Alphonse VII le Bon est veuf de Bérengère de Barcelone.

Alphonse VII le Bon épouse en octobre 1152 Richilde de Pologne. Leurs enfants sont :



Mariage de Sanche VI le Sage avec Sancie de Castille

Sanche VI le Sage épouse à Carrion-de-los-Conde au nord de Palencia en Espagne le 2 juin 1153 Sancie de Castille, dite l'Aînée, fille d'Alphonse VII le Bon et de Bérengère de Barcelone. Leurs enfants sont :



Prise d'Uclés

En 1157, dans cette région de Castille, le Tage constituait la ligne de front entre la Castille et les maures.

Les Castillans s'imposent déjà, de plus en plus, sur la rive Sud du fleuve.

La ligne de front se déplace peu à peu sur les Monts de Tolède et à l'Est, le long de la Cigüela.

En 1157, Alphonse VII le Bon, Roi de Castille, prend Uclés.



Reprise d'Almeria par les Almohades

Mort d'Alphonse VII le Bon Empereur d'Espagne, Roi de León, de Galice et de Castille

Sanche III le Désiré Roi de Castille et de Tolède

Ferdinand II de Léon Roi de León et de Galice

En 1157, les Almohades réduisent l'enclave Castillane d'Almeria.

En portant secours à cette ville, Alphonse VII le Bon meurt à Fresneda (Huelva) le 21 août 1157 ou le 8 septembre 1157, dans la passe de Muradel lors du passage de la Sierra Morena.

La succession est difficile et le León se sépare de la Castille.

Sanche III le Désiré devient Roi de Castille et de Tolède en 1157.

Sanche III le Désiré renonce au León, qu'il laisse à son frère cadet Ferdinand II de Léon qui devient Roi de León et de Galice en 1157.



Raymond Serrat Capitaine général de la défense de Calatrava

Pour palier au départ des Templiers, Sanche III le Désiré propose de donner Calatrava et toute la région, à titre héréditaire, à qui s'engage à la défendre.

La situation était tellement risquée que personne n'ose accepter.

Dom Raymond Serrat de Fitero, abbé du monastère cistercien de Fitero, se trouve à Tolède avec un de ses converts, Fray Diego Velazquez, ancien compagnon d'armes d'Alphonse VII le Bon.

Sur les instances de Diego, l'abbé Raymond s'offre à défendre la forteresse.

En janvier 1158, le Roi accepte et nomme l'abbé cistercien capitaine général de la défense de Calatrava.

Cet acte d'audace inouï de la part des deux moines attire de nombreux volontaires qui s'enferment dans Calatrava, relèvent les murailles, arment les populations et organisent la défense.

Les chevaliers repoussent les Almohades jusqu'à leur forteresse de Salvatierra, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Calatrava, puis, franchissant le défilé du Despenaperros, s'enfoncent en territoire musulman jusqu'à Ubeda et Baeza, ramenant du butin et des vivres.



Voyage à Turin de Raymond-Bérenger IV de Barcelone et de Raymond Bérenger III de Provence

En août 1161, Raymond-Bérenger III de Provence se rend avec Raymond-Bérenger IV de Barcelone, son oncle, à Turin pour obtenir de l'empereur Frédéric Ier Barberousse la confirmation de la possession du comté de Provence, lequel était en droit fief du Saint-Empire.

Raymond-Bérenger III de Provence y rencontre Richilde de Pologne, veuve d'Alphonse VII le Bon.



Mariage d'Alphonse-Raymond II le Chaste avec Sancie de Castille

Alphonse-Raymond II le Chaste épouse dans la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse le 18 janvier 1174 Sancha ou Sancie de Castille dite la Jeune, fille Alphonse VII le Bon et de Richilde de Pologne. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !