Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1082 - le dernier en 1141



Mariage d'Aimery Ier de Narbonne avec Mathilde de Calabre

Mathilde de Calabre est veuve de Raymond-Bérenger II de Barcelone.

Aimery Ier de Narbonne épouse en 1082 Mathilde de Calabre, fille de Robert Guiscard de Hauteville et de Sikelgaite de Salerne. Leur enfant est :



Naissance d'Aimery II de Narbonne

Aimery II de Narbonne naît en 1083, fils d'Aimery Ier de Narbonne et de Mathilde de Calabre.



Mort d'Aimery Ier de Narbonne

Aimery II de Narbonne Vicomte de Narbonne

Aimery Ier de Narbonne meurt à Alep en Syrie en 1103 ou en 1104 ou 1105 en Terre Sainte.

Aimery II de Narbonne succède à Aimery Ier de Narbonne, son père, et devient Vicomte de Narbonne en 1105.



Expédition de Raymond-Bérenger III de Barcelone vers Carcassonne

Entre avril 1111 et juin 1112, Raymond-Bérenger III de Barcelone, demi-frère d'Aimery II de Narbonne, lui inféode le Fenouillèdes et le Peyrepertusès en échange de son appui militaire dans la guerre que le comte mène alors contre Bernard-Aton IV Trencavel.

En 1112, l'armée de Barcelone menace Carcassonne et Bernard-Aton IV Trencavel mais Richard de Millau, Archevêque de Narbonne, s'insinue dans le dialogue et convainc Raymond-Bérenger III de Barcelone de faire demi-tour.

Bernard-Aton IV Trencavel joue ensuite l'alliance avec Alphonse Jourdain, Comte de Toulouse, contre Raymond-Bérenger III de Barcelone.



Mariage d'Aimery II de Narbonne avec Ermengarde de Servian

Aimery II de Narbonne épouse Ermengarde de Servian. Leurs enfants sont :

Ermengarde est attestée à ses côtés pour la première fois dans une charte du 26 mai 1114 et disparaît des documents après le 15 mars 1126.

L'historienne Jacqueline Caille pense qu'Ermengarde n'est pas morte entre 1126 et 1130, mais a plutôt été répudiée.

Les deux fils sont morts avant Aimery II de Narbonne.

La famille de Servian est à la fin du XIe siècle une des plus puissantes de la noblesse biterroise.

Ermengarde de Servian serait la sœur d'Étienne de Servian, attesté de 1103 à 1112, et la tante de Raymond Étienne de Servian attesté de 1127 à 1158.


Partage de la Provence

Litige concernant la possession de la provence

Traité de partage de la Provence

Alphonse-Jourdain Marquis de Provence

Douce Aldonza Ire de Provence Comtesse de Provence

Un litige concernant la possession de la provence existe entre :

Arrêtés vers le sud, les comtes catalans tournent leurs ambitions vers le littoral méditerranéen, au pied des Cévennes et jusqu'au Rhône.

Les droits détenus par Alphonse Jourdain sur la Provence proviennent:

Le litige porte sur la moitié des droits indivis provenant de Guillaume Ier le Libérateur, premier fils de Boson II de Provence.

Alphonse Jourdain doit renoncer à contrôler la totalité de la Provence. Il signe le 16 septembre 1125 un traité de partage de la Provence.

Aimery II de Narbonne figure à l'acte au titre de témoin.

Aimery II de Narbonne tiendra ces possessions en fief du comte de Toulouse, et Bernard d'Anduze les tiendra en fief d'Aimery II de Narbonne.

Avignon, Pont de Sorgues, Caumont et le Thor restent indivis.

La maison d'Urgel est exclue de ce partage.



Mariage d'Aimery II de Narbonne

Aimery II de Narbonne épouse Ermessinde. Leur enfant est :

Ermessinde paraît dans un seul acte du 19 janvier 1130.



Bataille de Fraga

Mort de Alphonse Ier le Batailleur Roi d'Aragon et de Navarre

Mort de Centulle II de Bigorre

Mort d'Aimery II de Narbonne

Ramire II d'Aragon Roi d'Aragon

Garcia V le Restaurateur Roi de Navarre

Béatrix II de Bigorre Comtesse de Bigorre

Pierre de Marsan Comte de Bigorre

Guiscarde de Béarn Vicomtesse de Béarn, d'Oloron et de Boulhois

Pierre II de Béarn Vicomte de Béarn, d'Oloron, de Gabardan et de Boulhois

Talèse d'Aragon Régente de la vicomté de Béarn

S'inspirant de la succession de Gaston IV de Béarn, Alphonse Ier le Batailleur, dans son testament lègue ses propriétés, incluant son royaume, aux Ordres militaires de Terre Sainte :

Alphonse Ier le Batailleur assiège Fraga en Catalogne.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn participent à ce siège.

Alphonse Ier le Batailleur confie à Guy de Lons la direction spirituelle de la croisade, malgré la présence dans l'expédition des évêques aragonais de Roda, Huesca ou Nájera.

Guy de Lons est responsable de la protestion de la relique : un lignum crucis ou morceau de la vraie croix, qu'Alphonse transporte à ses côtés pour lui porter chance dans les combats.

Le 11 ou le 17 juillet 1134, l'armée almoravide attaque et met en déroute l'armée croisée, faisant périr la quasi totalité des chevaliers chrétiens.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn meurt durant cette bataille.

Aimery II de Narbonne est inhumé dans l'abbaye de Lagrasse, dont son frère Bérenger est alors abbé.

Aimery II de Narbonne n'a jamais accepté la suzeraineté d'Alphonse Jourdain de Toulouse, Duc de Narbonne.

Ermengarde de Narbonne, l'aînée des deux filles qui lui survivent, lui succède.

Guy de Lons défend la relique mais est finalement fait prisonnier. Ses vainqueurs lui arrachent les yeux et le libèrent contre une forte rançon.

Alphonse Ier le Batailleur meurt à Poleñino le 7 septembre 1134, sans postérité.

Ramire II d'Aragonse trouve en train de célébrer la nativité de la Vierge, le 8 septembre 1134, à Tierrantona, en Sobrarbe, lorsqu'il apprend la nouvelle de la mort de son frère.

Le testament Alphonse Ier le Batailleur est refusé par les noblesses aragonaise et navarraise.

Ramire II d'Aragon est élu cinquième Roi d'Aragon par l'assemblée de Jaca.

Ramire II d'Aragon abandonne la vie cléricale.

Ramire II d'Aragon n'a pas le temps de prendre possession de son évêché.

Ramire II d'Aragon est couronné à Saragosse, le 29 septembre 1134.

En 1134, García V Ramirez qui avait été spolié du trône à la mort de son père se voit offrir le trône de Navarre par la population locale. C'est pourquoi il est surnommé le Restaurateur.

Le lègue des propriétés d'Alphonse Ier le Batailleur aux Ordres militaires de Terre Sainte déclenche une énorme crise politique qui s'achèvera 3 ans plus tard par la remise du royaume d'Aragon dans les mains Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Béatrix II de Bigorre succède à son père comme Comtesse de Bigorre. Son mariage avec Béatrix apporte à Pierre de Marsan le comté de Bigorre.

N'ayant pas de descendance, les vicomtés de Béarn, d'Oloron et de Boulhois passe à Guiscarde de Béarn, sœur aînée de Centulle VI de Béarn, veuve de Pierre II de Gabarret.

Les femmes ne pouvant pas en principe être vicomtesses, c'est Pierre II de Béarn, son fils, qui devient Vicomte de Béarn, de Gabardan et de Brulhois ou Boulhois.

La régence de la vicomté de Béarn est assurée par Talèse d'Aragon.

Talèse d'Aragon prend parti contre Ramire II d'Aragon qui en représailles lui retire les seigneuries de Saragosse et d'Uncastillo, qu'elle avait héritées de Gaston IV de Béarn, son mari.



Fiançailles d'Alphonse Jourdain de Toulouse avec Ermengarde de Narbonne

Mariage de Bernard d'Anduze avec Ermengarde de Narbonne

Alphonse Jourdain de Toulouse se fiance à Ermengarde de Narbonne héritière d'Aimery II de Narbonne, espérant acquérir ainsi la vicomté

Une grande partie des barons de Septimanie tels le vicomte de Carcassonne, le comte de Montpellier, soutenus par le comte de Barcelone, profitent d'une absence d'Alphonse Jourdain en 1141, se soulèvent et obligent Alphonse Jourdain de Toulouse à rompre les fiançailles.

Bernard d'Anduze épouse Ermengarde de Narbonne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !