Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



80 événements affichés, le premier en 1217 - le dernier en 1309



Mariage d'Albert IV de Habsbourg avec Heilwig de Kybourg

Albert IV de Habsbourg épouse en 1217 Heilwig de Kybourg, fille de Ulrich III, Seigneur de Kybourg, et d'Anna de Zähringen.Leurs enfants sont :



Mariage d'Henri II de Bar avec Philippa de Dreux

Henri II de Bar épouse le 12 novembre 1218 Philippa de Dreux, fille de Robert II de Dreux et de Yolande de Coucy. Leurs enfants sont :



Mariage de Raymond-Bérenger V de Provence avec Béatrice de Savoie

Raymond-Bérenger V le Grand Comte de Forcalquier

Raymond-Bérenger V de Provence épouse à Sens le 5 juin 1219 ou 1220 Béatrice de Savoie. Leurs enfants sont :

Raymond-Bérenger V de Provence devient Comte de Forcalquier.



Mariage de Guy Ier de la Roche-sur-l'Ognon Agnès de Bruyères

Guy Ier de la Roche-sur-l'Ognon épouse Agnès de Bruyères (née vers 1215), fille d'Hugues de Bruyères (vers 1190-vers 1220), Seigneur de Karytena et d'Alix de Villehardouin (née vers 1195). Leurs enfants sont :



Mariage de Jean Ier de Brandebourg avec Sophie de Danemark

Jean Ier de Brandebourg épouse en 1230 Sophie de Danemark, fille de Valdemar II de Danemark et de Bérengère de Portugal. Leurs enfants sont :



Mariage de Nicolas Ier de Mecklembourg-Werle avec Jutta d'Anhalt

Nicolas Ier de Mecklembourg-Werle épouse avant le 10 mars 1233 Jutta d'Anhalt (morte en 1277), fille d'Henri Ier d'Anhalt. Leurs enfants sont :



Mariage de Guy II de Châteauneuf-Randon avec Vierne d'Anduze

Guy II de Châteauneuf-Randon épouse Vierne d'Anduze (vers 1210-1279), Dame de Joyeuse, de Portes et de Luc, fille de Bernard d'Anduze (vers 1189-vers 1223) et de Vierne de Châteauneuf-Randon (vers 1185). Leurs enfants sont :



Mariage de Birger Magnusson de Bjälbo avec Ingeburg de Suède

Birger Magnusson de Bjälbo épouse vers 1235 Ingeburg de Suède Eriksdatter. Leurs enfants sont :



Mariage d'Henri III Plantagenêt avec Éléonore de Provence

Henri III Plantagenêt épouse le 14 janvier 1236 Éléonore de Provence (1217-1291), fille de Raymond-Bérenger V de Provence et de Béatrice de Savoie. Leurs enfants sont :

Guillaume de Savoie et Pierre II de Savoie accompagne Éléonore de Provence, leur nièce, en Angleterre.

Pierre II de Savoie se sent trop à l'étroit dans la province du Faucigny.

Il se met donc au service d'Henri III Plantagenêt.

Guillaume de Savoie devient un proche conseiller d'Henri III Plantagenêt qui souhaite lui offrir l'évêché de Winchester, mais le chapitre s'y oppose.



Mariage de Jean Ier d'Harcourt avec Alix de Beaumont-en-Gâtinais

Jean Ier d'Harcourt épouse en 1239 Alix de Beaumont-en-Gâtinais, fille de Jean Ier de Beaumont-en-Gâtinais, chambellan de Saint-Louis, et d'Alix de Mauvoisin. Leurs enfants sont :



Mariage d'Enguerrand II de Fiennes avec Agnès de Condé

Enguerrand II de Fiennes épouse vers 1240 Agnès de Condé, fille de Jacques II de Condé et d'Agnès de Roeulx. Leurs enfants sont :



Mariage de Gaston VII de Béarn avec Mathe de Matha

Gaston VII de Béarn épouse en 1240 ou entre 1245 et 1250 Mathe de Matha (morte entre 1270 et 1273), fille de Boson de Matha et de Pétronille de Bigorre. Leurs enfants sont :



Mariage de Rodolphe Ier de Genève avec Marie de la Tour-du-Pin

Rodolphe Ier de Genève épouse après le 8 juin 1241 Marie de la Tour-du-Pin, fille d'Albert III de La Tour-du-Pin et de Béatrice de Coligny. Leurs enfants sont :



Mariage de Robert V d'Auvergne avec Éléonore de Baffie

Robert V d'Auvergne épouse en 1245 Éléonore, Dame de Baffie d'Ambert et de Livradois, fille de Guillaume Ier le Vieux, Seigneur de Baffie, et de Éléonore, Dame de Forez de Saint-Germain-Laval.

Leurs enfants sont :



Mariage de Guy III de Dampierre avec Mathilde de Béthune

Guy III de Dampierre épouse le 2 février 1246 Mahaut ou Mathilde de Béthune, fille de Robert VII de Béthune, et Isabelle de Morialmé. Leurs enfants sont :



Mariage de Roger-Bernard III de Foix avec Marguerite de Moncade

Roger-Bernard III de Foix épouse en octobre 1252 ou en 1267 Marguerite de Moncade, Vicomtesse de Béarn et Comtesse titulaire de Bigorre, fille de Gaston VII de Béarn et de Mathe de Matha. Leurs enfants sont :



Mariage de Jean Ier de Blois-Châtillon avec Alix de Bretagne

Jean Ier de Blois-Châtillon épouse le 11 décembre 1254 Alix de Bretagne.

Leur enfant est :

Jean Ier le Roux donne Brie-Comte-Robert en dot à Alix de Bretagne.



Mariage d'Édouard Ier d'Angleterre avec Éléonore de Castille

Édouard Ier d'Angleterre épouse à Burgos en Espagne le 18 octobre 1254 Éléonore de Castille, fille de Ferdinand III de Castille et de Jeanne de Dammartin. Leurs enfants sont :



Mariage de Gaucher IV de Châtillon-Saint-Pol avec Isabeau de Villehardouin

Gaucher IV de Châtillon-Saint-Pol épouse en 1254 Isabeau de Villehardouin, fille de Guillaume Ier de Villehardouin, Seigneur de Lizinnes, et de Marguerite de Mello dite la Jeune. Leurs enfants sont :



Mariage de Bernhard Ier d'Anhalt-Bernburg avec Sophia de Schleswig

Bernhard Ier d'Anhalt-Bernburg épouse à Hambourg le 3 février ou le 2 mars 1258 Sophia de Schleswig. Leurs enfants sont :



Mariage de Thomas Ier de Saluces avec Louisa de Ceva

Thomas Ier de Saluces épouse en 1258 Aluigia ou Louisa ou Louise de Ceva ou di Ceva (vers 1240-22 août 1291), fille du Maréchal Giorgio Ier de Ceva, Marquis de Ceva, et de Menzia. Parmi leurs 5 fils et 10 filles citons :



Mariage de Pierre III d'Aragon avec Constance II de Hohenstaufen

Jacques Ier d'Aragon marie l'infant Pierre, lui assurant des droits sur la Sicile.

Pierre III d'Aragon épouse à Montpellier le 13 juin 1262 Constance II de Hohenstaufen, fille de Manfred Ier de Hohenstaufen, Roi de Sicile, et de Béatrice de Savoie. Leurs enfants sont :



Mariage d'Othon IV de Bourgogne avec Philippa de Bar

Othon IV de Bourgogne épouse en 1263 Philippa de Bar, fille de Thiébaut II de Bar et de Jeanne de Toucy.

Leur enfant est :



Mariage de Jean Ier de Brunswick-Lunebourg avec Liutgard de Holstein-Itzehoe

Jean Ier de Brunswick-Lunebourg épouse en 1265 Liutgard de Holstein-Itzehoe, fille de Gérard Ier de Holstein-Itzehoe et d'Élisabeth de Mecklembourg. Leurs enfants sont :



Mariage d'Henri III d'Avaugour avec Marie de Brienne

Henri III d'Avaugour épouse en 1270 Marie de Brienne, dite de Beaumont, Dame de Margon près de Nogent-le-Rotrou. Leurs enfants sont :



Mariage d'Amédée V de Savoie avec Sybille de Baugé

Amédée V de Savoie Seigneur du Baugé

Amédée V de Savoie épouse à Lyon le 5 juillet 1272 Sybille de Baugé, fille de Guy II, dernier Seigneur de Baugé et de Bresse. Leurs enfants sont :

Sybille de Baugé est l'héritière de riches domaines prés de Mâcon.

La mère de Sybille de Baugé est :

Amédée V de Savoie est tout d'abord par son mariage seigneur du Baugé.



Mariage d'Éric V de Danemark avec Agnès de Brandebourg

Éric V de Danemark épouse à Schleswig en 1273 Agnès de Brandebourg. Leurs enfants sont :

En 1273 le long différent qui avait opposé la monarchie à l'église se termine par un accord avec l'archevêque Jacob Erlandsen qui reçoit une indemnité de 15 000, marks.

L'interdit d'ailleurs peu rigoureux qui frappait le royaume depuis 17 ans est levé.



Mariage de Denis Ier le Cultivateur avec Élisabeth d'Aragon

Denis Ier le Cultivateur épouse en 1282 Isabelle ou Élisabeth d'Aragon, fille de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen. Leurs enfants sont :



Mariage de Sanche IV le Brave avec Marie de Molina

Sanche IV le Brave épouse Marie de Molina. Leurs enfants sont :



Amaury II de Lusignan Seigneur de Tyr

Amaury II de Lusignan devient Seigneur de Tyr de 1284 à 1291.



Mariage d'Hardouin V de Maillé avec Jeanne de Bauçay

Hardouin V de Maillé épouse en 1284 Jeanne de Bauçay. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe IV le Bel avec Jeanne Ire de Navarre

Philippe IV le Bel Roi de Navarre

Philippe IV le Bel Comte de Champagne

Rattachement de la Champagne et la Navarre à la France

Philippe IV le Bel épouse à Paris le 16 août 1284 Jeanne Ire de Navarre, fille d'Henri III de Champagne. Leurs enfants sont :

Jeanne Ire de Navarre apporte la Navarre et la Champagne à Philippe IV le Bel qui devient Roi consort de Navarre, sous le nom de Philippe Ier de Navarre, et Comte de Champagne.

La Champagne et la Navarre sont ainsi définitivement rattachées au royaume de France.

Cela place le Barrois dans le voisinage immédiat du domaine royal.

Philippe IV le Bel devient propriétaire du fief de Château-Porcien par son mariage.



Mariage de Othon IV de Bourgogne avec Mahaut d'Artois

Othon IV de Bourgogne Comte d'Artois

Othon IV de Bourgogne s'abandonne davantage au clan français. Veuf, Othon IV de Bourgogne épouse en 1285 ou 1291 Mathilde d'Artois dite Mahaut d'Artois. Leurs enfants sont :

Othon IV de Bourgogne devient par mariage Comte d'Artois.



Mariage de Renaud Ier de Gueldre avec Marguerite de Flandre

Renaud Ier de Gueldre épouse à Namur le 3 juillet 1286 Marguerite de Flandre, fille de Guy III de Dampierre et d'Isabelle de Luxembourg. Leurs enfants sont :

Renaud Ier de Gueldre devient ainsi le beau-frère de Jean Ier de Brabant, époux d'une autre Marguerite de Flandre.



Naissance de Gauthier d'Aunay

Gautier ou Gauthier d'Aunay ou d'Aulnay naît entre 1288 et 1291, fils de Gauthier V d'Aunay, Seigneur de Moucy-le-Neuf, du Mesnil et de Grand Moulin.



Mariage de Guillaume Ier Roger avec Guillemette Tinières de Montroux

Guillaume Ier Roger, fils de Pierre Rogier, épouse Guillemette Tinières de Montroux, Dame de La Chapoulie à Peyrignac en Dordogne,. Leurs enfants sont :



Mariage d'Alphonse le Déshérité avec Mathilde de Brienne

Alphonse le Déshérité épouse en 1289 ou 1290, Mathilde de Brienne (vers 1272-1348), fille de Jean II de Brienne, Comte de Guînes, d'Eu, et Connétable de France. Leurs enfants sont :



Mariage d'Ebles de Ventadour avec Galienne de Malemort

Hélie ou Ebles de Ventadour est le fils de Ebles VII de Ventadour et de Blanche de Châteauneuf.

Ebles de Ventadour épouse vers 1290 Galienne de Malemort (vers 1250-1310), Dame de Donzenac, fille de Géraud III de Malemort, Seigneur de Donzenac. Leurs enfants sont :



Naissance de Warcislaw IV de Poméranie

Wartislaw ou Warcislaw IV de Poméranie naît en 1290 ou en 1291, fils de Bogislaw ou Boguslaw IV de Poméranie (1255 ou 1258-1309) et de Margareta ou Marguerite de Rügen (-).



Mariage de Thierry VII de Clèves avec Marguerite de Habsbourg

Thierry VII de Clèves est veuf de Marguerite de Gueldre.

Thierry VII de Clèves épouse Marguerite de Habsbourg, fille d'Everhard Ier de Habsbourg-Lauffenbourg (mort en 1284) et d'Anne Kibourg. Leurs enfants sont :

Thierry VII de Clèves entretient d'étroites relations avec Rodolphe Ier de Habsbourg qui lui confie des postes importants.



Mariage de Philippe d'Artois avec Blanche de Dreux

Philippe d'Artois épouse en 1290 Blanche de Dreux, Dame de Brie-Comte-Robert, fille de Jean II de Bretagne, Duc de Bretagne, et de Béatrice d'Angleterre. Leurs enfants sont :



Naissance d'Alphonse IV le Brave

Afonso ou Alphonse IV le Brave ou Alphonse IV de Portugal naît le 8 février 1291 à Lisbonne, fils de Denis Ier le Cultivateur et d'Élisabeth d'Aragon.



Naissance de Jean d'Avaugour

Jean d'Avaugour naît en 1291, fils d'Henri III d'Avaugour et de Marie de Brienne.



Traité de Tarascon

Le traité de Tarascon fait suite au conflit opposant la papauté, alliée à la maison d'Anjou, et la maison d'Aragon pour la possession du royaume de Sicile.

Il est signé le 19 février 1291 par le pape Nicolas IV, Charles II d'Anjou et Alphonse III d'Aragon.

Philippe IV le Bel et Nicolas IV cherchent à chasser Jacques II le Juste.

Pour ce faire, ils entament des négociations avec son frère aîné le roi Alphonse III d'Aragon qui aboutissent à la signature du traité de Tarascon.

Alphonse III s'engage :

On lui conseille par ailleurs de faire la paix avec Sanche IV le Brave.

La papauté, pour sa part, annule l'investiture de la couronne d'Aragon concédée par le pape Martin IV à Charles Ier de Valois.



Mariage d'Henri Ier de Mecklembourg-Güstrow avec Mathilde de Brunswick-Lunebourg

Mort d'Henri Ier de Mecklembourg-Werle-Güstrow

Henri Ier de Mecklembourg-Güstrow est veuf de Rikissa Birgersdotter.

Henri Ier de Mecklembourg-Güstrow épouse en 1291 Mathilde de Brunswick-Lunebourg.

Nicolas de Mecklembourg-Werle-Güstrow et Henri II de Mecklembourg-Werle-Güstrow, ses fils ainés, sentent une menace dans le remariage de leur père.

Henri Ier de Mecklembourg-Werle-Güstrow meurt le 8 octobre 1291 assassiné à Saal lors d'une partie de chasse.



Mort de Bengt Birgersson

Bengt Birgersson meurt en 1291.



Mort d'Hugues de la Tour-du-Pin

Hugues de la Tour-du-Pin meurt en 1291.



Mariage d'Enguerrand III de Marigny avec Jeanne de Saint-Martin

Enguerrand III de Marigny entre comme écuyer au service d'Hugues III de Bouville, Chambellan et secrétaire de Philippe IV le Bel.

Puis Enguerrand III de Marigny est attaché comme panetier à la maison de la reine Jeanne Ire de Navarre, épouse de Philippe IV le Bel, qui fait de lui son exécuteur testamentaire.

Enguerrand III de Marigny épouse Jeanne de Saint-Martin (vers 1275-vers 1292). Leurs enfants sont :

Jeanne de Saint-Martin est la filleule de Jeanne Ire de Navarre.


Le maréchal Matthieu de Clermont pendant le Siège d'Acre - peinture de Dominique Papety (1815-1849) - salles des Croisades du Château de Versailles Plan de Saint-Jean-d'Acre au XIIe siècle

Siège de Saint-Jean-d'Acre

Mort de Guillaume de Beaujeu

Mort de Matthieu de Clermont

Évacuation de Tyr

Prise de Sidon

Reddition de Beyrouth

Reddition de de Tortose et de Château-Pèlerin

L'ancien royaume de Jérusalem est alors composé des villes de Saint-Jean-d'Acre, Beyrouth, Tyr, Saïda et de la forteresse d'Hatlith.

Al-Ashraf Khalil, fils de Qala'ûn, entend profiter du moindre prétexte pour reprendre les hostilités.

Une croisade de pèlerins Italiens non combattants arrive alors à Saint-Jean-d'Acre.

Sans aucune expérience militaire, ces pèlerins imaginent que leur bonne volonté suffirait à reprendre Jérusalem.

Sans connaissance de la situation politique de la Terre sainte, ils accusent les Latins d'Orient de complaisance à l'égard des musulmans, n'hésitant pas à les qualifier de traîtres à la cause chrétienne.

Ils refusent le principe de la trêve avec Al-Ashraf Khalil.

Par sécurité, une interdiction de quitter la ville leur est intimée.

Ils passent à l'action dès le 13 mars 1291, en massacrant des paysans musulmans venus en ville vendre leur production.

Ils envahissent le bazar et égorgent les marchands supposés musulmans.

Atterrés, les consuls de la ville et les grand-maîtres des Ordres militaires préfèrent alors avertir directement le sultan Al-Ashraf Khalil, lequel réclame le châtiment des coupables.

Seul Guillaume de Beaujeu, grand maître de l'Ordre du Temple plaide pour l'exécution des criminels.

Les autres membres du conseil de Saint-Jean-d'Acre sont persuadés que le sultan se contentera d'excuses. De plus, ces derniers ne croient pas à la déclaration de guerre du mamelouk.

Des ambassadeurs sont envoyés chargés de présents pour l'amadouer, mais sont jetés en prison par Al-Ashraf Khalil.

Le sultan Al-Ashraf Khalil arrive devant Saint-Jean-d'Acre le 5 avril 1291 et entame immédiatement le siège.

En plus d'une armée de 220 000 soldats, Al-Ashraf Khalil dispose de nombreuses machines de siège.

La ville abrite 30 000 à 40 000 habitants, dont 16 000 soldats.

Al-Ashraf Khalil fait placer :

Le 15 avril 1291, Guillaume de Beaujeu tente une sortie à la tête de Templiers.

Ils surprennent les avant-postes, mais leurs chevaux trébuchent dans les cordages et les musulmans se ressaisissent.

Les Templiers parviennent difficilement à retourner en ville et leur tentative d'incendier une des catapultes échoue.

Ils tentent à nouveau l'opération quelques jours plus tard, sans succès.

Le 4 mai 1291, Henri II de Lusignan débarque à Saint-Jean-d'Acre, avec 200 chevaliers, 500 fantassins et des vivres en quantité.

Le courage des assiégés remonte et Henri II de Lusignan, en tant que roi de Jérusalem essaye de traiter avec le sultan.

Celui-ci exige la reddition pure et simple de la ville, et accorde la vie sauve aux habitants.

Le 7 mai 1291, Henri II de Lusignan repart vers Chypre avec la plupart de ses nobles, en laissant son armée sur place.

Henri II de Lusignan continuera à régner à Chypre, et continuera à prétendre au trône de Jérusalem, projetant souvent de reconquérir les terres perdues.

Le bombardement de la ville par les machines mamelouks s'intensifie, et des esclaves creusent des mines sous les principales tours.

Le 15 mai 1291, une partie de la Tour Neuve s'écroule.

Guillaume de Beaujeu fait construire une tour en bois (ou chat) pour combler la brèche, mais n'y parvient que de manière incomplète.

Une tempête au large empêche l'évacuation des femmes et des enfants par la mer.

Les quelques navires déjà partis sont obligés de revenir se réfugier au port.

Le vendredi 18 mai 1291, à l'aube, les Musulmans lancent l'assaut.

Ils prennent pied sans difficulté dans la Tour Neuve, puis se divisent en 2 groupes pour s'emparer de la zone entre les deux enceintes et bombarder les assiégés de feux grégeois et de flèches.

Guillaume de Beaujeu, grand-maître du Temple, et Jean de Villiers, grand-maître de l'Ordre des Hospitaliers, longtemps rivaux et réconciliés à l'heure du danger, défendent le point le plus menacé, la Porte Saint-Antoine.

Atteint d'une flèche sous l'aisselle, Guillaume de Beaujeu se retire du combat.

Des croisés lui crient : Pour Dieu, sire, ne partez pas, car la ville sera bientôt perdue !

Ce à quoi Guillaume répond Seigneurs, je ne peux plus, car je suis mort, voyez le coup.

On emporte Guillaume de Beaujeu à la Commanderie du Temple.

Guillaume de Beaujeu meurt quelques heures plus tard.

Matthieu de Clermont, maréchal des hospitaliers, meurt le 18 mai 1291.

Jean de Villiers, également grièvement blessé, est transporté sur un navire en direction de Chypre.

Les Mamelouks prennent alors la Porte Saint-Antoine et se ruent dans la ville, massacrant les habitants.

Certains tentent de fuir avec les navires dont quelques-uns, surchargés, coulent.

10 000 habitants ont pu se réfugier dans la Voûte d'Acre, la citadelle des Templiers, qui tient encore.

Cette citadelle donne sur la mer et les rescapés peuvent embarquer pour se réfugier à Chypre.

Pendant 10 jours, la citadelle résiste aux bombardements incessants, avant de succomber à son tour, le 28 mai 1291.

Cette conquête marque la fin de la présence franque en Terre sainte.

En effet, la bailli de Tyr et sa garnison évacuent peu après cette place-forte, l'une des mieux fortifiées de Terre Sainte aux yeux des chrétiens.

Thibaud Gaudin, nouveau grand-maître des Templiers, ainsi que les Templiers se sont repliés à Sidon.

Sa population est évacuée et Thibaud Gaudin part pour Chypre, prétendant aller chercher des renforts, mais ne revient pas.

Sidon est prise le 14 juillet 1291.

Se fiant aux promesses de paix du sultan, les habitants de Beyrouth lui ouvrent les portes le 21 juillet 1291.

Le système de capitation est mit en place, et seul les Templiers de la commanderie sont pendus haut et court.

Les 3 et 14 aoûts 1291, les places fortes de Tortose et de Château-Pèlerin sont évacuées sans combat.

Seules deux cités en Terre sainte restent chrétiennes :

Cette date est fréquemment considérée par les historiens comme celle de la fin des croisades médiévales.

L'Arménie cilicienne se retrouve seule à subir la pression turque.

Héthoum II d'Arménie doit céder les villes de Behesni, de Maras et de Tell-Hamdoun.



Édouard Ier d'Angleterre arbitre de la Succession au trône d'écosse

Craignant l'éclatement d'une guerre civile entre les familles de Robert Bruce le Compétiteur et de Jean Balliol, les Gardiens de l'Écosse demandent à Édouard Ier d'Angleterre de venir servir d'arbitre entre les différents prétendants. Celui-ci voit une occasion de conquérir l'Écosse.

Édouard Ier d'Angleterre entre en Écosse en 1291, prétendant venir en tant que "Lord Paramount" ("seigneur prépondérant") et conseiller à la succession de la Couronne d'Écosse.

Guillaume de Lusignan fait partie de la suite d'Édouard Ier d'Angleterre.

Son armée restant à proximité en cas de troubles, Édouard Ier d'Angleterre donne 3 semaines aux prétendants pour accepter ses conditions.

Sans roi ni armée, les Écossais n'ont que peu de choix, et les prétendants au Trône reconnaissent le roi d'Angleterre en tant que Lord Paramount et acceptent le résultat de sa délibération.

La majorité d'entre eux possèdent des domaines en Angleterre, qu'ils auraient pus perdre en défiant Édouard Ier d'Angleterre.

Le 11 juin 1291, Édouard Ier d'Angleterre ordonne que, temporairement, tous les châteaux d'Écosse soient placés sous son contrôle et que les fonctionnaires écossais soient démis et leurs fonctions redéfinies par lui-même.

Deux jours plus tard, à Upsettlington, les Gardiens et les principaux nobles écossais se rassemblent pour jurer allégeance à Édouard Ier d'Angleterre.

Tous les Écossais doivent rendre hommage à Édouard Ier d'Angleterre, soit en personne, soit dans un centre spécifié avant le 27 juillet 1291.

De mai à août 1291 durant 13 rencontres à Berwick, les prétendants plaident pour justifier leur revendication devant Édouard Ier d'Angleterre dans ce qui fut connu ultérieurement sous le nom de "Great Cause".

Les revendications de la plupart des prétendants sont rejetées car illégitime.

Le choix se fait entre Jean Balliol, Robert Bruce le Compétiteur et Jean de Hastings.

Jean de Hastings souhaitant que le royaume soit divisé en trois parts égales, est écarté.

Le 3 août 1291, Édouard Ier d'Angleterre demande à Jean Balliol et Robert Bruce le Compétiteur de choisir 40 arbitres chacun, pendant qu'il en choisirait 24.



Mariage de Guy de Lusignan avec Échive d'Ibelin

Guy de Lusignan épouse en 1291 Échive d'Ibelin (1253-1312), Dame de Beyrouth, fille de Jean Ibelin, Seigneur de Beyrouth, et d'Alix de la Roche-sur-Ognon. Leurs enfants sont :



Guy de Lusignan Connétable de Chypre

Guy de Lusignan devient Connétable de Chypre en 1291.



Mariage de Boleslas II de Mazovie avec Cunégonde de Bohême

Venceslas II de Bohême Duc de Cracovie

Boleslas II de Mazovie est veuf de Sophie de Lituanie.

Boleslas II de Mazovie épouse au début 1291 Cunégonde de Bohême, fille d'Ottokar II de Bohême et de Cunégonde de Slavonie. Leurs enfants sont :



Accord Przemysl II de Grande Pologne avec Venceslas II de Bohême

Venceslas II de Bohême Duc de Cracovie.

La bourgeoisie allemande de Cracovie et beaucoup de petits nobles appuient les prétentions de Venceslas II de Bohême, qui en termes de sécurité, de prestige et d'espoir de développement économique offre plus que Przemysl II de Grande Pologne, mais avec le danger que la Pologne soit intégrée au Saint-Empire.

En 1291, Venceslas II de Bohême, beau frère de Boleslas II de Mazovie, s'empare de Cracovie et devient Duc de Cracovie.

Les ducs de Cieszyn et d'Opole deviennent des vassaux de la Bohême.

Au printemps 1291, menacé par Ladislas Ier de Pologne et impopulaire à Cracovie, Przemysl II de Grande Pologne est contraint de signer un accord avec Venceslas II de Bohême.

Il lui abandonne la Petite-Pologne ainsi que le duché de Sandomierz dont Ladislas Ier de Pologne s'est emparé.

Pour s'assurer du soutien de la Petite-Pologne, Venceslas II de Bohême exempte de nouveaux impôts le clergé, la bourgeoisie et la haute noblesse.

Ceux-ci conservent également tous leurs anciens privilèges.

Contrairement à son cousin de Grande-Pologne, Ladislas Ier de Pologne ne se résigne pas à laisser Venceslas II de Bohême gouverner la Petite-Pologne.



Naissance de Marie d'Artois

Marie d'Artois naît en 1291, fille de Philippe d'Artois, Seigneur de Conches-en-Ouche, et de Blanche de Dreux.



Naissance de Thierry VIII de Clèves

Dietrich ou Diederik ou Thierry VIII de Clèves naît en 1291, fils de Thierry VII de Clèves et de Marguerite de Habsbourg.



Mariage d'Hugues Ier de Brienne avec Hélène Ange Comnène

Hugues Ier de Brienne épouse en 1291 Hélène Ange Comnène, régente du duché d'Athènes et sœur du prince de Thessalie. Leur enfant est :



Partage du Brunswick

À leur majorité, en 1291, Henri Ier de Brunswick, Albert II de Brunswick-Göttingen et Guillaume Ier de Brunswick procèdent au partage de leurs terres.

Les frères se disputent la possession de la ville de Brunswick.

Guillaume Ier de Brunswick devient prince de Wolfenbüttel, recevant les villes de Wolfenbüttel, Schöningen, Harzbourg, Seesen et Königslutter.

Albert II de Brunswick-Göttingen obtient les villes et châteaux de Göttingen, Minden, Northeim, Calenberg et Hanovre, et devient Prince de Göttingen.

Il fixe sa résidence à Göttingen.



Albert II de Brunswick-Göttingen

Albert II de Brunswick-Göttingen devient .

prince de Göttingen de 1291 à sa mort



Mort de Thiébaut II de Bar

Henri III de Bar Comte de Bar

Henri III de Bar s'apprête à partir combattre en Terre Sainte lorsque meurt son père.

Thiébaut II de Bar meurt en 1291.

Pendant son règne, profitant de l'essor démographique du XIIIe siècle il fonde dans ses états plusieurs villes, soit en collaboration avec des abbayes, soit avec ses vassaux.

Henri III de Bar devient Comte de Bar.



Campagne de Gaucher V de Châtillon-sur-Marne en Champagne

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne chasse de Champagne, en 1291, l'armée d'Henri III de Bar.



Naissance de Louis de La Cerda

Luis ou Louis de La Cerda dit Louis d'Espagne naît vers 1291, fils d'Alphonse le Déshérité et de Mathilde de Brienne.



Naissance d'Aymon V de Savoie

Aymon V de Savoie, dit le Pacifique, naît à Bourg-en-Bresse ou à Chambéry le 15 décembre 1291 ou 5 mai 1294, fils d'Amédée V de Savoie et de Sybille de Baugé.

Il reçoit une formation ecclésiastique et exerce la charge de chanoine du chapitre de Lyon sans être prêtre.



Guillaume VI Durand prieure de Saint Médard à Banassac

Son premier poste, Guillaume VI Durand l'obtient à Banassac, où il s'occupe du en 1291.



Naissance de Clément VI

Pierre Rogier ou Pierre Roger de Beaufort, futur Clément VI, naît en 1291, fils de Guillaume Ier Roger , Seigneur des Rosiers et de Guillemette Tinières de Montroux.

Moine bénédictin à la Chaise-Dieu, il étudie à Paris. Maître en théologie et fort d'une grande culture à la fois classique et sacrée, il est vite renommé comme prédicateur.



Abdication de Pinamonte Bonacossi

Bardellone Bonacossi Capitaine général perpétuel du peuple de Mantoue

Bardellone Bonacossi ou Bonacolsi, fils de Pinamonte Bonacossi, quitte la faction des gibelins au profit des guelfes.

En janvier 1291, Bardellone Bonacossi s'empare du palais, force son père Pinamonte Bonacossi à abdiquer et l'emprisonne.

Bardellone force à l'exil son frère Tomo Bonacossi que son père avait désigné comme successeur.

Bardellone Bonacossi se fait proclamer Capitaine général perpétuel par le peuple en janvier 1291.


Mathieu Ier Visconti

Retraite d'Otton Visconti

Mathieu Ier Visconti Seigneur de Milan

Fatigué du pouvoir, Otton Visconti laisse les rênes de la cité à Mathieu Ier Visconti et se retire au monastère de Chiaravalle Milanese.

En 1291, le Conseil général de la cité nomme Mathieu Ier Visconti Seigneur de Milan sans véritable mandat officiel de la part de Rodolphe Ier de Habsbourg, Roi des Romains.


Gisant de Rodolphe Ier de Habsbourg, dans la cathédrale de Spire

Mort de Rodolphe Ier de Habsbourg

Rodolphe Ier de Habsbourg meurt à Spire en Rhénanie-Palatinat le 15 juillet 1291. Il est inhumé dans la cathédrale de Spire.



Union des suisses contre les Habsbourg

Le 1er août 1291, 17 jours après la mort de Rodolphe Ier de Habsbourg, les Suisses concluent une alliance perpétuelle contre les Habsbourg.


Jacques II le Juste

Mort d'Alphonse III d'Aragon Roi d'Aragon

Jacques II le Juste Roi d'Aragon, de Valence

Jacques II le Juste Comte de Barcelone

Frédéric II de Sicile Lieutenant général du royaume de Sicile

Alphonse III d'Aragon, âgé de 26 ans, meurt en 1291 sans descendance.

Alphonse III d'Aragon lègue ses États à son frère Jacques II le Juste à la condition qu'il renonce à la couronne de Sicile en faveur de son frère puîné Frédéric II de Sicile.

Jacques II le Juste, frère d'Alphonse III, devient Roi d'Aragon et de Valence et Comte de Barcelone en 1291 sous le nom de Jacques II.

Jacques II le Juste tente néanmoins de conserver la souveraineté de l'île en dépit de cette clause, en ne nommant Frédéric II de Sicile que lieutenant général du royaume.

Dès la mort de son père, Jacques II le Juste entame des pourparlers de paix avec Charles II d'Anjou.



Mariage d'Eberhard Ier de Wurtemberg avec Margarethe de Lorrain

Eberhard Ier de Wurtemberg épouse après octobre 1291 Margarethe de Lorraine, fille de Ferry III de Lorraine et de Marguerite de Champagne. Leurs enfants sont :



Naissance de Philippe V le Long

Philippe V de France, dit Philippe V le Long, naît le 17 novembre 1291 ou en 1293, fils de Philippe IV le Bel et de Jeanne Ire de Navarre.



Mariage de Jacques II le Juste avec Isabelle de Castille

Jacques II le Juste épouse le 1er décembre 1291 à Soria en Vieille-Castille Isabelle de Castille, fille de Sanche IV le Brave, Roi de Castille, et de Marie de Molina.



Mort d'Éléonore de Provence Reine d'Angleterre

Éléonore de Provence meurt en 1291.



Mort de Marie de Limoges

Marie de Limoges, épouse d'Arthur II de Bretagne, meurt en 1291.



Naissance de Géraud Ier de Ventadour

Géraud Ier de Ventadour naît en 1291, fils d'Ebles VIII de Ventadour et de Galienne de Malemort.


Château Fort de Jugon

Guy de Bretagne Comte de Penthièvre

Guy de Bretagne Vicomte de Limoges

Jean III de Bretagne donne le Comté de Penthièvre en apanage à son frère Guy de Bretagne qui devient Comte de Penthièvre et Vicomte de Limoges sous le nom de Guy VII en 1291.

Jean III de Bretagne y met des restrictions importantes et se réserve :



Naissance de Jeanne II de Bourgogne

Jeanne de Bourgogne naît vers 1291, fille d'Othon IV de Bourgogne et de Mahaut d'Artois.



Traité de Vincennes

En 1291, Othon IV de Bourgogne signe un traité secret à Vincennes, avec le roi de France Philippe IV le Bel, par lequel il s'engage :



Mort de Marguerite de Clermont

Mariage de Jean Ier de Namur avec Marie d'Artois

Marguerite de Clermont meurt en 1309.

Jean Ier de Namur épouse en 1309 Marie d'Artois (1291-1365), fille de Philippe d'Artois et de Blanche de Dreux. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !