Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



50 événements affichés, le premier en 1115 - le dernier en 1204



Mariage de Louis VI le Gros avec Adélaïde de Maurienne

Louis VI le Gros épouse à Paris le 4 mai 1115 Adélaïde de Maurienne ou de Poitiers, Comtesse de Savoie, nièce de Calixte II. Leurs enfants sont :



Mariage Guillaume X de Poitiers avec Aénor de Châtellerault

Guillaume X de Poitiers épouse en 1118 ou en 1121 Aénor de Châtellerault, fille d'Aimery Ier, Vicomte de Châtellerault, et de Maubergeonne de l'Isle-Bouchard. Leurs enfants sont :



Naissance d'Aliénor d'Aquitaine

Éléonore, plus connue sous le nom anglicisé d'Aliénor d'Aquitaine ou de Guyenne, naît au château de Belin à Cazères ou Nieul-sur-l'Autise en 1122 ou 1124, fille de Guillaume X de Poitiers, Duc d'Aquitaine, et d'Aénor de Châtellerault.

Aliénor, l'autre Aénor en langue d'oc, est ainsi nommée en référence à sa mère Aénor. Le prénom devient Éléanor en langue d'oïl.

Elle est élevée en Saintonge.

Elle reçoit l'éducation soignée d'une femme noble de son époque à la cour d'Aquitaine, l'une des plus raffinées du XIIe siècle, celle qui voit naître l'amour courtois (le fin amor), entre les différentes résidences des ducs d'Aquitaine : Poitiers, Bordeaux, le château de Belin.

Elle apprend le latin, la musique et la littérature, mais aussi à monter à cheval et à chasser.



Mariage de Geoffroy V Plantagenêt avec Mathilde l'Emperesse

Geoffroy V Plantagenêt épouse en la cathédrale du Mans le 17 juin 1128 ou le 2 juin 1129 Mathilde l'Emperesse. Leurs enfants sont :

Cette union est un gage de paix entre l'Anjou et la Normandie.

Geoffroy est à l'origine de la famille Plantagenêt qui a possédé pendant 60 ans plus de la moitié de la France et régné plus de 300 ans sur l'Angleterre.



Mort de Guillaume Aigret

Guillaume Aigret meurt en 1130.

Aliénor d'Aquitaine, sa sœur, devient l'héritière du duché d'Aquitaine.



Allégeance des seigneurs d'Aquitaine à Aliénor d'Aquitaine

Lors du quatorzième anniversaire d'Aliénor d'Aquitaine en 1136, les seigneurs d'Aquitaine lui jurent fidélité.



Mort de Guillaume X de Poitiers Duc d'Aquitaine et Comte de Poitiers

Aliénor d'Aquitaine Duchesse d'Aquitaine et Comtesse de Poitiers

Premier code maritime de l'humanité

Guillaume X de Poitiers meurt à Bouchet en Auvergne le Vendredi Saint le 9 avril 1137 lors d'un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle.

Guillaume X de Poitiers, dernier des comtes de Poitiers de la dynastie des Ramnulfides, prie dans ses dernières volontés le roi de France Louis VI le Gros de bien vouloir consentir à marier son fils Louis VII le jeune à sa fille aînée, Aliénor d'Aquitaine.

Aliénor d'Aquitaine devient duchesse d'Aquitaine et Comtesse de Poitiers.

Guyenne est une déformation populaire du mot Aquitaine qui est passé par le stade "Aguiaine" aux XIIe et XIIIe siècles, le "A" initial disparaissant peu à peu.

Guyenne est la forme qui est de loin la plus usitée et la plus populaire par les populations locales du XIIIe siècle au XVIIIe siècle. Aquitaine apparaissait comme un terme plus archaïsant et plus cultivé.

Des lois existaient depuis longtemps en Saintonge, mais elles n'avaient jamais été rédigées et réunies. Aliénor d'Aquitaine fait rédiger le premier code maritime de l'humanité. Ce code est connu sous le titre de "rôle et lois d'Oléron".

Ce code passe en Angleterre avec la Duchesse après sa répudiation par le roi de France en 1152.

D'Angleterre il passe en Hollande puis en mer Baltique et en Méditerranée. Il avait été précédé de l'abrogation de toutes les lois de Bris, d'Aubaine et d'épaves, qui faisaient désormais des naufrageurs écumant les côtes d'Aquitaine et de l'Aunis des hors la loi.

Quand on considère qu'encore actuellement sur certaines côtes les naufrageurs et pirates continuent leurs tristes aventures, on peut voir quelle avance culturelle cette Dame avait sur ses contemporains et même ses successeurs.



Mariage de Louis VII le Jeune avec Aliénor d'Aquitaine

Louis VI le Gros marie son fils aîné âgé de 16 ans. Louis VII le Jeune épouse à Bordeaux le 25 juillet 1137 Aliénor, fille et unique héritière du Duc d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

Ce mariage ramène dans le giron du royaume de France tout le grand Sud Ouest de la Loire aux Pyrénées :

un quart du territoire actuel de la France…



Aliénor d'Aquitaine SacréeDuchesse d'Aquitaine

Aliénor d'Aquitaine est sacrée Duchesse d'Aquitaine le 8 août 1137.



Siège de Toulouse

Aliénor d'Aquitaine, petite-fille de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse, possède des droits sur le comté de Toulouse.

Louis VII le Jeune intervient en 1141 dans le Toulousain pour faire valoir les droits d'Aliénor d'Aquitaine, sa femme sur la région.

Louis VII le Jeune assiège Toulouse.

Alphonse Jourdain de Toulouse réussit à négocier le départ des troupes royales et accorde des franchises communales à la ville de Toulouse, probablement en récompense de la fidélité de la ville pendant le siège de la ville par le roi.



Répudiation de Éléonore de Blois par Raoul Ier de Vermandois

Mariage de Raoul Ier de Vermandois avec Pétronille d'Aquitaine

Campagne de Louis VII le Jeune en Champagne

Incendie de l'église de Vitry-en-Perthois

Pétronille d'Aquitaine suit sa sœur Aliénor d'Aquitaine à la cour de France, et y tombe amoureuse de Raoul Ier de Vermandois, un homme mûr déjà marié à Éléonore de Blois.

Pour lui faire plaisir, Aliénor d'Aquitaine et Louis VII le Jeune, son époux, proposent à Raoul Ier de Vermandois d'épouser Pétronille d'Aquitaine.

Raoul Ier de Vermandois, dévoué à la Couronne, répudie Éléonore de Blois en 1142 pour cause de consanguinité.

Raoul Ier de Vermandois épouse Pétronille d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

Cela entraîne un conflit avec Thibault IV de Blois, frère d'Éléonore de Blois.

Ce conflit est aggravé par des motifs plus sérieux comme la désignation de l'Archevêque de Bourges Pierre de La Châtre et surtout les affaires d'Angleterre. Le trône de ce pays est l'enjeu d'une situation complexe entre les Barons Anglais et Normands et les familles de Blois et d'Anjou, ennemies traditionnelles.

Louis VII le Jeune s'appuie sur Eudes de Champlitte, le fils déshérité d'Hugues Ier de Champagne, pour attaquer Thibault IV de Blois.

Pierre de La Châtre s'étant réfugié en Champagne, Louis VII le Jeune envahit la Champagne durant l'été 1142.

Louis VII le Jeune prend et brule l'église de Vitry-en-Perthois dont est titulaire le protégé du pape Innocent II. Il y a de nombreux morts parmi les 1300 personnes qui y ont trouvé asile.

Louis VII le Jeune restera marqué par cet épisode tragique.

Le pape Innocent II annule le mariage de Raoul Ier de Vermandois et de Pétronille d'Aquitaine. Il excommunie les nouveaux époux ainsi que les évêques qui ont consenti à bénir leur union.



Naissance de Marie de France

Marie de France naît en 1145, fille de Louis VII le Jeune et d'Aliénor d'Aquitaine.


Voyages de la deuxième croisade

Voyages de la deuxième croisade

Louis VII le Jeune et Conrad III de Hohenstaufen doivent se résigner à prendre le chemin qu'avaient pris avant eux les armées de Godefroy de Bouillon et traverser toute l'Europe, en passant par le Danube, les Balkans et enfin Constantinople.

Hermann III de Bade participe à la deuxième croisade.

Vladislav II de Bohême accompagne, Conrad III de Hohenstaufen à la deuxième croisade mais s'arrête en chemin à Byzance et retourne en passant par Kiev et Cracovie.

Othon III de Moravie accompagne Conrad III de Hohenstaufen.

Geoffroy III de Rancon accompagne Louis VII le Jeune et Aliénor d'Aquitaine lors de cette Croisade.

Guillaume Ier de Thouars accompagne Louis VII le Jeune à cette croisade.

Renaud Ier de Montbéliard s'engage dans la deuxième croisade avec ses fils Renaud II de Bar et Thierry.

Raoul Ier de Coucy et Évrard de Breteuil, son beau-frère, se croisent.

Ebles II de Ventadour et Ebles III de Ventadour, son fils, partent à la seconde Croisade.

Pendant ce temps Bernard de Ventadour déclare sa passion à Alix de Montpellier, épouse d'Ebles III de Ventadour.

Ladislas II de Pologne et Boleslas Ier le Long, son fils, accompagnent Conrad III de Hohenstaufen.



Départ de Louis VII le Jeune de Paris

L'abbé Suger, l'archevêque de Reims et Raoul Ier de Vermandois Régents du royaume de France

Louis VII le Jeune, accompagné d'Aliénor d'Aquitaine, quitte Paris le 12 mars 1147 pour Metz.

Louis VII le Jeune confie la régence du royaume à l'abbé Suger, assisté de l'archevêque de Reims et du sénéchal Raoul Ier de Vermandois.

Robert Ier de Dreux et Pierre Ier de Courtenay accompagnent Louis VII, leur frère, à la croisade.

Parmi les croisés, il y avait également Guillaume Ier le Bouteiller de Senlis, Hugues VII de Lusignan et Renaud de Courtenay, futur beau-père de Pierre Ier de France.


Raymond Ier de Poitiers accueillant Louis VII à Antioche - d'après une enluminure de Jean Colombe pour Les Passages d'oultre mer de Sébastien Mamerot - vers 1473-1474

Halte de Louis VII le Jeune à Antioche

Inconduite d'Aliénor d'Aquitaine

Brouille entre Louis VII et Aliénor d'Aquitaine

L'arrivée à Saint-Siméon de la flotte de Louis VII le Jeune le 19 mars 1148 comble de joie le prince d'Antioche, Raymond de Poitiers, l'oncle d'Aliénor d'Aquitaine.

Raymond Ier de Poitiers entrevoit l'occasion de contrer les attaques de Nûr-al-Dîn et de conquérir Alep et Césarée.

Il tente de convaincre Louis VII le Jeune et ses barons que la menace la plus importante et la plus grave est représentée par les Zengîdes de Nûr-al-Dîn qui projettent de réunir toute la Syrie musulmane et de massacrer tous les éléments chrétiens.

Mais Louis VII le Jeune refuse.

Les relations de Raymond Ier de Poitiers avec Aliénor d'Aquitaine, sa nièce, sont si intimes que l'archevêque de Tyr insinue qu'il existe entre eux une relation charnelle.

Une brouille naît entre le roi et son épouse. Raymond Ier de Poitiers fait tout pour attiser les griefs d'Aliénor d'Aquitaine. Elle manifeste le désir de rester près de Raymond Ier de Poitiers et de demander le divorce

Louis VII le Jeune reçoit la visite de messagers envoyés par les 3 autres états latins d'Orient, afin de profiter de la croisade pour leur bénéfice propre.

Mélissende de Jérusalem, régente du royaume de Jérusalem, est la plus convaincante. Elle parvient à détourner à son profit le but de la croisade pour augmenter son seul domaine royal.

Louis VII le Jeune préfère continuer son pèlerinage vers Jérusalem bien que la ville ne soit aucunement menacée par l'empire Fâtimide qui tombe en poussière.

Il se résout à quitter Antioche la nuit, tel un voleur, après avoir fait enlever Aliénor d'Aquitaine, son épouse.



Retour en France de Louis VII le Jeune

Réconciliation de Louis VII et d'Aliénor d'Aquitaine

Louis VII le Jeune reste encore plusieurs mois en Palestine et ne s'embarque pour la France qu'après Pâques 1149.

De retour à Paris vers novembre 1149, Louis VII le Jeune et Aliénor envisagent de se séparer : le pape Eugène III et l'abbé Suger réussissent à les réconcilier. Suger dissuade Louis VII le jeune de déclarer la guerre aux Anglais.



Naissance d'Alix de France

Adélaïde ou Aélis ou Alix de France naît en 1150 ou 1151, fille de Louis VII le Jeune et d'Aliénor d'Aquitaine.


Geoffroy V Plantagenêt - plaque tombale en cuivre et émail champlevée - musée de Tessé au Mans

Mort de Geoffroy V Plantagenêt

Henri II Plantagenêt Comte d'Anjou

Hommage d'Henri II Plantagenêt au Roi de France

Dans son testament, Geoffroy V Plantagenêt stipule que son second fils Geoffroy VI d'Anjou sera Comte d'Anjou et du Maine si son fils aîné Henri II Plantagenêt parvient à devenir roi d'Angleterre.

Geoffroy V Plantagenêt meurt à Château-du-Loir au Mans le 7 septembre 1151 d'un refroidissement suite à une baignade dans le Loir.

Il est inhumé dans la cathédrale du Mans (Saint-Julien du Mans).

La plaque tombale, ciselée peu avant 1160, est commandée par Guillaume de Passavant, évêque de la ville.

C'est la plus grande pièce (63 x 34 cm) qu'ait laissé le Moyen Âge occidental.

Mathilde L'Emperesse, sa femme, bien que plus âgée lui survit.

Henri II Plantagenêt devient Comte d'Anjou en 1151.

Les partisans d'Étienne de Blois tentent d'en profiter pour soulever le comté de Mortain, occupant un temps la forteresse du Teilleul qui leur est reprise.

Venu prêter hommage au roi de France pour le duché de Normandie en 1151, Henri II Plantagenêt rencontre Aliénor d'Aquitaine.



Répudiation d'Aliénor d'Aquitaine par Louis VII le Jeune

Concile de Beaugency

Répudiée en fait pour inconduite, Aliénor d'Aquitaine est officiellement répudiée par Louis VII le Jeune le 18 mars 1152 pour ne lui avoir donné aucun fils.

Le mariage est annulé par le concile de Beaugency le 21 mars 1152 sous le prétexte que son mariage a été réalisé sans dispense de consanguinité alors qu'elle était cousine de son mari au 12è degré (pour la religion au 6è degré) car ils avaient pour ancêtre commun Robert le Pieux.



Mariage d'Henri II Plantagenêt avec Aliénor d'Aquitaine

Henri II Plantagenêt Duc d'Aquitaine

Moins de 2 mois après la répudiation d'Aliénor, Henri II Plantagenêt épouse à Poitiers le 18 mai 1152 Aliénor d'Aquitaine à Poitiers. Leurs enfants sont :

Cette union fonde les bases de l'empire angevin et remet en cause l'union contre nature du nord et du sud du royaume de France.

Déjà Duc de Normandie et Comte d'Anjou, Henri II Plantagenêt s'empare ainsi du duché d'Aquitaine et de l'ensemble des fiefs d'Aliénor.

L'Aquitaine lie son destin au royaume d'Angleterre sans toutefois en faire jamais partie.

La vicomté de Thouars se retrouve enclavée au milieu de l'Empire angevin.

Bientôt les régions côtières les plus accessibles de ses domaines deviennent les portes d'entrée en France des troupes anglaises qui agissent alors en terrain conquis… les agents du fils britannique viennent collecter les impôts de plus en plus lourd dans ces régions côtières, Aunis Saintonge et les îles de l'Archipel charentais.

Cela amène très rapidement des révoltes locales puis plus généralisées… la destruction de villages et de châteaux par les troupes anglaise amène Aliénor a se rebiffer et à émettre des protestations qui sont très mal prise par son roi d'époux qui affirme qu'en fait elle veut favoriser son fils aîné et préféré Richard Cœur de Lion qui d'ailleurs prend un temps la tête de la révolte, soutenu par Louis VII le Jeune.

Henri II Plantagenêt a également comme enfants :



Naissance de Guillaume Plantagenêt

Guillaume Plantagenêt naît le 17 août 1153, fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Mariage de Raymond VII de Toulouse avec Constance de France

Constance de France est veuve d'Eustache IV de Boulogne.

Henri II Plantagenêt reprend à son compte les prétentions d'Aliénor d'Aquitaine sur le comté de Toulouse et s'allie avec Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Pour contrebalancer cette menace, Raymond VII de Toulouse épouse en 1154 Constance de France, fille de Louis VI le Gros et Adélaïde de Maurienne. Leurs enfants sont :



Naissance de Henri le Jeune

Henri le Jeune naît le 28 février 1155, fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Naissance de Mathilde Plantagenêt

Mathilda ou Mathilde Plantagenêt naît au château de Windsor en juin 1156, fille d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Naissance Richard Cœur de Lion

Richard Cœur de Lion naît le 8 septembre 1157 au palais de Beaumont à Oxford, fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.

Il passe sa jeunesse à la brillante cour de sa mère à Poitiers.

C'est à cette époque où la femme affirme son règne et instaure l'amour courtois, qu'apparaissent le roman breton et le cycle arthurien.

Le futur roi-chevalier en sera profondément marqué.



Naissance de Mathilda Plantagenêt

Mathilda Plantagenêt est la fille d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Naissance de Geoffroy II de Bretagne

Geoffroy II de Bretagne naît en 1158 ou 1159, fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Mariage de Louis VII le Jeune avec Adèle de Champagne

Louis VII le Jeune est veuf de Constance de Castille.

Louis VII le Jeune épouse à Paris le 13 novembre 1160 Adèle de Champagne, fille de Thibault IV de Blois et de Mathilde de Carinthie.

Leurs enfants sont :

Adèle de Champagne est sacrée Reine le jour de son mariage.

Étienne de la Chapelle, chanoine de l'église de Sens, assiste à ce sacre.

Adèle de Champagne joue un grand rôle dans la vie politique du royaume et pour mettre en avant ses frères :

Elle obtient pour Guillaume-aux-Blanches-Mains son premier siège, l'évêché de Chartres.

Louis VII le Jeune promet les deux filles qu'il a eues d'Aliénor d'Aquitaine aux frères de sa nouvelle femme :



Naissance d'Aliénor d'Angleterre

Aliénor d'Angleterre naît le 13 octobre 1162 au château de Domfront, fille d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.


Cathédrale de Poitiers

Construction de la cathédrale de Poitiers

Henri II Plantagenêt et Aliénor d'Aquitaine font construire la cathédrale de Poitiers à partir de 1162.

La Cathédrale de Poitiers est de style gothique angevin alors que la façade relève plutôt de l'école d'Île de France.

La Cathédrale est encadrée de deux tours dissymétriques.

Elle est percée de 3 portails du XII siècle avec vantaux en bois d'origine.



Mariage d'Henri Ier le Libéral avec Marie de France

Henri Ier le Libéral épouse en 1164 Marie de France (1145-1198), fille de Louis VII le Jeune et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :



Mariage de Thibault V de Blois avec Alix de France

Thibault V de Blois est veuf de Sibylle de Châteaurenard.

Thibault V de Blois épouse en 1164 Alix de France (1150-1195), fille de Louis VII le Jeune et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :



Naissance de Jeanne de Fontevraud

Joan ou Jeanne Plantagenêt ou Jeanne de Fontevraud naît en octobre 1165 à Angers, fille de Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.



Naissance de Jean-Sans-Terre

Jean-Sans-Terre naît à Oxford le 24 décembre 1166, fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine.

Son sobriquet, Jean-Sans-Terre (en anglais, John Lackland) vient du fait que son père n'a pas de terres à lui donner jusqu'à la mort de ses frères aînés.



Projet de mariage pour Guillaume Longue Épée de Montferrat et pour Conrad Ier de Montferrat

En 1167, Guillaume V de Montferrat essaie de marier ses fils :

Le mariage de Guillaume Longue Épée de Montferrat ne peut pas être célébré probablement pour une question de consanguinité, Judith de Babenberg étant parente d'Aliénor d'Aquitaine.

Le mariage de Conrad Ier de Montferrat parce que la princesse écossaise a été mariée entre temps à un autre.



Aliénor d'Aquitaine attaquée

Mort de Patrice de Salisbury

Guillaume Ier le Maréchal entre ensuite au service de Patrice de Salisbury, son oncle maternel.

En 1168, le convoi d'Aliénor d'Aquitaine est attaqué par le seigneur de Lusignan.

Guillaume Ier le Maréchal qui l'escorte se fait remarquer en la défendant vaillamment.

Patrice de Salisbury meurt au cours de l'affrontement.



Mariage d'Henri III Welf le Lion avec Mathilde Plantagenêt

Henri III Welf le Lion épouse à la Cathédrale de Minden en Saxe le 1er février 1168 Mathilde Plantagenêt, fille d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :



Séparation de Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine

Lorsque ses parents Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine se séparent, Richard Cœur de Lion âgée de 11 ans devient héritier de sa mère Aliénor d'Aquitaine à la couronne d'Aquitaine en 1168.



Cour d'Aliénor d'Aquitaine à Poitiers

Marie de France participe à la cour lettrée d'Aliénor d'Aquitaine à Poitiers de 1170 à1173.



Richard Cœur de Lion Comte de Poitiers

Richard Cœur de Lion devient héritier de sa mère Aliénor d'Aquitaine au titre de Comte de Poitiers en 1172.



Aliénor d'Aquitaine Prisonnière

Révolte de ses fils contre Henri II Plantagenêt

Bataille de Fornham

En 1173, Henri II Plantagenêt fait arrêter et enfermer Aliénor d'Aquitaine dans la forteresse de Winchester dans le Sud de l'Angleterre, sans la répudier pour ne pas perdre le bénéfice de la dot… l'héritage poitevin et aquitain. Elle y restera 16 ans.

Pendant plusieurs années, Guillaume Ier le Maréchal mène une bande de chevaliers réunis autour d'Henri le Jeune de tournoi en tournoi dans le nord de la France actuelle.

Guillaume Ier le Maréchal est l'un des plus grands tournoyeurs de son temps.

Henri II Plantagenêt ne partage pas le pouvoir.

En avril 1173, Henri II Plantagenêt donne des territoires à Jean-Sans-Terre à l'occasion de ses Fiançailles.

Henri le Jeune proteste publiquement et revendique le gouvernement direct d'une partie des états de son père.

Richard Cœur de Lion et Geoffroy II de Bretagne s'allient à Henri le Jeune et se rebellent contre leur père. Ils se réfugient à la cour de Louis VII de France

Aliénor d'Aquitaine les soutient en sous-main avec l'aide de Guillaume Ier d'Écosse, de Thibault V de Blois, de Mathieu d'Alsace et de Philippe Ier d'Alsace.

Louis VII le Jeune n'a de cesse d'attiser les ambitions d'Henri le Jeune son gendre en lui faisant remarquer que bien qu'associé au trône, c'est son père qui exerce le pouvoir.

Dès lors Henri Le Jeune se comporte comme un roi et commence à distribuer des terres à Philippe Ier d'Alsace comte de Flandre et à son frère Mathieu d'Alsace, comte de Boulogne.

Henri Le Jeune abroge les Constitutions de Clarendon qui libère le clergé du contrôle royal.

Une révolte féodale a lieu dans l'ensemble des possessions des Plantagenêts.

En 1173 et 1174, Robert III de Beaumont-le-Roger et Guillaume Ier le Maréchal supportent Henri le Jeune dans sa révolte.

Henri II Plantagenêt stoppe une double offensive des Flamands et de Louis VII le Jeune contre les frontières nord et est de la Normandie.

Une rencontre entre Henri II Plantagenêt et Louis VII le Jeune accompagné des fils de son adversaire ne donne aucun résultat.

Henri II Plantagenêt confisque les possessions de Robert III de Beaumont-le-Roger et brule Leicester le 28 juillet 1173.

Fin juillet 1173, avec Richard de Lucy, Réginald de Dunstanville assiège la ville de Leicester, quand Robert III de Beaumont-le-Roger se joint à la révolte. Le siège échoue toutefois.

Pendant qu'Henri II Plantagenêt bataille en France,

Henri le Jeune avec l'aide de Philippe Ier d'Alsace projette de porter la guerre en Angleterre.

Le retour rapide d'Henri II Plantagenêt en Angleterre les en empêche.

Robert III de Beaumont-le-Roger décide d'envahir l'Angleterre avec une force de mercenaires flamands.

Il débarque à Walton dans le Suffolk à fin septembre ou début octobre 1173.

Henri II Plantagenêt prend la forteresse de Breteuil le 25 septembre 1173.

Robert III de Beaumont-le-Roger tente de s'associer Hugh Bigod, Comte de Norfolk, qui est basé au château de Framlingham.

Après quelques combats concluants, Robert III de Beaumont-le-Roger décide de mener ses hommes chez lui à Leicester.

Ce mouvement est peut-être le résultat de frictions entre Robert III de Beaumont-le-Roger et Hugh Bigod et Gundreda, sa femme.

Les forces royales sont sous le commandement :

Les forces royales incluent au moins 300 chevaliers et leurs troupes ainsi que Roger Bigod, fils de Hugh Bigod, qui est restéfidèles au roi.

Les forces rebelles comportent 3 000 mercenaires.

La bataille a lieu le 17 octobre 1173 dans le Suffolk près des villes actuelles de :

au gué la rivière Lark à environ 6,4 km au nord de Bury St Edmunds.

La cavalerie de Robert III de Beaumont-le-Roger est capturée et ses mercenaires sont conduits dans les marécages à proximité, où les paysans locaux tuent la plupart d'entre eux.

Séparés de leurs forces, Robert III de Beaumont-le-Roger et Pétronille de Grandmesnil, son épouse qui a mis l'armure, sont capturés.

Vers la fin 1173, Henri II Plantagenêt et Louis VII le Jeune concluent une trêve provisoire.



Mariage de Guillaume II le Bon avec Jeanne de Fontevraud

Guillaume II le Bon épouse le 9 novembre 1176 ou le 13 février 1177 à Palerme Jeanne de Fontevraud, fille d'Henri II Plantagenêt et et d'Aliénor d'Aquitaine. Leur enfant est :



Mariage d'Alphonse VIII le Noble avec Aliénor d'Angleterre

Alphonse VIII le Noble épouse à la cathédrale de Burgos en 1176 ou en septembre 1177 Aliénor d'Angleterre, fille d'Henri II d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

La dote de Aliénor d'Angleterre est constituée du duché de Gascogne.

De nombreux Gascons suivent Aliénor en Castille.


Richard Ier d'Angleterre

Mort d'Henri II Plantagenêt

Richard Cœur de Lion Roi d'Angleterre

Richard Cœur de Lion Duc de Normandie

Richard Cœur de Lion Comte d'Anjou

Jean-Sans-Terre Comte de Mortain

Mariage de Jean-Sans-Terre avec Isabelle de Gloucester

Libération d'Aliénor d'Aquitaine

Henri II Plantagenêt meurt dans son château de Chinon le 3 ou le 6 juillet 1189. Il est inhumé à Fontevraud.

Henri II d'Angleterre passe toute sa vie à rétablir les droits du temps de son grand-père Henri Ier Beauclerc et à maintenir son héritage territorial.

Très grand, d'une force physique considérable et perpétuellement en mouvement, très impulsif, ses colères sont redoutables. et ne se soumet à aucun emploi du temps. Il adore la chasse et s'habille simplement, souvent en chasseur avec un faucon au poignet.

Paradoxalement Henri II était un homme très cultivé. Il parle plusieurs langues et aime se retirer pour lire. Il prend plaisir aux discussions intellectuelles. Il n'en rese pas moins très abordable.


Administration du royaume

Henri II perfectionne l'administration de son royaume et s'entoure de conseillers (flamands, normands, poitevins, anglais).

Au sommet de l'Etat, se distinguent :

La Chancellerie a la responsabilité de la rédaction de tous les diplômes royaux (Act).

L'Echiquier, devant lequel les shérifs viennent déposer leurs comptes, se scinde :

Enfin, le Banc du Roi, bientôt secondé de la Cour des Plaids Communs, rend la justice au nom du souverain. A sa tête, le Grand Justicier remplace le roi pendant ses absences. Un droit anglais, unique et centralisé, s'affirme sur les coutumes locales (common law).

Le pouvoir d'Henri II Plantagenêt est renforcé par l'onction de l'Eglise.

Richard Cœur de Lion devient Roi d'Angleterre

Richard est sacré Duc de Normandie à Rouen le 20 juillet 1189.

Jean-Sans-Terre épouse à Marlebridge le 29 août 1189 Isabelle de Gloucester (vers 1170-18 novembre 1217), fille de Fitz Robert, Duc de Gloucester.

Richard Cœur de Lion donne le comté de Mortain à son frère Jean-Sans-Terre.

Richard Cœur de Lion est couronné roi d'Angleterre le 3 septembre 1189 à l'abbaye de Westminster.

À cause d'un incident au cours des célébrations de son couronnement s'ensuivent des persécutions religieuses et politiques des Juifs dans le pays.

Richard Cœur de Lion libère Aliénor d'Aquitaine, sa mère. Aliénor d'Aquitaine revient en Saintonge et s'installe quelques temps au Château d'Oléron



Fin de la révolte des princes allemands contre Henri VI le Sévère

Libération de Richard Cœur de Lion

Gautier de Coutances régent du Royaume d'Angleterre

Massacre de la garnison d'Évreux

Second couronnement de Richard Cœur de Lion

Philippe-Auguste intrigue avec Jean-sans-Terre et se fait donner Loches.

La révolte des princes allemands prend fin lorsque Richard Cœur de Lion se réconcilie avec Henri VI le Sévère, en février 1194.

Aliénor d'Aquitaine, mère de Richard Cœur de Lion rassemble une rançon énorme prélevée sur le trésor anglais, ce qui laissera le royaume exsangue pendant plusieurs années.

La rançon de 6 000 Eimer d'argent (environ 100 000 marks d'argent ou, selon les sources, 23,3 tonnes) est utilisée pour:

Henri VI le Sévère libère Richard Cœur de Lion en mars 1194 et lui extorque également un serment d'allégeance de la couronne d'Angleterre à l'Empire.

De retour en Angleterre, Richard Cœur de Lion y remet de l'ordre. Richard remplace l'impopulaire régent Guillaume Longchamp par Gautier de Coutances.

En apprenant le retour de Richard Cœur de Lion, pour se faire pardonner d'avoir essayé de s'emparer du trône, Jean-Sans-Terre trahit le roi de France et fait massacrer par des Anglais la garnison d'Évreux.

Richard Cœur de Lion pardonne à Jean-Sans-Terre et en fait son héritier car en grandissant, Arthur Ier de Bretagne lui déplaît. Il se repend de ses péchés, à l'occasion d'un second couronnement.

Richard Cœur de Lion reprend à son compte les prétentions des ducs d'Aquitaine sur le Toulousain, mais doit compter avec l'opposition de Philippe-Auguste. Plutôt que se lancer dans une guerre hasardeuse, il préfère conclure une alliance avec Raymond VIII de Toulouse.



Répudiation de Bourgogne de Lusignan

Mariage de Raymond VIII de Toulouse avec Jeanne de Fontevrault

Raymond VIII de Toulouse répudie Bourgogne de Lusignan en 1196.

Raymond VIII de Toulouse épouse à Rouen en octobre 1196 Jeanne de Fontevraud (1165-1199), fille d'Henri II Plantagenêt (1165-1199) et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

Raymond VIII de Toulouse reçoit en dot l'Agenais et le Quercy.

Pour ne pas perdre un allié, Philippe-Auguste donne à Raymond VIII de Toulouse la ville de Figeac.

Elle lui apporte en dot une partie de l'Agenais. Raymond VIII acquiert la suzeraineté d'Armagnac et d'Astarac.


Richard Cœur de Lion Jean-Sans-Terre

Siège de Châlus en Limousin

Mort de Richard Cœur de Lion

Jean-Sans-Terre roi d'Angleterre

Jean-Sans-Terre Duc de Normandie et de Guyenne

Richard Cœur de Lion en profite pour marcher contre son vassal le Vicomte de Limoges, entre-temps passé à l'ennemi.

Richard Cœur de Lion est blessé au siège de Châlus en Limousin, touché par un trait le 26 mars 1199. Se souciait peu de sa sécurité, la blessure qui eut raison de lui n'aurait pas dû avoir lieu s'il avait été correctement protégé par une armure, et son infection aurait pu être évitée.

Richard Cœur de Lion meurt le le 6 avril 1199. Il est inhumé près de ses parents à l'abbaye de Fontevraud près de Chinon, mais ses entrailles sont enterrées à Châlus, où elles sont toujours conservées. Son cœur repose à Rouen, capitale de la Normandie.

Richard était très éduqué, capable de composer de la poésie en français et en occitan.

Il était également doté d'un physique exceptionnel, mesurant plus d'un mètre quatre-vingt-dix, d'une force extraordinaire. Il excellait dans les activités militaires.

Dès son jeune âge, il paraissait également doué pour les activités politiques, et fut remarqué pour son courage et son tempérament chevaleresque. Il fut ainsi capable de contrôler les nobles remuants de ses territoires.

Richard se préoccupera apparemment très peu du sort de l'Angleterre. Richard fut donc très absent de son royaume d'Angleterre où il ne passa jamais une année complète en Angleterre, préférant se consacrer à ses possessions françaises et aux croisades en Terre Sainte. Il avait grandi sur le continent, et n'avait jamais même cherché à apprendre la langue anglaise. Pendant son règne, il ne passera que quelques mois dans le royaume d'Angleterre et utilisera toutes ses ressources pour partir en croisade, puis défendre ses territoires français contre le roi de France, Philippe-Auguste, auquel il s'était pourtant auparavant allié contre son propre père.

Ces territoires, pour lesquels il avait prêté allégeance à Philippe, constituaient la plus grande partie de son héritage Plantagenêt.

Avant d'être roi d'Angleterre, Richard fut donc surtout un prince du continent, surtout désireux d'entrer dans la légende par de hauts faits d'armes.

Geoffroy II de Bretagne, père d'Arthur Ier de Bretagne, était un frère de Jean-Sans-Terre plus âgé. À se titre, Arthur Ier de Bretagne est prétendant au trône d'Angleterre ainsi qu'à la Normandie, l'Anjou, le Maine... Les barons angevins prennent parti pour Arthur Ier de Bretagne, pour lequel Philippe-Auguste réclame l'héritage contre Jean-Sans-Terre.

Mais Jean-Sans-Terre devient roi d'Angleterre en avril 1199 sous le nom de Jean Ier d'Angleterre et Duc de Normandie et de Guyenne.

Aliénor d'Aquitaine, installée, à Poitiers finit sa vie en gérant avec beaucoup de clairvoyance et humanité ses fiefs.


Aliénor d'Aquitaine amenant sa petite fille Blanche à Louis VIII le Lion pour les marier - Fresque de la chapelle Sainte-Radegonde à Chinon. Blanche de Castille

Traité du Goulet

Mariage de Louis VIII le Lion avec Blanche de Castille

Aliénor d'Aquitaine est choquée de la conduite scandaleuse de son dernier fils Jean-Sans-Terre. En 1200, elle décidé malgré ses 78 ans de traverser les Pyrénées malgré un hiver très rigoureux pour amener sa petite fille Blanche au fils aîné de Philippe-Auguste afin de les marier.

Au carême 1200, Aliénor d'Angleterre accueille sa mère.

Par le traité du Goulet le 22 mai 1200, Philippe-Auguste reconnaît à Jean-Sans-Terre le titre de Roi d'Angleterre moyennant :

Jean-sans-Terre désigne Robert II d'Harcourt comme pleige et otage dans ce traité. Il fait partie des 9 barons qui, de part et d'autre, se portent garants du traité et jurent d'abandonner celui des deux princes qui le violerait.

Louis VIII le Lion épouse à Port-Mort en Normandie le 23 mai 1200 Blanche de Castille. Leurs enfants sont :



Siège de Mirebeau

Arthur Ier de Bretagne Prisonnier

Mort d'André Ier de Chauvigny Seigneur de Chartheret, de Meillant, de la Châtre et de Saint-Chartier

À la mi-juillet 1202, Aliénor d'Aquitaine est assiégée à Mirebeau près d'Angers par l'armée de Philippe-Auguste commandée par Arthur Ier de Bretagne.

Arthur Ier de Bretagne prend la ville, et s'apprête à donner l'assaut au château où s'est réfugiée Aliénor d'Aquitaine lorsqu'elle est sauvée par l'arrivée de son fils Jean-sans-Terre, le 1er août 1202.

Jean-sans-Terre prend à revers les troupes d'Arthur de Bretagne, les anéantit.

Arthur Ier de Bretagne est fait prisonnier.

André Ier de Chauvigny meurt en 1202 après cette bataille.


Gisant d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II plantagenêt à Fontevrault

Mort d'Aliénor d'Aquitaine

Aliénor d'Aquitaine meurt le 31 mars 1204. Elle est inhumée dans le caveau familial de l'Abbaye de Fontevraud où elle rejoint Henri II Plantagenêt et Richard Cœur de Lion.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !