Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1670 - le dernier en 1734



Naissance d'Abigail Hill

Abigail Hill naît vers 1670, fille de Francis Hill, un marchand londonien.

Sa mère est la tante de Sarah Jennings.


Abigail Hill

Pauvreté de la famille d'Abigail Hill

Abigail Hill favorite d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Francis Hill effectue des spéculations qui conduisent sa famille à la pauvreté. Abigail Hill doit travailler comme servante chez Sir John Rivers du Kent.

Sarah Jennings, désormais Lady of the Bedchamber de la princesse Anne Ire de Grande-Bretagne, décide alors d'aider sa cousine.

Elle est probablement plus embarrassée par les conséquences de la situation d'Abigail Hill sur sa propre réputation que par véritable affection.

Sarah Jennings emploie donc Abigail Hill dans son propre ménage, à St Albans.

En 1704, Sarah Jennings permet à Abigail Hill d'obtenir une place dans le ménage de la reine.

En 1704, Sarah Jennings, Whig, fait régulièrement pression sur Anne Ire de Grande-Bretagne, Tory, pour qu'elle nomme des ministres Whigs, favorables à John Churchill, son époux.

Anne Ire de Grande-Bretagne commence à se lasser des absences fréquentes de Sarah Jennings.

Anne Ire de Grande-Bretagne n'est pas disposée à abandonner le parti de l'Église, même pour sa favorite.

Elle confie à Sidney Godolphin qu'elle ne pense pas qu'elle et Sarah Jennings pourront être à nouveau de vraies amies.

Dans ces conditions, il ne faut pas longtemps à Abigail Hill pour supplanter sa parente dans les bonnes grâces d'Anne Ire de Grande-Bretagne.



Mariage de Samuel Masham avec Abigail Hill

Samuel Masham épouse en secret Abigail Hill.

À l'été 1707, Sarah Jennings apprend qu'Anne Ire de Grande-Bretagne a assisté à ce mariage.

Elle constate à cette occasion la proximité de sa cousine avec la reine.



Robert Harley écarté du gouvernement

Bien que Tory, Sidney Godolphin joue un rôle actif dans les intrigues qui conduisent peu à peu à la domination des Whigs alliés avec John Churchill. Cependant, l'influence de John Churchill auprès d'Anne Ire de Grande-Bretagne est peu à peu supplantée par celle d'Abigail Hill et de Robert Harley, Comte d'Oxford, son cousin.

La fortune de John Churchill et celle de Sidney Godolphin sont indissolublement unies.

Leurs services inspirent une telle confiance à la nation qu'il leur est possible, pendant un temps, de considérer la perte de la faveur royale comme négligeable.

En février 1708, John Churchill et Sidney Godolphin obtiennent l'expulsion de Robert Harley du gouvernement.

Après son renvoi, Abigail Hill l'aide à maintenir ses relations confidentielles avec Anne Ire de Grande-Bretagne.

Henry Saint-John est destitué de son poste de Secrétaire d'État en 1708.



Robert Walpole Premier trésorier de la marine

En 1710, Anne Ire de Grande-Bretagne oblige John Churchill à donner d'importantes fonctions militaires au colonel John Hill, le frère d'Abigail Hill.

En 1710, Robert Walpole devient premier trésorier de la marine.

Toutes ces responsabilités font de lui un conseiller avisé de John Churchill, le commandant des forces britanniques pendant la guerre de Succession d'Espagne.



Abigail Hill Gardienne de la bourse privée

En 1711, Sarah Jennings est renvoyée de ses fonctions à la cour, remplacée par Abigail Hill en tant que gardienne de la bourse privée d'Anne Ire de Grande-Bretagne.

Anne Ire de Grande-Bretagne montre quelques réticences à donner à sa femme de chambre une position qui l'encouragerait à se rendre moins disponible auprès d'elle.

En 1711 les ministres jugent nécessaire de sécuriser leur position à la chambre des lords, avec la création de 12 nouveaux pairs. Un d'entre eux est Samuel Masham, le mari d'Abigail Hill.



Charles Talbot Lord Trésorier

Après sa dispute avec Robert Harley, Abigail Hill use de toute son influence auprès d'Anne pour augmenter son mécontentement envers son ministre.

L'indécision de Robert Harley entre les Jacobites et les héritiers de la maison de Hanovre a probablement renforcé l'opposition d'Abigail Hill, encouragée par le parti jacobite dirigé par Bolingbroke et Francis Atterbury.

Les altercations entre Abigail Hill et Robert Harley ont lieu même en présence de la reine.

Le 27 juillet 1714, Anne Ire de Grande-Bretagne finit par renvoyer Robert Harley de ses fonctions de Lord Trésorier.

Le 30 juillet 1714, Charles Talbot le remplace comme Lord Trésorier.


George Ier de Grande-Bretagne en souverain de la Jarretière - Godfrey Kneller - 1714

Mort d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Dynastie des Hanovre

George Ier de Grande-Bretagne Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande

Anne Ire de Grande-Bretagne meurt à Londres au palais de Kensington le 1er août 1714, de la goutte. Elle ne laisse pas d'héritier bien qu'elle ait été mère de 12 enfants.

Abigail Hill, sa favorite, se retire de la vie publique.

En vertu de l'Acte d'Établissement de 1701, Sophie de Bohême était l'héritière mais elle est morte peu de temps avant.

Anne Ire de Grande-Bretagne est remplacée par son cousin allemand, George, fils de d'Ernest-Auguste de Hanovre et de Sophie de Bohême.

Il devient Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande sous le nom de George Ier de Grande-Bretagne.

Il est le premier souverain anglais de la dynastie des Hanovre.

Très attaché à ses origines allemandes, George Ier de Grande-Bretagne refusera toujours d'apprendre l'anglais.

Il continuera à faire des séjours longs et réguliers à Hanovre, qui restera son principal sujet de préoccupation, malgré ses efforts pour respecter ses devoirs envers son nouveau royaume.

George Ier de Grande-Bretagne n'a pas confiance dans les Tories, qu'il soupçonne de vouloir s'opposer à son autorité. Cette méfiance permet au parti Whig de revenir au pouvoir et de le conserver pendant 50 ans.

Robert Walpole devient conseiller privé du roi. Il est promu Paymaster of the forces, dans un ministère normalement dirigé par Lord Halifax, mais aussi dominé par Charles Townshend (beau-frère de Robert Walpole), ainsi que James Stanhope.

Robert Walpole devient également président-directeur du comité secret, bureau créé pour enquêter sur les agissements des anciens ministres Tory.

James Stanhope jour un rôle dans l'établissement de la Maison de Hanovre sur le trône.

George Ier de Grande-Bretagne ne garantit à Charles Spencer que la position (sans importance) de Lord lieutenant d'Irlande.

Ceux qui avaient contribué à la descente aux enfers de Robert Walpole se retrouvent maintenant à la place des accusés.

Robert Harley est accusé de haute trahison.

Henry Saint-John est proscrit par le parlement, dépouillé de tous ses biens et déchu de tous ses droits civiques.

Henry Saint-John se réfugie en France, et offre ses services au prétendant Jacques François Édouard Stuart.



Mort d'Abigail Hill

Abigail Hill meurt le 6 décembre 1734.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !