Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



27 événements affichés, le premier en 886 - le dernier en 1138



Prise de Bayeux par Rollon

Mariage de Rollon avec Poppa de Bayeux

Rollon ou Rollo Ragnvaldsson de Norvège, fils de Ragnvald Ier Eysteinsson de More dit le Sage et Ragnhilde de Moère, comtesse de Maer.

L'une des "frilla" de Rollon les plus connues est Poppa, fille du comte franc Béranger de Bayeux, tué en personne par Rollon lors de la prise de la ville, après son siège par ses Vikings.

Rollon épouse en 886 Poppa de Bayeux.

Leurs enfants sont :



Naissance d'Adèle de Normandie

Adèle de Normandie naît en 910, fille de Rollon et de Poppa de Bayeux


Baptême de Rollon

Baptême de Rollon

Bernard le Danois Baptisé

Baptême des enfants de Rollon

Mariage de Rollon avec Gisèle de France

Rollon Jarl des Normands

Rollon Comte de Rouen

Rollon se fait baptiser en 912 en la cathédrale de Rouen sous le nom de Robert, du nom de Robert Duc des Francs son parrain de baptême.

Bernard le Danois est baptisé à Rouen.

Á l'instar de sa sœur Adèle de Normandie, Guillaume Ier Longue-Épée a peut-être obtenu son nom après son baptême en 912.

Rollon reçoit de plus en mariage Gisèle de France, première fille bâtarde de Charles III le Simple et de sa première femme, âgée d'à peine 4 ans.

Rollon porte le titre de Jarl des Normands, l'équivalent scandinave de Comte, et le titre de Comte de Rouen.

Rollon et ses Vikings étendent très vite leur domination à l'ensemble de l'actuelle Normandie, tout en adoptant les mœurs féodales et la langue de leur pays d'adoption.

Durant les 6 jours qu'il passe sous les blancs habits du catéchumène, pour réparer les désolations qu'il leur avait fait subir, Rollon dote de ses largesses les établissements religieux.

Ainsi, le Mont-Saint-Michel reçoit la terre d'Ardevon. Rollon rappelle sous la règle cénobitique les chanoines que la guerre en avait éloignés, et leur confirme leurs dotations anciennes.

Mais les chanoines avaient été plongés dans l'existence dissipée des villes, ne purent se plier de nouveau à l'abstinence de la vie solitaire.



Mariage de Guillaume III Tête d'Étoupe avec Adèle de Normandie

Guillaume III Tête d'Étoupe épouse à Lyons-la-Forêt dans l'Eure en 933 ou 935 Gerloc ou Adèle de Normandie, fille de Rollon, Duc de Normandie. Leurs enfants sont :



Naissance de Guillaume IV Fièrebrace

Guillaume IV Fièrebrace dit Fier-à-Bras ou Fierabras, naît en 935, fils de Guillaume III Tête d'Étoupe et d'Adèle de Normandie.



Naissance d'Adélaïde d'Aquitaine

Adélaïde d'Aquitaine et du Poitou naît vers 945, fille de Guillaume III Tête d'Étoupe et d'Adèle de Normandie.



Mort d'Adèle de Normandie

Adèle de Normandie, épouse de Guillaume III Tête d'Étoupe, meurt en 962.



Mariage de Hugues Capet avec Adélaïde d'Aquitaine

Hugues Capet épouse en 963 ou 968 Adélaïde d'Aquitaine et de Poitou, fille de Guillaume III Tête d'Étoupe et d'Adèle de Normandie. Leurs enfants sont :



Mariage de Guillaume le Conquérant avec Mathilde de Flandre

Guillaume a du mal à conquérir les faveurs d'une bien-aimée cousine, Mathilde de Flandre, qui hésite à convoler avec un bâtard. Il use de violence pour s'emparer de la jeune fille et il semble que celle-ci ne lui en tient pas longtemps rigueur...

Guillaume Ier le Conquérant épouse en 1053 Mathilde de Flandre. Leurs enfants sont :

Mais ce mariage fait apparaître Guillaume le Conquérant trop puissant aux yeux d'Henri Ier de France qui inverse son alliance et prend le parti :

et des barons normands rebelles à Guillaume le Conquérant.



Mort d'Enguerrand II de Ponthieu

Guy de Ponthieu Comte de Ponthieu

Mariage de Lambert II de Boulogne avec Adélaïde de Normandie

Lambert II de Boulogne devient ainsi comte d'Aumale

Au début 1053, Guillaume d'Arques se révolte contre Guillaume le Conquérant, son neveu, soutenu par Henri Ier de France.

Enguerrand II de Ponthieu, alors opposé à Guillaume le Conquérant, et Eustache II de Boulogne, son cousin, choisissent le camp de Guillaume d'Arques.

Une des sœurs d'Enguerrand II de Ponthieu a épousé Guillaume d'Arques.

Baudouin V de Flandre se range du côté de Guillaume le Conquérant, son gendre.

Lambert II de Boulogne ou de Lens, fils d'Eustache Ier de Boulogne et de Mathilde de Louvain, est fidèle à Baudouin V de Flandre, son suzerain.

Enguerrand II de Ponthieu meurt le 25 octobre 1053 lors de combats livrés à Saint-Aubin-sur-Scie, dans le Comté d'Arques en Seine-Maritime.

Guillaume d'Arques parvient à s'enfuir et à se réfugier à Boulogne.

Guillaume le Conquérant confisque le domaine d'Aumale, qu'il donne à Adèle de Normandie, sa sœur Adèle, veuve d'Enguerrand.

Le Ponthieu revient à Guy de Ponthieu, frère d'Enguerrand II de Ponthieu.

En récompense de sa fidélité, Lambert II de Boulogne épouse Adélaïde de Normandie. Leur enfant est :

Lambert II de Boulogne devient ainsi comte d'Aumale.



Naissance d'Adèle de Normandie

Adèle d'Angleterre ou Adèle de Normandie naît vers 1066, fille de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre.



Mariage d'Étienne-Henri de Blois avec Adèle de Normandie

Étienne-Henri de Blois épouse à la cathédrale de Chartres en 1080 ou 1081 Adèle de Normandie, fille de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre. Leurs enfants sont :

Étienne-Henri se trouve ainsi de plein pied partie prenante des affaires du Royaume d'Angleterre.

Adèle de Normandie est 15 ans plus jeune que lui.



Naissance de Guillaume de Blois

Guillaume de Blois naît en 1080 ou 1084, fils d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.



Naissance de Thibault IV de Blois

Thibault IV de Blois, dit le Grand, naît le 2 avril 1090 ou en 1093, fils d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.



Naissance de Lithuise de Blois

Adélaïde dite Lithiuse ou Lithuise de Blois naît en 1092, fille d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.



Naissance d'Henri de Blois

Henri de Blois naît vers 1096 ou vers 1100, fils d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.

Il naît :



Naissance d'Étienne de Blois

Étienne de Blois naît à Blois en 1096 ou 1097, fils d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.



Naissance d'Alice de Blois

Alice de Blois naît en 1100, fille d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie.



Nouveau départ en croisade d'Étienne-Henri de Blois et d'Hugues Ier de Vermandois

La prise de Jérusalem couvre Hugues Ier de Vermandois de honte et, pour réparer son manquement, Hugues Ier de Vermandois repart vers la Palestine.

De retour à Blois, Étienne-Henri de Blois est fraîchement accueilli par Adèle de Normandie, sa femme qui se dit offusquée. Elle, fille de Guillaume le Conquérant, est mariée à un lâche. Après une campagne de harcèlement moral, elle le persuade de penser à sa réputation, et de retourner en Terre sainte.

Étienne-Henri de Blois rejoint la seconde vague de participants à la première croisade qui part au printemps 1101. La chevauchée est terrible. Étienne-Henri de Blois ne rejoint Baudouin de Boulogne, Roi de Jérusalem, qu'avec une poignée d'hommes.

Hugues VI de Lusignan participe également à la croisade de secours en 1101

Welf IV Welf joint la croisade de 1101.


Thibault IV de Blois - Comte de Champagne - de Blois - de Chartres - de Meaux -de Châteaudun - de Troyes

Deuxième bataille de Rama

Mort de Étienne-Henri de Blois

Thibault IV de Blois Comte de Blois, de Chartres, de Meaux, de Châteaudun et de Sancerre

Thibault IV de Blois Seigneur d'Amboise

En mai 1102, une armée égyptienne de près de 20 000 hommes, commandée par Charaf, le fils du vizir al-Afdal, arrive en Palestine et parvient à surprendre les troupes de Baudouin de Boulogne à Rama, près du port de Jaffa.

Le roi de Jérusalem n'échappe à la capture qu'en se cachant parmi les roseaux.

La plupart des chevaliers sont tués ou capturés.

Albert d'Aix rapporte qu'Étienne-Henri de Blois aurait été capturé puis décapité. Étienne-Henri meurt le 19 mai ou le 13 juillet 1102 à Rama en Héraclée.

Charaf peut reprendre Jérusalem, mais par son indécision laisse des renforts Francs arriver par mer.

Hugues de Saint-Omer se porte secours de Baudouin de Boulogne retiré à Joppé.

Charaf doit retourner en Égypte.

Guillaume de Blois est déshérité probablement pour des problèmes mentaux

Thibault IV de Blois hérite en 1102 des domaines de son père Étienne-Henri de Blois.

Il devient ainsi Comte de Meaux sous le nom de Thibault II, Comte de Blois et Seigneur de Sancerre.

Adèle de Normandie assure la direction du Comté pendant la minorité de ses enfants.

Elle s'entoure de conseillers comme Yves de Chartres, Évêque de Chartres.

Elle constitue une Chancellerie et fait régner la paix dans ses états.

Sous le règne de Thibault IV de Blois les mentions des foires de Champagne se multiplient.

À l'origine, il y a la volonté délibérée du comte de provoquer sur son territoire la rencontre entre Flamands et Italiens.



Mariage d'Hugues III du Puiset avec Agnès de Blois

Hugues III du Puiset épouse avant 1104 Agnès de Blois, fille d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie. Leurs enfants sont :



Majorité de Thibault IV de Blois

Thibault IV de Blois gouverne personnellement son domaine à partir de 1109, même s'il demeure sous l'influence d'Adèle de Normandie, sa mère.



Pillages d'Hugues III du Puiset

Conseil royale à Melun

Construction de la forteresse de Toury

Hugues III du Puiset Prisonnier

Réunion du Puiset au domaine royal

Venir coucher et prendre ses repas dans l'abbaye et dans le cloître avec chevaux et chiens de chasse; arracher aux paysans et aux moines le vin, le blé et les bestiaux; dévaliser les marchands qui se rendent aux foires royales ou ecclésiastiques : voilà en quoi consiste le quotidien des seigneurs qui tyrannisent l'Ile de France. Hugues III du Puiset est l'un des plus célèbres et des plus retors. De son château situé aux confins de l'Orléanais, il lance des expéditions qui ne sont rien moins que des razzias. Il pille sans vergogne les terres de l'Église et ne craint pas de s'attaquer aux domaines du comte Thibaud IV de Blois, dont il est le vassal.

Voulant augmenter son butin, en 1111, il s'attaque au comté de Chartres, qui est alors le douaire de sa belle-mère, la comtesse Adèle de Normandie, mère de Thibault IV de Blois. Thibault IV de Blois tente d'envoyer des soldats mater le vassal turbulent, maisarrivés à 6 ou 8 mille pas de la forteresse du Puiset, ils n'osent pas aller plus loin.

Thibault IV de Blois accompagné d'Adèle de Normandie en appelle alors au roi Louis VI le Gros. Il lui rappelle la défaite subit par Philippe Ier de France au pied du Château du Puiset 30 ans plus tôt.

Le roi convoque un conseil à Melun, où l'archevêque de Sens et les évêques d'Orléans et de Chartres témoignent contre Hugues III du Puiset.

Les charges étant accablantes, Louis VI le Gros décide d'intervenir, mais sachant qu'Hugues III du Puiset dispose d'une armée puissante, Louis VI le Gros agit avec prudence. Il cite Hugues III du Puiset à son tribunal, mais ce dernier se garde de se présenter et est condamné par défaut.

Pendant ce temps, avec l'accord de l'abbé de Saint-Denis qui possédait le lieu, Louis VI le Gros fait édifier une forteresse à Toury, à deux lieues du Puiset, et administré par Suger.

Les travaux terminés, l'ost royal est convoqué et met le siège devant le Puiset. Elle comporte la cavalerie féodale et des fantassins roturiers armés d'arc et d'albalètes.

Hugues III du Puiset tente une sortie en rase campagne. Sous la pluie de projectile, il est incapable de résister et se réfugie au chateau. Les assaillants tentent d'incendier laporte du château.

Thibault IV de Blois arrive alors avec ses chevaliers et les paysans spoliés des paroisses voisines. Ils attaquent le château par le coté opposé ou les défenses sont moins fortes.

Les deux armées pénettrent au même moment dans le château. Après s'être réfugié dans le donjon en pierres, Hugues III du Puiset se rend. Il est incarcéré à Château-Landon. Louis VI le Gros incendie le château, ne conservant que le donjon.

Selon la décision du conseil de Melun, le Puiset est réuni au domaine royal.



Mariage de Guy Ier de Joigny avec Alice de Blois

Guy Ier de Joigny épouse vers 1115 Alice de Blois, fille d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie. Leur enfant est :



Mariage de Raoul Ier de Vermandois avec Éléonore de Blois

Raoul Ier de Vermandois épouse vers 1120 Éléonore de Blois, fille d'Étienne-Henri de Blois et d'Adèle de Normandie. Leur enfant est :

Certaines généalogies attribuent à cette union, un fils Hugues II qui serait devenu moine sous le nom de Félix de Valois, mais cette affirmation semble être un canular du XVIe siècle.



Entrée d'Adèle de Normandie au prieuré

Adèle de Normandie entre au prieuré clunisien de Marcigny en 1122.



Mort d'Adèle de Normandie

Adèle de Normandie meurt à Caen en 1137 ou le 8 mars 1138.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !