Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



23 événements affichés, le premier en 1069 - le dernier en 1134


Abbatiale de Montierneuf à Poitiers

Mariage de Guillaume VIII d'Aquitaine avec Hildegarde de Bourgogne

Construction de l'abbaye de Montierneuf

Guillaume VIII d'Aquitaine épouse en 1069 Audéarde ou Hildegarde de Bourgogne, fille de Robert Ier le Vieux, Duc de Bourgogne, et Hedwige de Dalmace de Sémur. Leurs enfants sont :

Ils ont un ancêtre commun un siècle plus tôt à un degré prohibé par l'Église.

Pour obtenir du pape la dispense de parenté, Guillaume VIII d'Aquitaine fait construire à Poitiers une abbaye dédiée à saint Jean l'Évangéliste : l'abbaye de Montierneuf dont les travaux commencent en 1069.

Guillaume VIII d'Aquitaine réserve le plus grand soin à sa fondation (large emploi de la pierre de taille) et le dote richement.



Naissance d'Alphonse Ier le Batailleur

Alfonso Ier Sánchez ou Alphonse Ier d'Aragon, dit le Batailleur, naît vers 1073, fils de Sanche Ier Ramirez et de Félicie ou Félicité de Montdidier, Dame de Ramerup.


Sanche Ier Ramirez par Manuel Aguirre y Monsalbe - 1885

Mort de Sanche IV Garcés Roi de Navarre

Sanche Ier Ramirez Roi de Navarre

Mariage de Sanche Ier Ramirez avec Félicité de Montdidier

Sanche IV de Navarre meurt en 1076.

Son fils Ramire Sanchez est écarté de la succession car trop jeune.

En 1076, le trône de Navarre est offert par la population locale à Sanche Ier Ramirez, cousin de Ramire Sanchez.

Il prend le nom de Sanche V Ramírez de Navarre.

Sanche Ramirez est déjà Roi d'Aragon.

La Navarre est ainsi réuni au royaume d'Aragon

Èbles II de Montdidier et Rotrou III du Perche, son neveu, aide Sanche Ier Ramirez à conquérir le royaume de Navarre en 1076.

Sanche Ier Ramirez épouse en 1076 Félicité de Montdidier, fille d'Hilduin IV de Ramerupt et d'Alix de Roucy. Leurs enfants sont :



Mariage de Gaston IV avec Talèse d'Aragon

Gaston IV de Béarn épouse en 1085 ou en 1099 Talesa ou Talésie ou Talèse d'Aragon, Vicomtesse de Montaner ou Montanerès, fille de Sanche, Comte d'Aibar; et de Javierre-Latre. Leurs enfants sont :

Sanche est un frère naturel de Sanche Ier Ramirez. Talèse d'Aragon est donc la cousine du roi Alphonse Ier le Batailleur.

En dot, elle lui donne la vicomté de Montaner ou Montanerès à l'exception de 5 paroisses qui désormais resteront en deux inclusions de la Bigorre dans le Béarn : c'est pourquoi il existe toujours deux enclaves des Hautes-Pyrénées en Pyrénées-Atlantiques.


Alphonse Ier le Batailleur - par Manuel Aguirre y Monsalbe, 1885

Mort de Pierre Ier d'Aragon Roi d'Aragon et de Navarre

Alphonse Ier le Batailleur Roi d'Aragon et de Navarre

Pierre Ier d'Aragon cherche à reprendre l'offensive.

Pierre Ier d'Aragon obtient Peralta de Calasanz, qu'il dispute à son parent Armengol VI d'Urgell, puis occupe Piracés.

En 1104, Pierre Ier d'Aragon assiège Tamarite de Litera et Saragosse, sans parvenir à les soumettre.

À fin 1104, Pierre Ier d'Aragon se dirige vers le val d'Aran.

Pierre Ier d'Aragon meurt au Valle d'Aran le 27 ou 28 septembre 1104.

Il est inhumé aux côtés de Pierre d'Aragon et Agnès d'Aragon, ses enfants.

Alphonse Ier le Batailleur, son demi-frère, devient Roi d'Aragon et de Navarre.



Mort d'Alphonse VI de Castille Roi de Castille

Urraque Ire Reine de Castille, de León et de Galice

Mariage de Alphonse Ier le Batailleur avec Urraque Ire de Castille

Alphonse Ier le Batailleur Empereur des Espagnes

Alphonse VI de Castille meurt le 1er ou le 29 juillet 1109.

Il est inhumé au Monasterio de Plaza San Benito à Sahagún.

En 1109, Urraque Ire de Castille, fille d'Alphonse VI, devient Reine de León, de Galice et de Castille.

Alphonse Ier le Batailleur épouse en 1109 Urraque Ire de Castille. Alphonse Ier le Batailleur et Urraque Ire de Castille, par contrat, deviennent co-souverains de toutes leurs propriétés.

En 1109, Alphonse Ier le Batailleur reprend le titre arboré par son beau-père, empereur de toute(s) l(es) Espagne(s) (en latin, imperator totius Hispaniae).



Guerre civile entre Aragon et Castille

Alphonse Ier le Batailleur en profite par installer des garnisons d'Aragon dans les villes de Castille et de León ce qui provoqua une guerre civile. Un conflit entre les époux empire les choses.


La Aljafería - palais des gouverneurs musulmans de Saragosse.

Bataille de Valtierra

En 1110, des chevaliers gascons aident Alphonse Ier le Batailleur à tenir en échec Al-Musta'in II, Roi du Taifa de Saraqusta (Saragosse) durant la bataille de Valtierra. On ignore si Gaston IV participe à cette bataille.



Ramire II d'Aragon Abbé de Saint-Benoît de Sahagún

En 1111, Alphonse Ier le Batailleur entre en conflit avec Urraque Ire de Castille, son épouse.

Les habitants de Sahagún, avec l'appui d'Alphonse Ier le Batailleur, ravagent l'abbaye Saint-Benoît de Sahagún, où Urraque Ire de Castille a trouvé refuge.

À la suite de ces événements, Alphonse Ier le Batailleur appelle Ramire II d'Aragon, son frère, afin de reprendre l'abbatiat de Saint-Benoît.



Annulation du mariage d'Alphonse Ier le Batailleur avec Urraque Ire de Castille

En 1114, le pape Pascal II déclare nul le mariage d'Alphonse Ier le Batailleur avec Urraque Ire de Castille pour raison de consanguinité. Après leur séparation, la guerre civile continue.



Siège de Saragosse

En 1114, Centulle II de Bigorre accompagne Gaston IV de Béarn en Espagne pour lutter contre les Maures.

Plusieurs seigneurs occitans se regroupent sous la bannière d'Alphonse Ier le Batailleur, Roi d'Aragon et assiègent Saragosse.



Ramire II d'Aragon abbé de Saint-Pierre-le-Vieux à Huesca

En 1117, Ramire II d'Aragon revient en Aragon, comme Abbé de Saint-Pierre-le-Vieux, abbaye dont les travaux avaient commencé à Huesca sous l'impulsion d' Alphonse Ier le Batailleur.



Prise de Morella

La première bataille de Gaston IV de Béarn avec Alphonse Ier le Batailleur dont on a des traces certaines est celle de 1117, conduisant à la prise de Morella et au contrôle du Maestrazgo, bloquant les communications entre Saragosse et Valence.

La capitale de l'Èbre est ainsi isolée de son principal soutien.

Guy de Lons, lui aussi bon guerrier, devient le bras droit de Gaston IV de Béarn et l'accompagne dans la quasi-totalité de ses campagnes au sud des Pyrénées.


Murailles de Saragosse

Siège et prise de Saragosse

Gaston IV de Béarn Gouverneur de Saragosse et Pair de la couronne d'Aragon

En 1118, le pape Gélase II organise un petit concile à Toulouse, durant lequel il accorde le titre de croisade à l'expédition planifiée par Alphonse Ier le Batailleur et Gaston IV de Béarn contre la ville musulmane de Saragosse.

assiste à ce concile.

Pour l'attaque de Saragosse, Alphonse Ier le Batailleur bénéficie, en plus de ses propres forces aragonaises et navarraises, de l'appui de nombreux chevaliers francs croisés.

Gaston IV de Béarn accueille les Francs en Béarn en mai 1118, les conduit à Saragosse et prend le commandement du siège. Guy de Lons l'accompagne.

La prise des faubourgs est aisée, mais la ville résiste de longs mois.

Gaston IV de Béarn fait construire 20 catapultes et plusieurs châteaux roulants semblables à ceux utilisés à Jérusalem.

Les Almoravides capitulent finalement le 2 décembre 1118 sans qu'il soit clairement établi si les assiégés se rendent poussés par la faim, ou à cause d'une brèche que les croisés réussirent à ouvrir.

Il n'y a ni pillage ni massacre. Les vies et les biens des habitants sont respectés et ceux qui veulent partir le peuvent.

Les vainqueurs se répartissent les grandes richesses du gouverneur almoravide et le contrôle des différents quartiers de la ville.

Saragosse devient la nouvelle capitale d'Aragon.

Gaston IV de Béarn est tout particulièrement récompensé par Alphonse Ier le Batailleur.

Gaston IV de Béarn est nommé gouverneur de Saragosse et pair de la couronne d'Aragon.

À son tour Gaston IV de Béarn répartit une partie des terres reçues entre les nobles béarnais qui l'ont accompagné.

Centulle II de Bigorre obtient aussi des privilèges sur Saragosse.



Campagne d'Alphonse Ier le Batailleur contre les Almoravides

En 1119, Gaston IV de Béarn prend part à la fructueuse campagne contre Tudela, Borja, Tarazona et Soria, batailles dans lesquelles son rôle est probablement éclipsé par l'engagement des chevaliers normands.

Alphonse Ier le Batailleur prend Egea, Tudela, Borja, Tarazona.

Guy de Lons demeure en Aragon pour prendre part à cette campagne, puis il revient en Béarn.



Bataille de Cutanda

Prise de Calatayud et de Daroca

Fondation des Chevaliers de Montréal

Les Almoravides, alarmés par l'avancée chrétienne, mobilisent une grande armée qui se dirige vers Saragosse en 1120.

En réponse, une grande armée chrétienne se constitue, sous le commandement d'Alphonse Ier le Batailleur et de Guillaume IX le Troubadour, dont les Gascons font partie.

Elle coupe la route des Almoravides et leur inflige une défaite décisive à Cutanda le 18 juin 1120.

Après cela les villes de Calatayud, de Daroca, et Monreal del Campo tombent facilement aux mains des Aragonais.

À la tête d'un territoire aragonais étendu, quasi dépeuplé et difficile à défendre, Gaston IV de Béarn suggère à Alphonse Ier le Batailleur de créer une milice, les Chevaliers de Montréal, qui se consacreraient à la défense de cette zone frontière.



Fondation de la fraternité des Chevaliers de Belchite

En 1122, Alphonse Ier le Batailleur fonde la fraternité des Chevaliers de Belchite, dans laquelle Gaston IV de Béarn est représenté par Guy de Lons, Évêque de Lescar.

C'est une fraternité laïque dont les membres ne font pas vœux de chasteté, de pauvreté ou d'obéissance, à la différence des ordres militaires ultérieurs comme ceux de Calatrava ou de Saint-Jacques.



Allégeance de Centulle II de Bigorre à Alphonse Ier le Batailleur

Le Béarn et la Bigorre font respectivement partie du duché d'Aquitaine et du royaume de France, mais cette appartenance est purement théorique, au contraire des liens avec l'Aragon.

Centulle II de Bigorre prête allégeance à Alphonse Ier le Batailleur en 1122, sortant ainsi formellement de l'orbite aquitaine.

Gaston IV de Béarn est lui considéré comme un égal par le roi aragonais, auquel il n'aura jamais à prêter allégeance.



Bataillon d'Espagne

L'expérience de Peña Cadiella donne à Alphonse Ier le Batailleur l'idée d'organiser une expédition encore plus ambitieuse avec la ville de Grenade comme objectif. Cette chevauchée, à laquelle Gaston IV de Béarn prend naturellement part, est amplement commentée dans les chroniques médiévales et est restée dans l'histoire sous le nom de Bataillon d'Espagne.

Alphonse Ier le Batailleur, Gaston IV de Béarn et leurs troupes, estimées de 3000 à 5000 chevaliers selon les chroniques, partent de Plasencia del Jalón le 29 septembre 1125 et arrivent devant Valence le 20 octobre 1125.

À cet endroit, Alphonse Ier le Batailleur annonce le véritable objectif de l'expédition : Grenade, où semble-t-il, les Mozarabes sont disposés à renverser le gouvernement almoravide, ou au moins, à partir avec les Chrétiens jusqu'en Aragon.

En passant par Alcira, attaqué sans succès, Denia et Peña Cadiella qu'ils connaissent déjà, le bataillon se dirigea vers Murcie, et de là vers Purchena, Baeza (dont l'attaque fut également un échec) et enfin Cadix où ils célèbrent la Noël 1125.



Siège de Grenade

Le 7 janvier 1126, l'armée chrétienne d'Alphonse Ier le Batailleur arrive devant les remparts de Grenade, dont ils espèrent que les Mozarabes de la ville leur ouvriraient une porte, ce qui ne se produit pas.

Gaston IV de Béarn ne peut pas construire des machines de siège comme à Jérusalem ou à Saragosse, faute de matériaux.

Le 23 janvier 1126, Alphonse Ier le Batailleur ordonne de lever le siège et lance une opération de destruction des vergers de Grenade et de Cordoue, espérant provoquer une bataille en champ ouvert avec l'armée almoravide.



Bataille de Lucena

La bataille a finalement lieu le 10 mars 1126 près de Lucena, et se traduit par une victoire déconcertante des chrétiens.

Débarrassés de leurs ennemis, Alphonse Ier le Batailleur, Gaston IV de Béarn et le reste des chrétiens traversent les Alpujarras afin de contempler la Méditerranée à Motril.

De là, ils entament le retour, chargés de butin et accompagnés de Mozarabes pour repeupler les terres conquises d'Aragon. Toutefois, le harcèlement des Almoravides et les épidémies qui se déclarent rapidement déciment une grande partie de l'expédition, Gaston IV de Béarn demeurant parmi les chevaliers survivants.



Mort de Gaston IV de Béarn Vicomte de Béarn, d'Oloron, de Soule et d'Acqs

Mort d'Esteban Évêque d'Huesca

Centulle VI de Béarn Vicomte de Béarn

Talèse d'Aragon Régente de la vicomté de Béarn

Alors qu'Alphonse Ier le Batailleur se dirige vers la vallée d'Aran, Gaston IV de Béarn et Esteban, Évêque d'Huesca, demeurent dans la péninsule ibérique et continuent à combattre les Almodavides,.

Gaston IV de Béarn meurt en 1131.

Jerónimo Zurita dit simplement que Gaston IV de Béarn et Esteban Évêque d'Huesca sont tués par les Maures.

L'historien hispano-musulman Ibn Idhari donne davantage de détails : Cette même année (534 de l'Égire) décéda le gouverneur de Valence Mohamad Yidar. Yintan ben Ali gouverna, par la grâce de Dieu.

Il battit les Chrétiens et la tête de leur chef, Gaston, fut apportée à Grenade le second mois de Yumada (24 mai 1131 selon José María Lacarra).

Elle fut paradée dans les rues, à la pointe d'une lance, accompagnée par le roulement des tambours. Ceci redonna le sourire à l'émir des Musulmans, `Alî ben Yûsuf, qui se trouvait à Marrakech.

Le corps de Gaston IV de Béarn est restitué, contre le paiement d'une forte rançon et enterré dans la Basilique de Nuestra Señora del Pilar de Saragosse.

L'emplacement de la tombe sera perdu pendant les travaux de 1681 ou de 1717. On conserve néanmoins, dans le trésor de la Cathédrale del Salvador de Saragosse, l'oliphant ou cor de guerre de Gaston.

Fidèle à son idéal chevaleresque, Gaston lègue toutes ses terres d'Aragon à l'Ordre du Temple, récemment créé.

Centulle VI de Béarn devient Vicomte de Béarn en 1131. Son précepteur est Guy de Lons, Évêque de Lescar.

Talèse d'Aragon, sa mère, assure la régence de la vicomté.

Le commandement des troupes béarnaises revient à Guy de Lons.



Bataille de Fraga

Mort de Alphonse Ier le Batailleur Roi d'Aragon et de Navarre

Mort de Centulle II de Bigorre

Mort d'Aimery II de Narbonne

Ramire II d'Aragon Roi d'Aragon

Garcia V le Restaurateur Roi de Navarre

Béatrix II de Bigorre Comtesse de Bigorre

Pierre de Marsan Comte de Bigorre

Guiscarde de Béarn Vicomtesse de Béarn, d'Oloron et de Boulhois

Pierre II de Béarn Vicomte de Béarn, d'Oloron, de Gabardan et de Boulhois

Talèse d'Aragon Régente de la vicomté de Béarn

S'inspirant de la succession de Gaston IV de Béarn, Alphonse Ier le Batailleur, dans son testament lègue ses propriétés, incluant son royaume, aux Ordres militaires de Terre Sainte :

Alphonse Ier le Batailleur assiège Fraga en Catalogne.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn participent à ce siège.

Alphonse Ier le Batailleur confie à Guy de Lons la direction spirituelle de la croisade, malgré la présence dans l'expédition des évêques aragonais de Roda, Huesca ou Nájera.

Guy de Lons est responsable de la protestion de la relique : un lignum crucis ou morceau de la vraie croix, qu'Alphonse transporte à ses côtés pour lui porter chance dans les combats.

Le 11 ou le 17 juillet 1134, l'armée almoravide attaque et met en déroute l'armée croisée, faisant périr la quasi totalité des chevaliers chrétiens.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn meurt durant cette bataille.

Aimery II de Narbonne est inhumé dans l'abbaye de Lagrasse, dont son frère Bérenger est alors abbé.

Aimery II de Narbonne n'a jamais accepté la suzeraineté d'Alphonse Jourdain de Toulouse, Duc de Narbonne.

Ermengarde de Narbonne, l'aînée des deux filles qui lui survivent, lui succède.

Guy de Lons défend la relique mais est finalement fait prisonnier. Ses vainqueurs lui arrachent les yeux et le libèrent contre une forte rançon.

Alphonse Ier le Batailleur meurt à Poleñino le 7 septembre 1134, sans postérité.

Ramire II d'Aragonse trouve en train de célébrer la nativité de la Vierge, le 8 septembre 1134, à Tierrantona, en Sobrarbe, lorsqu'il apprend la nouvelle de la mort de son frère.

Le testament Alphonse Ier le Batailleur est refusé par les noblesses aragonaise et navarraise.

Ramire II d'Aragon est élu cinquième Roi d'Aragon par l'assemblée de Jaca.

Ramire II d'Aragon abandonne la vie cléricale.

Ramire II d'Aragon n'a pas le temps de prendre possession de son évêché.

Ramire II d'Aragon est couronné à Saragosse, le 29 septembre 1134.

En 1134, García V Ramirez qui avait été spolié du trône à la mort de son père se voit offrir le trône de Navarre par la population locale. C'est pourquoi il est surnommé le Restaurateur.

Le lègue des propriétés d'Alphonse Ier le Batailleur aux Ordres militaires de Terre Sainte déclenche une énorme crise politique qui s'achèvera 3 ans plus tard par la remise du royaume d'Aragon dans les mains Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Béatrix II de Bigorre succède à son père comme Comtesse de Bigorre. Son mariage avec Béatrix apporte à Pierre de Marsan le comté de Bigorre.

N'ayant pas de descendance, les vicomtés de Béarn, d'Oloron et de Boulhois passe à Guiscarde de Béarn, sœur aînée de Centulle VI de Béarn, veuve de Pierre II de Gabarret.

Les femmes ne pouvant pas en principe être vicomtesses, c'est Pierre II de Béarn, son fils, qui devient Vicomte de Béarn, de Gabardan et de Brulhois ou Boulhois.

La régence de la vicomté de Béarn est assurée par Talèse d'Aragon.

Talèse d'Aragon prend parti contre Ramire II d'Aragon qui en représailles lui retire les seigneuries de Saragosse et d'Uncastillo, qu'elle avait héritées de Gaston IV de Béarn, son mari.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !