Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1080 - le dernier en 1152



Naissance d'Albéron de Montreuil

Albero ou Adalbero ou Albéron de Montreuil ou von Munsteroll naît vers 1080, fils de Gérard de Thicourt-Montreuil et d'Adélaïde de Dampierre.


Anneau épiscopal d'Albéron de Montreuil - conservé dans le trésor de la Cathédrale Saint-Pierre de Trèves

Mort de Meginhère Archevêque de Trèves

Albéron de Montreuil Évêque de Trèves

Albéron de Montreuil est prévôt de Saint-Arnual à Sarrebruck et de Saint-Gengoult à Toul ainsi que Primicerius à Metz.

Albéron de Montreuil est en outre archidiacre de Metz, Toul et Verdun.

Meginhère meurt en 1131.

Albéron de Montreuil est désigné comme son successeur et devient Évêque de Trèves en 1131.



Consacration d'Albéron de Montreuil comme Évêque de Trèves

Albéron de Montreuil est consacré Évêque de Trèves entre le 27 février et le 7 mars 1132 à Vienne.

Peu de temps après sa prise de fonction, Albéron de Montreuil essaie de réformer l'abbaye Saint-Maximin.



Consécration de l'église du couvent de Springiersbach

Albéron de Montreuil consacre l'église du couvent de Springiersbach en 1135.



Albéron de Montreuil à la cour de Lothaire II de Supplinbourg

Albéron de Montreuil est mentionné à Bamberg à la cour de Lothaire II de Supplinbourg en mars 1135.

Albéron de Montreuil est mentionné à Spire à la cour de Lothaire II de Supplinbourg au passage de 1135 à 1136.



Conquête de la Toscane

Henri X de Bavière Duc de Saxe

Henri X de Bavière Margrave de Toscane

Mort de Lothaire II de Supplinbourg Empereur germanique

Au printemps 1137, Lothaire II de Supplinbourg envoie Henri X de Bavière, son gendre, avec 3 000 chevaliers faire la conquête de la Toscane.

Henri X de Bavière réinstalle à Capoue Robert Drengot, un prince italo-normand adversaire de Roger II de Hauteville, et replace Bénévent sous la domination du pape

Pendant ce temps, Lothaire II de Supplinbourg suit avec le gros de l'armée les cotes de l'Adriatique, pour reprendre sur Roger II de Hauteville l'Italie méridionale.

Partout victorieux, Lothaire II de Supplinbourg arrive en mai 1137 devant Bari.

Albéron de Montreuil accompagne Lothaire II de Supplinbourg dans sa campagne d'Italie et défend les intérêts d'Innocent II.

Albéron de Montreuil est nommé légat du pape dans les archevêchés de Trèves, Mayence, Cologne, Saltzbourg, Brème et Magdebourg en 1137.

Lothaire II de Supplinbourg est rejoint par Innocent II et par Henri X de Bavière.

Les 2 armées marchent vers le sud.

Sur la rivière Tronto, le comte italo-normand Guillaume de Loritello rend hommage à Lothaire II de Supplinbourg et lui ouvre les portes de Termoli.

Cet hommage est imité par le comte Hugues II de Molise.

Peu de temps avant son décès, les dernières décisions testamentaires de Lothaire II de Supplinbourg donne à Henri X de Bavière, son gendre :

Lothaire II de Supplinbourg meurt le 4 décembre 1137 à Breitenwang au Tyrol.

La succession de Lothaire II de Supplinbourg dans le duché de Saxe est disputée entre :

Pribislav de Wagrie met à profit ce conflit pour se rebeller contre l'autorité du Saint-Empire.

Pribislav de Wagrie détruit le nouveau château de Segeberg.

Adolphe II de Holstein-Wagria embrasse le parti d'Henri X de Bavière et refuse de reconnaître Albert Ier de Brandebourg comme duc de Saxe.

Adolphe II de Holstein-Wagria est privé de son duché de Holstein par Conrad III de Hohenstaufen.


Conrad III de Hohenstaufen

Dynastie des Hohenstaufen

Conrad III de Hohenstaufen Roi des Romains

Perte des les terres à l'est du Jura par Renaud III de Bourgogne

Conrad III de Hohenstaufen a pour compétiteur Henri X de Bavière, Duc de Saxe et de Bavière, chef de la maison des Welf-Este.

Les électeurs, redoutant un tel maître, lui préfèrent Conrad III de Hohenstaufen, duc de Franconie, ex-roi des Lombards de par les Milanais.

Waléran II de Limbourg soutient l'élection de Conrad III de Hohenstaufen et lui restera fidèle.

Thierry VI de Hollande soutient l'élection de Conrad III de Hohenstaufen qui favorise la nomination du candidat de Thierry VI de Hollande sur le siège épiscopal d'Utrecht.

Louis Ier de Thuringe devient alors un ardent partisan des Hohenstaufen qu'il appuie dans leur combat pour la prise de contrôle de l'empire contre les Welfs descendants de Lothaire.

Puisque le siège archiépiscopal de Mayence est vacant et que l'archevêque de Cologne n'est pas encore consacré, Albéron de Montreuil est nommé par le Pape Innocent II pour présider à l'élection.

Albéron de Montreuil s'allie avec un groupe de princes pour élire roi Conrad III de Hohenstaufen en 1138 à Coblence.

C'est finalement Henri X de Bavière, puissant prince de l'Empire, qui le supplante.

Conrad III de Hohenstaufen réussit néanmoins assez vite à obtenir l'adhésion à sa royauté de princes qui n'auront pas participé à l'élection de Coblence.

Conrad III de Hohenstaufen devient Roi d'Italie et est couronné à Aix-la-Chapelle par un légat du Saint-Siège le 6 mars 1138.

Il est le fondateur de la dynastie des Hohenstaufen.

Albéron de Montreuil a de bonnes relations avec Conrad III de Hohenstaufen, qui de fait lui portait la plus haute estime et l'appelait la force et l'âme du Royaume (eum regni videbat robur et mentem existere).

Soutenu par les gibelins, Conrad III de Hohenstaufen soutient une longue guerre contre Henri X de Bavière, duc de Saxe et de Bavière,

L'élection à l'empire de Conrad III de Hohenstaufen se fait au détriment Renaud III de Bourgogne.

Conrad III de Hohenstaufen confisque ses états et les donne à Conrad de Zahringen, avec le titre de recteur de Bourgogne.

Renaud III de Bourgogne soutient la guerre contre le recteur, mais il est battu, fait prisonnier et amené devant l'empereur.

Renaud III de Bourgogne doit abandonner les terres à l'est du Jura. Il se maintient sur les terres à l'ouest du massif jurassien.



Demande de l'abbaye Saint-Maximin par Albéron de Montreuil

En 1139, Albéron de Montreuil demande à Conrad III de Hohenstaufen l'abbaye Saint-Maximin, comme récompense pour son soutien à son élection de 1138.



Albéron de Montreuil Abbé de Saint-Maximin

En 1147, l'abbaye Saint-Maximin revient à Albéron de Montreuil.



Étienne de Montbéliard et Renaud Ier de Montbéliard Croisés

Étienne de Montbéliard et Renaud Ier de Montbéliard participent à la deuxième croisade.

Albéron de Montreuil s'occupe du diocèse de Metz pendant l'absence d' Étienne de Montbéliard.



Visite d'Eugène III à Albéron de Montreuil

Le pape Eugène III rend visite à Albéron de Montreuil à Trèves pendant l'hiver de 1147 à 1148.

À cette occasion a lieu la consécration de l'église Saint-Euchaire, sur les lieux de la vénération de ce premier évêque de Trèves.



Mort d'Albéron de Montreuil Archevêque de Trêves

Hillin de Falmagne Archevêques de Trèves

Albéron de Montreuil meurt à Coblence le 18 janvier 1152.

Henri Ier de Namur revient sur ces prétentions sur l'abbaye Saint-Maximin de Trêves.

Hillin de Falmagne ou von Fallemanien devient Archevêques de Trèves en 1152.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !