Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1048 - le dernier en 1118



Naissance de Alexis Ier Comnène

Alexis Ier Comnène naît en 1048, fils du curopalate Jean Comnène et d'Anne Dallassène, neveu de l'empereur Isaac Ier Comnène.

Il est élevé, ainsi que ses frères, par sa mère en vue du trône.


Mariage des filles de Philippe Ier - Guillaume de Tyr - Historia (BNF - Mss.Fr.68, folio 143)

Mariage de Bohémond Ier de Hauteville avec Constance de France

Mariage de Tancrède de Hauteville avec Cécile de France

En 1106, Bohémond Ier de Hauteville se rend en Europe pour obtenir des secours.

Pendant ce temps, Tancrède de Hauteville, son neveu, assure la régence de la principauté d'Antioche.

Bohémond Ier de Hauteville épouse en 1106 Constance de France, fille de Philippe Ier de France et de Berthe de Hollande. Leur enfant est :

Profitant de son prestige, Bohémond Ier de Hauteville négocie par la même occasion le mariage de Cécile de France, avec Tancrède de Hauteville.

Cécile de France se rend à Antioche par mer pour rejoindre Tancrède de Hauteville, son fiancé. Alexis Ier Comnène craignant que cette alliance se retourne contre lui, demande aux républiques de Gênes, de Pise et de Venise d'intercepter le navire afin d'empêcher l'alliance, mais il n'est pas entendu.

Tancrède de Hauteville épouse à fin 1106 Cécile de France.



Prise d'Avlona

Siège de Durazzo

Estimant que l'Empire Byzantin a trahi à plusieurs reprises les croisés, Bohémond Ier de Hauteville prêche la croisade contre Byzance.

À fin 1107, Bohémond Ier de Hauteville prend Avlona. Bohémond Ier de Hauteville débarque à Durazzo qu'il assiège.

Mais Bohémond Ier de Hauteville est vaincu par Alexis Ier Comnène en octobre 1107.



Traité de Déabolis

Humilié, en 1108, Bohémond Ier de Hauteville doit traiter avec Alexis Ier Comnène et signer le Traité de Déabolis par lequel il reconnaît que la principauté d'Antioche est vassale de Byzance.



Mort du prédicateur bogomile Vasili

En 1118, le grand prédicateur bogomile Vasili est condamné pour hérésie par l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène et périt sur le bûcher.

La pensée bogomile, attribuée au prêtre Bogomil, dont le nom en bulgare signifie "l'ami de Dieu", est fondée sur un système manichéen, (Manichéisme) qui oppose la lumière et les ténèbres (le Bien et le Mal), et puise ses préceptes dans l'Évangile, n'acceptant dans l'Ancien Testament que les Psaumes et le Livre des Prophètes.

Les bogomiles considéraient que la création, qu'ils jugeaient mauvaise, ne pouvait être que l'œuvre d'un Dieu obscur, à laquelle ne saurait participer le Dieu bon.

Ils s'opposaient à l'Église officielle, pratiquaient un ascétisme très strict, refusaient les images (vénération de la croix, en particulier) et le temple, et rejetaient les trois sacrements (baptême, eucharistie, mariage).

Née au Xe siècle en Bulgarie, l'hérésie essaime dans une grande partie des Balkans puis en Asie mineure, en Bosnie, en Croatie, en Thrace et en Mésopotamie du sud.


Jean II Comnène

Mort de Alexis Ier Comnène Empereur Byzantin

Jean II Comnène Empereur byzantin

Jean Axuch Grand Domestique et commandant de l'armée

Alexis Ier Comnène meurt le 15 août 1118 au monastère de Mangana.

Jean II Comnène est le favori d'Alexis Ier Comnène, son père.

Pendant l'agonie de ce dernier, Jean II Comnène s'empare, avec l'aide son frère Alexis, de l'anneau impérial et se fait proclamer Empereur byzantin par la foule en 1118 tandis que la garde du palais et Nicéphore Bryenne hésitent.

Jean II Comnène profite de cette hésitation pour consolider sa position en nommant ses proches st ses principaux soutiens aux postes-clés.

Jean Axuch, un ami d'enfance, d'origine turque, devient Grand Domestique et commandant de l'armée.

Anne Comnène, sœur de Jean II Comnène, tente de mettre son époux, Nicéphore Bryenne, sur le trône au détriment de Jean II Comnène avec l'appui de sa mère Irène.

Elle échoue en grande partie à cause de la pusillanimité de Nicéphore Bryenne.

Selon Nicétas Choniatès, Jean Axuch parvient à réconcilier l'empereur avec sa sœur Anne.

De façon générale Jean II Comnène se montre clément avec ceux qui se sont opposés à lui, une fois son trône affermi.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !