Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



43 événements affichés, le premier en 881 - le dernier en 1274



Mariage de Régnier Ier de Hainaut avec Hersinde de Lorraine

Régnier Ier de Hainaut épouse en 881 Albérade ou Hersent ou Hersinde de Lorraine (vers 860-après 916). Leurs enfants sont :



Mariage de Richard le Justicier avec Adélaïde de Bourgogne

Richard le Justicier Comte d'Auxerre et de Nevers

Richard le Justicier épouse en 886 Adélaïde de Bourgogne ou d'Auxerre, fille du Conrad II d'Auxerre et de Waltrade de Wormsgau.

Leurs enfants sont :

Adélaïde apporte dans sa dot le comté d'Auxerre.

Richard le Justicier devient Comte de Nevers.

Richard le Justicier prend possession de l'abbatiat laïc de l'abbaye de Saint-Germain d'Auxerre.

Adélaïde de Bourgogne est la sœur de Rodolphe Ier de Bourgogne.



Mariage de Rodolphe Ier de Bourgogne avec Willa Ire de Bourgogne

Rodolphe Ier de Bourgogne a pour enfant, peut-être d'un premier mariage :

Rodolphe Ier de Bourgogne épouse avant 885 ou en 888 Willa Ire de Bourgogne, fille de Boson V de Provence et d'Ermengarde d'Italie.

Leurs enfants sont :



Naissance de Raoul Ier de France

Rodolphe ou Raoul de Ier France naît en 890, fils de Richard le Justicier et d'Adélaïde de Bourgogne.



Naissance de Hugues le Noir

Hugues le Noir naît en 891, fils de Richard le Justicier, Duc de Bourgogne, et d'Adélaïde de Bourgogne.

Il est le neveu maternel du roi de Bourgogne Transjurane Rodolphe Ier de Bourgogne.



Naissance d'Ermengarde de Bourgogne

Ermengearde ou Ermengarde de Bourgogne naît en 905, fille de Richard le Justicier et d'Adélaïde de Bourgogne.


Mathilde de Ringelheim

Séparation d'Henri Ier l'Oiseleur de Hateburge de Alstadt

Mariage de Henri Ier l'Oiseleur avec Mathilde de Rhingelheim

Henri Ier l'Oiseleur se sépare de Hateburge de Alstadt en 909.

Henri Ier l'Oiseleur épouse au château de Wallhausen près de Sangerhausen en 909 Mathilde de Rhingelheim, fille de Thierry II de Rhingelheim et de Rheinghildin de Frise. Leurs enfants sont :

Mathilde est la sœur de Frérone de Rhingelheim.



Mariage de Louis III l'Aveugle avec Adélaïde de Bourgogne

Louis III l'Aveugle épouse en 914 Adélaïde de Bourgogne, fille de Rodolphe Ier de Bourgogne et de Willa Ire de Bourgogne.



Mariage de Régnier II de Hainaut avec Alix de Bourgogne

Régnier II de Hainaut épouse en 920 Alix de Bourgogne, fille de Richard le Justicier et d'Adélaïde de Bourgogne. Leurs enfants sont :


Berthe de Souabe - par Albert Anker - 1888

Mariage de Rodolphe II de Bourgogne avec Berthe de Souabe

Le conflit entre Rodolphe II de Bourgogne et Burchard de Souabe, Duc de Souabe, cesse.

Rodolphe II de Bourgogne épouse en 921 ou 922 Berthe de Souabe, fille de Burchard de Souabe. Leurs enfants sont :



Mariage de Létald II de Mâcon avec Ermengarde III de Châlon

Létald II de Mâcon épouse en 925 Ermengarde III de Châlon, fille de Manassès Ier de Chalon-sur-Saôned de Beaune et de Langres, et d'Ermengarde Ire de Provence. Leurs enfants sont :



Mariage de Gilbert de Chalon-sur-Saône avec Ermengarde de Bourgogne

Gilbert de Chalon-sur-Saône épouse en 928 ou en 938 Ermengarde de Bourgogne, fille de son oncle Richard le Justicier et d'Adélaïde de Bourgogne. Leurs enfants sont :



Naissance d'Adélaïde de Bourgogne

Édith ou Adelheid ou Adèle ou Adélaïde de Bourgogne naît en 931, fille de Rodolphe II de Bourgogne et de Berthe de Souabe.



Mariage de Lothaire II d'Arles avec Adélaïde de Bourgogne

Lothaire II d'Arles épouse en 947 Adélaïde de Bourgogne, fille de Rodolphe II de Bourgogne et de Berthe de Souabe. Leur enfant est :



Naissance d'Emma d'Italie

Emma d'Italie naît en 948, fille de Lothaire II d'Arles, Roi d'Italie, et d'Adélaïde de Bourgogne.



Mort de Lothaire II d'Arles

Bérenger II d'Ivrée Roi d'Italie

Adalbert de Toscane Roi d'Italie

Adélaïde de Bourgogne prisonnière

Le 22 novembre 950, Bérenger II d'Ivrée fait empoisonner Lothaire II d'Arles, Roi d'Italie exilé en Allemagne.

Bérenger II d'Ivrée s'autoproclame Roi d'Italie et s'empare du pouvoir tout en associant Adalbert II d'Ivrée, son fils.

Bérenger II d'Ivrée propose à Adélaïde de Bourgogne, la veuve de Lothaire II d'Arles, d'épouser son fils Adalbert II d'Ivrée. Elle refuse, il l'enferme.


Othon Ier le Grand recevant la soumission de Bérenger II d'Ivrée

Othon Ier le Grand Roi d'Italie

Othon Ier le Grand Roi des Lombards

Mariage d'Othon Ier le Grand avec Adélaïde de Bourgogne

Conrad III le Pacifique, frère d'Adélaïde de Bourgogne, se plaint à Othon Ier le Grand, Roi de Germanie.

Agapet II appelle à Rome l'empereur Othon Ier pour le défendre contre Bérenger II d'Ivrée.

Début septembre 951, Othon Ier le Grand vole au secours d'Adélaïde de Bourgogne et franchit le Brenner à la tête de ses troupes et entre dans Vérone. Entre-temps, Adélaïde s'échappe de sa prison et se réfugie à Reggio.

Othon Ier le Grand est couronné ou simplement proclamé, selon les sources, Roi des Lombards, Roi d'Italie, le 23 septembre 951 à Pavie.

Le Royaume d'Italie suzerain de l'empire carolingien passe alors sous suzeraineté de l'empire germanique.

Adélaïde de Bourgogne est veuve du roi Lothaire II d'Arles.

Othon Ier le Grand épouse le 25 décembre 951 Adélaïde de Bourgogne, fille de Rodolphe II de Bourgogne et de Berthe de Souabe. Leurs enfants sont :

Ce mariage console Othon Ier le Grand de son veuvage d'avec Édith de Wessex et lui gagne la reconnaissance de l'aristocratie italienne.

Conrad III le Pacifique devient ainsi le beau-frère du roi de Germanie et d'Italie.



Bouchard III de Souabe Duc de Souabe

Après la rébellion de Liudolf de Saxe, son fils, Othon Ier le grand lègue le titre de Duc de Souabe à Bouchard III de Souabe, son neveu par alliance, lors du conseil général d'Arnstadt en 954.

Bouchard III de Souabe séjourne souvent à la cour royale et est un ami intime Othon Ier le Grand et d'Adélaïde de Bourgogne.


Mayeul de Cluny

Démission d'Aymard de Cluny

Mayeul de Cluny Abbé de Cluny

Aymard de Cluny démissionne de sa charge d'abbé de Cluny en 954.

Mayeul de Cluny devient le quatrième abbé de Cluny.

Ses bonnes relations avec Adélaïde de Bourgogne, épouse d'Othon Ier le Grand, lui confèrent une certaine influence tant à sa cour qu'à celle de Othon II le Roux, son fils.

Mayeul de Cluny intervient jusque dans des querelles privées de la famille impériale,

Pendant ses 40 années d'abbatiat, ses liens avec le Saint-Empire favorisent l'extension de l'Ecclesia Cluniacensis vers l'est.

Mayeul de Cluny prend à cœur le développement financier de l'abbaye, gérant avec soin les donations qui affluent vers un abbé dont le renom est immense.

En tout, environ 900 villages, droits et revenus paroissiaux, dîmes,… des alentours de Cluny, des régions de la Loire, du Bourbonnais, du Nivernais, des vallées de la Saône et du Rhône enrichirent le patrimoine de l'abbaye.

Ces donations sont, pour nombre d'entre elles, liées à l'organisation nouvelle de la mémoire des morts.

Le culte qui leur est consacré prend à Cluny une grande importance.

À cette époque, le bourg de Cluny, alors situé au nord-ouest de l'abbaye, se développe et se dote d'une église.

Le bourg dépend de l'abbaye, véritable seigneurie incluant probablement une cour de justice.



Naissance d'Othon II

Otton ou Othon de Saxe, dit Othon II le Roux ou le Sanguinaire, naît en Saxe en 955, fils d'Othon Ier le Grand et d'Adélaïde de Bourgogne.



Révolte de Bérenger II d'Ivrée

Othon II le Roux Roi de Germanie

Brunon de Cologne Régent du royaume de Germanie

Campagne d'Othon Ier contre Bérenger II d'Ivrée

Destitution de Bérenger II d'Ivrée

Bérenger II d'Ivrée Prisonnier

Bérenger II d'Ivrée se révolte. Othon Ier le Grand reçoit un appel du pape Jean XII, dont les terres sont envahies par Bérenger II d'Ivrée.

Pour protéger ses arrières, en 961, Othon Ier le Grand fait reconnaître pour Roi de Germanie Othon II le Roux, le fils qu'il a eu d'Adélaïde de Bourgogne.

Ensuite, tous les futurs empereurs agiront de même avec leur fils à l'instant d'aller en Italie chercher la couronne impériale.

Brunon de Cologne est nommé régent du royaume de Germanie pendant qu'Othon Ier est en Italie.

Othon Ier le Grand redescend en Italie et restaure le pape dans ses possessions. Bérenger II d'Ivrée perd son trône et est à nouveau capturé et emprisonné.


Portrait d'Othon Ier paint par Lucas Cranach Othon Ier le Grand - le cavalier de Magdebourg - statue équestre de 1240 Othon Ier le Grand et Jean XII - miniature de 1450

Othon Ier le Grand Empereur germanique

Privilegium ottonianum

Comme son père et tous ses successeurs, Othon Ier le Grand tient à s'asseoir sur le trône de pierre de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle, à la place de Charlemagne.

Othon II de Saxe est élu par ses troupes et devient empereur sous le nom d'Othon Ier le Grand.

Othon Ier et Adélaïde de Bourgogne sont couronné empereur et impératrice d'Occident par le pape Jean XII à Rome le 2 février 962.

Othon Ier le Grand crée un nouvel empire, le Saint Empire romain germanique, qui prétend restaurer l'empire de Charlemagne dont le dernier titulaire était Bérenger Ier de Frioul.

Selon la terminologie des historiens postérieurs, Othon Ier le Grand fonde le 1er Reich allemand.

Mais sans infrastructures ni administration autre que l'Église, le nouvel empire est une pâle copie de l'empire romain, disparu depuis près de 500 ans.

Il couvre le royaume de Germanie, ou d'Allemagne, et le royaume d'Italie, limité à la Lombardie.

L'Empire Germanique englobe le royaume de Bourgogne.

Cette mainmise de l'autorité impériale amène la suzeraineté du royaume bourguignon à glisser doucement vers leurs parents germaniques, tandis que le pouvoir local tombe entre les mains des grands.

La dénomination de Saint Empire romain germanique n'apparaitra qu'au XVe siècle.

Les réformes administratives d'Othon Ier le Grand privilégient le clergé épiscopal et la collégialité des prélats et princes au détriment des monastères.

Jean XII couronne Othon pour le remercier de l'avoir sauvé des griffes de Bérenger II d'Ivrée.

En échange, après moult négociations, Othon Ier le Grand accorde le privilegium ottonianum, confirmation de la Donation de Pépin : l'Empereur reconnaît les États pontificaux, étendus jusqu'aux régions byzantines, en échange d'un serment de fidélité du pape, librement élu, aux représentants impériaux.


Emma d'Italie

Mariage de Lothaire II de France avec Emma d'Italie

Lothaire II de France épouse en 965 Emma d'Italie, fille de Lothaire II d'Arles, Roi d'Italie et Marquis de Provence, et d'Adélaïde de Bourgogne. Leurs enfants sont :



Mariage d'Othon Ier de Savoie avec Richilde de Saxe

Othon Ier de Savoie épouse Richilde de Saxe, fille Othon Ier Le Grand et de Édith de Wessex ou d'Adélaïde de Bourgogne.



Naissance d'Hugues Ier de Chalon

Hugues Ier de Chalon naît vers 972 ou 975, fils de Lambert de Chalon et d'Adélaïde de Chalon. d'Adélaïde de Bourgogne



Mort de Othon II le Roux Empereur germanique

Othon III du Saint-Empire Roi de Germanie

Othon III du Saint-Empire Empereur romain germanique

Libération d'Henri II le Querelleur

Enlèvement d'Othon III du Saint-Empire par Henri le Querelleur

Théophano Skleros et Adélaïde de Bourgogne Régentes de Germanie et de L'empire

Othon II Le Roux meurt prématurément d'un accès de fièvre à Rome le 7 décembre 983. Il laisse Othon III du Saint-Empire, un très jeune fils, qui lui succède.

Othon III du Saint-Empire, fils d'Othon II le Roux devient Roi de Germanie et est sacré empereur à Aix-la-Chapelle en décembre 983.

Henri II le Querelleur obtient d'être libéré.

Henri II le Querelleur réussit à s'emparer du jeune Othon III du Saint-Empire, dont il compte exercer la tutelle, et des insignes royaux. Il revendique la royauté qu'il l'obtient des grands mais il n'est pas sacré.

Henri II le Querelleur s'allie un temps avec le roi Lothaire II de France.

Herbert IV de Vermandois le Jeune et Eudes Ier de Blois sont les alliés de Lothaire II de France et l'assiste dans les querelles entourant la succession de l'Empereur Othon II en 983.

Les évêques, croient eux aussi, dans un premier temps, que.

Mais l'archevêque de Mayence et les évêques avec à leur tête l'archichapelain Willigis, soutenu par d'autres grands, condamne cette usurpation mais pensent que le choix d'un chef capable d'agir tout de suite s'impose.

Ils reconnaissent que, si Othon III du Saint-Empire ne peut évidemment régner par lui-même, Théophano Skleros, sa mère et Adélaïde de Bourgogne, sa grand-mère, ont les qualités requises pour assurer la régence et gouverner à sa place.

Ces deux femmes d'une exceptionnelle personnalité lui donnent une parfaite éducation et une immense culture gréco-latine.



Libération d'Othon III du Saint-Empire

Henri II le Querelleur à nouveau Duc de Bavière

En 984, Adélaïde de Bourgogne, veuve de Othon Ier Le Grand, demande à son frère Conrad III le Pacifique, Roi de Bourgogne, d'intervenir dans la succession de Germanie.

Conrad III le Pacifique, accompagné de seigneurs italiens et lorrains, se dirige vers le bavarois.

Bernard Ier de Saxe assemble les opposants à la candidature d'Henri II le Querelleur à Asselburg.

Henri II le Querelleur, voyant que la rébellion est condamnée par la majorité, relâche Othon III du Saint-Empire et fait sa soumission à Pâques 984.

Le parti de l'impératrice Théophano Skleros, la mère de l'enfant, triomphe.

La paix faite et on calme Henri II le Querelleur en lui rendant le duché de Bavière.



Mort de Théophano

Adélaïde Régente de Germanie et de L'empire

Théophano meurt en 991.

Adélaïde de Bourgogne, grand-mère de l'empereur Othon III du Saint-Empire, assure la tutelle et la régence jusqu'en 995.



Prise du pouvoir par Othon III du Saint-Empire

En 995, Othon III du Saint-Empire est majeur et prend officiellement le pouvoir jusque là dans les mains d'Adélaïde de Bourgogne qui assurait la régence.

Othon III du Saint-Empire rêve de fonder un empire universel qui réunirait d'abord tous les peuples chrétiens d'Occident.



Concile de Sainte-Basle

Démission de Sylvestre II de son Archevêché

Arnould de France de nouveau Archevêque de Reims

Liaison de Sylvestre II avec Adélaïde de Bourgogne

Le Pape soutenant Arnould, Sylvestre II avec d'autres évêques Français prends position au concile de Sainte-Basle, pour l'indépendance des Églises vis-à-vis de Rome qui est contrôlée par les empereurs germaniques.

Afin d'éviter une excommunication des évêques ayant siégé au concile, et donc un schisme, Gerbert préfère lâcher prise.

Il abandonne l'archevêché.

Arnould de France devient de nouveau Archevêque de Reims en 995.

Sylvestre II se rend en Italie où il se lie d'une grande amitié avec Adélaïde de Bourgogne.

Avant de mourir, Sylvestre II confessa avoir connu le démon "Diane".



Mort d'Adélaïde de Bourgogne

Adélaïde de Bourgogne meurt au monastère le 17 décembre 999 à Seltz en Alsace.

Elle est faite Sainte.



Mariage de Conrad II le Salique avec Lindgard

Conrad II le Salique épouse Lindgard, fille de Othon Ier le Grand et d'Adélaïde de Bourgogne.



Mariage d'Henri II de Brabant avec Marie de Hohenstaufen

Henri II de Brabant épouse avant 1215 Marie de Hohenstaufen, fille de Philippe Ier de Souabe et d'Irène Ange de Byzance. Leurs enfants sont :



Mariage de Hugues IV de Bourgogne avec Yolande de Dreux

Hugues IV de Bourgogne épouse en 1228 ou 1229 Yolande de Dreux, fille de Robert III de Dreux et d'Aénor de Saint-Valery. Leurs enfants sont :



Naissance d'Adélaïde de Bourgogne

Alix ou Adélaïde de Bourgogne, dite Aleyde, naît en 1233, fille de Hugues IV de Bourgogne et de Yolande de Dreux.



Mariage d'Henri III de Brabant avec Adélaïde de Bourgogne

Henri III de Brabant épouse en 1251 Adélaïde de Bourgogne, fille d'Hugues IV de Bourgogne et de Yolande de Dreux. Leurs enfants sont :



Naissance d'Henri IV de Brabant

Henri IV de Brabant naît en 1251, fils d'Henri III de Brabant et d'Adélaïde de Bourgogne.



Naissance de Jean Ier de Brabant

Jean Ier de Brabant, dit le Victorieux, naît à Bruxelles en 1253, fils d'Henri III de Brabant, Duc de Brabant, et d'Adélaïde de Bourgogne.



Naissance de Marie de Brabant

Marie de Brabant naît à Louvain le 13 mai 1254 ou en 1256 ou 1260, fille d'Henri III de Brabant, dit le Débonnaire, Duc de Brabant, et d'Adélaïde de Bourgogne.



Naissance de Godefroy de Brabant

Geoffroy ou Godefroy de Brabant naît vers 1260, fils d'Henri III de Brabant et d'Adélaïde de Bourgogne.


Mausolée d'Henri III de Brabant et d'Adélaïde de Bourgogne

Charte accordée aux brabançons

Mort d'Henri III de Brabant

Henri IV de Brabant Duc de Brabant

Adélaïde de Bourgogne Régente du duché de Brabant

Malade, Henri III de Brabant signe sur son lit de mort une charte accordant plus de droits judiciaires à ses sujets brabançons.

Henri III de Brabant meurt à Louvain le 28 février 1261.

Henri III de Brabant et Adélaïde de Bourgogne sont inhumés dans un mausolée (partiellement conservé) au milieu du chœur de l'église Notre-Dame des Dominicains à Louvain, alors en construction.

Henri IV de Brabant succède à son père et devient Duc de Brabant.

Adélaïde de Bourgogne assure la régence du duché de Brabant.

Cette régence lui est disputée par Henri Ier, Landgrave de Hesse son oncle, et par, Henri de Louvain, Seigneur de Gaesbeek, un cousin.

Les abus de la duchesse causent des troubles à Louvain.



Mort d'Adélaïde de Bourgogne

Adélaïde de Bourgogne meurt en 1273.



Mariage de Philippe III le Hardi avec Marie de Brabant

Les bonnes relations entre le Brabant et la France perdurent. Philippe III Le Hardi épouse à Vincennes le 21 août 1274 Marie de Brabant, fille d'Henri III de Brabant et d'Adélaïde de Bourgogne. Leurs enfants sont :

Simon II de Clermont-Nesle est tuteur des enfants de France sous Philippe III le Hardi,


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !