Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1548 - le dernier en 1621



Mariage de Maximilien II de Habsbourg avec Marie d'Espagne

Maximilien II de Habsbourg épouse en 1548 Marie d'Espagne, sa cousine, fille de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe II d'Espagne avec Élisabeth de France

Philippe II d'Espagne est veuf de Marie Ire Tudor.

Don Carlos devait épouser Élisabeth de France mais son père, conscient de la personnalité perturbée de son fils, le supplante dans ce mariage.

En vertu d'une des clauses du traité de Cateau-Cambrésis, Philippe II d'Espagne épouse en 1559 Élisabeth de France, fille d'Henri II de France et de Catherine de Médicis. Leurs enfants sont :



Naissance d'Albert VII de Habsbourg

Albert VII de Habsbourg naît le 15 novembre 1559, fils de Maximilien II de habsbourg et de Marie d'Espagne.



Albert VII de Habsbourg à Madrid

En 1570, Albert VII de Habsbourg est envoyé à l'âge de 11 ans à la cour de Madrid où son oncle le roi Philippe II d'Espagne veille sur son éducation.

Le souverain dirige Albert vers une carrière ecclésiastique.



Albert VII de Habsbourg Cardinal

Albert VII de Habsbourg Vice-Roi du Portugal

En 1577, Albert VII de Habsbourg est nommé cardinal, dignité ecclésiastique qui, à l'époque, n'oblige pas à entrer dans les Ordres.

Albert ne sera jamais prêtre ni évêque. Philippe II d'Espagne envisage de faire d'Albert le primat d'Espagne en le nommant à l'archevêché de Tolède

Mais la longévité du titulaire amène le roi à tempérer ses ambitions pour son neveu.

Philippe II d'Espagne nomme Albert VII de Habsbourg vice-Roi et grand inquisiteur du Portugal et de son empire.


Pedro Enriquez de Acevedo

Mort d'Ernest de Habsbourg

Pedro Enriquez de Acevedo Gouverneur des Pays-Bas

Albert VII de Habsbourg Gouverneur des Pays-Bas

Ernest de Habsbourg meurt à Bruxelles le 20 février ou le 21 mars 1595.

Matthias Ier de Habsbourg, son frère, reprend le titre de gouverneur de Hongrie.

Les Pays-Bas sont alors en pleine révolte, soutenus par la France et l'Angleterre.

Pedro Enriquez de Acevedo devient éphémère gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Sa sévérité excessive persuade Philippe II d'Espagne de le remplacer par Albert VII de Habsbourg.

Philippe III de Croÿ préfère se retirer à Venise.



Siège d'Amiens

Mort de Flessan

Mort de Jean de Mercastel

Urbain de Laval Maréchal de France

Mort d'Hernandes Teillo Porto Carrero

Charles de Gontaut-Biron est chargé de reprendre Amiens.

Avec 4 000 fantassins et 700 cavaliers, il investit Amiens du côté de l'Artois, afin de couper les voies de communications avec Doullens et interceptant tous les convois en direction de la ville. Il fait resserrer la ville de très près.

Guillaume V de Hautemer se signale lors de ce siège.

Malgré sa supériorité numérique, la garnison n'ose pas effectuer de sorties.

Hernandes Teillo Porto Carrero n'a pas imaginé voir l'ennemi aussi vite. Il n'a pas suffisamment de provisions pour tenir un siège. Il fait alors sortir toutes les bouches inutiles et brûler tous les faubourgs.

Les troupes Françaises, s'attendant à un siège long, organisent un camp ou l'on trouve de tout, comme dans une ville dont 2 hôpitaux. On appelle alors le siège d'Amiens, le siège de velours.

Début avril 1597, Henri IV de France, suivi de sa cour, fait attaquer la place avec l'artillerie.

Le 22 mai 1597, Hernandes Teillo Porto Carrero fait une sortie furieuse avec 500 cavaliers, sur le quartier général de Charles de Gontaut-Biron, s'emparant d'un fort que les Français ont construit pour défendre le QG.

Après 2 heures de combats, les Espagnols en sont chassés et poursuivis par les troupes Françaises. Les Espagnols sont sauvés par l'arrivée de 400 fantassins qui leur permettent de fermer les portes de la ville.

En juin 1597, les Espagnols attaquent à nouveau, prenant les tranchées à 3 endroits. Ils sont rapidement refoulés par les Français jusque sur la contrescarpe.

Le 18 juillet 1597, les Espagnols attaque à nouveau avec 2 groupes de 300 hommes chacun. Le premier groupe attaque les tranchées tenues par le régiment de Picardie et le second celles tenue par le régiment de Flessan.

Les Espagnols, progressant rapidement, tuent les maitres de camps Flessan et Jean de Mercastel, sieur de Fouquerolles, nettoient les tranchées et attaquent les batteries afin d'enclouer les canons.

Les troupes de Charles de Gontaut-Biron et de Charles Ier de Lorraine-Guise, Prince de Joinville, tentent de repousser les Espagnols. Les combats sont terribles et les espagnols progressant toujours, Henri IV de France fait donner ses troupes, qui les enfoncent et les poursuivent jusqu'à l'entrée de la ville.

Par état donné au camp d'Amiens, Urbain de Laval, Marquis de Sablé, est fait Maréchal de France le 25 juillet 1597 par Henri IV de France.

Le 4 septembre 1597, les Français lancent un assaut qui est repoussé après un long combat.

Lors de cette attaque, Hernandes Teillo Porto Carrero, est tué d'un coup d'arquebuse. Don Jérôme Carasse marquis de Montanagro prend sa succession.

Il décide de se retrancher dans la ville afin d'attendre l'armée de secours d'Albert VII de Habsbourg, forte de 25 000 hommes, sous les ordres de Peter Ernst Ier von Mansfeld-Vorderort. Elle arrive sur Amiens vers le 20 septembre 1597.

Charles II de Mayenne convainc Charles de Gontaut-Biron d'attendre derrière les retranchements, l'armée de secours. L'armée de secours espagnole vient alors assiéger l'armée assiégeante. Ils attaquent mais sont mis en fuite par l'artillerie Française.

Les forces Françaises renforcent leurs retranchements si bien que le lendemain l'armée de secours n'ose attaquer et Albert VII de Habsbourg prend le parti de se retirer.

Henri IV de France somme alors Don Jérôme Carasse de se rendre. Celui-ci capitule le 25 septembre 1597.

Lors des 6 mois de siège les pertes Française ne s'élèvent qu'à 600 hommes.

Maximilien de Béthune joue un rôle essentiel à la tête de l'artillerie.

Tout jeune, Henri II de Rohan participe à ce siège.

Le Père Joseph sert lors de ce siège.

Henri Ier de Savoie-Nemours se signale lors de ce siège.

Louis de Marillac fait ses premières armes et reçoit après la prise d'Amiens une compagnie de 100 chevaux légers. Le roi le fait gentilhomme ordinaire de sa chambre et sous-lieutenant de la compagnie de gens d'armes du Duc d'Anjou.



Traité de Vervins

Accablé par de nombreux revers, les armées de la Ligue et d'Espagne s'épuisent progressivement. La France et l'Espagne sont à bout de force.

Nicolas Brûlart de Sillery négocie le traité de Vervins qui est signé le 2 mai 1598 à Vervins dans l'Aisne entre Henri IV de France et Philippe II d'Espagne, mettant fin à la guerre avec l'Espagne.

Il confirme les clauses du traité franco-espagnol de Cateau-Cambrésis du 3 avril 1559 entre Philippe II d'Espagne et Henri II de France, en y ajoutant diverses clauses nouvelles fixant les limites entre l'Espagne et la France.

Clément VIII contribue beaucoup à cette paix.

Philippe II d'Espagne restitue à la France la plupart des places conquises en France et abandonne la Belgique.

Henri IV de France se refuse toutefois à entériner l'annexion de la Navarre espagnole, réalisée en 1512 par Ferdinand II d'Aragon, arrière-grand-père de Philippe II.

Ce traité marque la fin de la prépondérance espagnole. Malgré près de 40 ans de guerre civile en France, elle n'a pu s'imposer :

Philippe II d'Espagne décide d'octroyer leur indépendance aux Pays-Bas avec à leur tête Albert VII de Habsbourg lequel doit épouser Isabelle Claire Eugénie d'Espagne, sa fille.

Une clause du traité stipule que si le couple s'éteint sans descendance, les Pays-Bas redeviendront possession espagnole.

Or, il semble qu'Albert soit dans l'impossibilité physique d'engendrer.

Cette indépendance n'est qu'un tour de passe-passe politique permettant aux Pays-Bas de retrouver la paix avant de retourner dans le giron Espagnol.


Albert VII de Habsbourg

Mariage d'Albert VII de Habsbourg avec Isabelle Claire Eugénie d'Espagne

Albert VII de Habsbourg Souverain des Pays-Bas

Albert VII de Habsbourg épouse le 6 mai 1598 Isabelle Claire Eugénie d'Espagne, sa cousine, fille de Philippe II d'Espagne et Élisabeth de France. Leurs enfants sont :

Elle lui apporte en dot les Pays-Bas, dont ils deviennent les souverains.



Diego Mexia Felipez de Guzman au service d'Albert VII de Habsbourg

À partir de 1600, Diego Mexia Felipez de Guzman entre au service d'Albert VII de Habsbourg dans les Pays-Bas espagnols.



Bataille de Nieuport

Lassé des pillages incessants des corsaires dunkerquois, Maurice d'Orange-Nassau décide de détruire une fois pour toutes ce nid de pirates que représente Dunkerque.

Le 21 juin 1600 Maurice d'Orange-Nassau rassemble une armée forte de 12 régiments d'infanterie et de 25 escadrons de cavalerie : 10 000 fantassins et 1 400 cavaliers et 14 canons.

Le 22 juin 1600cette armée traverse l'estuaire de l'Escaut dans une multitude de petits navires et arrive à Ostende, sa base pendant les opérations.

Maurice d'Orange-Nassau laisse là la moitié d'un régiment et 4 escadrons pour renforcer la garnison et le 30 juin 1600 part pour Nieuport.

Il arrive devant la place, le 1er juillet 1600.

Il envoie 2/3 de sa force sur l'autre rive de l'Yser pour se protéger de l'ouest.

Alors qu'elle marche le long de la côte, l'armée hollandaise rencontre l'armée espagnole d'Albert VII de Habsbourg, forte de 7 700 fantassins, 1 200 cavaliers et 9 canons.

Maurice d'Orange-Nassau remporte la bataille de Nieuport ou Nieuwpoort le 2 juillet 1600.

Mais Maurice d'Orange-Nassau fait demi-tour.

Pour ce coup-ci, Dunkerque est épargnée.

Charles Ier d'Aumale se met au service d'Albert VII de Habsbourg. Il est doté de charges honorifiques et combat dans l'armée espagnole.

Charles Ier d'Aumale est blessé à lors de la bataille des Dunes.


Siège d'Ostende par les Espagnols

Siège d'Ostende

Albert VII de Habsbourg et Isabelle Claire Eugénie d'Espagne tente de consolider par la force l'autorité habsbourgeoise sur les Pays-Bas car le pays est déchiré par une guerre civile.

De 1601 à 1604 les Espagnols, sous le commandement d'Ambrogio Spinola, assiègent Ostende. Les Gueux sont contraints de rendre la ville complètement ruinée.

La paix établie, le couple, profondément catholique, va réformer la justice, développer l'économie, en suscitant des travaux d'intérêt public tels que l'assèchement des marécages à la frontière de l'actuelle Flandre orientale et de la France.

Ils installent leur cour à Bruxelles et s'entourent d'artistes comme Rubens ou Jan Brueghel.


Albert VII de Habsbourg- par Rubens vers 1615

Mort d'Albert VII de Habsbourg

Albert VII de Habsbourg meurt le 13 juillet 1621.

La mort d'Albert met fin à une période d'essor et de calme.

La souveraineté sur les Pays-Bas revient à l'Espagne.

Isabelle Claire Eugénie d'Espagne est désignée comme gouvernante générale.

Diego Mexia Felipez de Guzman rentre en Espagne où Gaspar de Guzmán, son cousin, est devenu Valido.

Sous son patronage, Diego Mexia Felipez de Guzman devient vite très influent.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !