Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 345 - le dernier en 410



Naissance d'Alaric Ier de Wisigothie

Rocesthes de Wisigothie a comme enfants :

Alaric Ier de Wisigothie naît à Pteros en Dobroudja dans l'actuelle Roumanie ou sur l'île de Peuce en Roumanie ou a Tomis Da Estiria sur le Haut-Danube vers 345 ou 350, fils de Rocesthes de Wisigothie.

Il appartient à une famille noble, membre du clan des Balthes.



Mariage d'Alaric Ier de Wisigothie

Alaric Ier de Wisigothie (vers 345-410) épouse une Wisigothe (née vers 348), fille d'Athanaric II de Wisigothie et d'Ascyla de Toxandrie ou Ascyla de Francie. Leur enfant est :



Naissance de Théodoric Ier de Wisigothie

Théodoric Ier de Wisigothie naît vers 390, fils d'Alaric Ier de Wisigothie.



Bataille d'Aquilée

Mort d'Arbogast

Mort d'Eugène

Théodose Ier le Grand Empereur romain d'Occident

En 394, Alaric Ier de Wisigothie devient chef des fédérés wisigoths et participe sous les ordres de Stilicon à la campagne contre l'usurpateur Eugène.

En 394, Théodose Ier le Grand et ses troupes, composées de barbares Goths, combattent les troupes franco romaines d'Arbogast et d'Eugène aux environs d'Aquilée, sur les rives du Frigidus.

L'affrontement est très violent.

Le général Arbogast vaincu préfère se suicider le 6 septembre 394.

Eugène, fait prisonnier, a la tête tranchée.

De leur côté, les fœderati Goths sont furieux de se voir spoliés de leur part de butin.

Théodose Ier le Grand une dernière fois, rétablit l'unité.

C'est le dernier empereur à régner sur un empire romain unifié.

C'est pourquoi il est parfois appelé le dernier des Romains.


Migration des Wisigoths Alaric Ier de Wisigothie

Alaric Ier de Wisigothie Roi des Wisigoths

Alaric Ier de Wisigothie, commandant des troupes Gothiques au sein de l'armée romaine, espère recevoir un grand commandement à l'occasion du changement de règne, mais cela lui est refusé.

Peu de temps après la mort de l'empereur Théodose Ier le grand, Alaric Ier de Wisigothie quitte l'armée romaine et est élu chef de l'armée des Wisigoths en 395.



Marche des Wisigoths sur Constantinople

Alaric Ier de Wisigothie Préfet d'Illyrie

Comme sa tribu n'a pas reçu les sommes promises par les Romains, Alaric Ier de Wisigothie envahit et pille la Thrace, la Macédoine et le Péloponnèse.

Il met à sac les prestigieuses cités grecques : le Pirée (Pireaus) le port d'Athènes et Corinthe, Megara, Argos et Sparte. Il vend leurs habitants comme esclaves.

Dans sa marche sur Constantinople, il est arrêté par Stilicon aux frontières de l'Élide et de l'Arcadie.

Sans doute dans l'espoir de le neutraliser, Flavius Arcadius, l'empereur d'Orient, apaise les Wisigoths en 397, en nommant Alaric Ier de Wisigothie magister militum en Illyricum, c'est-à-dire préfet d'Illyrie.

Les Wisigoths séjournent alors en Illyrie.


Migration des Wisigoths

Invasion de l'Italie par les Wisigoths

En 400, allié avec le chef ostrogoth Radagaise, Alaric Ier de Wisigothie marche sur l'Italie, dévastant toute la partie nord.



Bataille de Pollenza

Le 6 avril 402 à Pollentia (Pollenza), Alaric Ier de Wisigothie est défait par l'armée de l'Empereur Honorius commandée par le général romain Stilicon.

Ce dernier n'extermine pas les troupes d'Alaric, peut-être en espérant en tirer des mercenaires.



Ravenne capitale de l'Empire d'Occident

En 402, suite à l'invasion Alaric Ier de Wisigothie, la capitale de l'empire d'Occident passe de Milan à Ravenne.

Rome, délaissée par les Empereurs depuis bien des années, n'était plus la capitale de l'Empire.



Bataille de Vérone

Après une autre défaite à la bataille de Vérone, Alaric Ier de Wisigothie quitte l'Italie en 403 pour revenir en Illyrie.



Massacre des femmes et des enfants des barbares servant dans l'armée romaine

Premier siège de Rome par les Wisigoths

Un groupe d'influence luttant contre la présence barbare prend le pouvoir à Rome. Leur politique mène au massacre, par les troupes romaines, des femmes et des enfants des 30 000 soldats wisigoths servant dans l'armée romaine. De ce fait, ces troupes rejoignent celles d'Alaric Ier de Wisigothie qui déclare la guerre.

Bien qu'Alaric Ier de Wisigothie désire avant tout la paix, l'empereur d'Occident Flavius Honorius refuse de lui accorder les terres et le butin demandés. De ce refus découle le siège de Rome par les Wisigoths en 408, jusqu'à ce que le Sénat accorde à Alaric le paiement d'un lourd tribut et aide dans ses négociations avec Honorius.



Mort d'Arcadius

Théodose II Empereur d'Orient

Régence Anthemius

Tutelle de Pulcherie

Arcadius meurt en 408.

En 408, Théodose II succède à son père Arcadius.

Théodose II est d'abord placé sous la régence du préfet du prétoire Anthemius.

Théodose II est ensuite mis sous la tutelle de sa sœur Pulcherie.

Par la suite, sa femme Eudoxie exercera une grande influence sur lui.

Alaric Ier de Wisigothie en profite pour demander à être payé pour cesser la guerre et réclame la somme de 2 000 kg d'or, que Stilicon fait promettre au Sénat romain de payer.



Mort de Stilicon

Siège de Rome

Honorius, lassé de Stilicon, son tuteur, jaloux de son pouvoir et influencé par ses favoris, fait assassiner Stilicon et ses proches en août 408.

Dans la confusion, les troupes romaines massacrent les familles des fœderati, qui rejoignent alors en grand nombre les troupes d'Alaric Ier de Wisigothie.

En septembre 408, Alaric Ier de Wisigothie franchit de nouveau les Alpes et assiège Rome.

Les habitants affamés finissent par accepter de payer plus de 1 000 kg d'or, de la soie, du cuir et du poivre.

Alaric r Ier de Wisigothie éclame également un vaste territoire entre le Danube et la Vénétie, ainsi que le titre de commandant en chef de l'armée impériale.



Deuxième siège de Rome par les Wisigoths

Priscus Attalus Empereur d'Occident

Alaric Ier de Wisigothie magister utriusque militiae

Irrésolu et protégé à Ravenne, Honorius refuse les demandes d'Alaric Ier de Wisigothie.

Rome est de nouveau assiégée en 409 par les Wisigoths.

Le Sénat romain s'accorde alors avec lui pour instituer un nouvel empereur, le faible Priscus Attalus ou Attale en novembre 409.

Il s'avère vite incompétent et perd la riche province d'Afrique, grenier de l'Empire, tenue par les partisans d'Honorius.

Alaric Ier de Wisigothie doit faire face à des émeutes frumentaires à Rome et à des légions envoyées par le neveu d'Honorius, Théodose II.

Alaric Ier de Wisigothie lève son blocus.

Attalus nomme Alaric Ier de Wisigothie magister utriusque militiae ("maître des deux armées"), mais il refuse de mener une armée en Afrique.



Campagne d'Honorius contre Constantin

Honorius, pour récupérer les provinces occidentales de son Empire, ordonne au général Sarus, un Goth passé au service de Rome, de lui ramener la tête de l'usurpateur breton.

Constantin s'enferme dans l'imprenable forteresse de Vienne. À 7 reprises, Sarus tente de l'en déloger, mais ses efforts restèrent vains et il est contraint de battre en retraite à travers les Alpes.

Constantin le suit et pénètre en Italie à la tête de ses troupes, sous le fallacieux prétexte de secourir Rome alors menacée par les hordes d'Alaric Ier de Wisigothie.

Constantin pousse jusqu'à la vallée du Pô, mais doit revenir précipitamment en arrière pour faire face à la menace de Gérontius.



Déposition de Priscus Attalus

Mise à sac de Rome

Enlèvement de Galla Placidia par Alaric Ier de Wisigothie

Mort d'Alaric Ier de Wisigothie Roi Wisigoth

Athaulf de Wisigothie Roi Wisigoth

Jean prend part à des négociations entre Alaric Ier de Wisigothie et l'empereur Honorius.

À l'été 410, Alaric Ier de Wisigothie chasse Priscus Attale et tente d'ouvrir de nouveau des négociations avec Honorius.

Devant leur échec, il fait une troisième fois le siège de Rome.

En voyant les hautes murailles de la ville quasiment imprenable, il dit : " …plus l'herbe est drue, plus elle est facile à faucher… ".

Le 24 août 410, des alliés des Wisigoths ouvrent les portes de la ville, et les troupes occupent la ville pendant 3 jours.

Bien que les Wisigoths pillent Rome, les habitants sont bien traités, et seuls quelques bâtiments sont livrés aux flammes.

En 800 ans, c'était la première fois que la ville est capturée par des ennemis étrangers.

Galla Placidia est enlevée par Alaric Ier de Wisigothie lors de la prise de Rome.

Alaric Ier de Wisigothie continue vers le sud et ravage l'Italie méridionale.

Les Wisigoths tente d'envahir l'Afrique romaine en passant par la Sicile mais leurs navires sont détruits par une tempête.

Les Wisigoths marchent alors vers le Nord de l'Italie.

Alaric Ier de Wisigothie meurt à Cosentia ou Cosenza en Lucanie en Italie à fin 410 d'une fièvre.

Selon une légende citée déjà vers 550 par Jordanes, il serait enterré sous le lit de la rivière Busento, qui coule à Cosenza en Calabre.

La rivière est détournée, la tombe creusée, son corps est inhumé avec un important trésor, puis la rivière recouvre son cours.

Les esclaves ayant creusé la tombe sont mis à mort pour garder le secret.

De la naît la légende du Trésor d'Alaric.

Athaulf de Wisigothie est marié à Wallia, la soeur d'Alaric, dont il a eu plusieurs enfants.

Athaulf de Wisigothie est élu roi des Wisigoths en 410. Il appartient à la famille des Balthes.

Athaulf de Wisigothie préfère devenir l'allié des Romains car il est épris de Galla Placidia, fille de Théodose.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !