Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en -319 - le dernier en 316



Cérémonie du trône d'Alexandre le Grand

Dès sa prise de fonction à la tête de l'armée royale en 319 avant Jésus-Christ, et alors qu'il se trouvait en Cilicie, Eumène de Cardia instaure une cérémonie autour du trône d'Alexandre le Grand.

Selon la tradition issue de Hiéronymos de Cardia, Eumène de Cardia aurait fait un songe dans lequel Alexandre le Grand aurait suggéré de ne plus prendre de décisions en dehors de la tente.

Eumène dresse au sein du quartier des stratèges, auprès de sa propre tente, une tente dite d'Alexandre, puis il ordonne que l'on fabrique un trône en or au frais du trésor royal.

Il fait déposer les insignes royaux : le diadème, la couronne d'or et le sceptre, et les armes d'Alexandre le Grand. Une table en or, qui soutient un brasier et un encensoir, est placée devant le trône.

Les généraux et les satrapes ralliés à Eumène brûlent les encens et les myrrhes et se prosternent devant le trône. La troupe accepte sans difficulté ce nouveau rite. Aucune décision ne pourra se prendre en dehors de la tente de 319 avant Jésus-Christ à 316 avant Jésus-Christ.

Les auteurs antiques suggére que ce cérémonial est une manœuvre d'Eumène pour asseoir son autorité et centraliser à son profit le commandement.

Eumène souhaite affermir la fidélité des soldats macédoniens, peu enclins à suivre un général grec, et à assurer la cohésion entre les commandants, car ceux-ci sont traités de manière égale lors du conseil.



Prise de Pydna

Mort d'Olympias d'Épire

Roxane Prisonnière

Mariage de Cassandre de Macédoine avec Thessalonique

Cassandre de Macédoine craint l'influence encore forte d'Olympias d'Épire, notamment face aux soldats macédoniens.

Pydna est prise. Contraint de se rendre contre la promesse d'une vie sauve, Olympias d'Épire est livrée par Cassandre de Macédoine aux parents de ses victimes.

Olympias d'Épire meurt en 316 avant Jésus-Christ, exécutée après un simulacre de jugement.

Cassandre de Macédoine s'empare d'Alexandre IV et de sa mère, Roxane qu'il fait enfermer à Amphipolis.

Cassandre de Macédoine épouse Thessaloniké ou Thessalonique. Leurs enfants sont :

Cassandre de Macédoine entre par ce mariage dans la dynastie d'Alexandre le Grand.



Naissance de Stratonice Ire

Stratonice Ire naît en 316 avant Jésus-Christ, fille de Démétrios Ier Poliorcète et de Phila.



Mariage de Ptolémée Ier Sôter avec Bérénice Ire

Ptolémée Ier Sôter épouse entre 316 avant Jésus-Christ et 310 avant Jésus-Christ Bérénice Ire, suivante d'Eurydice. Leurs enfants sont :



Naissance d'Arsinoé II Philadelphe

Arsinoé II Philadelphe naît vers 316 avant Jésus-Christ, fille de Ptolémée Ier Sôter et de Bérénice Ire.



Bataille en Gabiène

Mort d'Eumène de Cardia

Alliance entre Séleucos Ier Nicator, Ptolémée Ier Sôter, Lysimaque et Cassandre de Macédoine contre Antigone le Borgne

Au début 316 avant Jésus-Christ, Antigone le Borgne parvient par une attaque surprise à contraindre Eumène de Cardia à livrer une nouvelle bataille en Gabiène, une sous-région de la Susiane.

Malgré une vive résistance des Argyraspides, Eumène de Cardia est vaincu à cause de la trahison de Peucestas qui rompt le combat avec ses cavaliers.

Le camp des Argyraspides est pris avec femmes et enfants.

Eumène de Cardia est livré à Antigone le Borgne et est exécuté conformément à la décision prise lors du conseil de Triparadisos.

Antigone le Borgne réclame de nouveau l'autorité sur la plus grande partie de l'Asie.

Antigone le Borgne parvient à écarter les divers satrapes pour les remplacer par ses propres hommes. Il écarte notamment Peucestas, un de ses fidèles, qui pourtant était à l'origine de sa victoire récente sur Eumène de Cardia, mais qui bénéficie d'une trop grande popularité.

Antigone le Borgne met la main sur un trésor considérable à Kyinda, en Cicilie, s'imposant ainsi comme le plus riche et le plus puissant des diadoques.

Antigone le Borgne saisit les trésors de Suse et entre dans Babylone, dont Séleucos Ier Nicator est le satrape. Séleucos Ier Nicator fuit en Égypte.

La puissance grandissante d'Antigone le Borgne commence à inquiéter ses alliés. Une coalition s'engage contre lui regroupant Séleucos Ier Nicator, Cassandre de Macédoine, Ptolémée Ier Sôter. Ils réclament un nouveau partage des satrapies :

Antigone le Borgne s'allie à Polyperchon et à son fils Alexandros, qui se sont repliés sur des terres du Péloponnèse ainsi qu‘à Eacides, Roi d'Épire, un cousin d'Olympias d'Épire, hostile à Cassandre de Macédoine.

Enfin, Antigone le Borgne s'allie avec les partisans de la démocratie en Grèce, puisque Cassandre de Macédoine s'appuie sur la faction oligarchique d'Athènes pour gouverner.



Agathocle nouveau tyran en Sicile

En Sicile, en 316 avant Jésus-Christ, des troubles permettent au chef du parti démocratique, Agathocle de rétablir la tyrannie, avec l'aide du général carthaginois Hamilcar.

Ce dernier lui reconnaît par un traité, l'hégémonie sur les Grecs de Sicile ne dépendant pas de Carthage.

Accusé de trahison, Hamilcar est remplacé par un autre Hamilcar, fils de Giscon comme commandant l'armée punique en Sicile.

Des moyens considérables lui sont accordés et malgré les décisions prises en 339 avant Jésus-Christ, un nouveau bataillon sacré de 2 000 nobles est levé.

10 000 Libyens, 1 000 mercenaires et 200 conducteurs de chars Etrusques, 1 000 frondeurs baléares sont engagés.

L'armée est transportée par une flotte de 130 galères. Hamilcar rassemble d'autres troupes en Sicile.

En 311 avant Jésus-Christ, il rencontre Agathocle à Ecnomos et le bat.

A nouveau, les Carthaginois dominent presque toute la Sicile sauf Syracuse qu'ils viennent assiéger.

En août 310 avant Jésus-Christ, l'essentiel de la flotte punique est désarmé au Cothon. Une maigre escadre bloque le port de Syracuse.


Flavia Maxima Fausta l'épouse de Constantin - musée du Louvre

Mariage de Constantin Ier le Grand avec Flavia Maxima Fausta

Toutefois Maximien Hercule se rapproche de Constantin Ier le Grand, à qui il donne en mariage sa fille Flavia Maxima Fausta.

Constantin Ier le Grand épouse Flavia Maxima Fausta, fille de Maximien Hercule et d'Eutropia la Syrienne. Leurs enfants sont :



Guerre entre Licinius Ier et Constantin Ier le Grand

Début octobre 316, Licinius Ier entre en guerre avec une très grosse armée pour venger Bassianus.



Naissance de Martin

Martin naît à Sabaria en Pannonie (actuelle Hongrie) en 316.

Il passe sa jeunesse à Pavie en Italie, où son père était militaire dans l'armée Romaine.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !