Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1142 - le dernier en 1211



Répudiation de Éléonore de Blois par Raoul Ier de Vermandois

Mariage de Raoul Ier de Vermandois avec Pétronille d'Aquitaine

Campagne de Louis VII le Jeune en Champagne

Incendie de l'église de Vitry-en-Perthois

Pétronille d'Aquitaine suit sa sœur Aliénor d'Aquitaine à la cour de France, et y tombe amoureuse de Raoul Ier de Vermandois, un homme mûr déjà marié à Éléonore de Blois.

Pour lui faire plaisir, Aliénor d'Aquitaine et Louis VII le Jeune, son époux, proposent à Raoul Ier de Vermandois d'épouser Pétronille d'Aquitaine.

Raoul Ier de Vermandois, dévoué à la Couronne, répudie Éléonore de Blois en 1142 pour cause de consanguinité.

Barthélemy de Jur, assisté de Pierre de Senlis et de Simon de Noyon, tous les 3, sans doute abusés par les dires de Raoul Ier de Vermandois, consentent à bénir l'union.

Raoul Ier de Vermandois épouse Pétronille d'Aquitaine. Leurs enfants sont :

Cela entraîne un conflit avec Thibault IV de Blois, frère d'Éléonore de Blois.

Ce conflit est aggravé par des motifs plus sérieux comme la désignation de l'Archevêque de Bourges Pierre de La Châtre et surtout les affaires d'Angleterre. Le trône de ce pays est l'enjeu d'une situation complexe entre les Barons Anglais et Normands et les familles de Blois et d'Anjou, ennemies traditionnelles.

Louis VII le Jeune s'appuie sur Eudes de Champlitte, le fils déshérité d'Hugues Ier de Champagne, pour attaquer Thibault IV de Blois.

Pierre de La Châtre s'étant réfugié en Champagne, Louis VII le Jeune envahit la Champagne durant l'été 1142.

Louis VII le Jeune prend et brule l'église de Vitry-en-Perthois dont est titulaire le protégé du pape Innocent II. Il y a de nombreux morts parmi les 1300 personnes qui y ont trouvé asile.

Louis VII le Jeune restera marqué par cet épisode tragique.

Le pape Innocent II annule le mariage de Raoul Ier de Vermandois et de Pétronille d'Aquitaine. Il excommunie les nouveaux époux ainsi que les évêques qui ont consenti à bénir leur union.



Naissance de Élisabeth de Vermandois

Mabille ou Élisabeth de Vermandois naît en 1143, fille de Raoul Ier de Vermandois et de Pétronille d'Aquitaine.



Mariage de Philippe Ier d'Alsace avec Élisabeth de Vermandois

Continuant sa politique matrimoniale, Thierry III d'Alsace marie son fils aîné.

Philippe Ier d'Alsace, Comte de Flandre, épouse en 1156 ou en 1159 Élisabeth de Vermandois, fille et héritière de Raoul Ier de Vermandois et de Pétronille d'Aquitaine.

Ce mariage porte la puissance flamande à son extension maximale.



Mort de Raoul II de Vermandois

Élisabeth de Vermandois Comtesse de Vermandois et de Valois

Philippe Ier d'Alsace Comte consort de Vermandois

Raoul II de Vermandois meurt en 1167 ou le 24 octobre 1168.

Il est inhumé à Longpont dans l'Aisne.

Raoul II de Vermandois n'a pas d'enfant.

Élisabeth de Vermandois devient comtesse de Vermandois et de Valois.

Par son mariage, Philippe Ier d'Alsace devient Comte de Vermandois.



Mort d'Élisabeth de Vermandois

Élisabeth de Vermandois meurt le 28 mars 1183. Éléonore de Vermandois, sœur d'Élisabeth, qui a testé en faveur de Philippe II Auguste, réclame son héritage. Philippe Ier d'Alsace conserve l'héritage d'Élisabeth aux dépens d'Éléonore.



Bataille d'Issoudun

Rattachement du Vermandois à la couronne de France

Traité de Boves

Rattachement à la couronne des comtés d'Amiens, de Montdidier et des châtellenies de Roye et de Thourotte

Un coup de main de Philippe II Auguste sur Issoudun lui permet d'imposer sa volonté et d'acquérir une partie du Vermandois.

Philippe II Auguste sort vainqueur du conflit avec la coalition fomentée par Philippe Ier d'Alsace, Comte de Flandre depuis 1180. Philippe Ier d'Alsace est obligé de céder l'héritage d'Élisabeth de Vermandois à Philippe II Auguste.

Philippe II Auguste obtient, au traité de Boves de 1185, le rattachement à la couronne des comtés d'Amiens, de Montdidier et des châtellenies de Roye et de Thourotte.



Ferrand de Flandre et Jeanne de Constantinople prisonniers

Traité du Pont-à-Vendin

Pendant leur retour en Flandre, les nouveaux époux sont capturés par le cousin de Jeanne, Louis VIII le Lion, fils aîné de Philippe II Auguste.

Son but est de récupérer un grand morceau de territoire comprenant l'Artois qu'Élisabeth de Vermandois avait apporté en dot à la Flandre. Jeanne et Ferrand cèdent Aire-sur-la-Lys et Saint-Omer, par le traité du Pont-à-Vendin, le 24 février 1211.

Jeanne et Ferrand rejoignent dans une alliance contre la France les vieux alliés de Baudouin VI de Hainaut : Jean-Sans-Terre et Othon IV de Brunswick.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !