Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1297 - le dernier en 1458



Mort de Louis d'Anjou

Se rendant à Rome pour la canonisation de Louis IX, il s'arrête dans sa ville natale de Brignoles.

Épuisé par la tuberculose, Louis d'Anjou meurt à Brignoles dans le Var le 19 août 1297 d'une fièvre, peut-être de la typhoïde.

Ses reliques sont transférées dans l'église des franciscains ou des Cordeliers de Marseille,

Les reliques de Louis d'Anjou seront volées par les troupes d'Alphonse V le Grand et déposées dans la cathédrale de Valencia en Espagne.



Mariage d'Henri III le Maladif avec Catherine de Lancastre

Jean Ier met fin aux prétentions de Jean de Gand en mariant son fils à la fille de Jean de Gand.

Henri III le maladif épouse en 1387 ou 1388 Catherine de Lancaster, fille de Jean de Gand et de Constance de Castille. Leurs enfants sont :

Ce mariage met fin à un conflit dynastique et renforce le pouvoir de la maison de Trastamare.



Mariage de Ferdinand Ier le Juste avec Éléonore Urraca de Castille

Ferdinand Ier le Juste épouse en 1393, Éléonore Urraca de Castille, fille de Sanche de Castille, Comte d'Albuquerque, et de Béatrice de Portugal dite de Bourgogne. Leurs enfants sont :



Naissance d'Alphonse V le Grand

Alphonse V le Grand ou le Magnanime naît à Medina del Campo en Espagne vers 1394, fils de Ferdinand Ier le Juste et d'Éléonore Urraca de Castille.

Alphonse est appelé Adfunch-Ibn-Barbariya, c'est-à-dire Alphonse fils de la femme berbère bien que sa mère soit la comtesse d'Albuquerque, issue d'une ligne cadette de la maison royale de Castille.



Fondation de l'Ordre du Dragon

L'Ordre du Dragon (allemand: der Drachenorden; latin: Societas Draconistrarum) est un ordre de chevalerie créé par Sigismond Ier de Luxembourg et Barbara de Cilley, son épouse.

La charte de l'Ordre, datée du 12 décembre 1408, dédie l'ordre à la défense de la Croix face à ses ennemis, et particulièrement face aux Ottomans.

Outre Sigismond Ier de Luxembourg, 21 ou 24 membres fondateurs sont intronisés dont :

Comme symbole, l'ordre choisit un insigne composé d'un dragon avec la queue enroulée autour du cou. Sur le dos du dragon, de la base du cou jusqu'à la queue, est posée la croix de saint Georges sur un drap d'argent.

Le dragon représente la Bête de l'Apocalypse, et la croix rouge la victoire du Christ sur les forces du mal.

Les membres devaient toujours porter le symbole (souvent sous forme d'un médaillon) et étaient souvent enterrés avec.



Mariage d'Alphonse V le Grand avec Marie de Castille

Alphonse V le Grand épouse à Valence le 12 juin 1415 Marie de Castille, fille d'Henri III le Maladif et de Catherine de Lancastre.


Alphonse le Grand - portrait attribué à Mino da Fiesole - musée du Louvre

Mort de Ferdinand Ier le Juste Roi d'Aragon, de Valence et de Majorque et de Sicile

Alphonse V le Grand Roi d'Aragon, de Valence et de Majorque

Alphonse V le Grand Roi de Sardaigne

Alphonse V le Grand Comte de Barcelone, de Roussillon et de Cerdagne.

Ferdinand Ier le Juste meurt le 3 avril 1416.

Alphonse V le Grand ou le Magnanime devient en 1416 :

Il est le second souverain de la dynastie de Trastamare en Aragon.

Alphonse V le Grand devient Comte de Barcelone sous le nom d'Alphonse IV, de Roussillon et de Cerdagne sous le nom d'Alphonse Ier.



Cession du Judicat d'Arborée

Le 17 août 1420, Guillaume II de Narbonne vend le Judicat d'Arborée à Alphonse V le Grand, Roi d'Aragon, pour 100 000 florins d'or.



Liaison de Alphonse V le Grand avec Giraldona Carlino

Alphonse V le Grand a une liaison avec Giraldona Carlino, une noble femme espagnole ou mauresque de Valence en Espagne. Leur enfant est :

Elle est la reine de la cour de Naples autant que la muse du roi.



Naissance de Ferdinand Ier de Naples

Ferrante ou Ferdinand Ier de Naples ou d'Aragon naît à Valence en 1423, fils illégitime d'Alphonse V le Grand et de Giraldona Carlino.



Coalition contre Philippe Marie Visconti

En 1425, Jean-Jacques Paléologue entre dans une vaste coalition contre Philippe Marie Visconti qui rassemble :

Nicolas III d'Este est de nouveau commandant en chef de la ligue anti-Visconti.



Hommage de Jean IV d'Armagnac à Alphonse V le Grand pour l'Armagnac.

En 1425, Jean IV d'Armagnac rend hommage à Alphonse V le Grand, roi de Castille, pour l'Armagnac. Charles VII de France, occupé à combattre les Anglais, ne peut intervenir, mais n'oubliera pas l'affront.

Plus tard, Jean IV d'Armagnac négociera le mariage de sa fille Isabelle d'Armagnac avec Henri VI Plantagenêt, mais y renoncera après les menaces de Charles VII de France.



Concile de Tortosa

Abdication de Clément VIII

Clément VIII Évêque de Majorque

Alphonse V le Grand est désireux de conquérir le royaume de Naples et de s'en faire reconnaître roi par Martin V, pape de Rome, qui en est le suzerain.

Envoyé par Martin V en qualité de légat auprès d'Alphonse V le Grand, Pierre de Foix convoque en 1429 un concile à Tortosa.

Alphonse V fait pression sur l'Antipape Clément VIII qui abdique le 26 juillet 1429.

Clément VIII abandonne Peñíscola.

Sa reconnaissance du pape romain lui vaut, en contrepartie, d'être nommé à la tête de l'évêché de Majorque



Fuite de Frédéric de Luna à la cour de Jean II de Castille

Agacé par les manœuvres d'Alphonse V le Grand, en 1430, Frédéric de Luna s'enfuit à la cour de Jean II de Castille, à cette époque en guerre avec la confédération catalan-aragonais.



Mort de Jean Caracciolo

Adoption de Louis III d'Anjou par Jeanne II de Naples

Jean Caracciolo exige encore de nouvelles faveurs, lorsque Jeanne II de Durazzo, lasse de subir son joug, donne l'ordre de l'arrêter. Les émissaires, sous prétexte de résistance, le tuent dans sa chambre en 1432.

Jeanne II de Durazzo désigne comme héritier Alphonse V le Grand alors Roi de Sicile insulaire.

Alphonse V le Grand porte la guerre jusqu'en Provence et tente de renverser Jeanne II de Durazzo.

Jeanne II de Durazzo choisit comme co-régent et héritier Louis III d'Anjou, à la place Alphonse V le Grand.



Alphonse V le Grand Prisonnier

En 1435, Alphonse V le Grand tombe aux mains du duc de Milan, Philippe Marie Visconti, mais le convainc qu'il n'est pas dans ses intérêts d'empêcher la victoire de l'Aragon à Naples.



Campagnes de René Ier d'Anjou contre Alphonse V le Grand

René Ier d'Anjou se bat, de 1438 à 1442, sans succès, contre Alphonse V le Grand pour faire valoir ses droits sur le royaume de Naples et de Sicile.



Conquête du royaume de Naples

Alphonse V le Grand Roi de Sicile, de Naples

Jean Régent d'Aragon

Retour de René Ier d'Anjou en France

Alphonse V le Grand conquiert le royaume de Naples en 1442 sur René Ier d'Anjou.

Il devient Roi de Sicile et de Naples sous le nom d'Alphonse Ier.

Il réunit ainsi les deux royaumes de Sicile.

Il y vivra le reste de sa vie.

Alphonse V le Grand laisse la direction de la couronne d'Aragon à son frère l'infant Jean.

René Ier d'Anjou rentre en France en 1442, ne gardant du royaume de Naples que les titres de Roi de Jérusalem et de Sicile.

Alphonse V le Grand entretient des relations diplomatiques avec l'Éthiopie.

Yeshaq Ier d'Éthiopie lui propose une alliance contre les musulmans, qu'il veut sceller par un double mariage, mais les difficultés de voyage empêchent les projets d'aboutir.


Châteauneuf de Naples

Reconstruction à Naples du Châteauneuf

Parfaite illustration du souverain de la première Renaissance, Alphonse V le Grand est fasciné par la civilisation de la Péninsule.

L'Académie Pontaniana est batie, elle réunit les meilleurs talents dont dispose le sud de l'Italie.

Alphonse V le Grand fait restructurer radicalement le Châteauneuf ou Castel Nuovo, sa résidence, par l'architecte majorquin Guglielmo ou Guillem Sagrera.

La nouvelle construction, conservée presque intégralement aujourd'hui, est un singulier témoignage du passage du style gothique médiéval à la culture de la renaissance, caractérisé par les 5 tours cylindriques.

La salle majeure, dite "des Barons", est une merveille de statique architecturale, haute d'une trentaine de mètres.

Alphonse fait ériger le magnifique arc de triomphe à l'entrée du château, qui est retenu comme une des plus belles oeuvres de la Renaissance italienne.



Mariage de Lionel d'Este avec Marie d'Aragon

Lionel d'Este est veuf de Marguerite de Gonzague.

Lionel d'Este épouse en 1444 Marie d'Aragon, fille illégitime d'Alphonse V le Grand.



Mort de Philippe Marie Visconti

Instauration de la République Ambrosienne

Indépendance de Pavie et de Parme

Cession de Lodi et Plaisance à Vénise

Reconquête de Lodi et Plaisance

Cession de Brescia et Crema à Vénise

Le 6 août 1447, Philippe Marie Visconti renonce aux soins.

Le 11, son état empire.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1447, Philippe Marie Visconti demande à être tourné dans son lit avec le visage face au mur et, peu après, il meurt à Milan, isolé et indigné comme il avait vécu.

Les prétendants sérieux se multiplient :

D'habiles juristes, parmi lesquels Piccolomini, qui soutiennent que le titre doit être rendu à l'Empereur.

Un groupe de nobles et de juristes de l'université de Pavie instaure, alors un gouvernement républicain qui est nommé République Ambrosienne (Aurea Repubblica Ambrosiana).

Cela entraîne, malheureusement pour elle, la défection des principales cités du duché :

Voulant éviter la division du duché, la République fait appel à François Ier Sforza.

Louis III de Gonzague reste relativement en dehors de ces conflits.

Charles de Gonzague, son frère s'engage d'abord aux côtés de François Ier Sforza dans la défense de Milan contre Venise.

François Ier Sforza reconquiert Lodi et Plaisance et s'impose Seigneur de Pavie.



Campagne contre Jean V d'Armagnac

En 1455, irrité de l'insubordination de son vassal, ainsi que du scandale, Charles VII de France envoie deux armées.

Jean II de Bourbon combat Jean V d'Armagnac.

Jean V d'Armagnac, vaincu, doit fuir à la cour d'Aragon. Les troupes françaises occupent le Rouergue et l'Armagnac. Jean V d'Armagnac organise une guérilla pour harceler les occupants.

Alphonse V le Grand, roi d'Aragon, lui conseille d'aller à Rome pour demander au pape de plaider sa grâce auprès du roi de France.

Des cardinaux cupides tentent de lui vendre une fausse dispense, mais sont démasqués et jugés.

Le pape lui accorde le pardon, mais ne réussit pas à faire fléchir Charles VII de France, et Jean V d'Armagnac se réfugie à la cour d'Aragon.



Nouvelle guerre entre Jean II d'Aragon et Charles IV de Viane

Éléonore Ire de Navarre Héritière du royaume de Navarre

Gaston IV de Foix-Béarn Lieutenant général du royaume de Navarre

Exil de Charles IV de Viane

Jean II d'Aragon est brouillé avec son fils et héritier Charles IV de Viane. Il le déshérite et conclut à Barcelone le 3 décembre 1455 un traité par lequel il institue Éléonore Ire de Navarre et Gaston IV de Foix-Béarn comme héritiers du royaume de Navarre.

Éléonore Ire de Navarre tient la Navarre pour le compte de son père Jean II d'Aragon en 1455 avec le titre de Lieutenant général de Navarre.

Gaston IV de Foix-Béarn entre en campagne contre Charles IV de Viane, occupe la Basse-Navarre et en chasse le prince, et devient lieutenant général du royaume de Navarre.

Charles IV de Viane s'enfuit à Naples auprès de son oncle Alphonse V le Grand.


Ferdinand Ier de Naples - Musée du Louvre

Mort de Alphonse V le Grand Roi d'Aragon et de Sicile

Jean II d'Aragon Roi d'Aragon, de Valence, de Majorque

Jean II d'Aragon Roi de Sardaigne et de Sicile

Comte de Barcelone, de Roussillon et de Cerdagne

Ferdinand Ier de Naples Roi de Naples

Exil de Charles IV de Viane en Sicile puis à Majorque

Alphonse V le Grand meurt à Naples le 27 juin 1458. Ses possessions sont partagées.

Jean II d'Aragon, frère du défunt, dispute la couronne à Charles IV de Viane, son propre fils.

En 1458, Jean II d'Aragon, déjà Roi de Navarre, devient :

Le royaume de Naples passe à Ferdinand, fils bâtard d'Alphonse V le Grand, sous le nom de Ferdinand Ier, Roi de Sicile péninsulaire.

Charles IV de Viane se trouve sans appui, et doit partir en Sicile, où il trouve un soutien populaire dû au souvenir de Blanche Ire de Navarre, sa mère, qui avait été reine de Sicile par son premier mariage avec le roi Martin II de Sicile.

Puis Charles IV de Viane s'exile à Majorque.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !