Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en -444 - le dernier en -333



Naissance d'Agésilas II

Agesilaus ou Agésilas II naît en 444 avant Jésus-Christ, fils d'Archidamos II.



Agis II Roi de Sparte

Archidamos II est le père d'Agis II et d'Agésilas II.

Agis II succède à son père et devient Roi Eurypontide de Sparte en 427 avant Jésus-Christ.



Mort d'Agis II

Agésilas II Roi de Sparte

Agis II meurt en 399 avant Jésus-Christ ou en 398 avant Jésus-Christ.

Agésilas II, son frère, prend prétexte de la liaison supposée d'Alcibiade avec la femme d'Agis II pour évincer son neveu Léotychidès qu'il fait déclarer bâtard. Agésilas II reçoit l'appui de Lysandre.

Agésilas II devient Roi Eurypontide de Sparte.



Campagne en Ionie

Artaxerxès II Mnémon entre en guerre contre Sparte.

Tissapherne, satrape de Carie, s'attaque aux villes d'Ionie.

Agésilas II est envoyé avec quelques Spartiates, des Néodamodes et plusieurs milliers d'alliés pour le chasser.

Lysandre accompagne Agésilas II, en Asie dans sa lutte contre les Perses.

Agésilas II mène une brillante campagne contre lui de 396 avant Jésus-Christ à 394 avant Jésus-Christ.

Mais Lysandre rentre rapidement et envisage une modification de la Constitution de Sparte.

Lysandre souhaite que la monarchie ne soit plus héréditaire mais élective pour tous les héraclides.



Banissement de Xénophon

À son retour à Athènes, Xénophon est mal accueilli, et part à Sparte, où il fait partie des troupes du roi Agésilas II combattant en Perse.

Xénophon est alors banni par Athènes, alliée des Perses, et dépossédé de ses biens.



Bataille sur les bords du Pactole

Mort de Tissapherne

Agésilas II vainc Tissapherne sur les bords du Pactole en 395 avant Jésus-Christ.

Agésilas II libère les Grecs d'Ionie et s'empare d'une partie de la Lydie, de la Phrygie et parvient jusqu'en Paphlagonie.

C'est le prétexte qu'attend la reine Parysatis pour venger son fils Cyrus le Jeune.

Parysatis accuse Tissapherne de trahison.

Tissapherne meurt à Colosses en Phrygie en 395 avant Jésus-Christ, exécuté.



Guerre de Corinthe

Siège d'Haliarte

Mort de Lysandre

La guerre de Corinthe dure de 395 avant Jésus-Christ et 386 avant Jésus-Christ.

Athènes, Thèbes, Argos, Corinthe et d'autres cités se soulèvent contre la domination tyrannique de Sparte.

Lysandre est envoyé en Béotie qu'il envahit.

Les adversaires de Lysandre espèrent gagner du temps pour permettre le retour d'Agésilas II, le seul pensent-ils capable de le contenir.

Lysandre est tué pendant le siège d'Haliarte en 395 avant Jésus-Christ, sans doute à cause de la mauvaise volonté d'Agesilas II.



Bataille de Corinthe

Bataille de Sicyone

Bataille de Coronée

Bataille de Némée

Agésilas II est rappelé d'urgence en Grèce en 394 avant Jésus-Christ.

Agésilas II est vainqueur à Corinthe, à Sicyone, à Coronée et Némée en 394 avant Jésus-Christ.

Xénophon se bat contre les Athéniens à Coronée.



Échec de Sparte devant Thèbes

Agésilas II subit un échec devant Thèbes qui se rebelle en 378 avant Jésus-Christ.

Thèbes, pleine de vigueur, ne se laisse pas faire, malgré la trahison de nombreuses cités voisines : Thespies, Tanagra.



Rétablissement de la Ligue de Délos

Paix commune

Bataille de Leuctres

Mort de Cléombrote II

Agésipolis II Roi de Sparte

Athènes retrouve une partie de sa puissance dans le IVe siècle avant Jésus-Christ en rétablissant une Ligue de Délos modifiée. Les anciens alliés de Sparte se retournent vite contre celle-ci : Argos, Thèbes, et Corinthe s'allient à Athènes.

En 371 avant Jésus-Christ, Sparte piétine sur les fronts thébain et athénien et propose une paix commune (Koiné eiréne).

Thèbes accepte de jurer la paix mais uniquement si elle le fait au nom de tous les Béotiens, ce qui revient pour Athènes et Sparte à reconnaître l'hégémonie de Thèbes sur la Béotie. Agésilas II refuse et exige que Thèbes reconnaisse l'indépendance de la Béotie. Épaminondas rétorque qu'il le fera si Sparte reconnaît celle de la Laconie.

Furieux, les Spartiates se lancent dans une grande invasion de la Béotie, menée par le roi Cléombrote II.

Épaminondas parvient à convaincre ses collègues de livrer bataille malgré leur infériorité numérique les 7 000 hommes contre 10 000 Spartiates.

Lors de la bataille de Leuctres, Épaminondas désorganise les lignes spartiates grâce à un premier assaut de cavalerie, puis redéploye sa phalange en concentrant toutes ses forces sur le côté gauche, le côté où sont concentrés les troupes d'élite de Sparte.

Ses troupes étalées sur une profondeur de 80 hommes, contre 12 du côté spartiate, enfoncent de manière décisive les lignes ennemies et fait perdre à Sparte le tiers de ses citoyens soit 400 homoioi (citoyens).

Cléombrote II meurt lors de ce combat, ainsi que bon nombre de soldats d'élite qui composaient sa garde royale personnelle.

Athènes retrouve sa grandeur et sa liberté.

Agésipolis II succède à Cléombrote II, son père, et devient Roi Agiade de Sparte en 371 avant Jésus-Christ pour un règne éphémère de quelques mois.

Cet écrasant succès permet à Épaminondas d'entreprendre de mettre fin à l'hégémonie de Sparte en Grèce continentale et de la remplacer par celle de Thèbes.

Jason de Phères s'interpose entre les deux belligérants.



Mort de Jason de Phères

Alexandre Tyran de la ville de Phères

Offensive de Thèbes contre le Péloponnèse

Jason de Phères songe à s'emparer du trésor de Delphes afin de financer le projet d'une campagne contre le royaume Perse. Jason de Phères meurt en 370 avant Jésus-Christ, assassiné.

Son neveu Alexandre de Phères lui succède.

La mort de Jason de Phères supprime un obstacle important pour Thèbes qui s'allie aux cités de Grèce centrale, les Phocidiens, les Locriens, les Acarnaniens et les Eubéens.

Thèbes lance une puissante offensive contre le Péloponnèse à fin 370 avant Jésus-Christ, malgré l'hiver et le fait que les béotarques soient en fin de mandat.

Épaminondas pille la Laconie. C'est la fin de l'hégémonie spartiate.

Agésilas II mène une guérilla. Sparte doit enrôler de nombreux Hilotes pour repousser le danger de ses murs.

Thèbes renonce à attaquer Sparte elle-même. Épaminondas se replie sur la Messénie et libère les Hilotes messéniens.

Épaminondas fait bâtir une cité autour de l'Ithôme, forteresse historique des guerres de Messénie, la fortifie, et invite tous les Messéniens exilés en Grèce ou en Grande Grèce à rentrer.

La nouvelle ville, Messène, considère le Thébain comme son fondateur (œciste).

Durant l'hiver de 370 avant Jésus-Christ à 369 avant Jésus-Christ, Épaminondas dirige son attention sur l'isthme de Corinthe, dans le but d'assurer les communications entre Thèbes et ses alliés péloponnésiens.

Épaminondas échoue devant Corinthe, restée fidèle à Sparte et défendue par l'Athénien Chabrias.



Bataille de Mantinée

Mort d'Épaminondas

Mort d'Iolaidas

Mort de Daiphantus

Épaminondas est envoyé par Thèbes pour ramener Mantinée au pas.

Mantinée fait appel à Sparte, qui envoie une armée commandée par Agésilas II.

Une coalition de cités grecques, dont Sparte et Athènes, s'allient pour affronter Thèbes et ses alliés.

L'armée des cités grecques comporte :

L'armée de Thèbes comporte :

Les troupes thébaines sont accompagnées :

Les deux armées s'affrontent en 362 avant Jésus-Christ sur la plaine de Mantinée en Arcadie.

En utilisant une variante stratégique déjà employée à Leuctres, Epaminondas forme, et mène personnellement, les troupes béotiennes en une longue colonne d'hoplites.

Les Mantinéens et leurs alliés bloquent la route entre deux sommets abrupts et les Thébains défilent devant le front ennemi pour s'arrêter et mettre l'arme au pied, comme s'ils décidaient de se préparer pour le bivouac : les Mantinéens et leurs alliés relâchent alors leur vigilance.

C'est alors qu'Épaminondas fait avancer son armée en formation oblique contre la droite ennemie tandis que sa cavalerie et ses troupes légères clouent l'aile gauche adverse.

La massive phalange thébaine enfonce l'aile droite des alliés qui rompt le combat et s'enfuit, suivie, peu après, par toute l'armée alliée.

L'armée des cités grecques a 1000 tués et 2000 prisonniers.

Après s'être battu en tête de ses troupes, Épaminondas est mortellement blessé dans le combat.

Les spartiates disent que c'est Macharion qui aurait tué Épaminondas, les athéniens prétendent que c'est Gryllos, un des fils de Xénophon.

Apprenant que l'ennemi est en déroute, Épaminondas dit : J'ai assez vécu, puisque je meurs sans avoir été vaincu. Comme on regrettait qu'il n'eût pas de postérité, il dit : Je laisse, dit-il, deux filles immortelles, Leuctres et Mantinée.

Cornélius Népos consacre à Épaminondas une biographie. Il lui rend hommage en disant qu'avant sa naissance et après sa mort, Thèbes est toujours dominée par une puissance étrangère, mais que pendant qu'il est au pouvoir, Thèbes se retrouve à la tête de la Grèce.

Diodore, un autre fils de Xénophon, meurt durant ce combat.

Paralysés par la mort de leur général, les Thébains n'exploitent pas leur victoire et battent en retraite.

Iolaidas et Daiphantus, dauphins désignés d'Épaminondas, périssent également.

Sur son lit de mort, Épaminondas pousse sa cité à conclure rapidement la paix, malgré la victoire qu'elle vient de remporter.

Pour célébrer cela, les athéniens commandent une fresque géante à Euphranor qui figurait dans le Temple des 12 Dieux sur l'Acropole.

Privée de leadership, Thèbes ne sait pas exploiter sa victoire. L'hégémonie de Thèbes sur la Grèce continentale cesse immédiatement, sans que les Spartiates, vaincus, puissent reprendre le contrôle de la région.

Le résultat direct de cette double défaite a été d'ouvrir la voie à la conquête macédonienne, ni Sparte ni Thèbes n'étant plus en mesure de résister.



Révolte des Égyptiens

Agésilas II part en 361 avant Jésus-Christ en Égypte pour aider les Égyptiens révoltés.



Mort d'Agésilas II Roi de Sparte

Archidamos III Roi de Sparte

Agésilas II Roi de Sparte meurt en 360 avant Jésus-Christ au retour de son expédition en Égypte.

Agésilas II est l'un des plus grands chefs militaires de son époque et est réputé pour sa grandeur d'âme et son courage.

Archidamos III succède à Agésilas II, son père, et devient Roi Eurypontide de Sparte en 360 avant Jésus-Christ.



Agis III à Siphnos

Agis III dépêche à Suse a envoyé pour établir une alliance avec l'Empire achéménide.

Darius III Codoman fait attendre le négociateur spartiate qui est capturé à Damas après la bataille d'Issos.

Sans nouvelles de son envoyé et mal informé du progrès de la campagne macédonienne sur terre, Agis III conclut à tort que Darius III Codoman a l'avantage sur Alexandre le Grand et décide de vérifier par lui-même.

En 334 avant Jésus-Christ, par la mer, Agis III gagne Siphnos où se viennent d'arriver les satrapes Pharnabaze et Autophradatès, vraisemblablement pour mener à bien le plan de Memnon de Rhodes d'envahir la Grèce.

Parallèlement, Agis III envoie Agésilas II, son frère, au cap Ténare, la base navale de Sparte, avec pour mission de lever une flotte qui doit se rendre en Crète pour lever des mercenaires.



Campagne d'Agis III en Crète

À Siphnos, Agis III et les satrapes reçoivent la nouvelle de la défaite perse à Issos, qui bouleverse tous leurs plans.

Agis III réussit néanmoins à obtenir 30 talents et 10 vaisseaux qu'il envoie à Agésilas II.

La flotte de Sparte est envoyée en Crète pendant qu'Agis III reste dans les Cyclades.

Après l'hiver de 333 avant Jésus-Christ à 332 avant Jésus-Christ, Agis III rejoint Autophradatès à Halicarnasse où il parvient à recruter 8 000 des mercenaires de Darius III Codoman, sans emploi après la bataille d'Issos.

À la tête de ces derniers, Agis III rejoint Agésilas II, son frère, en Crète où il se rend maître de la plupart des cités et les force à prendre le parti anti-macédonien.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !