Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1100 - le dernier en 1456



Naissance d'Albert Ier de Brandebourg

Albert Ier de Brandebourg, dit l'Ours, naît vers 1100, fils d'Othon le Riche et d'Eilika de Saxe.

Il est issu des Ballenstädt par son père et des Billung par sa mère.



Mariage d'Albert Ier de Brandebourg avec Sophie de Winzenburg

Albert Ier de Brandebourg épouse vers 1124 Sophie de Winzenburg. Leurs enfants sont :


Sobeslav Ier de Bohême à Chlumec le 18 février 1126 - par Adolf Liebscher

Bataille de Chlumec

Mort d'Othon II de Moravie Duc d'Olomouc et de Brno

Venceslas Heinrich Duc d'Olomouc

Mort d'Hartung de Holstein

Au moment du dégel, le 18 février 1126, Lothaire II de Supplinbourg et Othon II de Moravie et leur armée traversent la frontière avec la Bohême près du défilé de Naklérov.

Ils rencontrent les troupes de Sobeslav Ier de Bohême près de la forteresse frontalière de Chlumec, en allemand Kulm ou Kuln, ou dans les environs du Lotaruv vrch, le Mont de Lothaire, près Jílové.

Chlumec se situe près de Chabarovice dans les contreforts sud des monts Métallifères.

La localisation exacte du lieu de la bataille est inconnue.

L'avant-garde d'environ 200 chevaliers lourdement armés commandés par Othon II de Moravie est immédiatement attaquée par les forces bohémiennes dans une vallée voisine.

Le corps d'arme principal, avec Lothaire II de Supplinbourg à sa tête, se trouve pris au piège sans possibilité de battre en retraite dans le passage montagneux.

Sobeslav Ier de Bohême remporte une victoire décisive sur les troupes impériales.

Othon II de Moravie meurt pendant ce combat.

Othon III de Moravie, fils d'Othon II de Moravie, passe sa jeunesse en exil dans la principauté de Kiev.

Venceslas Henri d'Olomouc devient Duc d'Olomouc en 1126.

Hartung de Holstein, fils d'Adolphe Ier de Holstein, meurt lors de cette bataille.

Lothaire II de Supplinbourg avec plusieurs de ses hommes liges dont Albert Ier de Brandebourg et Louis Ier de Thuringe sont capturés.

Sobeslav Ier de Bohême ne relâche ses captifs qu'à la condition de son investiture.

L'inféodation de Sobeslav Ier de Bohême par Lothaire II de Supplinbourg met fin à l'état de guerre.

La paix est négociée par Henri de Groitzsch.

Bien que le vainqueur rende formellement l'hommage féodal au vaincu, la position de Sobeslav Ier de Bohême se trouve fortement renforcée.

Afin de commémorer sa victoire, Sobeslav Ier de Bohême fait édifier rotonde sur le sommet du Ríp et la fait consacrer par Jindrich Zdík, l'évêque d'Olomouc.

Elle constitue l'un des plus anciens monuments nationaux Tchèque.



Albert Ier de Brandebourg Margrave de la marche du Nord

Conrad de Wettin Margrave de la marche de Lusace-Minnie

Albert Ier de Brandebourg Margrave de Brandebourg.

En 1134, Lothaire II de Supplinbourg nomme 2 margraves à l'origine de lignées très actives :

Albert Ier de Brandebourg devient Margrave de Brandebourg.



Prise de Havelberg et de la Prignitz

Albert Ier de Brandebourg reçoit de Lothaire II de Supplinbourg la petite région de Salwedel plus tard appelée Altmark à l'ouest de l'Elbe à partir de laquelle il étend ses conquêtes

Albert Ier de Brandebourg s'empara de Havelberg en 1137, et de la Prignitz.



Conquête de la Toscane

Henri X de Bavière Duc de Saxe

Henri X de Bavière Margrave de Toscane

Mort de Lothaire II de Supplinbourg Empereur germanique

Au printemps 1137, Lothaire II de Supplinbourg envoie Henri X de Bavière, son gendre, avec 3 000 chevaliers faire la conquête de la Toscane.

Henri X de Bavière réinstalle à Capoue Robert Drengot, un prince italo-normand adversaire de Roger II de Hauteville, et replace Bénévent sous la domination du pape

Pendant ce temps, Lothaire II de Supplinbourg suit avec le gros de l'armée les cotes de l'Adriatique, pour reprendre sur Roger II de Hauteville l'Italie méridionale.

Partout victorieux, Lothaire II de Supplinbourg arrive en mai 1137 devant Bari.

Albéron de Montreuil accompagne Lothaire II de Supplinbourg dans sa campagne d'Italie et défend les intérêts d'Innocent II.

Albéron de Montreuil est nommé légat du pape dans les archevêchés de Trèves, Mayence, Cologne, Saltzbourg, Brème et Magdebourg en 1137.

Lothaire II de Supplinbourg est rejoint par Innocent II et par Henri X de Bavière.

Les 2 armées marchent vers le sud.

Sur la rivière Tronto, le comte italo-normand Guillaume de Loritello rend hommage à Lothaire II de Supplinbourg et lui ouvre les portes de Termoli.

Cet hommage est imité par le comte Hugues II de Molise.

Peu de temps avant son décès, les dernières décisions testamentaires de Lothaire II de Supplinbourg donne à Henri X de Bavière, son gendre :

Lothaire II de Supplinbourg meurt le 4 décembre 1137 à Breitenwang au Tyrol.

La succession de Lothaire II de Supplinbourg dans le duché de Saxe est disputée entre :

Pribislav de Wagrie met à profit ce conflit pour se rebeller contre l'autorité du Saint-Empire.

Pribislav de Wagrie détruit le nouveau château de Segeberg.

Adolphe II de Holstein-Wagria embrasse le parti d'Henri X de Bavière et refuse de reconnaître Albert Ier de Brandebourg comme duc de Saxe.

Adolphe II de Holstein-Wagria est privé de son duché de Holstein par Conrad III de Hohenstaufen.



Léopold IV de Babenberg Duc de Bavière

Mort d'Henri X de Bavière

Lors du conflit entre Welfs et Hohenstaufen, Conrad III de Hohenstaufen dépouille Henri X de Bavière de tous ses biens et lui enlève le duché de Bavière.

Conrad III de Hohenstaufen donne ce duché à Léopold IV de Babenberg, son demi-frère, qui devient Duc de Bavière en 1139 sous le nom de Léopold Ier de Bavière.

Il réussit à s'y imposer, soutenu par son frère Othon de Babenberg, Évêque de Freising.

Henri X de Bavière se prépare à reconquérir la Bavière.

Henri X de Bavière meurt dans l'abbaye Quedlinbourg le 20 octobre 1139.

Il est inhumé dans l'église collégiale de Königslutter où sont ensevelis les membres de sa belle-famille.

Welf VI Welf, son frère, prend en main la défense des intérêts d'Henri III Welf le Lion et de la famille tout entière.

Henri III Welf le Lion est encore enfant.

La Saxe est donnée à Albert Ier de Brandebourg.



Naissance de Bernard III de Saxe

Bernard III de Saxe naît en 1140, fils d'Albert Ier de Brandebourg et de Sophie de Winzenburg.



Croisade contre les Wendes

Albert Ier de Brandebourg participe à la croisade contre les Wendes dans l'armée de de Conrad III de Hohenstaufen en 1148.

Wendes ou Wenden ou Vénèdes sont des termes celtiques signifiant blonds.

Les Germains pensent que les serbes sont des celtes. Ils sont en grande majorité blonds. Aussi appellent-ils ainsi les Serbes blancs ou Sorabes de Lusace.

Par la suite wenden désignera en allemand toutes les tribus slaves.



Invasion de la Pologne

En 1157, après un ultimatum exigeant le retour de Ladislas II de Pologne, Frédéric Ier Barberousse, les Saxons et les Tchèques lancent leur invasion de la Pologne.

Albert Ier de Brandebourg participe à cette expédition.

Les troupes impériales traversent l'Oder et posent leurs conditions à Boleslas IV le Frisé et aux ducs polonais :

Boleslas IV le Frisé et les Polonais doivent reconnaître la suzeraineté impériale.



Albert Ier de Brandebourg Margrave de Brandebourg

Albert Ier de Brandebourg se lie d'amitié avec Pribislav, prince slave des Havellanes.

Pribislav se convertit au christianisme et lui lègue la Marche du Nord, son pays, et sa capitale Brandebourg en l'absence d'héritier.

En 1157, Albert Ier de Brandebourg prend alors le titre de margrave de Brandebourg.

Albert Ier de Brandebourg y construit des forteresses, réaffirme l'autorité de l'Église et intègre l'aristocratie slave dans la noblesse allemande.



Nouvelle campagne contre les Abodrites

Prise de Werle

En 1163, Pribislav Ier de Mecklembourg et Vratislav de Mecklembourg deviennent menaçants.

Henri III Welf le Lion organise une nouvelle campagne contre les Abodrites

Elle est brève et s'achève par le siège et la prise de Werle capitale des Circipanien où réside Vratislav de Mecklembourg et sa famille.

Vratislav de Mecklembourg et son épouse sont envoyés comme prisonniers en Saxe.

Pribislav Ier de Mecklembourg demande et obtient une trêve.

Henri III Welf le Lion nomme alors des gouverneures :

En juillet 1163, Pribislav Ier de Mecklembourg reprend le combat aidé par ses voisins orientaux les princes de Poméranie.

Une citadelle saxonne est assiégée les colons flamands implantés sur ses terres massacrés.

Henri III Welf le Lion s'allie alors à Valdemar Ier de Danemark et à Albert Ier de Brandebourg.

Valdemar Ier du Danemark s'empare de Rügen et les slaves se soumettent.

Le Mecklembourg est incorporé au duché de Saxe.

Boguslaw de Stettin et Casimir de Demmin se soumettent à Henri III Welf le Lion.



Restitution du territoire des Adobrites à Pribislav Ier de Mecklembourg

Dès 1166, Henri III Welf le Lion rend le territoire des Adobrites à Pribislav Ier de Mecklembourg dont il veut se faire un allié contre les ambitions d'Albert Ier de Brandebourg.


Othon Ier de Brandebourg - dans la Siegesallee de Berlin

Mort d'Albert Ier de Brandebourg

Othon Ier de Brandebourg Margrave de Brandebourg

Albert Ier de Brandebourg meurt le 18 novembre 1170.

Othon Ier de Brandebourg devient Margrave de Brandebourg en 1170.



Albert III de Brandebourg Margrave de

Albert III de Brandebourg devient Margrave de Brandebourg-Ansbach sous le nom d'Albert Ier de Brandebourg-Ansbach, en 1440.



Albert III de Brandebourg Margrave de Brandebourg-Kulmbach

Albert III de Brandebourg devient Margrave de Brandebourg-Kulmbach sous le nom d'Albert Ier de Brandebourg-Kulmbach, en 1456.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !