Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



87 événements affichés, le premier en 720 - le dernier en 1992



Naissance d'Étienne III

Étienne III naît en Sicile vers 720.



Étienne III (IV) Pape

Étienne III devient pape le 1er août 768.



Déposition de Constantin II

L'Antipape Constantin II est déposé. Il est interné dans un monastère en 769 après l'élection d'Étienne III et eut les yeux arrachés. Tous les actes de son pontificat sont annulés.



Répudiation d'Hilmitrude

Mariage de Charlemagne avec Désirée de Lombardie

Le contrat de mariage de Charlemagne et d'Hilmitrude est annulé en 770, sous la pression de Berthe Au Grand Pied.

Pour étendre encore son royaume et son pouvoir, Didier de Lombardie, Roi des Lombards, désire :

Didier de Lombardie espère avoir en Charlemagne un allié sûr.

Le pape Étienne III, craignant pour son état pontifical, prie Charlemagne de ne pas s'unir à Désirée et Carloman Ier de Francie à Gerberge de Lombardie. Mais Charlemagne accepte l'union.

Charlemagne épouse le 25 décembre 770 à Mayence Désirée de Lombardie, fille de Didier de Lombardie et d'Ansa.



Prise de Rome par Didier de Lombardie

Répudiation de Désirée de Lombardie par Charlemagne

Mariage de Charlemagne avec Hildegarde de Souabe

En 771, Didier de Lombardie marche vers Rome et pénètre la ville. Étienne III implore alors Charlemagne.

Désirée de Lombardie est répudiée en 771 sous la pression du pape. Charlemagne fait ainsi comprendre à Didier de Lombardie qu'il le condamne.

Charlemagne épouse à Aix-la-Chapelle en 771 Hildegarde de Souabe. Leurs enfants sont :



Mort de Étienne III Pape

Adrien Ier Pape

Adrien Ier inquiété par Didier de Lombardie

Étienne III (IV) meurt le 24 janvier 772. Il est fait Saint

Étienne III établit qu'aucun laïque ne pourrait être élu pape s'il n'avait pas été cardinal. Il déclare nul le synode iconoclaste de Constantinople et condamne l'antipape Constantin II.

Adrien Ier, né à Rome, fils d'un certain Théodore, appartenait à une famille noble de Rome, les Colonna. Très populaire, Adrien Ier monte progressivement les échelons de la hiérarchie ecclésiastique, devenant notaire régionnaire, puis sous-diacre à l'appel de Paul Ier, avant d'être nommé diacre par Étienne III.

Hadrien ou Adrien Ier est élu 95e Pape le 9 février 772, à un moment où l'Église de Rome avait besoin d'un protecteur.

Adrien Ier reconstruit les aqueducs détruits par les Lombards et les murs de la ville. Il commence une restauration grandiose des églises romaines et de la construction de l'hôpital de Santo Spirito.

Didier de Lombardie pense pouvoir manipuler Adrien Ier aussi facilement que l'ancien pape mais Adrien Ier lui tient tête et le somme de lui rendre les villes qu'il détient indûment. À l'imitation d'Étienne II, Adrien Ier envoie un émissaire à Charlemagne afin de lui demander aide et soutien.



Mariage de Guillaume IV d'Auvergne avec Umnerge de Limoges

Guillaume IV d'Auvergne épouse vers 975 Umnerge de Limoges, fille d'Aimon Ier de Bourbon et d'Aldesinde de Déols. Leurs enfants sont :



Mariage de Géza II Arpad avec Euphrosine de Kiev

Géza II Arpad épouse en 1146 Euphrosine de Kiev (vers 1130-vers 1193), fille de Mstislav Ier de Kiev et de Liubava Dmitrievna. Leurs enfants sont :



Naissance d'Étienne III Arpad

Étienne III Arpad naît en 1147, fils de Géza II Arpad et d'Euphrosine de Kiev.



Mariage d'Henri II Jasomirgott avec Théodora Comnène

Henri II Jasomirgott épouse en 1148 Théodora Comnène, nièce de Manuel Ier Comnène. Leur enfant est :



Étienne III Arpad Roi de Hongrie

Mort de Géza II Arpad

Géza II Arpad meurt le 31 mai 1162.

Il est inhumé à Székesfehérvár.

Étienne III Arpad, son fils, devient Roi de Hongrie.

Son premier règne ne dure que 6 semaines.



Ladislas II Arpad Roi de Hongrie

Manuel Ier Comnène tente d'imposer Ladislas II Arpad, oncle d'Étienne III Arpad, un prétendant au trône qu'il protège afin de vassaliser la Hongrie.

Ladislas II Arpad devient Roi de Hongrie à mi-juillet 1162 pendant 6 mois.


Étienne III Arpad

Bataille de Székesfehérvár

Étienne III Arpad à nouveau Roi de Hongrie

Fiançailles de Béla III Arpad et de Marie Comnène

Béla III Arpad Héritier de l'Empire byzantin

Étienne IV Arpad est vaincu le 19 juin 1163 dans les environs de Székesfehérvár par l'armée d'Étienne III Arpad, son neveu, soutenu par des mercenaires recrutés en Autriche avec l'appui de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.

Étienne III Arpad devient à nouveau Roi de Hongrie le 19 juin 1163.

Étienne IV Arpad se réfugie en territoire byzantin et demande aussitôt l'aide de l'empereur Manuel Ier Comnène.

Ce dernier refuse de le soutenir et se rapproche d'Étienne III Arpad.

Béla III Arpad, l'héritier hongrois est envoyé à la cour de Manuel Ier Comnène à Constantinople pour y être éduqué.

Manuel Ier Comnène fiance Béla III Arpad en 1163 avec Marie Porphyrogénête, sa fille.

Il a l'intention d'en faire de son héritier, assurant ainsi une union durable entre la Hongrie et l'Empire.

À la cour, Béla III Arpad prend pour nom Alexis et reçoit le titre de despote, la qualité de "kaisar", qui n'a été jusque là utilisé que pour désigner l'Empereur lui-même.



Accord entre Manuel Ier Comnène et la Hongrie

Un accord est conclu en 1164 entre Manuel Ier Comnène et la Hongrie mais son non-respect par Étienne III Arpad entraine une nouvelle tentative de l'empereur byzantin d'imposer son candidat.



Mariage d'Étienne II de Bourgogne-Comté avec Judith de Lorraine

Étienne II de Bourgogne-Comté épouse vers 1170 Judith de Lorraine, fille de Mathieu Ier de Lorraine, Duc de Lorraine, et de Berthe de Hohenstaufen. Leur enfant est :



Naissance de Étienne III d'Auxonne

Étienne III d'Auxonne naît en 1170 ou 1172, fils d'Étienne II de Bourgogne-Comté et de Judith de Lorraine.


Bela III de Hongrie

Mort d'Étienne III Arpad

Béla III Arpad Roi de Hongrie

Étienne III Arpad meurt le 1er mars 1172.

La Hongrie est réduite à un état de dépendance et Manuel Ier Comnène y impose sa volonté pour le choix du roi : Béla III Arpad est couronné le 1er mars 1172.

De retour en Hongrie, Béla III Arpad mène une politique favorable au pape tout en maintenant l'équilibre avec le Saint Empire Romain Germanique.

Il imite les monarchies occidentales pour améliorer l'administration de la Hongrie.

Il crée une chancellerie et de nouveaux impôts (douanes, péages, droit sur les foires et marchés).


Château de Brie-Comte-Robert

Robert II de Dreux Comte de Dreux

Mariage de Robert II de Dreux avec Yolande de Coucy

En 1184 Robert Ier de Dreux cède le Comté de Dreux à Robert II de Dreux, son fils.

Robert II de Dreux épouse en 1184 Yolande de Coucy (1164-1222), fille de Raoul Ier de Coucy, Seigneur de Coucy, de Vervins, de Marle, de la Fère, de Crécy, deLandousies et dePinon, et d'Agnès de Hainaut dite la Boiteuse. Leurs enfants sont :

Robert II de Dreux donne au château de Brie-Comte-Robert entouré de douves, son aspect actuel. C'est le seul château d'Île-de-France datant de cette époque. Il n'a jamais eu de rôle militaire prépondérant, il s'agit plus d'un poste pour délimiter le pouvoir des Rois Capétiens par rapport aux Comtes de Champagne.



Mariage d'Étienne III d'Auxonne avec Béatrix de Thiern

Liaison de Étienne III d'Auxonne avec Blanche de Cicon

Étienne II d'Auxonne marie son fils. à l'héritière du comté de Chalon Étienne III d'Auxonne épouse vers 1186 Béatrix de Thiern. Leurs enfants sont :

À dater de ce mariage, leurs descendants prennent le patronymique de Chalon. Étienne III d'Auxonne continue ses anciennes relations avec Blanche de Cicon.



Naissance de Jean Ier de Chalon

Jean Ier de Chalon, dit Jean de Bourgogne, l'antique ou le Sage, naît en 1190, fils d'Étienne III d'Auxonne et de Béatrix de Thiern.



Naissance de Béatrix de Bourgogne-Comté

Béatrice ou Béatrix de Bourgogne-Comté ou d'Auxonne naît en 1195, fille d'Étienne III d'Auxonne et de Béatrix de Thiern.



Étienne III d'Auxonne Comte d'Auxonne

Étienne III d'Auxonne tient fortement les bords de Saône, par ses châteaux d'Oiselay, de Scey-sur-Saône, de Traves, de Frotey.

Fort des appuis des grands barons comtois, Gaucher de Salins, Richard de Montfaucon, Comte de Montbéliard, Étienne III d'Auxonne entre en guerre contre Othon Ier de Hohenstaufen.

Ayant reçu l'approbation du prieur de Saint-Vivant de Vergy dont il tient la cité en fief, Étienne III d'Auxonne prend en 1197, le titre de comte d'Auxonne. Il se déclare vassal d'Eudes III de Bourgogne, Duc de Bourgogne, et inféode Auxonne, faisant rentrer la ville et son château dans la zone d'influence du duché de Bourgogne.



Mort de Guillaume IV de Thiern

Séparation d'Étienne III d'Auxonne et de Béatrix de Thiern

À la mort de Guillaume IV de Thiern, son beau-père, Étienne III d'Auxonne obtient la répudiation de Béatrix de Thiern en 1197. Il vit alors publiquement avec Blanche de Cicon.



Mort d'Othon Ier de Hohenstaufen

Jeanne Ire de Bourgogne Comtesse de Bourgogne

Othon Ier de Hohenstaufen meurt à Besançon le 13 janvier 1197 ou en 1200 ou le 14 janvier 1201 assassiné.

Jeanne Ire de Bourgogne, l'aînée de ses filles, hérite du comté de Bourgogne.

Étienne III d'Auxonne et de Béatrix de Thiern se séparent.



Mariage d'Étienne III d'Auxonne avec Blandine de Cicon

Étienne III d'Auxonne épouse en 1207 Blandine de Cicon. Leur enfant est :



Mariage d'Othon Ier de Méranie avec Béatrice II de Bourgogne

Mort de Philippe Ier de Souabe Anti Roi d'Allemagne

Étienne III d'Auxonne a nourri le dessein de sceller la réconciliation de la branche palatine avec la branche cadette de Bourgogne-Comté en mariant son fils Jean Ier de Chalon avec Béatrice II de Bourgogne.

Pour mettre fin aux agitations dans le comté de Bourgogne, Philippe Ier de Souabe, frère de Othon Ier de Hohenstaufen, marie sa nièce à un prince d'origine bavaroise, Duc de Méranie, duché situé sur la côte dalmate.

Othon Ier de Méranie épouse le 21 juin 1208 Béatrice II de Bourgogne. Leurs enfants sont :

Othon Ier de Méranie devient Comte de Bourgogne sous le nom d'Othon II de Bourgogne.

Othon, étranger aux pays par son origine, sa langue et sa culture se désintéresse de ce lointain comté.

Le mariage déclenche un conflit entre Othon Ier de Méranie et Étienne III d'Auxonne qui durera jusqu'en 1211.

Philippe Ier de Souabe est pratiquement vainqueur dans la guerre civile pour le pouvoir.

Philippe Ier de Souabe offense mortellement Otton de Wittelsbach, comte palatin de Bavière, son allié, en lui refusant la main de sa fille.

Le soir même du mariage d'Othon Ier de Méranie, Philippe Ier de Souabe meurt à Bamberg le 21 juin 1208 poignardé par Otton de Wittelsbach.

Le crime pourrait aussi avoir été perpétré à l'instigation d'Othon IV de Brunswick.

Après l'assassinat de Philippe Ier de Souabe, Henri Ier de Brabant lutte contre Hugues de Pierrepont, évêque de Liège.

Otton IV de Brunswick est réélu à Francfort le 11 novembre 1208



Traité de Dijon

Finalement, sous la médiation d'Eudes III de Bourgogne, un traité est signé le 18 octobre 1211 à Dijon entre Othon Ier de Méranie et Étienne III d'Auxonne.

Aux termes de cette paix, entre autres clauses en faveur d'Étienne III d'Auxonne, Othon Ier de Méranie reconnait à Étienne III le droit de porter le titre de comte vassal de Bourgogne.



Mariage de Étienne III d'Auxonne avec Agnès de Dreux

Étienne III d'Auxonne épouse en 1212 ou 1214 Agnès de Dreux, fille de Robert II de Dreux, Comte de Dreux et de Braine, et de Yolande de Coucy.



Mariage de Jean Ier de Chalon avec Mahaut de Bourgogne

Dans le conflit entre les deux branches du comté de Bourgogne, Frédéric II de Hohenstaufen apporte un soutien invariable à Othon Ier de Méranie.

Étienne III d'Auxonne resserre les liens avec Eudes III de Bourgogne en mariant son fils à la demi-sœur du duc. Une paix précaire règne sur le comté de Bourgogne.

Jean Ier de Chalon épouse en janvier 1214 Mahaut de Bourgogne (1190-1242), fille d'Hugues III de Bourgogne et de Béatrice d'Albon. Leurs enfants sont :



Mariage de Simon Ier de Joinville avec Béatrix de Bourgogne-Comté

Simon Ier de Joinville épouse en 1215 Béatrix de Bourgogne-Comté, Dame de Marnay, fille de Étienne III, Comte d' Auxonne, et de Béatrix de Thiern, Comtesse de Chalon-sur-Saône. Leurs enfants sont :



Nouvel épisode de la guerre entre les deux branches du comté de Bourgogne

Par un refus d'hommage d'Étienne III d'Auxonne pour Oiselay et Rochefort, en décembre 1225, la guerre se rallume entre les deux branches du comté de Bourgogne. Le nord de la province tient pour la branche aînée alors que le midi soutient le branche cadette.

Étienne III d'Auxonne a avec lui Jean Ier de Chalon, son fils, Henri de la maison de Vienne, Josserand de Brancion, Hugues de Fouvent, Ponce de Cicon. Il est en outre aidé par Hugues IV de Bourgogne.

Othon Ier de Méranie fait appel aux troupes de Lorraine, puis aux forces de Thibaut IV de Champagne.

La guerre, envenimée par les haines de famille, est cruelle. Étienne III d'Auxonne est défait.

Ses forteresses du bord du Doubs, autour de la forêt de Chaux, de Gray-le-Mont, (Commune de Rancenay, Doubs), Montbarrey, Flageolet, Liesle, Rosoy sont renversées. Le pays d'Amous est ravagé.



Charte accordée aux Auxonnais

Étienne III d'Auxonne accorde une charte d'affranchissement aux Auxonnais en 1229.



Mariage d'Étienne II de Sancerre avec Agnès de Montreuil-Bellay

Étienne II de Sancerre est veuf d'Éléonore de Nesle-Vermandois.

Agnès de Montreuil-Bellay est veuve Galéran II d'Ivry.

Étienne II de Sancerre épouse en 1234 Agnès de Montreuil-Bellay, Leur enfant est :



Leg à Étienne d'Oiselay

En 1237, Étienne III d'Auxonne veut assurer l'avenir d'Étienne d'Oiselay, son fils illégitime. Avec l'accord de Jean Ier de Chalon, son fils légitime, il lui lègue :



Mort de Étienne III d'Auxonne

Sentant la fin de ses jours arriver, Étienne III d'Auxonne se fait porter au château de Marnay, près de Béatrix de Bourgogne-Comté, sa fille.

Couché, comme il le dit lui-même, "In lecto egritudinis et in periculum anime sue" sur son lit de maladie qui fut pour lui un lit de mort, il se ranime un moment pour recommander à Odon de Bellevaux et Amédée de la Charité, abbés de l'ordre de Cîteaux, l'exécution de ses dernières volontés et reconnaître les droits de ses vassaux.

Étienne III d'Auxonne meurt le 6 ou le 16 mars 1241. Il est inhumé en l'abbaye de La Charité.

Étienne III d'Auxonne était, par excellence, un grand batailleur, qui abhorrait et supportait impatiemment le joug des comtes bourguignons de la branche aînée.



Mariage de Robert V d'Auvergne avec Éléonore de Baffie

Robert V d'Auvergne épouse en 1245 Éléonore, Dame de Baffie d'Ambert et de Livradois, fille de Guillaume Ier le Vieux, Seigneur de Baffie, et de Éléonore, Dame de Forez de Saint-Germain-Laval.

Leurs enfants sont :



Mort de Jean Ier de Chalon

Othon IV de Bourgogne Comte " titulaire " de Chalon

Jean Ier de Chalon meurt le 20 septembre 1267.

Il est inhumé dans le chapitre de l'abbaye de La Charité à côté d'Étienne III d'Auxonne, son Père.

Adélaïde de Méranie, sa belle-fille, dirige alors le comté de Bourgogne.

Elle se retrouve alors seule face à l'empereur Rodolphe Ier de Habsbourg qui veut restaurer la vassalité du comté de Bourgogne au saint empire Allemand

Othon IV de Bourgogne devient Comte titulaire de Chalon en 1267.

Saint-Louis doit intervenir comme médiateur dans de nombreuses querelles de succession familiale.



Mariage de Bertrand Ier de Goyon avec Jeanne de Clisson

Bertrand Ier de Goyon épouse en 1289 Jeanne de Clisson, fille d'Olivier Ier de Clisson et de Plaisou de Penthièvre. Leur enfant est :



Naissance d'Étienne III Goyon

Étienne III Goyon naît en 1290, fils de Bertrand Ier de Goyon et Jeanne de Clisson.



Mariage d'Étienne III Goyon avec Jeanne Paynel

Étienne III Goyon épouse vers 1320 Jeanne Paynel, Dame du Launay-en-Ploubalay, fille de Guillaume V Paynel, Seigneur de Hambye, et de Marguerite d'Avaugour. Leur enfant est :



Naissance d'Alain III Goyon

Alain III Goyon naît en 1320, fils d'Étienne III Goyon et de Jeanne Paynel.



Mariage d'Étienne III Goyon avec Jeanne de Launay

Étienne III Goyon épouse en 1325 Jeanne de Launay, fille de Geoffroy de Launay. Leur enfant est :



Mariage d'Étienne II de Bavière avec Élisabeth de Sicile

Étienne II de Bavière épouse le 27 juin 1328 Élisabeth de Sicile, fille de Frédéric II de Sicile et d'Éléonore d'Anjou. Leur enfant est :



Naissance d'Étienne III de Bavière

Étienne de Wittelsbach ou Étienne III de Bavière, dit le Pacifique, naît en 1337, fils d'Étienne II de Bavière et d'Élisabeth de Sicile.



Franchises accordées aux vassaux de l'abbaye de Saint-Jacut aux foires et marchés de Matignon

En 1338, Étienne Goyon, seigneur de Matignon et de la Roche-Goyon, accorde aux moines de Saint-Jacut des franchises aux foires et marchés de Matignon pour tous les vassaux de cette abbaye.

Étienne III Goyon fonde en outre deux chapelles dans l'église de Matignon



Mort de Jean III de Bretagne Duc de Bretagne

Guerre des Deux Jeannes

Prise d'Auray et de Nantes par Jean de Montfort

Charles de Blois-Châtillon Duc de Bretagne

Jeanne de Penthièvre Duchesse de Bretagne

Prise du duché de Bretagne par Charles de Blois-Châtillon

Jean III de Bretagne meurt le 30 avril 1341 à Caen.

Malgré ses 3 mariages, Jean III ne laisse à la Bretagne aucun héritier direct.

Deux prétendants s'affrontent

Cette guerre de 20 ans est appelée Guerre de succession de Bretagne ou Guerre des Deux Jeannes : Jeanne de Penthièvre et Jeanne la Flamme.

Jean de Montfort a le soutien d'Édouard III d'Angleterre à qui il prête hommage en juillet 1341.

Jean IV de Beaumanoir embrasse avec chaleur la cause de Charles de Blois-Châtillon.

Quoique beau-frère de Jean de Montfort, Guy X de Montmorency-Laval embrasse le parti de Charles de Blois-Châtillon, parce que ce parti lui parut le plus juste.

La guerre de Succession démarre immédiatement.

D'avril à mi-mai 1341, Jean de Montfort assiège Rennes et s'en emparer.

Jean de Montfort s'empare de Brest, Hennebont et d'Auray en juin 1341.

Jean de Montfort s'empare de Nantes en juillet 1341.

Vers juillet 1341, le château de Jugon, qui a pour capitaine Amaury de Clisson, est assiégé et pris par Jean de Montfort.

Vannes se donne paisiblement à Jean de Montfort.

Le 2 ou le 7 septembre 1341, la cour de Philippe VI de Valois, réunie à Conflans, désigne officiellement Charles de Blois-Châtillon comme Duc de Bretagne sous le nom de Charles Ier.

Charles de Blois-Châtillon est proclamé Duc de Bretagne par un arrêté du Parlement de Paris.

Jeanne de Penthièvre devient Duchesse de Bretagne, Dame d'Avaugour, de l'Aigle et de Châtelaudren, Comtesse de Penthièvre et de Goëllo, Vicomtesse de Limoges.

En octobre 1341, Charles de Blois-Châtillon marche à la suite de Jean II le Bon pour soutenir ses prétentions sur le duché de Bretagne contre Jean de Montfort.

Charles Ier de Montmorency commande l'armée.

Charles de Blois-Châtillon prend possession du duché.

Le 2 novembre 1341 ils prennent Nantes et capturent Jean de Montfort.

Pierre Ier de Bourbon fait ses premières armes en Bretagne sous les ordres de Jean II le Bon en 1341.

Jacques Ier de Bourbon combat en 1341 et en 1342 pour le compte de Charles de Blois-Châtillon.

Amaury de Clisson embrasse le parti de Jean de Montfort.

Olivier IV de Clisson, son frère, se range du côté de Charles de Blois-Châtillon.

Philippe VI de Valois confisque l'Aigle à Jean de Montfort et la donne à Charles II d'Alençon.

Étienne III Goyon est capitaine-gouverneur du château de Jugon, et l'un des plus zélés serviteurs de Charles de Blois-Châtillon.

En punition de son attachement aux Penthièvre, Jean de Montfort dépouille Étienne III Goyon de sa seigneurie de la Roche-Goyon.



Mariage de Barnabé Visconti avec Béatrice Reine delle Scala

Comme prévu depuis 1345, Barnabé Visconti épouse à Vérone le 27 septembre 1350 Béatrice Reine delle Scala, fille de Mastino II della Scala, Seigneur de Vérone et Vicence, et de Taddea.

Leurs enfants sont :

Sous la mainmise de Barnabé, au caractère pour le moins autoritaire et indépendant, elle va vivre dans Milan au palais San Giovanni in Conca et son existence sera surtout rythmée par les grossesses successives, mettant au monde 15 enfants en 25 ans.



Mort d'Étienne III Goyon Seigneur de Matignon et de la Roche-Gouon

Étienne III Goyon meurt en 1362.



Mariage d'Étienne III de Bavière avec Thadée Visconti

Étienne III de Bavière épouse le 13 octobre 1364 Thadée Visconti, fille de Barnabé Visconti, et de Béatrice Reine delle Scala.

Leurs enfants sont :



Naissance de Louis VII de Bavière

Ludwig ou Louis VII de Bavière, dit le Barbu, naît en 1365 ou vers 1368, fils d'Étienne III de Bavière et de Thadée Visconti.

Il était appelé le Barbu, car il portait la barbe, selon la mode française de l'époque.



Mariage d'Adolphe III de La Marck avec Marguerite de Juliers

Adolphe III de La Marck épouse en 1369 Marguerite de Juliers, fille de Gérard VI de Juliers et de Marguerite de Ravensberg. Parmi leurs 14 enfants citons :



Naissance d'Isabeau de Bavière

Ysabeau ou Isabelle ou Isabeau de Bavière naît à Munich en 1369 ou 1371, fille d'Étienne III de Bavière et de Thadée Visconti



Mort d'Étienne II de Bavière

Étienne III de Bavière Co-Duc de Basse-Bavière

Frédéric II de Bavière-Landshut Co-Duc de Basse-Bavière

Jean II de Bavière Co-Duc de Basse-Bavière

Étienne II de Bavière meurt à Landshut le 10 mai 1375.

Étienne III de Bavière, Frédéric II de Bavière-Landshut et Jean II de Bavière règnent d'abord conjointement sur la Basse-Bavière.


Mariage de Charles VI avec Isabeau de Bavière Isabeau de Bavière avec Christine de Pisan

Mariage de Charles VI le Fou avec Isabeau de Bavière

Charles VI le Fol épouse à la cathédrale d'Amiens le 17 juillet 1385 Isabeau de Bavière, fille d'Étienne III de Bavière et de Thadée Visconti. Leurs enfants sont :



Louis VII de Bavière en France

Lors d'un voyage en Italie, le pape romain Boniface IX charge Louis VII de Bavière et Étienne III de Bavière, son père, de s'engager en faveur de la papauté romaine en France et dans le Saint-Empire Romain Germanique.

Fin 1391, Louis VII de Bavière se rend donc pour la première fois en France. Il est chaleureusement accueilli.

Son beau-frère, Charles VI le Fou et des courtisans de la cour de France lui offrent en son honneur des vêtements dans le style allemand de l'époque et lui laissent élever les frais de séjour à 5000 francs.

Louis VII de Bavière passera entre 1391 et 1415 quelques années en France.



Étienne III de Bavière Duc de Bavière-Ingolstadt

Frédéric II de Bavière-Landshut Duc de Bavière-Landshut

Jean II de Bavière Duc de Bavière-Munich

Jean II de Bavière répugne à participer aux aventures italiennes de ses frères, tous deux mariés à des filles de Barnabé Visconti.

En 1392, les frères procèdent à un partage la Basse-Bavière.



Mariage de Étienne III de Bavière avec Élisabeth de la Marck

Étienne III de Bavière est veuf de Thadée Visconti.

Élisabeth de la Marck est veuve de Reinold von Valkenburg.

Étienne III de Bavière épouse le 16 janvier 1401 Élisabeth de la Marck.


Louis VII de Bavière - Aquarelle de Christian Hörmann de Gutenberg -1750

Mort d'Étienne III de Bavière

Louis VII de Bavière Duc de Bavière-Ingolstadt

Étienne III de Bavière meurt à Niederschönfeld le 26 septembre ou le 25 novembre 1413.

Louis VII de Bavière devient Duc de Bavière-Ingolstadt.



Naissance d'Étienne III le Grand

Stefan cel Mare ou Étienne III Musat de Moldavie ou Étienne III le Grand naît à Borzesti en 1433, fils de Bogdan II Musat et,

Il est issu de la famille des Musatini.



Mariage d'Étienne III le Grand avec Marusca

Étienne III le Grand épouse Marusca (morte en 1457). Leur enfant est :



Mariage d'Ivan III de Moscou avec Marie de Tver

Ivan III de Moscou épouse le 4 juin 1452 Marie de Tver (vers 1442-1467), fille de Boris de Tver. Leur enfant est :



Étienne III le Grand Voïvode de Moldavie

La couronne est élective en Moldavie.

Étienne III le Grand peut y prétendre, étant grand boyard.

Mais, en avril 1457, Étienne III le Grand mène un coup d'État avec son armée.

Il s'empare du trône à Suceava, la capitale de la Principauté et devient Voïvode de Moldavie.

Pierre Aron (roumain : Petru Aron), le prince régnant, s'enfuit en Pologne.

Étienne III le Grand est acclamé prince de Moldavie par le Sfatul Tarii (Chambre des boyards) et sacré le 14 avril 1457 par le Métropolite Théoctiste Ier.


Étienne le Grand - fresque réalisée de son vivant - Église d'Humor

Renouvellement des privilèges accordé aux marchands allemands

Le 13 mars 1458, Étienne III le Grand renouvelle le privilège accordé par Alexandre Ier le Bon aux marchands allemands pour favoriser le commerce entre la Moldavie et la Transylvanie.

En revanche, Étienne III le Grand ne renouvelle pas ceux des Génois dans leurs comptoirs des ports de :

Étienne III le Grand fortifie ces cités et développe sa propre flotte de commerce et de guerre.

Étienne III le Grand réorganise aussi l'armée, préférant recruter des fermiers libres (razesi) ou des bergers libres (mocani) qu'il n'hésite pas à anoblir, plutôt que d'utiliser des mercenaires.

Étienne III le Grand agrandit et consolide les principales forteresses, qui doivent désormais pouvoir résister aux tirs d'artillerie :

Étienne III le Grand offre à Matthias Ier de Hongrie les anciens comptoirs génois de Chilia et Cetatea Alba, ce qui permet à la Hongrie de disposer de 2 ports sur la mer Noire.

Ayant besoin du soutien des métropolites de Suceava, Étienne III le Grand édifie des monastères et des églises.

Sous le règne d'Étienne III le Grand, la tolérance religieuse est de mise.

Des églises catholiques fonctionnent à Baia, Suceava, Bacau et Chilia, des synagogues à Baia, Roman, Iasi et Chilia.

La plupart des églises de Moldavie sont construites sous le règne d'Étienne III le Grand

Le monastère de Putna et le monastère de Voronet qui ont conservé leurs fresques polychromes d'origine, sont

Selon les chroniqueurs moldaves Miron Costin et Grigore Ureche, Étienne Mu?at était un homme de petite taille, rouquin, râblé, portant cheveux longs et grosse moustache et c'est bien ainsi qu'il est représenté sur une fresque exécutée de son vivant au monastère de Voronet.

Ultérieurement, l'iconographie le concernant évolua de plus en plus vers des représentations élancées et de grande taille, tandis que chevelure et moustache diminuaient...



Traité de la Moldavie avec la Pologne

Le 4 avril 1459, Étienne III le Grand signe une nouvelle alliance avec la Pologne, qui le reconnaît de droit comme voïvode légitime.



Pillage des pays des Sicules

Étienne III le Grand pénètre en 1461 en Transylvanie, vassale du Royaume de Hongrie, pour piller les pays des Sicules, et rentre avec un important butin.



Mariage d'Étienne III le Grand avec Eudoxie Olelkovitch de Kiev

Étienne III le Grand est veuf de Marusca.

Étienne III le Grand épouse le 5 juin 1463 Eudoxie Olelkovitch de Kiev (morte 4 septembre 1467), fille d'Alexandre (Olelko) Vladimirovitch, Prince de Kiev. Leurs enfants sont :



Conflit entre Étienne III le Grand et Matthias Ier de Hongrie

Étienne III le Grand révoque les droits de la Hongrie dans les ports de Chilia, et de Cetatea Alba en 1465.

Matthias Ier de Hongrie confisque les citadelles de Balta et Ciceu près de Dej, domaines d'Étienne III le Grand en Transylvanie.



Suite du conflit entre Étienne III le Grand et Matthias Ier de Hongrie

Incendie de Roman

Matthias Ier de Hongrie envahit la Moldavie le 19 novembre 1467.

Matthias Ier de Hongrie incendie Roman et menace Suceava.

Matthias Ier de Hongrie entre dans Baia, d'où il se fait chasser par Étienne III le Grand dans la nuit du 14 au 15 décembre 1467.

La situation reste indécise, mais la menace ottomane détermine les 2 monarques à se réconcilier.

Étienne III le Grand récupère ses domaines de Transylvanie et Matthias Ier de Hongrie ses privilèges dans les ports moldaves.



Bataille de la forêt de Lipnic

Le 20 août 1470, Étienne III le Grand bat les Tatars dans la forêt de Lipnic près du Nistru ou Dniestr.

Il arrête leurs pillages et capture de nombreux prisonniers Roms qui étaient les éclaireurs, charriers, maquignons et ferblantiers des Tatars, mais deviennent serfs (robi) des boyards ou des monastères moldaves.

Des princes tatars sont également capturés et gardés prisonniers contre rançon.

Quelques-uns, ne pouvant être libérés, préfèrent passer à l'orthodoxie et s'intégrer à l'aristocratie moldave, comme le khân Demir à l'origine la famille princière moldave Cantemir.



Basarab III Laiota cel Batrân Voïvode de Valachie

Entre 1470 et en 1473, Étienne III le Grand s'immisce dans les querelles dynastiques de la principauté de Valachie et y impose comme voïvode Basarab III Laiota cel Batrân.

Face aux progrès de l'Empire ottoman, Basarab III Laiota cel Batrân doit peu après se reconnaître vassal de la " Sublime Porte ".

À cette occasion, Étienne III le Grand annexe à la principauté de Moldavie la région jusque-là valaque de Vrancea, au nord-ouest de Foc?ani.



Mariage d'Étienne III le Grand avec Marie Paléologue

Étienne III le Grand est veuf d'Eudoxie Olelkovitch de Kiev.

Étienne III le Grand épouse le 14 septembre 1472 Marie Paléologue ou Asan-Paléologue de Mangoup, Princesse de l'État byzantin de Théodoros en Crimée. Leurs enfants sont :



Suzeraineté sur la Moldavie de Matthias Ier de Hongrie

La Moldavie a 2 suzerains protecteurs et alliés contre la menace ottomane : la Hongrie et la Pologne.

Le 12 juillet 1474, à Iasi, Étienne III le Grand reconnait la suzeraineté de Matthias Ier de Hongrie et confirme la liberté de commerce pour les marchands hongrois de Moldavie.



Bataille de Vaslui

Le 10 janvier 1475, Étienne III le Grand repousse les Ottomans du sultan Mehmed II à la bataille de Vaslui.

Cette victoire a un grand retentissement, parvenant jusqu'aux oreilles du pape Sixte IV qui qualifie Étienne III le Grand d'athlète du Christ.



Prise de Caffa

Les appels à l'aide d'Étienne III le Grand pour former un grand front uni contre les envahisseurs Turcs restent lettre morte parmi les princes d'Europe.

Les Ottomans prennent Caffa en Crimée sur les bords de la mer Noire le 6 juin 1475.

22 ans après la chute de Constantinople, ils mettent fin à la présence byzantine en Crimée, d'où Marie Paléologue, l'épouse d'Étienne III le Grand, est originaire.



Battaille de la Valea Alba

Siège de Suceava

Siège de Hotin

Le 26 juillet 1476, l'armée d'Étienne III le Grand se replie dans la vallée de la Moldova et pratiqu la politique de la terre brûlée devant les Ottomans.

Étienne III le Grand est pourtant battue à la Valea Alba, au nord ouest de Roman.

La Moldavie est dévastée

Si les Ottomans lèvent le siège de Suceava et de Hotin le 10 août 1476, c'est seulement faute de pouvoir trouver du ravitaillement.

Étienne III le Grand signe la paix avec les Ottomans, et se résout à payer le tribut annuel de 6 000 ducats d'or.

La Moldavie devient ainsi à la fois vassale :

situation diplomatiquement instable.



Mariage d'Étienne III le Grand avec Marie Voichita

Étienne III le Grand est veuf de Marie Asan-Paléologue.

Étienne III le Grand épouse en mars 1478 Marie Voichita (morte en 1511 et inhumée à Poutna), fille de Radu III le Beau, Prince de Valachie. Leur enfant est :



Liaison d'Étienne III le Grand avec Marie de Harlau

Étienne III le Grand a une liaison avec Marie de Hârlau. Leur enfant est :



Mariage d'Ivan le Jeune avec Hélène de Moldavie

Ivan le Jeune épouse en 1482 Hélène de Moldavie, fille d'Étienne III le Grand.



Incendie de Suceava

Les troupes turques dévastent tout jusqu'à Suceava, la capitale de la Moldavie, incendiée le 19 septembre 1485.

Étienne III le Grand renouvelle son serment de fidélité à Casimir IV Jagellon. Étienne III le Grand réussit, avec l'aide de Casimir IV Jagellon, à battre les Turcs le 16 novembre 1485, mais ne peut reprendre Chilia.



Étienne III le Grand vassal du sultan

En 1489, Étienne III le Grand accepte de se reconnaître définitivement vassal du sultan Bajazet II, et assure ainsi à la principauté de Moldavie son autonomie vis-à-vis de la Sublime Porte.



Conférence de Lewocza

Jean Ier Albert Jagellon souhaite se poser en champion du christianisme contre les Ottomans.

Étienne III le Grand lui demande son aide.

Jean Ier Albert Jagellon, suzerain de Moldavie, est bien placé pour lancer une attaque contre l'Empire ottoman.

Lors de la conférence de Lewocza ou Levoca, en 1494, Vladislas II Jagellon, Jean Ier Albert Jagellon et Alexandre Ier Jagellon se rencontrent.

Jean Ier Albert y expose le plan d'attaque qu'il a conçu contre les Ottomans avec Vladislas II Jagellon et, Jean Ier Cicéron de Brandebourg, en coopération avec Étienne III le Grand, hospodar de Moldavie.

L'objectif est de récupérer Chilia et Cetatea Alba.


Forteresse de Suceava

Croisade contre les Turcs

En 1496, Jean Ier Albert Jagellon rassemble difficilement les 80 000 hommes dont il a besoin pour sa croisade contre les Turcs.

Toutefois, l'expédition moldave de Jean Ier Albert Jagellon contre les Turcs se solde par un échec avant même l'affrontement avec l'ennemi.

Étienne III le Grand, pour des raisons qui sont demeurées obscures, envahit en effet la Podolie polonaise.

Étienne III le Grand reçoit des informations de Hongrie indiquant que Jean Ier Albert Jagellon voudrait placer, sur le trône moldave.

Il semblerait que des rumeurs venues de Hongrie aient prêté à Jean Ier Albert Jagellon la volonté de déposer Étienne III le Grand pour le remplacer par Sigismond Ier de Pologne, son propre frère.


Forêt de Cosmin

Siège de Suceava

Bataille de la forêt de Cosmin

Bataille de Sipinti

En 1497, Jean Ier Albert Jagellon met de côté les plans pour l'invasion ottomane.

Jean Ier Albert Jagellon réussit à rassembler 80.000 hommes et se prépare à une expédition lorsque Étienne III le Grand envahit Ruthenia et le pille.

Pour restaurer sa suzeraineté sur la Moldavie et briser l'allégeance de celle-ci à la Hongrie et à l'Empire ottoman, Jean Ier Albert Jagellon entre en Moldavie à Hotin, décidant de ne pas prendre la forteresse.

Il se rend directement à Suceava et l'assiège du 24 ou 26 septembre 1497 au 16 octobre 1497, sommant Étienne III le Grand de ne prêter allégeance qu'à la Pologne.

Étienne III le Grand utilise la tactique de la terre brûlée.

Mais Jean Ier Albert Jagellon ne réussi pas à sécuriser ses lignes de communication avec la Pologne.

Son approvisionnement s'avère impossible et les Polonais sont été obligés de vivre d'une terre déjà épuisée.

Étienne III le Grand négocie avec lui et le rassure.

Face à la famine, la maladie, le mauvais temps et la perspective de l'hiver prochain, Jean Ier Albert Jagellon est obligé de lever le siège.

Étienne III le Grand obtient le retrait des troupes polono-lituaniennes vers Lwow.

Apparemment, Étienne III le Grand leur accorde un passage sûr à la condition qu'ils retournent en Pologne par le chemin pris à l'aller.

Étienne III le Grand ne permet pas qu'une autre partie de son pays soit dévastée par les troupes polonaises dans leur retraite.

Jean Ier Albert Jagellon ne lui fait pas confiance, quitte Suceava le 19 octobre 1497 et marche vers la Siret.

Étienne III le Grand réagit et surprend Jean Ier Albert Jagellon avec son armée dans la forêt de Cosmin où il lui inflige une cuisante défaite le 26 octobre 1497.

La Forêt de Cosmin est située près de Tchernivtsi en Ukraine, à environ 50 km au nord de de Suceava, dans les collines entre :

Jean Ier Albert Jagellon est incapable de déployer ses forces, rendant la cavalerie lourde polonaise complètement inutile. La bataille dure 3 jours.

Le 29 octobre, un contingent moldave intercepte une force de secours polonaise assemblée à la hâte et l'anéantit totalement à Lentesti.

Le 30 octobre 1497, au moment où Jean Ier Albert Jagellon traverse le Prut à Cernau?i, le reste de son armée est taillé en pièces à Sipinti.



Entrée en Podolie d'Étienne III le Grand

Le 22 juin 1498, Étienne III le Grand dépasse ses frontières et entre en Podolie.

Il incendie plusieurs villes, et emmène des milliers de personnes qu'il installe en Moldavie.

C'est le début de la présence ukrainienne dans les territoires qui formeront, bien plus tard, la Bucovine et la Bessarabie.



Traité entre la Pologne et la Moldavie

Jean Ier Albert Jagellon doit signer un traité de paix avec Étienne III le Grand entre la Pologne et la Moldavie le 12 juillet 1499.

Pour la Moldavie c'est la fin de la vassalité et de l'alliance polonaise pour la Moldavie.



Mort d'Étienne III le Grand

Durant les 7 dernières années de son long règne, Étienne III le Grand fait tout pour assurer au pays une paix durable, la prospérité commerciale et la vie culturelle et religieuse.

Lui qui avait tant bataillé, conseille à ses successeurs, quels qu'ils soient, de rechercher la paix.

Étienne III le Grand meurt à Suceava le mardi 2 juillet 1504.

Il est inhumé au monastère de Poutna.



Étienne III le Grand Canonisé

Étienne III le Grand est canonisé par le Patriarcat de Bucarest en 1992.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !