Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en -240 - le dernier en 238



Institution des Jeux de Flore

En 240 avant Jésus-Christ ou en 238 avant Jésus-Christ, après consultation des livres sibyllins, les Ludi Florales ou Jeux de Flore sont institués.



Décret de Canope

Le décret de Canope concerne l'assemblée des prêtres égyptiens réunis à Canope, ville voisine d'Alexandrie, en 238 avant Jésus-Christ (an 9 du règne de Ptolémée III Évergète).

Ils y statuent sur des sujets relatifs à la pratique du culte et l'organisation des temples.



Guerre des mercenaires

Bataille du défilé de la Scie

Hamilcar Barca Maître de Carthage

Construction des jardins d'Hamilcar

Durant la première guerre punique, les Carthaginois se servaient d'armées composées principalement de mercenaires, dont ils réglaient le paiement après la victoire.

Mais la première guerre punique est une écrasante défaite carthaginoise et les Romains leur ont imposé le versement d'une énorme indemnité de guerre qui provoque une crise économique. Les dirigeants ne peuvent pas régler près de 20 000 mercenaires.

Les nombreux mécontents se révoltent :

Ils sont dirigée par :

Certains d'entre eux ont été les compagnons de combat d'Hamilcar Barca, contre Rome, en Sicile.

Ils décident de se servir sur le pays, et ravagent les côtes nord-africaines. Ils font le siège de Carthage et s'emparent de quelques autres villes comme Utique et Bizerte.

On rappelle Hamilcar Barca pour mater la révolte. Il hésite à combattre ses propres troupes mais les exactions des rebelles sur des mercenaires carthaginois restés fidèles le convainquent.

Le gouvernement engage donc de nouveaux mercenaires, 10 000 hommes et 70 éléphants, et les confie à Hamilcar.

Rome, de peur que la seconde ville de Méditerranée occidentale ne tombe sous les coups d'insurgés et ne disparaisse, mettant ainsi fin à un florissant commerce entre les deux villes, accepte de livrer certains prisonniers de guerre puniques et refuse d'aider les révoltés.

Hiéron II n'hésite pas à ravitailler l'armée punique d'Hamilcar pour mater la révolte des mercenaires.

Giscon, un noble carthaginois, est envoyé en parlementaire. Il est capturé, ses mains et ses pieds sont tranchés, puis il est jeté vivant dans une fosse, comme 7 000 autres Carthaginois.

En représailles, Hamilcar Barca fait, écraser les prisonniers qu'il détient par ses éléphants. C'est de là que provient le surnom de guerre inexpiable.

En 238 avant Jésus-Christ, par une guerre de harcèlement, Hamilcar Barca conduit les révoltés sous le commandement de Spendios dans un défilé désert, dit de la Hache ou de la Scie).

Hamilcar assiège la vallée avec l'aide de la cavalerie numide du prince Navarase.

Affamés, les mercenaires en sont réduits à manger de la chair humaine.

Hamilcar demande à voir certains généraux des armées insurgées pour leur proposer la Paix des Braves. Ceux-ci sont immédiatement crucifiés.

Entre temps, les soldats, ne voyant pas leur généraux revenir, croient à la trahison et supplicient les généraux restants, pour se venger.

Après ce succès, Hamilcar jouit d'une telle influence parmi les milieux populaires et patriotiques que ses adversaires ne peuvent lui refuser le commandement en chef de l'armée ni l'empêcher de s'imposer comme le maître de Carthage.

Il est le fondateur de la dynastie des Barcides.

Hamilcar Barca fait réaliser les célèbres jardins d'Hamilcar à Mégara, faubourg de Carthage.



Alliance contre la Macédoine

Aratos de Sicyone s'allie avec les Étoliens contre Démétrius II Etolicus en 238 avant Jésus-Christ.

Aratos de Sicyone fait entrer dans l'alliance contre la Macédoine presque toute la Grèce centrale.



Gordien Ier et Gordien II Empereurs

En Afrique proconsulaire, les sénateurs et les villes souffraient plus qu'ailleurs des excès des procurateurs de Maximin Ier le Thrace.

En 238, éclate une véritable insurrection. Des propriétaires fonciers excédés arment leurs colons et leurs esclaves.

Le procurateur de la région d'Hadrumète est massacré à Thysdrus par des fils de notables, jeunes décurions et membres d'une organisation de jeunesse de la ville.

Craignant la réaction de Maximin Ier le Thrace, le 22 mars 238, les Thysdritains, ainsi que l'Assemblée des villes de Proconsulaire, mettent de force à leur tête le proconsul de la province Marcus Antonianus Gordianus, I Sempronianus Romanus Africanus âgé de 80 ans. Il est proclamé Empereur sous le nom de Gordien Ier.

Gordien Ier associe aussitôt à l'Empire, sous le nom de Gordien II, Marcus Antonianus Gordianus Sempronianus, son fils qui est son propre légat dans la province.

Valérien accueille, en tant qu'ancien consul, l'ambassade envoyée par Gordien Ier qui informe le Sénat des faits, par une lettre des deux nouveaux Empereurs.

En avril 238, le Sénat reconnaît les deux Empereurs avec enthousiasme.



Mort de Gordien II

Mort de Gordien Ier

En Afrique la situation s'est retournée. Capellien, légat de Numidie, chef de la IIIeme légion Augusta, fidèle à Maximin, marche contre les Gordiens.

En avril 238, les troupes formées de civils et mal armées sont facilement dispersées. Gordien II est tué sur le champ de bataille. Capellien ravage la ville. Gordien Ier se suicide après 20 jours de règne.



Pupien et Balbin Empereurs

Le 22 avril 238, le Sénat choisit alors deux nouveaux Empereurs, parmi les 20 consulaires :

Ils sont tous deux Augustes. Ils ont des pouvoirs égaux. Le titre de Grand Pontife est partagé pour la première fois.

On leur adjoint, pour les conseiller, la commission de 20 sénateurs qui les a désigné.



Mort de Maximin Ier le Thrace

Mort de Maximus

En mai 238, furieux de cet échec, Maximin Ier le Thrace se montre brutal avec ses officiers. Il est massacré par ses soldats ainsi que son fils Maximus et son préfet du prétoire.



Mort de Pupien et Balbin

Le 24 juin 238, à Rome, après une brève période d'euphorie, Pupien et Balbin qui ne s'entendaient pas, son tués par les prétoriens mécontents de la réaction sénatoriale et du pouvoir donné à des civils.



Gordien III Le Pieux Empereur

En juillet 238, faute de mieux, les prétoriens imposent le jeune Marcus Antonius Gordianus dit Gordien III qui était âgé de 13 ans, et les armées de province l'acceptent.

Entre 238 et 241, le gouvernement est aux mains de sénateurs parents ou partisans de Gordien Ier et de sa fille, qui est la mère de Gordien III.



Paiement d'un tribut aux Goths par les Romains

En 238, en dépit du paiement d'un tribut, les Romains échouent à persuader les Goths et les Carpes de se retirer de la province de Moesie ou Mésie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !