Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



19 événements affichés, le premier en 1850 - le dernier en 1900


Claire-Henriette-Clémence Gérard

Mariage d'Émile-Justin Menier avec Claire-Henriette-Clémence Gérard

Émile-Justin Menier épouse à la mairie de Paris Xe et religieusement à Villiers-sur-Marne le vendredi 7 juin ou le 8 juillet 1850 Claire-Henriette-Clémence Gérard, fille de Charles Gérard. Leurs enfants sont :

Émile-Justin Menier entre ainsi dans la famille de l'entreprise Aubert et Gérard spécialisée dans le caoutchouc.



Naissance d'Albert Menier

Albert Henri Auguste Marie ou Albert Menier naît à Paris le 4 février 1858, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.


Gaston Menier à gauche - au centre Albert Menier - a droite Khomiakoff - Collection Alain Lateb - le résumé de la description de l'ascension s'inspire des mémoires de Gaston Menier

Gaston Menier et Albert Menier à l'assaut du Mont Blanc

À fin juillet 1873 Claire-Henriette-Clémence Gérard est à Bex, en Suisse dans la vallée du Rhône, pour prendre les eaux.

Elle y emmène Gaston Menier et Albert Menier, ses fils.

Ils font la connaissance de 2 étudiants russes, à peu près de leur âge, Messieurs Khomiakoff et Smyrnoff.

Ils les accompagnent à pied jusqu'à Chamonix.

Le 20 août 1873, avec 4 guides dont un de la famille Balmat, et 2 porteurs, ils montent à l'assaut du Mont Blanc.

Ils atteignent les Grands Mulets à 4 heures de l'après-midi.

Ils repartent à minuit de manière à arriver vers 7 heures du matin, afin d'éviter les nuages.

À une heure du matin, ils traversent tous les 9 la grande crevasse auprès du corridor. Il y a environ un mètre à franchir.

Ils commencent l'ascension du mur du corridor qui a une inclinaison d'environ 66 degrés.

Arrivé sur un plateau presque horizontal, ils continuent en s'enfonçant dans le névé et commencent à sentir les effets de la raréfaction de l'air.

A 6 heures du matin, ils font halte pour faire un petit repas avec les provisions apportées par les porteurs.

Albert Menier, pris du mal des montagnes, s'arrête vers 4000 mètres et reste en compagnie de 2 guides. Le reste de l'équipe continue.

À 7heures 1/2, après une halte sous le sommet pour admirer le paysage, ils repartent dans des conditions bien plus rapides.

Aux Grands Mulets, vers midi, ils retrouvent Albert Menier qui est revenu facilement à ce point.

Ils sont de retour à Chamonix l'après-midi à 4 heures 1/2.


Yacht Némésis

Acquisition du Yacht Némésis

En 1876, Albert Menier acquiert le Yacht Némésis, ex Sea-Queen, de 60 m de longueur et de 571 tonneaux.


Manufacture de caoutchouc et gutta-percha de Grenelle - machine à câbler les câbles sous-marins - gravure de Désiré Dumont - 1878

Premier câble sous-marin

Émile-Justin Menier reprend l'usine de Grenelle de la maison Aubert Gérard et Cie.

Charles Gérard est son beau-père.

Le gutta-percha est un latex ne laissant passer ni l'électricité ni la chaleur, imperméable à l'eau et aux gaz.

Il est utilisé dans la fabrication des câbles télégraphiques sous-marins et souterrains.

Un premier câble sous-marin est construit en France par les Établissements de Grenelle et posé entre Le Havre et Honfleur en 1877.

Albert Menier dirige l'usine hydraulique de Noisiel et gère l'usine de caoutchouc de Grenelle.



Statuts de la société Menier

Le 12 juillet 1879, Émile-Justin Menier, malade, dépose chez Maitre Duplan, notaire à Paris, Statuts de la société en nom collectif Menier.

Elle est établie entre :


Caveau d'Émile-Justin Menier - 67e division au cimetière du Père-Lachaise Henri Émile Anatole Menier - Collection Alain Lateb

Mort d'Émile-Justin Menier

Émile-Justin Menier meurt au petit château de Noisiel, en face de l'usine le 15 ou le 17 février 1881.

À partir de ce jour, la cloche de l'usine annonçant l'entrée et la sortie du personnel restera muette.

Les funérailles d'Émile-Justin Menier, foncièrement anticlérical, sont célébrées à l'église Saint-Phillipe-du-Roule à Paris.

Jules Ferry et Louis Blanc suivent le convoi.

Tous les ouvriers de Noisiel font un impressionnant cortège à leur ancien patron.

Le 25 février 1881, la société en nom collectif Menier est modifiée sise au 6 rue d'Enghien. La gérance est confiée au trois fils :

Le 4 juin 1881 Claire-Henriette-Clémence Gérard obtient une concession à perpétuité dans la 67e division au cimetière du Père-Lachaise de 12,5 m2. Elle achètera 17,5m2 supplémentaire l'année suivante. L'architecte Henri Parent bâtit le caveau.

Henri Émile Anatole Menier devient maire de Noisiel en 1881, poste qu'il occupera jusque sa mort.

Bénéficiant d'une grande fortune et de revenus importants, Henri Émile Anatole Menier consacre une grande partie de son temps et de son argent au yachting et à la course automobile.

Henri Menier achète le steam-yacht Surrirella de 181 tonneaux sans tenir compte de sa faiblesse relative. Il s'embarque et pendant 3 ans sillonne les mondes africain et asiatique.

Après l'Exposition d'électricité, Henri Émile Anatole Menier reçoit la croix de la Légion d'Honneur.

Ernestine Émilie Prondre de Guermantes, Comtesse de Dampierre, affuble Henri Émile Anatole Menier du sobriquet moqueur de Baron Cacao.


Chateau de Noisiel côté parc en 1936 - Collection Alain Lateb

Travaux au château de Noisiel

En 1882 et 1883, Claire-Henriette-Clémence Gérard, Henri Émile Anatole Menier, Gaston Menier et Albert Menier, ses fils, font exécuter des agrandissements et aménagements intérieurs au château de Noisiel sous la direction de l'architecte Henri Parent. Sont bâtis :

La superficie du château est maintenant de 678 m².


Villa Albert Menier à Neuilly-sur-Seine

Construction d'un hôtel particulier pour Albert Menier

En 1884, Albert Menier fait construire par Stephen Sauvestre un hôtel particulier 53, boulevard Victor-Hugo à Neuilly-sur-Seine.

Elle comprend des boxes pour les chevaux, une remise, un manège et une salle de théâtre.

Dans cette maison, Albert Menier fait aménager une piste de cirque et, ainsi que 2 piscines de taille différentes.

Une usine dispense l'électricité.



Installation des Menier au château de Noisiel

La famille Menier

prennent possession des lieux le 26 septembre 1884 à 7 heures du soir pour y diner en famille.

En 1884, sont installés l'éclairage au gaz et à l'électricité à l'intérieur par accumulateurs et lampes Edison.

À l'extérieur, autour du château et dans le parc, des lampes Jablochkof sont installées et reçoivent le courant de l'usine.

La superficie du parc est alors de 71 hectares, il existe en son sein :


John Bull -l'éléphant acrobate

Inauguration du cirque d'Albert Menier

Albert Menier invite pour l'inaugurer le cirque Alberti, qui investit les jardins et les écuries de la maison, le 28 février 1885.

Albert Menier fait baliser le chemin, tout le long du boulevard, par des flèches de gaz qui indiquent l'endroit où se tenait la représentation, une innovation qui aura des suites.

Les invités, triés sur le volet, doivent présenter leurs cartons à l'entrée, et pénètrent ensuite dans une grande serre où est servi un plantureux buffet.

On descend ensuite dans un grand hall, tendu de tapisseries des Gobelins et de Beauvais, dans lequel de grandes affiches confectionnées par des artistes, indiquent le programme de la soirée.

Une allée conduit directement à la piste du cirque.

Celle-ci est entourée d'une galerie où prennent place les dames, et les messieurs en frac et habits noirs.

Parmi ceux-ci, on reconnaît, entre autres :

Tout d'abord, un combat d'escrime entre des gens de la bonne société, puis un numéro présenté par le maître de maison, Albert Menier, avec son cheval dressé, Aladin, qui décline les différentes figures telles que s'agenouiller, se dresser, saluer et danser.

Viennent ensuite les clowns, puis un jeune écuyer montant en habit de cirque, les deux ânesses de M. Laveissière, fort drôles.

Le retour de Albert Menier avec son cheval qui saute à plus de 2 mètres, et enfin les clowns qui présentent une voltige aérienne follement applaudie.

Enfin, le clou du spectacle est présenté par une jeune fille très belle, Esmeralda, qui présente d'abord une chèvre qui saute et qui danse, puis passant à un animal d'une taille plus imposante, elle nous présente John Bull, son éléphant dressé, qui entre tours, fait du vélocipède.

En clôture du spectacle, un corps de ballet, dont la chorégraphie est réglée par Albert Menier, présente un charmant divertissement hongrois.

Enfin, les convives sont invités à danser dans un bal splendide, et enfin, à prendre place pour un dîner de 600 couverts servi dans le grand hall.


Voitures à vapeur de Dion

Achat par Albert Menier d'une des premières voitures à vapeur de Dion

Tour du monde d'Albert Menier

Albert Menier achète une des premières voitures à vapeur de Dion en 1887.

Albert Menier fait le tour du monde avec le Némésis en 1887.

Albert Menier ramène à cette occasion plusieurs carnets de photos.


Albert Menier

Mariage d'Albert Menier avec Mathilde Madeleine Rose Letellier

Albert Menier épouse le 2 juillet 1891 Mathilde Madeleine Rose Letellier, fille d'Eugène Letellier, un entrepreneur de travaux publics



Albert Menier Chevalier de la Légion d'honneur

Albert Menier est fait Chevalier de la Légion d'honneur en 1894.



Course Paris-Marseille-Paris

En 1896, à l'occasion de la course Paris-Marseille-Paris, on voit Albert Menier au volant de sa voiture à pétrole mais sans y participer à la course.



Albert Menier Maire de Lognes

Albert Menier devient Maire de Lognes en 1896.


Photo prise par Albert Menier - Steeple-Chase militaire 28 juin 1896

Écurie de courses d'Albert Menier

Albert Menier constitue en 10 ans l'écurie de courses la plus importante ayant existé jusqu'alors en France.

Ses couleurs sont casaque cerclée jaune et vert, manches et toque vertes.

En 1897, Albert Menier arrive pour la France :

grâce aux nombreux chevaux achetés, plus qu'à son élevage, qu'il n'a pas eu le temps de rentabiliser.

À l'occasion, Albert Menier prend des photos sur le champ de courses.

À son décès, Albert Menier a plus de 500 chevaux dont 180 à l'entraînement, 80 juments poulinières et 4 étalons.



Mort d'Albert Menier

Albert Menier meurt à Chamant dans l'Oise le 30 juillet 1899 des suites d'une fièvre typhoïde.

Il est inhumé au cimetière du Père Lachaise.


Jean Borotra

Mariage de Maurice Arnold-de-Forest avec Mathilde Madeleine Rose Letellier

Mathilde Madeleine Rose Letellier est veuve de d'Albert Menier.

Maurice Arnold-de-Forest, Comte de Bendern épouse le 19 février 1900 Mathilde Madeleine Rose Letellier. Leur enfant est :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !