Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



106 événements affichés, le premier en -1213 - le dernier en 1215



Ménesthée Roi d'Athènes

Ménesthée succède à Thésée et devient Roi d'Athènes en 1213 avant Jésus-Christ ou 1204 avant Jésus-Christ.



Mariage de Jean Ier de Peteghem-Cysoing avec Pétronille d'Avesnes

Jean Ier de Peteghem-Cysoing épouse Pétronille d'Avesnes. Leurs enfants sont :



Mariage Guillaume X de Poitiers avec Aénor de Châtellerault

Guillaume X de Poitiers épouse en 1118 ou en 1121 Aénor de Châtellerault, fille d'Aimery Ier, Vicomte de Châtellerault, et de Maubergeonne de l'Isle-Bouchard. Leurs enfants sont :



Mariage de Mathieu Ier de Montmorency avec Alice FitzRoy

Mathieu Ier de Montmorency épouse en 1126 Alice ou Alix ou Aline FitzRoy, fille illégitime d'Henri Ier Beauclerc. Leurs enfants sont :



Mariage de Gautier de Saint-Omer avec Échive de Bures

Gautier de Saint-Omer, Prince de Galilée et Seigneur de Tibérias, épouse en 1130 Échive de Bures. Leurs enfants sont :



Mariage de Eustache II de Grenier avec Agnès de Bures

Eustache II de Grenier épouse Agnès de Bures, fille ou nièce de Guillaume de Bure, sœur de Guillaume II de Bures, Prince de Galilée. Leurs enfants sont :



Mariage de Guillaume V de Montferrat avec Judith de Babenberg

Guillaume V de Montferrat épouse quelques temps avant le 28 mars 1133 Judith de Babenberg ou d'Autriche, fille de Léopold III de Babenberg, Margrave d'Autriche, et d'Agnès de Germanie. Leurs enfants sont :

Judith de Babenberg a probablement 15 ans à ce moment.



Mariage de Gaucher II de Châtillon-sur-Marne avec Ade de Roucy

Gaucher II de Châtillon-sur-Marne épouse vers 1134 ou en 1140 Ade de Roucy, Dame de Pierrefonds, fille d'Hugues Ier de Cholet, Comte de Roucy, et d'Adeline de Pierrefonds. Leurs enfants sont :



Mariage de Galerand IV de Beaumont-le-Roger avec Agnès de Montfort

Galerand IV de Beaumont-le-Roger épouse en 1140 ou en 1141 Agnès de Montfort, Dame de Gournay et Rochefort, fille d'Amaury III de Montfort et d'Agnès II de Garlande, Comtesse de Rochefort. Leurs enfants sont :



Mariage de Robert III de Beaumont-le-Roger avec Pernelle de Grandmesnil

Robert III de Beaumont-le-Roger épouse Pernelle de Grandmesnil. Leurs enfants sont :



Mariage de Pierre Ier de Courtenay avec Isabelle de Courtenay

Pierre Ier de Courtenay épouse en 1150 Isabelle de Courtenay, fille de Renaud de Courtenay et d'Élisabeth du Donjon. Leurs enfants sont :



Mariage de Berthold III d'Andechs avec Hedwige de Wittelsbach

Berthold III d'Andechs épouse en 1145 ou en 1152 Hedwige de Wittelsbach, fille d'Othon II de Wittelsbach et d'H Eilika de Pettendorf. Leurs enfants sont :


Torture d'Aimery de Limoges par Renaud de Châtillon – par Guillaume de Tyr - XIIIe siècle

Mariage de Renaud de Châtillon avec Constance d'Antioche

Aimery de Limoges Torturé

Renaud de Châtillon, un cadet sans fortune, part pour la Terre sainte. Il passe pour être un magnifique guerrier.

Renaud de Châtillon épouse au printemps 1153 Constance d'Antioche, princesse régente d'Antioche. Leurs enfants sont :

Aimery de Limoges, patriarche d'Antioche, dont ce mariage diminue l'influence sur la princesse, ayant parlé de lui avec mépris, Renaud de Châtillon le jette en prison, le fait torturer, puis après avoir enduit ses blessures de miel, l'enchaîne et le fait exposer au soleil et aux insectes.



Mariage d'Anselme Ier de Saint-Pol avec Eustachie de Blois

Anselme Ier de Saint-Pol épouse en 1155 Eustachie de Blois, fille d'Étienne de Blois et Mathilde de Boulogne.

Leurs enfants sont :



Mariage d'Andronic Ier Ange avec Euphrosyne Kastamonides

Andronic Ier Ange épouse en 1155 Euphrosyne Kastamonides, fille de Théodore Kastomonides.

Leurs enfants sont :



Mariage d'Eudes de Champlitte avec Sibille de La-Ferté-sur-l'Aube

Eudes de Champlitte épouse en 1156 Sibylle ou de Sibille de La-Ferté-sur-l'Aube. Leurs enfants sont :



Mariage de Boleslas Ier le Long

Boleslas Ier le Long épouse en 1157 épouse Christine (morte le 21 février 1204 ou 1208), une princesse allemande. Leurs enfants sont :

Les relations d'Iaroslav d'Opole avec Boleslas Ier le Long, son père, commencent à se détériorer après ce remariage.

Suite aux intrigues de sa belle-mère, Boleslas Ier le Long favorise les enfants de ce second mariage.

Boleslas Ier le Long décide que son fils aîné doit rentrer dans les ordres, de cette façon les fils de Christine hériteront de son duché.



Mariage de Frédéric Ier de Bohême avec Élisabeth Arpad

Frédéric Ier de Bohême épouse Élisabeth Arpad, fille de Géza II Arpad. Leurs enfants sont :



Mariage de Conrad Ier de Hohenstaufen avec Irmengarde de Henneberg

Conrad Ier de Hohenstaufen épouse en 1159 Irmengarde de Henneberg (vers 1146-22 juillet 1197), fille de Berthold Ier de Henneberg, Burgrave de Würzburg (vers 1105-1159 &) et de Berthe de Putelendorf (vers 1120-vers 1190). Leur enfant est :



Mariage de Florent III de Hollande avec Ada d'Écosse

Florent III de Hollande épouse le 28 août 1162 Ada d'Écosse, fille d'Henry de Northumberland et d'Ada de Warenne.

Leurs enfants sont :

Les comtes de Hollande adoptent alors le lion rampant, pour leurs armoiries, ainsi que les prénoms d'Ada et de Guillaume.



Mariage d'Henri Ier le Libéral avec Marie de France

Henri Ier le Libéral épouse en 1164 Marie de France (1145-1198), fille de Louis VII le Jeune et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :



Mariage d'Humbert III de Savoie avec Clémence de Zähringen

Humbert III de Savoie épouse en 1164 Clémence de Zähringen, fille de Conrad Ier de Zahringen, et de Clémence de Luxembourg de Namur. Leurs enfants sont :



Mariage de Robert II de Meulan avec Mathilde de Cornouailles

Robert II de Meulan épouse vers 1165 Mathilde de Cornouailles, fille de Réginald de Dunstanville de Béatrice FitzRichard. Leurs enfants sont :



Mariage d'Hugues II de Mont-Saint-Jean avec Élisabeth de Vergy

Hugues II de Mont-Saint-Jean, Seigneur de Mont-Saint-Jean et de Thoisy épouse en 1172 Élisabeth de Vergy, fille d'Hervé de Vergy. Leurs enfants sont :



Mariage de Béla III Arpad avec Agnès de Châtillon

Béla III Arpad épouse en 1172 Agnès de Châtillon, fille de Renaud de Châtillon et de Constance d'Antioche. Leurs enfants sont :



Mariage de Bernard III de Saxe avec Judith Piast

Bernard III de Saxe épouse entre 1173 et 1177 Judith Piast, fille de Mieszko III le Vieux et d'Élisabeth Arpad. Leurs enfants sont :



Mariage de Guilhem VIII de Montpellier avec Eudoxie Comnène

Guilhem VIII de Montpellier épouse en 1174 Eudoxie Comnène, nièce de l'Empereur d'Orient, fille d'Alexis Comnène et de Marie Dukas. Leur enfant est :

Eudoxie Comnène est la nièce de Manuel Ier Comnène, Empereur d'Orient.



Mariage d'Alphonse VIII le Noble avec Aliénor d'Angleterre

Alphonse VIII le Noble épouse à la cathédrale de Burgos en 1176 ou en septembre 1177 Aliénor d'Angleterre, fille d'Henri II d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

La dote de Aliénor d'Angleterre est constituée du duché de Gascogne. De nombreux Gascons suivent Aliénor en Castille.



Mariage de Balian II d'Ibelin le jeune avec Marie Comnène

Marie Comnène est veuve d'Amaury Ier d'Anjou.

Balian II d'Ibelin le jeune épouse en 1177 Marie Comnène. Leurs enfants sont :

Elle apporte la seigneurie de Naplouse, qu'elle avait obtenu à titre de douaire.



Mariage de Gérard II de Looz avec Adélaïde de Gueldre

Gérard II de Looz épouse vers 1179 Adélaïde de Gueldre, fille d'Henri Ier de Gueldre et de Laurette de Lorraine. Leurs enfants sont :



Mariage de Bohémond III de Poitiers

En 1180, Bohémond III de Poitiers se sépare de Théodora Comène.

Bohémond III de Poitiers épouse Sibylle. Leurs enfants sont :

Bohémond III de Poitiers est excommunié pour sa séparation et ce mariage, il doit se séparer de Sibylle.



Mariage de Clérambeau de Noyers avec Ade de Montmirail

Clérambeau de Noyers épouse en 1184 Ade de Montmirail, Dame de Pleurs, fille. Leur enfant est :



Mariage d'Étienne III d'Auxonne avec Béatrix de Thiern

Liaison de Étienne III d'Auxonne avec Blanche de Cicon

Étienne II d'Auxonne marie son fils. à l'héritière du comté de Chalon Étienne III d'Auxonne épouse vers 1186 Béatrix de Thiern. Leurs enfants sont :

À dater de ce mariage, leurs descendants prennent le patronymique de Chalon. Étienne III d'Auxonne continue ses anciennes relations avec Blanche de Cicon.



Mariage de Juhel III de Mayenne avec Gervaise de Vitré

Juhel III de Mayenne épouse avant 1189 Gervaise de Vitré, Vicomtesse de Dinan, fille d'Alain Ier de Vitré et de Clémence de Fougères. Leurs enfants sont :



Mariage d'Isaac II Ange avec Marguerite Arpad de Hongrie

Isaac II Ange épouse vers 1190 Marguerite Arpad de Hongrie, fille de Béla III Arpad, Roi de Hongrie, et d'Agnès de Châtillon. Leurs enfants sont :



Retour en France de Pierre Augustus II de Courtenay

Mariage de Pierre Augustus II de Courtenay avec Yolande de Hainaut

Fiancailles de Philippe Ier de Hainaut avec Mathilde de Courtenay

Pierre Augustus II de Courtenay revient en France en 1193. Il reste Comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre.

Pierre Augustus II de Courtenay fiance sa fille Mathilde de Courtenay avec son beau-frère Philippe Ier de Hainaut, Comte de Namur.

Pierre Augustus II de Courtenay est veuf d'Agnès Ire de Nevers.

Pierre Augustus II de Courtenay épouse à Soissons le 1er juillet 1193 Yolande de Hainaut dite de Flandres, fille de Baudouin V de Hainaut et de Marguerite d'Alsace. Leurs enfants sont :



Divorce d'Ottokar Ier de Bohême et d'Adelaïde de Misnie

Mariage d'Ottokar Ier de Bohême avec Constance Arpad

Ottokar Ier de Bohême et Adelaïde de Misnie divorcent en 1198.

Ottokar Ier de Bohême épouse en 1198 Constance Arpad, fille de Béla III Arpad. Leurs enfants sont :



Ranulph de Blundeville en France

De 1199 à 1204, Ranulph de Blundeville séjourne pour l'essentiel en France.

Pendant cette période Jean-sans-Terre réussit à s'attacher sa fidélité à prix d'or.

Jean-sans-Terre continue toutefois de douter de Ranulph de Blundeville, probablement à raison.



Mariage d'Othon de la Roche-sur-l'Ognon avec Élisabeth de Chappes

Othon de la Roche-sur-l'Ognon épouse Élisabeth de Chappes (née vers 1180), fille Clérembaud IV de Chappes (vers 1160-1204), Vicomte de Troyes et d'Hélisende de Trainel (née vers 1160). Leurs enfants sont :



Naissance de Henri Raspe IV de Thuringe

Henri Raspe IV de Thuringe, dit le Raspon, naît entre 1200 et 1204.



Mariage de Guillaume Ier de Brunswick-Lunebourg avec Hélène de Danemark

Guillaume Ier de Brunswick-Lunebourg épouse en juillet 1202 Hélène de Danemark, fille de Valdemar Ier de Danemark et de Sophie Rurikide. Leur enfant est :



Mariage de Guy de Thouars avec Eutachie de Chemillé

Guy de Thouars épouse en 1203 Eutachie de Chemillé, Dame de Mortagne, fille de Pierre d'Argenton, Seigneur de Chemillé et de Mortagne, et de Sybille Chotard de Mortagne. Leur enfant est :



Mort d'Agnès de Hohenstaufen

Agnès de Hohenstaufen meurt à Stade le 12 février 1203 ou 1204.



Mort de Philippe Ier de Lévis Seigneur de Lévis-Saint-Nom

Philippe Ier de Lévis meurt en 1203 ou 1204.


Théodora Comnène

Mariage de Léopold VI d'Autriche avec Théodora Comnène

Léopold VI d'Autriche épouse en 1203 Théodora Comnène, une princesse byzantine. Leurs enfants sont :



Guillaume de Bonnieux Abbé de Montmajour

Guillaume de Bonnieux devient abbé de l'abbaye de Montmajour en 1203. Il le restera jusqu'en 1234.

En 1204, Guillaume de Bonnieux se rend à Rome pour recevoir l'investiture spirituelle et temporelle.


Alexis IV Ange

Voyage de Zara à Constantinople

Prise de Corfou

Prise de Constantinople

Fuite d'Alexis III Ange

Isaac II Ange et Alexis IV Ange Empereurs Byzantin

Malgré l'opposition d'une partie de l'armée et du légat du Pape, les croisés se rendent aux sollicitations d'Alexis IV Ange qui vient lui-même au milieu d'eux et fait sur leurs vaisseaux le chemin de Zara à Constantinople à partir du 7 avril 1203.

Enrico Dandolo, Boniface Ier de Montferrat embarque en direction du gros de la flotte chrétienne qui se trouve encore à Corfou, avec l'objectif de se diriger vers Constantinople.

La croisade prend l'île de Corfou.

Le 24 juin 1203, une armée de près de 40 000 hommes, Français, Lombards, Vénitiens et Flamands parait devant Constantinople. La capitale de l'empire grec est protégée de 3 côtés par la mer, du quatrième, à l'Occident, par une double enceinte de fortifications. La flotte des croisés longe les murs de la cité, pour s'en éloigner dans la direction de Chalcédoine en Bithynie, en face duquel elle jette l'ancre.

Le 27 juin 1203, elle remet à la voile et remonte le Bosphore jusqu'à la hauteur de Chrysopolis (Scutari), tandis que l'armée se rend par terre aux environs de cette place.

Alexis III Ange, l'usurpateur du trône de Constantinople, est un Prince sans courage et sans caractère, livré à la débauche et ne possédant aucune des qualités d'un souverain. Son armée est sans discipline et sans généraux. Il l'a réduite pour employer à ses plaisirs l'argent qu'elle lui coûtait. Sa marine n'existe plus. Il tente néanmoins d'en imposer aux croisés et leur envoie un ambassadeur le 3 juillet 1203 pour les inviter à sortir de son territoire.

Le 6 juillet 1203, les Latins traversent le Bosphore et débarquent dans le voisinage de Péra, malgré la présence de l'empereur byzantin, accouru à la tête de 70 000 hommes. Alexis III Ange, frappé de terreur, se retire derrière les murs de Constantinople sans combattre, en laissant son camp à la merci des assaillants. Ceux-ci s'en emparent et passent la nuit dans le quartier de Stanor, habité par les Juifs.

Le 7 juillet 1203, les croisés s'emparèrent de la tour et des faubourgs de Galata, tandis qu'un gros vaisseau vénitien coupe, avec d'énormes ciseaux attachés à sa proue, la chaîne tendue à travers le port de la Corne d'Or. Les croisés entreprennent le siège de la ville.

Il est alors décidé que :

L'effort des troupes de terre se porte entre la porte des Blaquernes et le monastère des Saints-Cômes-et-Damien. L'armée est divisée en six corps commandés par les principaux barons : Baudouin VI de Hainaut, Henri de Hainaut, son frère, Hugues de Saint-Pol, Louis de Blois, Mathieu de Montmorency et Boniface Ier de Montferrat. Dix jours se passent en combats continuels, sans presque aucun progrès.

Le 17 juillet 1203, un assaut général est décidé. Les troupes de Baudouin VI de Hainaut, Louis de Blois et Hugues de Saint-Pol s'avancent contre les murailles, tandis que les trois autres restent à la garde du camp. Elles sont repoussées. Pendant ce temps, la flotte vénitienne s'approche du rivage sur une double Ligne :

Du haut de ces tours on crible les murailles de projectiles afin d'en éloigner les défenseurs puis les troupes de débarquement, Enrico Dandolo en tête, s'élancent à terre. À ce moment les gros vaisseaux viennent se placer entre les galères abaissent contre les remparts les ponts-levis de leurs tours. Les Grecs tentent d'incendier les navires avec le feu grégeois, font pleuvoir sur les assaillants d'énormes quartiers de pierre et combattent au haut des murs avec la lance et l'épée. Mais bientôt ils doivent céder et laisser les Vénitiens pénétrer dans la ville.

Alexis III Ange, qui jusqu'alors était resté immobile dans son palais, se résout à envoyer quelques troupes contre les Vénitiens et se porte lui-même avec 30 000 hommes contre les croisés retranchés près de la porte de Blaquernes. A son approche, les croisés quoique très inférieurs en nombre, se rangent en bataille. Enrico Dandolo, averti du danger, n'hésite pas à ramener ses troupes pour se porter à leur aide. Alexis III Ange n'ose pas engager le combat et après une heure, bat en retraite, et rentre dans la ville.

La nuit venue, Alexis III Ange s'enfuit avec ses trésors, ses courtisans et sa fille Irène, jusque chez le roi de Valachie.

Alexis III Ange s'enfuit en Thrace où il esquisse une résistance, puis passe en Asie mineure.

Le 18 juillet 1203, les Byzantins vont chercher Isaac II Ange dans sa prison, le conduisent au palais des Blaquernes et lui font ceindre la couronne impériale. Ensuite un grand nombre d'entre eux se rendent au camp des croisés, leur apprennent la fuite de l'usurpateur et demandent au jeune Alexis de venir partager avec Isaac le pouvoir impérial.

Le 19 juillet 1203, à la demande d'Isaac II Ange qui craint de voir éclater des querelles entre les Byzantins et les Latins, ces derniers s'établissent de l'autre côté de la Corne d'Or, dans le faubourg de Galata.

Les croisés envoient 4 ambassadeurs, parmi lesquels est Geoffroi de Villehardouin, pour demander au nouvel empereur la ratification du traité passé avec son fils et retiennent ce dernier en attendant.

Découvrant les clauses, Isaac II Ange exprimer sa surprise, mais juge prudent de ne point refuser et remet immédiatement aux ambassadeurs des lettres munies de son sceau, confirmant les promesses faites en son nom.

Alexis IV Ange est alors introduit en triomphe dans la ville, et, le 1er août 1203, il est couronné avec son père dans l'église de Sainte-Sophie.

Alexis IV Ange prie les croisés de ne point s'éloigner de Constantinople, afin de pouvoir le protéger contre l'inconstance de son peuple, ils s'engagent à rester jusqu'à la Pâque 1204, eux-mêmes ne tenant pas à s'en aller avant d'avoir été intégralement payés.



Michel Ier Ange Comnène Doukas Gouverneur du thème de Mylasa

Michel Ier Ange Comnène Doukas est le fils illégitime de Jean Doukas, sébastokrator byzantin.

Il est cousin des empereurs Isaac II Ange et Alexis III Ange.

Avant 1204 Michel Ier Ange Comnène Doukas est gouverneur du thème de Mylasa en Asie Mineure.



Fondation de l'abbaye des Clairets

Mahaut Welf de Saxe fonde de l'abbaye des Clairets en 1204.



Mort de Robert IV de Beaumont-le-Roger

Robert IV de Beaumont-le-Roger meurt en 1204.



Pillage de Dax

Dax est pillée par Alphonse VIII le Noble en 1204.



Naissance d'Agnès de Thuringe

Agnès de Thuringe naît vers 1204, fille d'Herman Ier de Thuringe ou von Thuringen, Landgrave de Thuringe, et de Sophie de Bavière ou von Bayern.



Naissance de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche ou de Babenberg naît en 1204, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.



Mort de Béatrice de Saint-Pol

Béatrice de Saint-Pol meurt en 1204.



Frédéric II de Nuremberg Burgrave de Nuremberg

Frédéric II de Nuremberg devient Burgrave de Nuremberg en 1204.



Confiscation des propriétés de Ranulph de Blundeville

À l'hiver de 1204 à 1205, Ranulph de Blundeville, soupçonné de traiter avec des Gallois révoltés, voire de vouloir se rebeller lui-même, se voit confisquer une grande partie de ses propriétés par Jean-sans-Terre.

Cet épisode semble le convaincre de montrer davantage de loyauté à Jean-sans-Terre qui le comble alors de faveurs.



Mariage de Guillaume Ier de Courtenay-Tanlay avec Adeline de Noyers

Guillaume Ier de Courtenay-Tanlay épouse en 1204 Adeline de Noyers, héritière de Tanlay. Leurs enfants sont :



Mort d'Élisabeth de Lambersart

Élisabeth de Lambersart meurt après 1204.



Alexis V Doukas Murzuphle Empereur Byzantin

Mariage de Alexis V Doukas Murzuphle avec Eudoxie Ange

Mort d'Alexis IV Ange Empereur byzantin

Traité de répartition des provinces de l'Empire

L'union ne dure pas longtemps entre les nouveaux souverains : Isaac II Ange et Alexis IV Ange, et leurs sujets.

Le peuple de Constantinople ne voit pas sans une profonde amertume ses prêtres obligés de se soumettre à l'Église de Rome.

Devant l'état du Trésor, Alexis IV Ange doit lever de nouveaux impôts et faire réduire en monnaie les images des saints et les vases sacrés, pour fournir aux croisés les sommes stipulées.

Les byzantins sont scandalisés et quelques-uns d'entre eux en profitent pour allumer un incendie dans le quartier sarrasin de Constantinople : l'incendie se propage et ravage la quasi-totalité de la ville.

La multitude se précipite vers le palais des empereurs pour exiger d'eux qu'ils rétractent leurs engagements et délivrent l'empire de la présence de l'étranger.

Parmi ceux qui l'excitent se fait remarquer Alexis Dukas, surnommé Murzufle, parce qu'il a les sourcils joints l'un à l'autre, un jeune prince de la maison impériale qui occupe à la Cour la charge de protovestiaire.

À fin janvier 1204, il s'introduit nuitamment dans les appartements d'Alexis IV Ange, le fait charger de chaînes et l'enferme dans un cachot. Le lendemain le peuple de Constantinople le proclame empereur.

Alexis V Murzuphle épouse Eudocie ou Eudoxie Ange, troisième fille d'Alexis III Ange.

Aussitôt Alexis V Doukas Murzufle se rend dans la prison d'Alexis IV Ange, lui fait prendre un breuvage empoisonné, puis, la mort ne venant point, il l'étrangle de ses propres mains 1er février 1204.

Le vieil Isaac II Ange, en apprenant le meurtre de son fils, tombe malade.

Le 7 mars 1204, les Latins décident de répartir entre eux les provinces du nouvel empire.

Le texte du traité de partage qui se trouve dans les Gestes d'Innocent III est conclu :

Il stipule notamment :



Naissance de Marie de Courtenay

Marie de Courtenay naît en 1204, fille de Pierre Augustus II de Courtenay et d'Yolande de Hainaut.



Mort de Jeanne de Châtillon

Jeanne de Châtillon meurt avant mai 1204.



Philippe Ier de Norvège Jarl

Philippe Ier de Norvège Simonsson est le fils de Símon Kárasson, un magnat norvégien, et de Margaret.

Margaret est une fille d'Arne Ivarsson et de la princesse suédoise Ingrid Rögnvaldsdotter.

Philippe Ier de Norvège est par sa mère le neveu de l'évêque Nicolas d'Oslo Arnesson, le chef du parti des Bagler.

En 1204 lors du début de la revendication du trône par Erling Steinvegg, candidat des Baglers, Philippe Ier de Norvège reçoit le titre de Jarl.



Hommage d'Erling Steinvegg à Valdemar II de Danemark

Valdemar II de Danemark intervient aussi en Norvège où Erling Steinvegg, 2e roi des Baglers, lui rend hommage en 1204.

Un tribut annuel est versé à la couronne danoise.



Liaison d'Hakon III de Norvège avec Inga de Vartej

Dans les derniers mois de son existence, Hakon III de Norvège a une liaison avec Inga de Vartej. Leur enfant est :



Mort d'Hakon III de Norvège

Guttorm Sigurdsson de NorvègeRoi de Norvège

Le règne pacifique d'Hakon III de Norvège est brutalement interrompu.

Hakon III de Norvège meurt le 1er janvier 1204 considéré sans héritier.

Hakon III de Norvège est inhumé dans la cathédrale de Bergen.

Guttorm Sigurdsson de Norvège, fils de Sigurd Lavard de Norvège, est choisi comme roi de Norvège à l'âge de 4 ans.

Hakon Galin obtient le titre de Jarl et est nommé régent durant la minorité de Guttorm Sigurdsson.


Château Trausnitz à Landshut

Instauration d'un octroi sur l'Isar à Landshut

Construction du Château Trausnitz

Louis Ier de Wittelsbach a un conflit d'influence avec l'évêque de Ratisbonne.

Louis Ier de Wittelsbach fait détruire la Strassburg épiscopale située au nord-est de l'actuelle Landshut.

En 1204, Louis Ier de Wittelsbach décide de jeter un pont sur l'Isar, d'y instaure un octroi et de fonder une ville quelques kilomètres en amont.

Château Trausnitz est probablement construit pour surveiller le pont.

Landshut est la première ville fondée par Louis Ier de Wittelsbach en Basse-Bavière.



Mort d'Agnès de Baudement

Agnès de Baudement meurt le 24 juillet 1204. Elle est inhumée dans l'abbaye de Saint-Yves de Braine dans l'Aisne.



Paix entre Vézian II de Lomagne et Raymond VIII de Toulouse

En 1204, Géraud IV d'Armagnac est témoin d'un traité de paix entre son cousin Vézian II, Vicomte de Lomagne, et de Raymond VI, comte de Toulouse.



Mariage de Gérard III de Rieneck avec Cunégonde de Ziemmern

Gérard III de Rieneck épouse en 1204 Cunégonde de Ziemmern, fille de Sibodon III de Ziemmern. Leur enfant est :



Marie de Montpellier Dame de Montpellier

Marie de Montpellier évince de la seigneurie de Montpellier Guilhem IX de Montpellier, son demi-frère, et devient Dame de Montpellier en 1204.


Fredrik Slaffe et Gjavald Gaute emportant le jeune Hakon IV de Norvège en sureté - par Knud Bergslien peintre du XIXe siècle

Naissance d'Hakon IV de Norvège

Craignant pour la vie de son enfant, Inga de Vartej accouche dans le plus grand secret.

Håkonsson ou Håkon ou Hakon IV de Norvège Hákonarson ou Haakonarsson dit l'Ancien naît à Fölkinsborg en 1204, fils de Hakon III de Norvège et d'Inga de Vartej.

Le prêtre Thrond conseille à Inga de Vartej de demander l'appui d'Erlend de Husabö, un partisan de la famille de Sverre de Norvège.

L'hiver 1204-1205, dans la plus grande discrétion, ils se rendent en Oppland puis dans l'Hedmark où se trouvent deux Sysselmönd Birkebeiner : Fredrik Slaffe et Gjavald Gaute, ainsi que leurs partisans.

La naissance d'un fils de roi ne peut rester longtemps secrète. Inga de Vartej décide de finalement confier le sort de son enfant à l'homme qui lui parait le moins dangereux : Inge II de Norvège.

Elle fait bien car ils sont poursuivis en route par les émissaires de Nicolas, l'évêque d'Oslo, qui, on ne sait comment, ont été informé...

Inge II de Norvège reçoit fort bien le jeune Hakon IV de Norvège et le fait élever à sa cour avec son propre fils le bâtard Guttorm.



Mariage de Louis Ier de Wittelsbach avec Ludmilla de Bohême

Louis Ier de Wittelsbach épouse en 1204 Ludmilla de Bohême, fille de Frédéric Ier de Bohême et d'Élisabeth Arpad. Leur enfant est :

Par une politique habile et un mariage avantageux, Louis Ier de Wittelsbach renforce la position de la lignée des Wittelsbach.



Mariage de Boniface Ier de Montferrat avec Marguerite Arpad de Hongrie

Marguerite Arpad de Hongrie est veuve de l'empereur Isaac II Ange.

Boniface Ier de Montferrat épouse à Constantinople en 1204 Margaret Arpad de Hongrie, fille de Béla III Arpad de Hongrie. Leur enfant est :



Guigues VI de Viennois au secourir du comte de Forcalquier

Guigues VI de Viennois doit secourir Guillaume IV de Forcalquier, Comte de Forcalquier, en 1204 avec son ost dans laquelle on compte de nombreux nobles du Grésivaudan comme Guigues de Bellecombe qui habite La Buissière.



Changement d'alliance d'Henri Ier de Brabant

En 1204, Henri Ier de Brabant change d'alliance et se rapproche de Philippe-Auguste et de Philippe Ier de Souabe.



Nouvelle prise de Constantinople

Mort d'Isaac II Ange

Fuite d'Alexis V Doukas Murzuphle

Pillage de la tombe d'Irène l'Athénienne

Constantin Lascaris Empereur Byzantin

Sac de Constantinople

Partage du butin

Alexis V Murzuphle renforce les murs et les tours de Constantinople, renforce la garde de la ville mais refuse d'acquitter les tributs promis par ses prédécesseurs, ce qui irrite les croisés.

Alexis V Doukas Murzuphle n'a aucune chance de se maintenir sur le trône, s'il ne donne satisfaction aux volontés populaires. Il essaie de traiter avec les Latins, et, dans une conférence avec Enrico Dandolo, il promet de leur payer sur-le-champ 5 000 livres pesant d'or. Mais il refuse catégoriquement de soumettre l'Église grecque à l'Église romaine. Les pourparlers sont rompus.

Le 9 avril 1204, les Croisés livrent assaut à Constantinople du côté du port.

Après une héroïque résistance, les Croisés y pénètrent le 12 avril 1204.

Hugues IV de Saint-Pol, Guillaume Ier de Champlitte, Jean Ier de Brienne et Eudes II Le Champenois participent à la prise de Constantinople.

Isaac II Ange meurt à Constantinople le 12 avril 1204.

Le 13 avril 1204, Alexis V Doukas Murzuphle s'enfuit par la porte Dorée avec sa femme Eudoxie Ange, fille d'Alexis III Ange. La ville, pillée et brûlée, est désertée par sa population.

La multitude nomme aussitôt un nouvel empereur dans la personne de Constantin Lascaris. Mais lorsque ce personnage, dont on vantait les talents militaires, veut rétablir le combat, il ne trouve personne pour le soutenir.

Les Latins s'établissent à l'intérieur de la ville tout près des murailles, afin d'être à portée de leur flotte en cas de surprise nocturne, et pour plus de sûreté ils mettent le feu en divers endroits.

Le matin du 14 avril 1204, les croisés se remettent en mouvement et occupent les principaux quartiers où des scènes de carnage se répètent pendant plusieurs jours. Boniface Ier de Montferrat entre dans le palais de Boucoléon et Henri Ier de Constantinople prend possession de celui de Blaquernes.

Constantinople est mise à sac malgré les efforts du clergé latin et des chefs militaires.

La tombe d'Irène l'Athénienne est pillée par les croisés en 1204.

En moins d'une semaine, elle voit périr les trésors que 9 siècles avaient accumulés dans ses murs.

Parmi les chefs-d'œuvre de l'Antiquité et de l'art chrétien dont étaient décorés ses palais, ses places et ses édifices publics, tous ceux qui sont de métal disparaissent.

On fond des statues, des pièces d'orfèvrerie des ornements de toutes sortes pour les réduire en pièces de monnaie.

Les reliques des saints et des personnages bibliques, plus nombreuses à Constantinople que dans toute autre ville, vont enrichir les églises et les couvents de l'Occident.

Les vainqueurs passent en actions de grâces la semaine sainte du 18 au 24 avril 1204 puis procèdent au partage du butin :


Blason Empereur latin de Constantinople

Enrico Dandolo Despote de la Romanie

Baudouin VI de Hainaut Empereur latin de Constantinople

Enrico Dandolo refuse, dit-on, la couronne qui lui est offerte mais il se fait élire despote de la Romanie.

Les Vénitiens sont inquiet du pouvoir que pourrait prendre Boniface Ier de Montferrat un parent de Philippe-Auguste. Boniface Ier de Montferrat est candidat des Génois et des Pisans.

Le 9 mai 1204, avec l'appui du doge de Venise, Baudouin VI de Hainaut, Comte de Flandre et de Hainaut, est choisi par les troupes croisées comme empereur de Constantinople sous le nom de Baudouin Ier de Constantinople.

Nivelon de Chérisy est un de ses électeurs.

Baudouin VI de Hainaut est couronné le 16 mai 1204 par le légat du pape dans l'église de Sainte-Sophie. Il fonde l'empire latin de Constantinople aussi appelé empire de Romanie qui durera 57 ans.

Louis de Blois assiste au couronnement.

Nivelon de Chérisy est chargé d'annoncer l'élection de Baudouin VI de Hainaut et ramène en France des reliques :



Mariage de Théodore Branas avec Agnès de France

Théodore Branas épouse à l'été 1204 Agnès de France, sa maitresse.



Territoires attribués à Boniface Ier de Montferrat

Immédiatement après le couronnement, Boniface Ier de Montferrat est investi de l'Anatolie, de l'île de Crète (Candie) et de toutes les terres qu'il conquiert en Asie.

Le 12 août 1204, après une négociation menée par Marco Sanudo, Boniface Ier de Montferrat vend la Crète pour 100 000 pepres d'or aux Vénitiens. Elle est placée sous l'administration de Marco Sanudo et de Ravain Carcerio.

La Crète restera vénitienne jusqu'en 1669.



Mort de Mathieu Ier de Marly Seigneur de Marly, de Verneuil, de Montreuil-Bonnin, de Picauville et d'Attichy

Mathieu Ier de Marly meurt à Constantinople le 27 août 1204.



Installation de Théodore Ier Lascaris à Nicée

Dynastie des Lascaris

Théodore Ier Lascaris Empereur byzantin

Alexis III Prisonnier de Théodore Ier Lascaris

Aussitôt après la prise de Constantinople en 1204, Théodore Ier Lascaris, gendre d'Alexis III Ange, s'installe à Nicée et s'y fait proclamer empereur, mais les croisés lui enlèvent le Nord Ouest de l'Asie Mineure.



Arnaud Amaury adjoint aux deux légats

En 1204, Innocent III adjoint Arnaud Amalric ou Amaury, abbé de Cîteaux, aux deux légats. En 1204, Arnaud Amaury invite Philippe-Auguste à intervenir contre les hérétiques cathares.



Naissance de Raymond II Trencavel

Raymond II Trencavel naît vers 1204, fils de Raymond-Roger Trancavel et d'Agnès de Montpellier.



Naissance d'Henri Ier de Castille

Henri Ier de Castille naît en 1204, fils d'Alphonse VIII le Noble et d'Aliénor d'Angleterre.



Naissance d'Othon Ier de Brunswick-Lunebourg

Otton ou Othon Ier de Brunswick-Lunebourg dit l'Enfant (das Kind), naît vers 1204, fils de Guillaume Ier de Brunswick-Lunebourg dit l'Ancien ou Le Gros et d'Hélène de Danemark.

Il est appelé Othon l'Enfant pour le distinguer Othon IV de Brunswick, son oncle.



Prise de Château-Gaillard

Prise du Château de Caen

Réunion de la Normandie à la couronne de France

Conquête du Maine, de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou

Lassé de la résistance des soldats anglo-normands, Philippe-Auguste finit par donner l'assaut à Château-Gaillard après 7 mois de siège et s'empare successivement de tous les éléments de la forteresse.

Matthieu II de Montmorency signale sa valeur durant ce siège.

Il semble que les Français se soient introduits en passant par l'une des fenêtres basses de la chapelle que Jean-Sans-Terre a fait construire bien mal à propos. La garnison dont les 3/4 des défenseurs sont morts de famine, se rend le 6 mars 1204.

Lambert Cadoc est un des grands artisans de la prise de Château Gaillard.

Philippe-Auguste peut alors achever la conquête du duché de Normandie.

Rouen capitule le 24 juin 1204.

Le Château d'Arques-la-Bataille est la dernière forteresse normande à déposer les armes.

Le château de Caen est pris sans combat.

Toute la Normandie est ainsi conquise et réunie à la couronne de France.

Philippe-Auguste entreprend d'importants travaux afin de le moderniser le château de Caen.

Afin d'améliorer les défenses au nord, le donjon est entouré par une courtine protégée à chaque angle par une tour circulaire et isolée par un profond fossé.

L'ensemble est doublé au nord par une autre tranchée tout aussi abrupte en fer à cheval qui forme ainsi une zone tampon appelée Roquette ou Garenne.

L'accès se fait désormais à l'est par une porte fortifiée, la porte des Champs.

Enfin 2 tours circulaires sont érigées à l'est et à l'ouest à la jonction avec les fortifications de Caen.

Le monarque dispose d'une citadelle plus sûre et démontre sa puissance dans l'une des principales villes du territoire nouvellement conquis.

À la suite de la conquête de la Normandie en 1204, Robert Ier de Courtenay-Champignelles reçoit comme récompense les châteaux de Nonancourt et Conches de son cousin Philippe-Auguste.

Le roi récompense Lambert Cadoc largement en fiefs (Seigneur de Gaillon) et le nomme Bailli Pont-Audemer. Lambert Cadoc vivra principalement à Gaillon même si ce lieu est assez éloigné de son baillage.

Peu après l'annexion de la Normandie, tous les biens de Robert IV Bertrand de Bricquebec sont confisqués. Il doit alors rendre hommage à Philippe-Auguste pour une quinzaine de fiefs nobles relevant de la baronnie de Bricquebec.

Philippe-Auguste s'empare ensuite du Maine, de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou entre 1204 et 1208.



Incendie du Mont-Saint-Michel

En 1204, Guy Ier de Thouars, pour Philippe-Auguste, franchit, à la tête d'une troupe de Bretons, la frontière de Normandie et se jette sur l'Avranchin. Le Mont-Saint-Michel est le premier point vers lequel se dirigent ses efforts.

Les palissades, sont emportées d'un choc, la ville est saccagée et les Montois massacrés, sans considération d'âge ou de sexe, mais l'assaut breton vient se briser contre les fortifications du monastère.

Après de longs efforts, Guy Ier de Thouars, désespérant de s'en rendre maître, se retire en livrant la ville au feu. Le sinistre se développe avec une telle violence que l'abbaye s'enflamme aussi. Les bâtiments sont presque totalement réduits en cendres. Seuls, les murs et les voûtes résistent/

Philippe-Auguste ressent la plus vive douleur de ce désastre et envoie à l'abbé Jordan une forte somme d'argent destinée à réparer ces ravages.


Château du Bouvreuil à Rouen

Construction du château du Bouvreuil

Philippe-Auguste fait construire le château du Bouvreuil à Rouen. L'ouvrage, commencé en 1204, faisait partie du vaste programme de construction lancé par Philippe-Auguste sur l'ensemble du domaine royal. Situé sur la colline Bouvreuil, le château domine la ville et permet de contrôler la population rouennaise. Achevé en 1210, il est probablement l'un des plus grands que Philippe-Auguste ait bâti. Sa forme polygonale aurait été influencée par les ruines sous-jacentes d'un amphithéâtre gallo-romain du 2ème siècle.

La Tour Jeanne d'Arc est le seul vestige remarquable restant du château.


Gisant d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II plantagenêt à Fontevrault

Mort d'Aliénor d'Aquitaine

Aliénor d'Aquitaine meurt le 31 mars 1204. Elle est inhumée dans le caveau familial de l'Abbaye de Fontevraud où elle rejoint Henri II Plantagenêt et Richard Cœur de Lion.



Renaud de Dammartin Comte d'Aumale

En 1204, Philippe-Auguste donne en fief à Renaud de Dammartin le comté d'Aumale, mais Renaud prend à nouveau ses distances.



Mariage de Pierre II le Catholique avec Marie de Montpellier

Rédaction des Charte des Coutumes et Libertés de Montpellier

Pierre II le Catholique Vassal de la papauté

Couronnement de Pierre le Catholique

Colloque de Carcassonne

Fortification de Montségur

Pacte d'assistance mutuelle entre Pierre II le Catholique et Raymond VIII de Toulouse

Ce mariage n'est que prétexte pour Pierre II le Catholique pour rattacher Montpellier à son royaume.

Pierre II le Catholique devient ainsi Seigneur de Montpellier.

Pierre II le Catholique se marie pour mettre fin aux intrigues des nobles catalans qui réclament un héritier.

Pierre II le Catholique épouse à Montpellier dans la maison de la milice du Temple le 15 juin 1204 Marie de Montpellier. Leurs enfants sont :

Ce même 15 juin 1204, Pierre II le Catholique et Marie de Montpellier promettent de respecter les coutumes de la ville dans un texte de 123 articles la Charte des Coutumes et Libertés.

Pierre II le Catholique répudiera rapidement Marie de Montpellier après qu'il soit parvenu à assoir son pouvoir sur la seigneurie de Montpellier.

Pierre II le Catholique se reconnaît comme vassal de la papauté.

Pierre II le Catholique est couronné par le pape Innocent III à Rome en 1204, jurant de défendre la foi catholique, ce qui est à l'origine de son surnom. Il est le premier roi d'Aragon à être couronné des mains du souverain pontife. Cette reconnaissance de la suzeraineté pontificale ne semble pas avoir été appréciée par tous en Aragon.

Pierre II le Catholique nuance sa position sur l'hérésie cathare. Il organise à Carcassonne un colloque entre cathares, vaudois et catholiques en 1204 en présence des légats du Pape et de l'évêque cathare du Carcassès.

Pierre II le Catholique signe à Millau un pacte d'assistance mutuelle avec son beau-frère Raymond VIII de Toulouse qui a toujours adopté une attitude tolérante vis-à-vis des hérétiques.


Pog de Montségur

Fortification du pog de Montségur

Montségur, vassal du comté de Foix, se trouve à l'est de Foix et au sud-ouest de Carcassonne dans le pays d'Olmes.

Directement issu de la famille de Mirepoix, Raymond de Péreille est le fils de Guillaume-Roger de Mirepoix (mort avant la croisade contre les albigeois), frère de Pierre-Roger de Mirepoix le Vieux. Très liée au catharisme, sa famille aura de nombreuses relations directes avec des parfaits.

Raymond de Péreille, Seigneur de Montségur ordonne la fortification sur le pog en 1204.



Jeanne de Constantinople et Marguerite de Constantinople confiées à Philippe de Namur

Marie de Champagne part rejoindre Baudouin VI de Hainaut en 1204, confiant Jeanne de Constantinople et sa sœur Marguerite de Constantinople encore bébé, aux soins de leur oncle Philippe de Namur, Comte de Namur, époux de Marie de France fille de Philippe-Auguste.



Mort de Marie de Champagne

En 1204, Marie de Champagne part en pèlerinage en Palestine avant de rejoindre son mari.

Marie de Champagne meurt à Saint-Jean d'Acre le 9 août 1204 ou en 1205.



Mort de Nivelon d'Arras

Nivelon d'Arras meurt en 1204.



Henry Ier Clément Maréchal de France

Henry Ier Clément, Seigneur du Mez et d'Argentan est fait Maréchal de France en 1204 par Philippe-Auguste.



Mort de Berthold IV de Méranie

Othon Ier de Méranie Duc d'Andechs et de Méranie

Berthold IV de Méranie meurt le 12 août 1204.

Othon Ier de Méranie, son fils, lui succède comme duc d'Andechs et de Méranie



Mort de Guttorm Sigurdsson

Inge II de Norvège Roi de Norvège

Guttorm Sigurdsson meurt en août 1204 subitement.

Hakon Galin est le candidat favori au trône des chefs de l'armée des Birkebeiner et des Lendermönd.

Lors du Thing convoqué à Nidaros pour l'élection d'un nouveau souverain sa candidature est rejetée par l'archevêque Erik Ivarson (1188-1205) et le puissant parti des paysans du Trøndelag qui lui reprochent son origine suédoise.

Inge II de Norvège devient Roi de Norvège.

Hakon Galin, son demi-frère, régent sous le règne précédent, est fait Jarl, commandant des armées et reçoit la moitié du revenu royal.

La guerre reprend entre les " Birkebeiner " et les " Bagler "

Les Birkebeiner qui ont la flotte de Sverre de Norvège sont le parti le plus puissant mais ils subissent néanmoins de lourdes pertes.



Mort de Robert II de Meulan

Rattachement du comté de Meulan au Domaine royal

Robert II de Meulan meurt à Poitiers le 16 août 1204.

Les comtes de Meulan étant des fidèles partisans du roi d'Angleterre, Philippe-Auguste confisque le comté et le rattache au Domaine royal.


Empire latin de Constantinople

Partage général des terres de l'Empire byzantin

Le partage des terres, qu'elles soient régions conquises ou territoires où les Byzantins ont maintenu leur indépendance, a lieu à fin septembre 1204.

Chacun obtient un fief héréditaire suivant son rang, sa richesse ou les services rendus.


Territoires attribués à l'empereur Beaudouin VI de Hainaut

L'empereur est chargé de défendre ou de conquérir les provinces voisines de Constantinople en deçà et au delà du Bosphore : Constantinople, la Thrace et le nord-ouest de l'Asie Mineure.


Territoires attribués aux croisés français et flamands

Le reste des provinces byzantines, formant le territoire même de l'empire, est réparti entre les croisés français et flamands.


Territoires attribués aux Lombards

Les Lombards obtiennent leurs lots dans le royaume de Thessalonique.


Territoires attribués à aux Vénitiens

Venise devint une grande puissance européenne et maritime. Une fois la part faite à Baudouin VI de Hainautet à Boniface Ier de Montferrat, les Vénitiens reçoivent la moitié de ce qui reste au titre du traité de 1202. Ils ont :

Ces possessions sont toutes placées sous la suzeraineté de l'empereur de Constantinople :

Enrico Dandolo, doge de Venise, a pour son domaine particulier la moitié de la ville de Constantinople et est exempté de rendre foi et hommage à l'empereur.

Venise fait proclamer que tous ceux d'entre ses citoyens qui voudraient s'emparer de quelqu'une des îles de l'Archipel pourraient le faire et qu'ils tiendraient leurs acquisitions en fiefs de la république.

C'est ainsi que se formèrent le duché de Naxos et les seigneuries de Nègrepont, de Stampalia et Amorgos, d'Andros, de Théonon, Sciros et Micone, de Céa, de Lemmos.

Enrico Dandolo s'intitule dominator quarte et dimidie partis totius Imperii Romanie "souverain d'un quart et demi de l'Empire de Romanie". Ce titre sera porté jusqu'en 1356.

La ville de venise est alors réorganisée d'un point de vue urbanistique et s'enrichit de nouveaux bâtiments ainsi que d'oeuvres d'art provenant des villes conquises. Enrico Dandolo apporte à Venise les quatre chevaux de Saint-Marc, enlevés à l'empire grec.


Territoires attribués à Théodore Branas

Théodore Branas, un seigneur grec rallié aux Latins, reçoit en fief la ville d'Apres.



Trêve entre Amaury II de Lusignan et Al-Adel

De la quatrième croisade, il n'arrive en Syrie que :

Geoffroi Ier de Villehardouin fait partie de ces chevaliers.

Amaury II de Lusignan espère que les croisés, après avoir conquis Constantinople, finiront par arriver en Palestine.

Al-Adel veut éviter que des succès de sa part ne décident les croisés à venir jusqu'en Syrie.

Après l'établissement de l'empire latin les espoirs d'Amaury II de Lusignan de voir venir l'armée croisée sont réduits à néant.

Amaury II de Lusignan conclut avec le sultan mamelouk Al-Adel une trève de 6 ans en septembre 1204. Il récupère les villes de Ramla, Jaffa et Lydda.



Mort de Alexis V Doukas Murzuphle Empereur byzantin

Alexis V Murzuphle tente une contre-offensive, qui échoue. En novembre 1204, Alexis V Murzuphle est capturé par les Francs et amené à Constantinople. Il est précipité du haut de la colonne de Théodose.



Conquête des territoires attribués

Sous l'influence de Baudouin VI de Hainaut et des francs, la civilisation latine est introduite dans tous les territoires formant l'Empire latin, par l'application des coutumes féodales et des cours d'Occident.

L'histoire de l'Empire latin n'est qu'expéditions, sièges ou défenses des places fortes en pays insoumis.

Henri Ier de Constantinople s'empare en novembre 1204 des villes d'Abyde et de Nicomédie.

Renier de Trit s'empare de de Philippopoli en novembre 1204.

Début novembre 1204, Henri de Blois envoie des troupes à Pèges ou Piga dans l'intention de s'emparer de Nicée.

Ayant défait à Pémanène, le 6 décembre 1204, Théodore Ier Lascaris, Henri de Blois se rend maître de toute la Bithynie, sauf de Pruse.

En Achaïe, Léon Sgonros, gendre d'Alexis II, se maintient quelque temps contre Guillaume de Champlitte.



Michel Ier Ange Comnène Doukas au service de Boniface de Montferrat

Bataille de l'oliveraie de Koundouros

Fondation du despotat d'Épire

En 1204, la région de Bodonitza, aujourd'hui Mendenitsa en Phthiotide, est conquise par Boniface de Montferrat , qui a obtenu le royaume de Thessalonique et la suzeraineté sur la Grèce.

Il la confie au marquis Guy Pallavicini, descendant d'une puissante famille d'Italie du Nord.

L'une des fonctions du Marquis de Bodonitza est d'assurer la garde du défilé des Thermopyles. Le marquis Guy Pallavicini résiste aux assauts.

Michel Ier Ange Comnène Doukas entre brièvement au service de Boniface de Montferrat.

Michel Ier Ange Comnène Doukas abandonne rapidement Boniface de Montferrat, et tente peut-être de résister aux forces croisées dans le Péloponnèse, en combattant à la bataille de l'oliveraie de Koundouros.

Perdant la bataille, Michel Ier Ange Comnène Doukas s'enfuit en Épire.

Jean X Camatéros, patriarche de Constantinople, ne considère cependant pas Michel Ier Ange Comnène Doukas comme un souverain légitime, et rejoint Théodore Ier Lascaris à Nicée.

En Épire, Michel Ier Ange Comnène Doukas résiste aux tentatives de Boniface de Montferrat pour le soumettre.



Reprise des hostilités par les Templiers

En septembre 1210, la trêve négociée en 1204 entre Al-Adel et Amaury II de Lusignan arrive à échéance et les Templiers décident de reprendre les hostilités.

Sans soutient d'une croisade, les Latins d'Orient ne peuvent pas résister aux forces musulmanes, qui viennent incendier les abords de Saint-Jean-d'Acre.



Mariage d'Henri II de Brabant avec Marie de Hohenstaufen

Henri II de Brabant épouse avant 1215 Marie de Hohenstaufen, fille de Philippe Ier de Souabe et d'Irène Ange de Byzance. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !