Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



33 événements affichés, le premier en 1094 - le dernier en 1151



Mariage de Raymond VI de Toulouse avec Elvire de Castille

Raymond VI de Toulouse épouse en 1094 Elvire de Castille, fille d'Alphonse VI, Roi de Castille et de Léon, et de sa maîtresse Jimena Munoz ou Ximena Moniz de Bierzo de Ulver. Leur enfant est :

Elle lui apporte en dot une fortune importante.



Naissance d'Alphonse Jourdain

Alphonse Jourdain naît à Mont-Pèlerin à Tripoli en 1102 ou 1103, fils de Raymond VI de Toulouse et d'Elvire de Castille.

Il est nommé Alphonse en l'honneur de son aïeul maternel, le roi Alphonse VI de Castille et surnommé Jourdain, car baptisé dans ce fleuve.



Mort de Raymond VI de Toulouse

Alphonse Jourdain Comte de Toulouse

Bertrand II de Toulouse Comte de Tripoli

Guillaume de Cerdagne Comte de Tripoli

Raymond VI de Toulouse reprend ensuite le siège de Tripoli, mais est gravement blessé d'une flèche au début janvier 1105.

Retiré à Château-Pèlerin, Raymond VI de Toulouse fait rédiger son testament, que signe Bertrand des Porcellets, gentilhomme provençal.

Raymond VI de Toulouse meurt le 28 février 1105 à Mont-Pélerin.

Raymond VI de Toulouse lègue :

Cependant Bertrand II de Toulouse est absence de Terre Sainte.

Guillaume II de Cerdagne, lieutenant de Raymond VI de Toulouse, est choisi par les soldats comme nouveau Comte de Tripoli.



Retour d'Elvire de Castille et d'Alphonse Jourdain à Toulouse

Guillaume de Cerdagne et Roger II de Foix raccompagne Elvire de Castille et Alphonse Jourdain à Toulouse au cours de l'été 1108.

Bertrand II de Toulouse remet les comtés de Toulouse, de Rouergue, d'Albi, de l'Agenais et du Quercy, lemarquisat de Gothie et de Provence et le duché de Narbonne à Alphonse Jourdain, son frère, âgé de 5 ans, et à son tuteur.

Alphonse Jourdain est élevé dans la partie orientale de ses États : comté de Saint-Gilles, marquisat de Provence, Beaucaire et la terre d'Argence.

Alphonse Jourdain fait face aux entreprises militaires de Guillaume IX le Troubadour et perd sa suzeraineté sur le Périgord, l'Agenais et le Velay.



Expédition de Raymond-Bérenger III de Barcelone vers Carcassonne

Entre avril 1111 et juin 1112, Raymond-Bérenger III de Barcelone, demi-frère d'Aimery II de Narbonne, lui inféode le Fenouillèdes et le Peyrepertusès en échange de son appui militaire dans la guerre que le comte mène alors contre Bernard-Aton IV Trencavel.

En 1112, l'armée de Barcelone menace Carcassonne et Bernard-Aton IV Trencavel mais Richard de Millau, Archevêque de Narbonne, s'insinue dans le dialogue et convainc Raymond-Bérenger III de Barcelone de faire demi-tour.

Bernard-Aton IV Trencavel joue ensuite l'alliance avec Alphonse Jourdain, Comte de Toulouse, contre Raymond-Bérenger III de Barcelone.


Blason des Comtes de Toulouse

Mort de Bertrand II de Toulouse

Alphonse Jourdain Comte de Toulouse et de Tripoli et Marquis de Provence

Pons de Toulouse Comte de Tripoli

Bertrand II de Toulouse meurt en Palestine le 21 avril 1112.

Alphonse Jourdain, fils de Raymond VI de Toulouse, devient onzième Comte de Toulouse et Comte de Tripoli.

Pons de Toulouse devient Comte de Tripoli. La succession ne pose pas de problème.



Retour d'Alphonse Jourdain au pouvoir du comté de Toulouse

Face à Guillaume IX le Troubadour, une résistance passive s'organise à Toulouse, manifestée entre autres dans les actes privés qui ne mentionnent pas le nom du comte et aussi par quelques émeutes dans Toulouse.

En 1119, les Almoravides menacent les royaumes chrétiens d'Espagne, et Guillaume IX le Troubadour lève une armée pour aider le roi de Castille à les combattre, en laissant Toulouse à la garde d'un gouverneur, Guillaume de Montmaur.

Peu après le départ, les habitants de Toulouse prennent d'assaut le palais du gouverneur, jettent Guillaume de Montmaur au cachot. Ils rappellent au pouvoir Alphonse Jourdain.



Bernard-Aton IV Trencavel rejeté de Carcassonne

En 1120, les habitants refusent l'entrée de Bernard-Aton IV Trencavel dans la ville de Carcassonne.

Il appelle à l'aide Alphonse Jourdain mais ce dernier est aux prises avec Guillaume IX le Troubadour, duc d'Aquitaine.



Conflit opposant les maisons de Toulouse et de Barcelone

Dans le conflit opposant les maisons de Toulouse et de Barcelone de 1121 à 1123, Atton de Bruniquel suit le parti du pape, c'est-à-dire celui des comtes de Barcelone.

Ce conflit entraîne de vives tensions entre la maison des Baux, qui soutient Alphonse Jourdain, et Atton de Bruniquel.



Excommunication d'Alphonse Jourdain

Le 22 avril 1122, Calixte II informe Atton de Bruniquel de l'excommunication d'Alphonse Jourdain de Toulouse.



Siège d'Orange

Alphonse Jourdain est défait par Raymond-Bérenger III de Barcelone et se réfugie dans Orange en 1123 où il est assiégé. La milice toulousaine se porte à son secours et force la levée du siège.



Mort de Roger II de Foix

Roger III de Foix Comte de Foix

Reprise de Carcassonne

Roger II de Foix meurt en 1124.

Roger III de Foix devient Comte de Foix en 1124.

Roger III de Foix soutient les revendications de Bernard-Aton IV Trencavel sur la vicomté de Carcassonne face à Raymond-Bérenger III de Barcelone.

Alphonse Jourdain aide Bernard-Aton IV Trencavel en 1124 à reprendre Carcassonne.



Mariage d'Alphonse Jourdain avec Faydide d'Uzès

Alphonse Jourdain de Toulouse épouse avant le 16 septembre 1125 Faidiva ou Faydive ou Faydide d'Uzès de Rhodes, fille de Raymond de Posquières, Seigneur de Posquières et d'Uzès, et de Marie d'Uzès. Leurs enfants sont :


Partage de la Provence

Litige concernant la possession de la provence

Traité de partage de la Provence

Alphonse-Jourdain Marquis de Provence

Douce Aldonza Ire de Provence Comtesse de Provence

Un litige concernant la possession de la provence existe entre :

Arrêtés vers le sud, les comtes catalans tournent leurs ambitions vers le littoral méditerranéen, au pied des Cévennes et jusqu'au Rhône.

Les droits détenus par Alphonse Jourdain sur la Provence proviennent:

Le litige porte sur la moitié des droits indivis provenant de Guillaume Ier le Libérateur, premier fils de Boson II de Provence.

Alphonse Jourdain doit renoncer à contrôler la totalité de la Provence. Il signe le 16 septembre 1125 un traité de partage de la Provence.

Aimery II de Narbonne figure à l'acte au titre de témoin.

Aimery II de Narbonne tiendra ces possessions en fief du comte de Toulouse, et Bernard d'Anduze les tiendra en fief d'Aimery II de Narbonne.

Avignon, Pont de Sorgues, Caumont et le Thor restent indivis.

La maison d'Urgel est exclue de ce partage.



Lutte de Bernard-Aton IV Trencavel contre Alphonse Jourdain

Mariage de Rostaing de Posquières avec Ermessinde Trencavel

En 1127, Bernard-Aton IV Trencavel lutte contre Alphonse Jourdain qui cherche à relier ses domaines en s'implantant dans la vicomté de Nîmes.

Bernard-Aton IV Trencavel marie Ermessinde Trencavel sa fille avec Rostaing de Posquières, un Seigneur du Nîmois, et se constitue un réseau de fidèles.

Alphonse Jourdain n'insiste pas et se retire.



Garde de Béatrice de Melgueil confiée à Alphonse Jourdain et Guilhem VI de Montpellier

En 1132, Bernard IV de Melgueil, Comte de Melgueil, en laissant sa fille Béatrice de Melgueil, âgée de 7 ans, sous la garde conjointe d'Alphonse Jourdain et de Guilhem VI de Montpellier.

Il est entendu que si Béatrice de Melgueil meurt au cours des 6 ans qui suivent sans s'être marié, le comté de Melgueil revient à Alphonse Jourdain.



Naissance de Laurence de Toulouse

Laurence de Toulouse naît en 1133, fille d'Alphonse Jourdain et de Faydide d'Uzès.



Naissance de Faydiva de Toulouse

Faidiva ou Faydive ou Faydiva de Toulouse naît en 1133, fille d'Alphonse Jourdain et de Faydide d'Uzès.



Bataille de Fraga

Mort de Alphonse Ier le Batailleur Roi d'Aragon et de Navarre

Mort de Centulle II de Bigorre

Mort d'Aimery II de Narbonne

Ramire II d'Aragon Roi d'Aragon

Garcia V le Restaurateur Roi de Navarre

Béatrix II de Bigorre Comtesse de Bigorre

Pierre de Marsan Comte de Bigorre

Guiscarde de Béarn Vicomtesse de Béarn, d'Oloron et de Boulhois

Pierre II de Béarn Vicomte de Béarn, d'Oloron, de Gabardan et de Boulhois

Talèse d'Aragon Régente de la vicomté de Béarn

S'inspirant de la succession de Gaston IV de Béarn, Alphonse Ier le Batailleur, dans son testament lègue ses propriétés, incluant son royaume, aux Ordres militaires de Terre Sainte :

Alphonse Ier le Batailleur assiège Fraga en Catalogne.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn participent à ce siège.

Alphonse Ier le Batailleur confie à Guy de Lons la direction spirituelle de la croisade, malgré la présence dans l'expédition des évêques aragonais de Roda, Huesca ou Nájera.

Guy de Lons est responsable de la protestion de la relique : un lignum crucis ou morceau de la vraie croix, qu'Alphonse transporte à ses côtés pour lui porter chance dans les combats.

Le 11 ou le 17 juillet 1134, l'armée almoravide attaque et met en déroute l'armée croisée, faisant périr la quasi totalité des chevaliers chrétiens.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn meurt durant cette bataille.

Aimery II de Narbonne est inhumé dans l'abbaye de Lagrasse, dont son frère Bérenger est alors abbé.

Aimery II de Narbonne n'a jamais accepté la suzeraineté d'Alphonse Jourdain de Toulouse, Duc de Narbonne.

Ermengarde de Narbonne, l'aînée des deux filles qui lui survivent, lui succède.

Guy de Lons défend la relique mais est finalement fait prisonnier. Ses vainqueurs lui arrachent les yeux et le libèrent contre une forte rançon.

Alphonse Ier le Batailleur meurt à Poleñino le 7 septembre 1134, sans postérité.

Ramire II d'Aragon se trouve en train de célébrer la nativité de la Vierge, le 8 septembre 1134, à Tierrantona, en Sobrarbe, lorsqu'il apprend la nouvelle de la mort de son frère.

Le testament Alphonse Ier le Batailleur spécifie que son royaume est légué à plusieurs ordres militaires religieux mais est refusé par les noblesses aragonaise et navarraise.

Ramire II d'Aragon, évêque de Barbastro, est élu cinquième Roi d'Aragon par l'assemblée par les nobles aragonais réunis Jaca.

Ramire II d'Aragon abandonne la vie cléricale.

Ramire II d'Aragon n'a pas le temps de prendre possession de son évêché.

Ramire II d'Aragon est couronné à Saragosse, le 29 septembre 1134.

En 1134, García V Ramirez qui avait été spolié du trône à la mort de son père se voit offrir le trône de Navarre par la population locale. C'est pourquoi il est surnommé le Restaurateur.

Le lègue des propriétés d'Alphonse Ier le Batailleur aux Ordres militaires de Terre Sainte déclenche une énorme crise politique qui s'achèvera 3 ans plus tard par la remise du royaume d'Aragon dans les mains Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Béatrix II de Bigorre succède à son père comme Comtesse de Bigorre. Son mariage avec Béatrix apporte à Pierre de Marsan le comté de Bigorre.

N'ayant pas de descendance, les vicomtés de Béarn, d'Oloron et de Boulhois passe à Guiscarde de Béarn, sœur aînée de Centulle VI de Béarn, veuve de Pierre II de Gabarret.

Les femmes ne pouvant pas en principe être vicomtesses, c'est Pierre II de Béarn, son fils, qui devient Vicomte de Béarn, de Gabardan et de Brulhois ou Boulhois.

La régence de la vicomté de Béarn est assurée par Talèse d'Aragon.

Talèse d'Aragon prend parti contre Ramire II d'Aragon qui en représailles lui retire les seigneuries de Saragosse et d'Uncastillo, qu'elle avait héritées de Gaston IV de Béarn, son mari.



Paix entre Alphonse VII le Bon et Ramire II d'Aragon

En 1134, Roger III de Foix aide Alphonse Jourdain, son suzerain, à négocier la paix entre les rois Alphonse VII le Bon et Ramire II d'Aragon.



Naissance de Raymond VII de Toulouse

Raymond VII de Toulouse naît en 1134, fils d'Alphonse Jourdain de Toulouse et de Faydide d'Uzès.



Mariage de Raymond-Bérenger II le Jeune avec Béatrice de Melgueil

En secret, Bernard IV de Melgueil négocie les fiançailles de Béatrice de Melgueil avec le Comte de Provence.

Raymond-Bérenger II le Jeune épouse en 1135 Béatrice de Melgueil. Leur enfant est :

Le comté de Melgueil échappe ainsi à Alphonse Jourdain de Toulouse.



Fiançailles d'Alphonse Jourdain de Toulouse avec Ermengarde de Narbonne

Mariage de Bernard d'Anduze avec Ermengarde de Narbonne

Alphonse Jourdain de Toulouse se fiance à Ermengarde de Narbonne héritière d'Aimery II de Narbonne, espérant acquérir ainsi la vicomté

Une grande partie des barons de Septimanie tels le vicomte de Carcassonne, le comte de Montpellier, soutenus par le comte de Barcelone, profitent d'une absence d'Alphonse Jourdain en 1141, se soulèvent et obligent Alphonse Jourdain de Toulouse à rompre les fiançailles.

Bernard d'Anduze épouse Ermengarde de Narbonne.



Siège de Toulouse

Aliénor d'Aquitaine, petite-fille de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse, possède des droits sur le comté de Toulouse.

Louis VII le Jeune intervient en 1141 dans le Toulousain pour faire valoir les droits d'Aliénor d'Aquitaine, sa femme sur la région.

Louis VII le Jeune assiège Toulouse.

Alphonse Jourdain de Toulouse réussit à négocier le départ des troupes royales et accorde des franchises communales à la ville de Toulouse, probablement en récompense de la fidélité de la ville pendant le siège de la ville par le roi.



Renonciation d'Alphonse Jourdain de Toulouse sur Narbonne

En 1143, Alphonse Jourdain de Toulouse est fait prisonnier par un chevalier de Roger Trencavel, qui l'oblige à signer un traité de renonciation à Narbonne.

Le 2 septembre 1143 à Fourques, Alphonse Jourdain reçoit en fief de Raimon de Montredon, l'Argence, un petit territoire entre Beaucaire et Saint-Gilles.



Alphonse Jourdain de Toulouse en Espagne

En 1143, Alphonse Jourdain de Toulouse se rend en Espagne pour soutenir son cousin Alphonse VII le Bon en guerre contre le roi Garcia V le Restaurateur.



Fondation de Montauban

En 1144, Alphonse Jourdain, Comte de Toulouse, fonde Montauban. C'est la première bastide de l'Histoire.


Bernard de Clairvaux et Louis VII le Jeune Bernard de Clairvaux prêchant la 2e croisade- à Vézelay

Prédication de la deuxième croisade par Bernard de Clairvaux

Prise de la Croix par Louis VII le Jeune

Lorsque le royaume de Jérusalem est menacé, Eugène III, lui-même cistercien, envoie deux ambassades à Viterbe pour demander à Bernard de Clairvaux de prêcher la deuxième croisade dans le but de reprendre Édesse aux musulmans.

Le 31 mars 1146, vers Paques, il est à Vézelay.

Eugène III promulgue la bulle qui proclame l'organisation de la Deuxième Croisade.

Louis VII le Jeune prend la croix en même temps que de nombreux barons :

Robert III d'Auvergne laisse la garde de ses biens à son frère, Guillaume VIII d'Auvergne,

Marie de France assure la régence du comté de Champagne, au nom d'Henri Ier le Libéral, son époux.



Première guerre des Baux

Début 1147, la maison de Catalogne emporte un succès décisif sur Raymond-Rambaud Ier des Baux, dû en grande partie à l'absence d'Alphonse Jourdain, occupé à la croisade.

L'impuissance de Raymond-Rambaud Ier des Baux le convainc de composer et l'incite à négocier avec Catalogne. Il fait sa Soumission.



Voyage d'Alphonse Jourdain de Toulouse

Contrairement à la majorité des croisés, qui ont choisi la voie terrestre pour rejoindre la Terre Sainte, Alphonse Jourdain de Toulouse préfère suivre l'exemple de son frère Bertrand et s'embarque en août 1147 à la Tour-de-Bouc et fait étape en Italie.


Blason des Comtes de Toulouse

Arrivée d'Alphonse Jourdain de Toulouse en Terre Sainte

Mort d'Alphonse Jourdain Comte de Toulouse

Raymond VII de Toulouse Comte de Toulouse, de Saint-Gilles, Duc de Narbonne, Marquis de Gothie et de Provence

Quelques jours après l'arrivée de Louis VII à Jérusalem, une autre expédition débarque à Saint-Jean-d'Acre le 16 avril 1148, composée d'une armée languedocienne et provençale commandée par Alphonse Jourdain de Toulouse.

À peine arrivé, Alphonse Jourdain est empoisonné sur le chemin de Jérusalem, dans la ville de Césarée le 16 août 1148.

Alphonse Jourdain veut reprendre le comté de Tripoli à Raymond II de Tripoli, son petit-neveu.

Raymond II de Tripoli est accusé du crime et refuse de se joindre à la croisade.

Mais le chronique Guillaume de Nangis attribue le crime à la reine Mélisende de Jérusalem, sœur d'Hodierne de Jérusalem, la femme de Raymond II de Tripoli.

Hodierne de Jérusalem trompe si ouvertement Raymond II de Tripoli qu'il songe à la répudier mais ils restent mariés. Baudouin de Bourcq parvient à éviter le scandale.

Raymond VII de Toulouse devient douzième Comte de Toulouse et Comte de Saint-Gilles, Duc de Narbonne, Marquis de Gothie et de Provence.

Raymond VII supprime une vicomté de Toulouse dont les titulaires se succédaient dans la même famille depuis le IXe siècle.



Mariage de Bernard III de Comminges avec Laurence de Toulouse

Bernard III de Comminges épouse en 1150 Laurence de Toulouse, fille d'Alphonse Jourdain et de Faydide d'Uzès. Leur enfant est :



Mariage d'Humbert III de Savoie avec Faydiva de Toulouse

Humbert III de Savoie épouse en 1151 Faidiva ou Faydive ou Faydiva de Toulouse, fille d'Alphonse Jourdain et de Faydide d'Uzès.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !