Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



33 événements affichés, le premier en 1816 - le dernier en 1887



Mariage de Jean Antoine Brutus Menier avec Marie-Edmée Virginie Pichon

Jean Antoine Brutus Menier épouse en l'église Saint-Ambroise à Paris le17 ou 24 février 1816 Marie-Edmée Virginie Pichon. Leurs enfants sont :

Elle lui apporte une dot confortable et des relations dans le milieu du commerce.

Jean Antoine Brutus Menier débute modestement en 1816 dans le quartier du Marais, rue Aubriot, où il fabrique des farines de lin et de moutarde.



Naissance d'Émile-Justin Menier

Émile-Justin Menier naît à Paris le 18 mai 1826, fille de Jean Antoine Brutus Menier et de Marie Edmée Pichon.


Moulin de Noisiel 1842 - par Kuweseig – faisant partie d'un triptyque - musée de la Vicomté à Melun

Jean Antoine Brutus Menier Membre résident à la société des pharmaciens

Refonte du Moulin de Noisiel

Le succès grandissant de Jean Antoine Brutus Menier dérange. On lui reproche de n'être pas pharmacien diplômé. Il y répond en passant ses examens et le 2 février 1842, il est admis comme membre résident à la société des pharmaciens.

En 1842 Jean Antoine Brutus Menier tombe malade.

Il mène une longue et épuisante course à la croix de chevalier de la Légion d'honneur.

Il se désengage progressivement au profit de son fils Émile-Justin Menier.

Le bâtiment du moulin de Noisiel est entièrement réédifié par M. Dutreuil, entrepreneur à Chelles. L'Architecte est J. Bonneau.

Un nouveau mécanisme est installé par M. Antiq, mécanicien et fondeur à Paris.

Jean Antoine Brutus Menier conserve la base des 2 piles en pierres de l'ancien moulin, ainsi que la roue pendante et flottante qui n'a plus besoin du grand vide précédent sous le plancher car le barrage sur la rivière est plus performant et minimise l'étiage en le régulant.

Il utilise, entre la roue et le plancher, un espace utile pour le fonctionnement avec 4 fenêtres.


Claire-Henriette-Clémence Gérard

Mariage d'Émile-Justin Menier avec Claire-Henriette-Clémence Gérard

Émile-Justin Menier épouse à Paris Xe le vendredi 7 juin ou juillet 1850 Claire-Henriette-Clémence Gérard, fille de Charles Gérard. Leurs enfants sont :

Émile-Justin Menier entre ainsi dans la famille de l'entreprise Aubert et Gérard spécialisée dans le caoutchouc.


Moulin de Noisiel 1855 - Plaque photographique de 1864 Moulin de Noisiel vu d'aval - extrait du catalogue prix courant de 1860 - typographie Henri Plon - Collection Gérard Messence

Agrandissement du moulin de Noisiel

Jean Antoine Brutus Menier est frappé d'une attaque de paralysie le 16 mars 1852.

Le premier souci d'Émile-Justin Menier est d'agrandir et de moderniser l'établissement de Noisiel.

De 1852 à 1855, Jules Bonneau agrandit le moulin à Noisiel.

La bâtisse conserve les éléments du précédent moulin sur 2 piles.

En ajoutant une pile, côté berge, avec 4 ouvertures sous plancher, on obtient 5 fenêtres nouvelles sur 3 étages.

Ce qui donne, par rajout, une symétrie horizontale étonnante de : 3, 2, 3, 2, 3.

Cette image montre que l'édifice est déjà encadré et cerclé de métal...

Dans la prévision d'un agrandissement ultérieur, Émile-Justin Menier fait aussi les fondations d'une 4e pile coté de l'île.


Turbine de Girard

Naissance d'Henri Émile Anatole Menier

Le 1er janvier 1853, un décret impérial nomme Jean Antoine Brutus Menier Chevalier de la Légion d'Honneur.

Henri Émile Anatole Menier naît à Paris le 14 juillet 1853, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.

En 1853, l'ingénieur Louis-Dominique Girard (1815-1871) met en place de turbines de 80 chevaux sur le site du moulin de Noisiel.


Tombe de Jean Antoine Brutus Menier - de Marie-Edmée Virginie Pichon - d'Honorine Virginie Menier - de Renée Vernet - au Père-Lachaise Émile-Justin Menier - Collection Alain Lateb

Mort de Jean Antoine Brutus Menier

Jean Antoine Brutus Menier meurt dans sa maison 19, rue Singer à Passy le 19 décembre 1853.

En 1854, Marie-Edmée Virginie Pichon sa veuve, acquiert pour lui une concession à perpétuité au Père-Lachaise dans l'actuelle 36e division.

Émile-Justin Menier, son fils, lui succède.

La production annuelle de chocolat à Noisiel est de 400 Tonnes.



Naissance de Gaston Menier

Gaston Menier naît en 1855, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.



Naissance d'Albert Menier

Albert Menier naît à Paris VIIe en 1858, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.



Collaboration de Pierre Eugène Marcellin Berthelot avec Menier

Émile-Justin Menier engage Pierre Eugène Marcellin Berthelot en octobre 1860, alors âgé de 33 ans et sans laboratoire.

Le contrat qu'il lui propose lui accorde 6.000 F par an, à charge pour lui de se rendre à Noisiel chaque semaine afin de conseiller et d'ordonner les préparations.


Pharmacie Centrale à Saint-Denis - Photo Bruno Bonnemain Ancienne mairie de Noisiel

Construction de la Pharmacie Centrale à Saint-Denis

Construction de la Mairie de Noisiel

Pour des raisons sanitaires, Émile-Justin Menier est contraint de dissocier ces deux activités.

En 1861, Émile-Justin Menier fait construire à Saint-Denis, au 379 de l'avenue du Président Wilson, pour son activité pharmaceutique une usine modèle, la Pharmacie Centrale, par l'architecte Jules Saulnier.

Émile-Justin Menier fait aussi construire à Noisiel à la limite de l'ancien village et de l'enceinte usinière la première mairie sur des plans de Jules Saulnier.

Au sous-sol de cette mairie coulait une source d'eau claire.



Achat de plantation de cacao au Nicaragua

En 1862, probablement conduit par les cours du cacao fluctuant et les aléas de la production et de la navigation, Émile-Justin Menier achète 1 500 hectares de terre, au centre du Nicaragua entre Nandaïme et Rivas. Le climat est humide mais sain, la main-d'œuvre est abondante, le port est sûr et spacieux. De plus, un canal interocéanique par l'isthme du Nicaragua est en perspective.

En 1862, la production annuelle de chocolat à Noisiel est de 2 400 Tonnes.

La famille Menier apporte d'importants capitaux à la fabrique de caoutchouc Aubert et Gérard située à Harburg. Cet apport est lié à la découverte sur le sol d'Amérique centrale de la présence d'hévéa, l'arbre à caoutchouc.

Émile Menier reprend l'usine de Grenelle, 7 rue du Théâtre, près de la ligne de chemin de fer qui suit la rive gauche de la Seine.


Moulin de Douves

Achat du Moulin de Douves

À partir de 1863 l'usine Menier de Noisiel se consacre exclusivement à la fabrication du chocolat qui devient exclusivement un produit de ménage.

En 1863, la production annuelle de chocolat à Noisiel est de 2 100 Tonnes.

Afin d'éviter les conflits portant sur le contrôle du niveau de la Marne, Émile-Justin Menier achète le Moulin de Douves ou de Douvres à Torcy-en-Brie pour la somme 40 000 francs, par acte du 11 février 1863, les propriétaires communs étaient :


Ateliers de dressage à Noisiel

Construction des ateliers de dressage à Noisiel

En 1864, Émile-Justin Menier fait construire à Noisiel des ateliers de dressage.



Nouvel achat de plantation de cacao au Nicaragua

En 1865, Émile-Justin Menier achète à nouveau 6 000 hectares de terre en bordure du lac de Nicaragua : Les Valle Menier et Sant Emilio, deux propriétés distantes de 50 kilomètres.

Les terres couvertes de forêt vierge sont défrichées par 300 indigènes.

Les gros travaux d'irrigation et de nivellement sont entrepris sous la direction d'un ancien employé de la rue Sainte Croix de la Bretonnerie, M. Schiffman ingénieur chimiste.



Construction des ateliers de torréfaction à Noisiel

En 1866, Émile-Justin Menier fait construire à Noisiel des ateliers de torréfaction.



Recentrage de la production d'Émile-Justin Menier sur le chocolat

Mais en 1867, Émile-Justin Menier décide d'abandonner la pharmacie et revend son entreprise à François Dorvault. Il va se consacrer exclusivement à la fabrication industrielle du chocolat.

La production annuelle de chocolat à Noisiel est de 2 500 Tonnes. L'usine de Noisiel emploie 325 ouvriers.

Le rapport fait à l'occasion de l'Exposition Universelle conclut :

Depuis 40 ans que l'usine existe, aucune tentative de grève ou de coalition n'a eu lieu. Un règlement spécial réserve à l'ancienneté la place de chef d'atelier ou de chef d'équipe et, par la suite, les augmentations de salaire ; ce qui établit une hiérarchie fondée sur des droits accessibles à tous ; les ouvriers apprécient le patronage dont ils sont l'objet ; leurs salaires excèdent en général leurs besoins ordinaires.


Barrage de Noisiel

Première machine frigorifique à gaz liquéfié

Construction d'un premier barrage à Noisiel

La première machine frigorifique à gaz liquéfié est réalisée en 1868 et est alors acquise par Émile-Justin Menier.

Le gaz d'ammoniac est successivement liquéfié par compression, puis vaporisé par détente, demeurant indéfiniment le même.

Émile-Justin Menier fait construire un premier barrage en amont de l'île à Noisiel en 1868.



Achat de la sucrerie de Roye dans la Somme

Émile-Justin Menier achète la sucrerie de Roye dans la Somme en 1869.

Émile-Justin Menier fait construire un hôtel particulier, 8 rue Alfred-de-Vigny à Paris, quartier Monceau.



Construction d'une usine Menier à Londres

Émile-Justin Menier Conseiller général de Meaux

En 1870, Émile-Justin Menier fait construire :

Républicain avancé, ami de Léon Gambetta, apparemment proche des idées radicales, Émile-Justin Menier se lance dans la politique. Il est élu conseiller général de Meaux. Il le restera jusqu'en 1877.

Il publie :



Émile Justin Menier Maire de Noisiel

En 1871, Émile-Justin Menier entame la 2e tranche d'édification de la nouvelle usine de Noisiel et décide de démolir le moulin existant.

Émile Justin Menier devient maire de Noisiel. Il le restera jusqu'en 1881. Ses descendants le seront sans interruption jusqu'en 1959.



Construction d'un hôtel particulier 5 avenue Van-Dyck

En 1868, Émile-Justin Menier achète un terrain au 5, avenue Van-Dyck à Paris, en bordure du parc Monceau pour y faire construire un hôtel particulier.

Il est bâti par l'architecte Henri Parent (1819-1895) est achevé en 1872.


Moulin Saulnier Barrage de Noisiel

Construction du Moulin Saulnier à Noisiel

Construction d'un barrage à déversoir mobile

À Noisiel, le nouveau moulin est achevé en 1872, réalisé par l'architecte Jules Saulnier. Novateur, il est constitué d'une ossature métallique porteuse d'environ 700 tonnes.

Les treillis de poutres métalliques procurent au moulin sa résistance, les briques émaillées du système Émile Muller ne servant qu'à isoler le bâtiment de l'extérieur. Un décor original de médaillons en briques vernissées est réalisé.

Sont représentés en alternance le M, monogramme de Menier et la fleur du cacaoyer ainsi que sa cabosse.

Ce nouveau bâtiment est consacré essentiellement au broyage des fèves de cacao.

En 1872, Émile-Justin Menier fait construire un deuxième barrage à déversoir mobile conçu par Louches-Desfontaines ou Louiche-Desfontaine.

Ce type de barrage est équipé d'aiguilles de bois soutenues par des hausses métalliques, abaissées ou relevés pour laisser passer une partie de l'eau. L'opération d'abattage ou de relèvement des aiguilles ne dure que 15 mn.



Construction des écoles de l'usine de Noisiel

Jusqu'alors les enfants de Noisiel suivent leur scolarité à l'école confessionnelle de Champs-sur-Marne. Convaincu des vertus de l'instruction laïque, Émile-Justin Menier fait poser de la première pierre des écoles de l'usine de Noisiel en 1876.

Les tables et les chaises sont isolées. Les tables sont construites de façon à ne pouvoir remuer. Ce mobilier conçu par Lenoir apparaissant dans un document de l'exposition universelle de 1878 sera généralisé dans l'enseignement public.

A l'école se trouve une salle-bibliothèque où les ouvriers peuvent venir le soir.

En 1876, Émile-Justin Menier est élu député républicain de la Seine et Marne. Il le restera jusqu'en 1881.

La fondation de la cité suscite de nouveaux besoins en terme de bien de consommation auxquels les seuls marchés libres du jeudi et du dimanche ne pouvent suffire.

Pour parer à cette carence, en accord avec ses principes politiques et sociaux, Émile-Justin Menier crée une coopérative.

La population de Noisiel passe de 200 à 700 habitants. La cité est composée de 2 rues parallèles dont l'une dessert 40 maisons.


Manufacture de caoutchouc et gutta-percha de Grenelle - machine à câbler les câbles sous-marins - gravure de Désiré Dumont - 1878

Premier câble sous-marin

Émile-Justin Menier reprend l'usine de Grenelle de la maison Aubert Gérard et Cie.

Charles Gérard est son beau-père.

Le gutta-percha est un latex ne laissant passer ni l'électricité ni la chaleur, imperméable à l'eau et aux gaz.

Il est utilisé dans la fabrication des câbles télégraphiques sous-marins et souterrains.

Un premier câble sous-marin est construit en France par les Établissements de Grenelle et posé entre Le Havre et Honfleur en 1877.



Émile-Justin Menier député de Seine-et-Marne

Aux élections législatives de 1877, Émile-Justin Menier est élu député en Seine-et-Marne. Il bat très largement Édouard André.



Émile-Justin Menier Officier de la Légion d'Honneur

Émile-Justin Menier est nommé Officier de la Légion d'Honneur le 20 octobre 1878.



Cession du Château de Noisiel et de la ferme du Buisson

Aymard Marie Gabriel Raymond de Nicolaï vend les terres, les fermes dont la ferme du Buisson, et le Château de Noisiel à Émile-Justin Menier en 1879.

La surface du château est alors de 507 m2

Cette vente sépare les domaines de Champs-sur-Marne et de Noisiel et provoque l'oubli du passage entre les deux châteaux. Une clôture délimite les deux parcs…

La ferme du Buisson abrite : une écurie de 24 stalles, une boucherie-vacherie pour 48 vaches, une bergerie pour 100 moutons, une salle de manutention pour la préparation de la nourriture.


Julie Rodier - par Flameng François (1856-1923) - musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Mariage de Gaston Menier avec Julie Rodier

Gaston Menier épouse en l'église Saint Augustin à Paris le 17 ou le 18 juillet 1879 Julie Rodier, une amie d'enfance. Leurs enfants sont :

Émile-Justin Menier achète un hôtel particulier, 4 avenue de Ruysdaël à Paris en bordure du parc Monceau.

Cet hôtel de style néo-gothique fut construit vers 1875

Il est situé à deux pas de l'hôtel du 5, avenue Van Dyck qu'habite toujours Claire-Henriette-Clémence Gérard, sa mère.

Le jeune ménage s'installe dans l'hôtel de l'avenue de Ruysdaël.


Moulin de Chelles -Collection Alain Lateb

Cession du moulin de Chelles

En 1880, Émile-Justin Menier achète le moulin de Chelles qui, en retenant l'eau en aval de celui de Noisiel, nuit à son rendement.

Ce moulin fournit l'énergie à une vermicellerie.


Henri Émile Anatole Menier - Collection Alain Lateb

Mort d'Émile-Justin Menier

Émile-Justin Menier meurt le 15 février 1881 au petit château de Noisiel, en face de l'usine.

À partir de ce jour, la cloche de l'usine annonçant l'entrée et la sortie du personnel restera muette.

Les funérailles d'Émile-Justin Menier, foncièrement anticlérical, sont célébrées à l'église Saint-Phillipe-du-Roule à Paris. Jules Ferry et Louis Blanc suivent le convoi. Tous les ouvriers de Noisiel font un impressionnant cortège à leur ancien patron. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Le 25 février 1881, la société en nom collectif Menier est modifiée sise au 6 rue d'Enghien. La gérance est confiée au trois fils :

Henri Émile Anatole Menier devient maire de Noisiel en 1881, poste qu'il occupera jusque sa mort.

Bénéficiant d'une grande fortune et de revenus importants, Henri Émile Anatole Menier consacre une grande partie de son temps et de son argent au yachting et à la course automobile.

Henri Menier achète le steam-yacht Surrirella de 181 tonneaux sans tenir compte de sa faiblesse relative. Il s'embarque et pendant 3 ans sillonne les mondes africain et asiatique.

Après l'Exposition d'électricité, Henri Émile Anatole Menier reçoit la croix de la Légion d'Honneur.

Ernestine Émilie Prondre de Guermantes, Comtesse de Dampierre, affuble Henri Émile Anatole Menier du sobriquet moqueur de Baron Cacao.


Chemin de fer à Noisiel – Collection Alain Lateb Locomotive Menier – Collection Alain Lateb

Chemin de fer à Noisiel

En 1879, Émile-Justin Menier demande à la Compagnie de l'Est un raccordement de son entreprise au réseau de Chemin de fer.

Après une enquête menée dans les communes de Lognes, Émerainville, Torcy et Noisiel, l'autorisation est accordée quelques temps après la mort du demandeur en 1881.

Le point de départ du dispositif est la gare d'Émerainville-Pontault-Combault.

Dans un premier temps, seul un entrepôt distant de 6 kms est desservi.

Ensuite, le prolongement se fait jusqu'à Noisiel avec une bifurcation vers la Ferme du Buisson.

Au total, il y a 10 kms :

L'ensemble du réseau est protégé par 5 passages à niveaux. Les garde-barrières vivent dans des maisons construites par Louis Logre.

La vitesse est réglementée à 20 km/h au lever du soleil et à 10km/h à son coucher.



Construction de l'hôtel particulier d'Henri Émile Anatole Menier

En 1880, Henri Émile Anatole Menier achète un terrain au 8, rue Alfred-de-Vigny, contigu à celui de l'hôtel particulier d'Émile-Justin Menier, son père.

En 1887, Henri Parent y construit un hôtel particulier d'inspiration renaissance.

Dans la cour, est bâtie une aile à échauguette d'inspiration normande.

Dans le sous-sol, est installée une machine à vapeur et produit son électricité.

Au 2e étage, se trouvent les laboratoires de chimie, de physique et de photographie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !