Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 995 - le dernier en 1200



Mariage d'Étienne Ier de Hongrie avec Gisèle de Saxe de Bavière

Étienne Ier de Hongrie épouse en fin 995 ou début 996 Gisèle de Saxe de Bavière, fille d'Henri II le Querelleur et Gisèle de Bourgogne.

Leurs enfants sont :

Gisèle de Saxe de Bavière sera faite sainte.



Naissance d'Émeric de Hongrie

Henricus ou Émeric de Hongrie, en hongrois Imre, en allemand Emmerich, naît à Székesfehérvár en 1007, fils d'Étienne Ier de Hongrie et de Gisèle de Saxe de Bavière.

Étienne Ier de Hongrie fait venir des ecclésiastiques tel le moine bénédictin Gérard ou Gellert de Venise, précepteur Émeric de Hongrie.

Il sera Évêque de Csanad.

Gellert est un écrivain célèbre et créateur d'écoles pour les Grands du royaume.



Mariage d'Émeric de Hongrie

Émeric de Hongrie est marié ou du moins fiancé vers 1023 à une jeune femme pour qui aurait été fondée l'abbaye féminine de Veszprémvölgy en Transdanubie, où l'on pratiquait le rite byzantin.

Un hagiographe nous peint Émeric de Hongrie comme un prince-moine qui vit dans une continence rigoureuse aux côtés de sa jeune épouse et fréquente assidument les bénédictins de Pannonhalma qu'il affectionne pour leur chasteté.

Il aurait eu particulièrement en amitié le moine Maur, futur évêque de Pécs.

Pour le préparer à la royauté, son père aurait composé pour lui un recueil d'instructions : le Libellum de institutione morum ad Emericum ducem.



Mort de Henri II le Saint Empereur germanique

Dynastie Salienne ou franconienne

Conrad II le Salique Roi de Germanie

Conrad II le Salique Roi des Romains

Henri II le Saint meurt le 13 juillet 1024 à Grona près de Gottingen en Allemagne, dernier roi de la dynastie des Saxons ou des Ottoniens.

Ezzon de Bonnegau, époux de Mathilde de Germanie fille d'Othon II le Roux, revendique la couronne impériale, en vain.

Conrad II le Salique, Duc de Franconie, est élu, non sans tumulte, Roi de Germanie et Roi des Romains à Mayence en 1024.

Conrad II le Salique cède le Schleswig à Canut le Grand, Roi d'Angleterre et du Danemark.

Conrad II le Salique est vainqueur de Mieszko II, Roi de Pologne.

À l'avènement de l'Empereur Conrad II, les barons lombards dont Héribert, l'Archevêque de Milan, veulent s'émanciper des Allemands et offrent la couronne d'Italie :

Eudes II de Blois accepte la couronne mais les Lombards renoncent ensuite à leur idée pour ne pas se brouiller avec Robert II le Pieux qui oriente le choix sur le Duc d'Aquitaine qui échouera d'ailleurs.

Après la mort d'Henri II le Saint, les rapports de la Hongrie avec l'Allemagne s'enveniment.

La situation pourrait s'expliquer par une très hypothétique tentative d'Étienne Ier de Hongrie pour proposer la candidature d'Émeric de Hongrie comme Duc de Bavière, Émeric de Hongrie étant plus proche parent du dernier empereur que ne l'est Conrad II le Salique.



Attaque de la Hongrie par Conrad II le Salique

Conrad II le Salique attaque la Hongrie en 1030 et est défait.

Émeric de Hongrie, placé à la tête des mercenaires étrangers de l'armée, surtout des Varègues, participe aux combats.


Émeric de Hongrie

Mort d'Émeric de Hongrie

Émeric de Hongrie, le prince héritier, meurt à Veszprém le 2 septembre 1031, tué, dit-on, par un sanglier au cours d'une partie de chasse.

Il est enseveli dans l'église de Székesfehérvár (Alba Regalis) fondée par son père.

Pierre Orseolo, né chrétien tout en descendant d'Arpad, est désigné officiellement comme héritier du trône hongrois.

Samuel Aba, alors comte palatin d'Étienne Ier de Hongrie, n'est pas retenu par Étienne comme successeur potentiel. Il n'est pas du sang Arpad et sa conversion ne parait peut-être pas entièrement sincère au roi.

Pour avoir grandi dans le paganisme, sont aussi écarté :

Vazul se rebelle contre cette décision. Étienne Ier de Hongrie lui fait crever les yeux et plomber les oreilles. Il fait exiler ses fils en Pologne pour les évincer de la succession.



Mort d'Étienne Ier de Hongrie

Pierre Orseolo Roi de Hongrie

Étienne Ier de Hongrie meurt à Buda le 15 août 1038.

Il est inhumé dans l'église de Székesfehérvár (Alba Regalis) où il rejoint Émeric de Hongrie, son fils.

Pierre Orseolo, neveu d'Étienne et fils du doge de Venise, est couronné Roi de Hongrie avec l'accord du pape Benoît IX.

Pierre Orseolo :

Bref : il est haï.



Canonisation d'Étienne Ier de Hongrie

Étienne Ier de Hongrie est canonisé en 1083 sous le nom de Szent István, sous le règne de saint Ladislas et le pontificat de Grégoire VII.

Cinquante ans après la mort du roi, cette cérémonie l'installe définitivement dans son image de fondateur et affirme avec éclat que la difficile christianisation des Hongrois est désormais acquise.

Le culte public d'Émeric de Hongrie est aussitôt organisé par Ladislas et les moines clunisiens.



Fondation d'une abbaye en forêt d'Igfon

En 1093 une abbaye est fondée en forêt d'Igfon, près du lieu présumé de l'accident ayant causé la mort d'Émeric de Hongrie.



Attaque de l'Autriche par la Hongrie

En 1199, Léopold VI d'Autriche est attaqué par Émeric de Hongrie, Roi de Hongrie.



Paix entre de l'Autriche et la Hongrie

La paix entre Léopold VI d'Autriche et Émeric de Hongrie est conclue en 1200 par un traité signé le jour de la Pentecôte.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !