Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 1709 - le dernier en 1762



Naissance d'Élisabeth Ire de Russie

Elisabeta ou Ielizaveta Petrovna ou Élisabeth Ire de Russie, dite la Clémente, naît à Kolomenskoïe le 18 (calendrier julien) ou le 29 décembre 1709, fille de Pierre Ier de Russie et de Catherine Ire de Russie.

Kolomenskoïe est un parc et un village ancien avec plusieurs églises orthodoxes, situé à 10 km au sud du centre de Moscou.



Mariage de Pierre Ier de Russie avec Catherine Ire de Russie

Pierre Ier de Russie épouse en 1712 Catherine Ire de Russie. Leurs enfants sont :



Louis Ier d'Orléans Colonel général de l'Infanterie

Projet de mariage de Louis Ier d'Orléans

En 1721, Louis Ier d'Orléans devient Colonel général de l'Infanterie.

À fin 1721, l'ambassadeur de France en Russie essaie de conclure une alliance entre Louis Ier d'Orléans et Élisabeth Ire de Russie, une fille de Pierre Ier de Russie, la future impératrice Élisabeth.

Outre l'obstacle de la religion, une telle union peut passer pour une mésalliance, même pour un arrière-petit-fils de France qui, en cette qualité, doit se contenter du prédicat d'Altesse Sérénissime.

Catherine Ire de Russie, entre en pourparlers avec la Cour de Versailles pour marier Élisabeth Ire de Russie à Louis XV, mais André Hercule de Fleury est hostile à un rapprochement avec la Russie.


Élisabeth Ire de Russie - portrait par Charles Amédée Philippe van Loo

Anna Léopoldovna Régente de Russie

Burckhardt Christoph von Münnich Premier Ministre

Élisabeth Ire de Russie Impératrice de Russie

Le Comte Bestoujev-Rioumine Chancelier

Anna Léopoldovna démet Ernst Johann von Biron et s'octroie la régence de la Russie le 9 novembre 1741.

Elle confie le gouvernement au feld-maréchal Burckhardt Christoph von Münnich, brillant militaire, à qui elle octroie le titre de Premier Ministre.

Burckhardt Christoph von Münnich édicte un Règlement des fabriques qui contractualise les relations entre les propriétaires et leurs ouvriers et réglementant la journée de travail, limitant la durée du temps de travail.

Néanmoins, des dissensions apparaissent entre les ministres, compromettant la stabilité et le crédit du gouvernement.

Anna Leopoldovna remplace bientôt Burckhardt Christoph von Münnich par Andreï Ivanovitch Osterman.

L'empereur en titre Ivan VI de Russie est alors un nourrisson.

Cependant, frivole, adonnée à ses amants, notamment le comte de Lynar, critiquée pour son entourage Allemand, son mépris affiché pour l'armée et les dissensions qui se font jour dans son entourage et ses ministres, Anna Léopoldovna devient impopulaire, notamment au sein de la noblesse.

Un sentiment national antiallemand réapparaît. L'opinion publique se tourne vers Élisabeth Ire de Russie jugée plus russe.

Aidée et encouragée par le Comte de Lestocq, médecin français, et le marquis de La Chétardie, l'ambassadeur de France, Élisabeth Ire de Russie fomente un coup d'État.

Le 6 décembre 1741 (25 novembre 1741 du calendrier julien), Élisabeth Ire de Russie marche à la tête du régiment Préobrajensky contre le Palais d'Hiver.

Elle fait arrêter Anna Leopoldovna, Antoine-Ulrich de Brunswick-Bevern, son mari, et sa belle-famille. Ils sont enfermés dans une forteresse d'abord en Lettonie puis à Kholmogory dans la région d'Arkhangelsk, où, coupés du monde, ils connaîtront solitude et privations.

Élisabeth Ire de Russie se fait proclamer Impératrice de Russie.

Elle parle couramment le français et un peu l'allemand.

Une fois sur le trône elle s'appuya sur le comte Bestoujev-Rioumine, son chancelier, pour diminuer l'influence germanique qu'elle remplace par celle de la France.



Pierre III de Russie pressenti comme Roi de Finlande

Pierre III de Russie est pressenti pour devenir Roi de Finlande en 1742, mais cela restera sans suite.

En 1742, Élisabeth Ire de Russie, sœur de sa mère, fait mander Pierre III de Russie à Saint-Pétersbourg car elle veut en faire son héritier.

Il se rend malgré lui à à Saint Petersbourg.

Pierre III de Russie s'ennuie vite de Kiel et déteste sa nouvelle patrie.

Son enfance trop dure a fait de lui un personnage instable. L'un de ses loisirs est de torturer des chiens et des chats et de s'amuser des réactions horrifiées de sa femme et de ses courtisans.


Louise-Ulrique de Prusse

Mariage d'Adolphe-Frédéric Ier de Suède avec Louise-Ulrique de Prusse

Anne Amélie de Prusse, plus douce et plus jolie, est choisie par l'ambassadeur de Suède pour épouser Adolphe-Frédéric Ier de Suède.

Frédéric II de Prusse, son frère, appuie au début Anne Amélie de Prusse, au caractère plus doux et donc soumise aux intérêts de la Prusse.

Louise-Ulrique de Prusse, sa sœur, l'en dissuade en lui représentant qu'elle devra abandonner le calvinisme pour le luthéranisme.

Anne Amélie de Prusse refuse ce mariage.

Louise-Ulrique de Prusse se convertit sans scrupule.

Adolphe-Frédéric Ier de Suède épouse le 17 juillet 1744 à Drottningholm à Stockholm le samedi 29 août 1744 Louise-Ulrique de Prusse, fille de Frédéric-Guillaume Ier de Prusse. Leurs enfants sont :

Frédéric II de Prusse appuie finalement ce mariage.

Ce mariage est aussi soutenu par Élisabeth Ire de Russie.

Louise-Ulrique de Prusse pousse en vain Adolphe-Frédéric Ier de Suède à rétablir l'absolutisme et à mettre fin au pouvoir sans partage du parlement.

Louise-Ulrique de Prusse est cultivée et teint une cour de bon goût dans son palais de Drottningholm.



Jean-Claude-Louis de Quélen Capitaine d'une compagnie

Naissance de Paul Ier de Russie

Pavel I Petrovitch ou Paul Ier de Russie naît à Saint-Pétersbourg le 1er octobre 1754, fils de de Catherine II de Russie.

Il est plus que probable que cet enfant ne soit pas le fils de Pierre III de Russie.

Son père est plutôt Saltykov un des amants qui aurait pu être donné à Catherine II de Russie par Élisabeth Ire de Russie, la tsarine elle-même, soucieuse de voir naître un héritier.

Paul Ier de Russie appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Romanov (Holstein-Gottorp-Romanov) issue de la première branche de la Maison de Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg.

Il est élevé par Nikita Panine.


Pierre III de Russie - par Lucas Conrad Pfandzelt

Mort d'Élisabeth Ire de Russie

Pierre III de Russie Empereur de Russie

Catherine II de Russie assigné à résidence

Élisabeth Ire de Russie meurt à Saint-Pétersbourg le 5 janvier 1762 ou le 25 décembre 1761 du calendrier julien.

Pierre III de Russie devient Empereur de Russie le 5 janvier 1762.

Il est le premier souverain russe de la branche de Holstein-Gottorp, branche qui reprend le nom de Romanov.

Les armées russes assiègent Berlin.

Frédéric II de Prusse, complètement vaincu, songe au suicide et la Prusse s'attend à être partagée entre les vainqueurs.

Mais Pierre III de Russie est un admirateur inconditionnel de Frédéric II de Prusse.

Il change immédiatement de politique étrangère et d'alliance, en stoppant la participation russe à la Guerre de Sept-Ans.

Tous les territoires conquis sont évacués et rendus sans contrepartie à Frédéric II de Prusse, au grand dam de l'armée russe.

Un traité de paix est signé le 5 mai 1762.

Pierre III de Russie promet de se joindre à Frédéric II de Prusse dans sa guerre contre l'Autriche.

Un traité d'alliance est signé le 16 juin 1762.

Pierre III de Russie s'apprête à déclarer la guerre au Danemark afin de s'emparer du Schleswig et de l'annexer à son duché du Holstein.

Pierre III de Russie assigne Catherine II de Russie à Peterhof et part rejoindre ses troupes à Kronstadt.

En quelques mois, Pierre III de Russie réussit à se faire détester de tous ceux qui pourraient lui être favorables à la cour de Russie.

Un premier oukase oblige l'armée à se vêtir d'uniformes prussiens.

Un second oblige les popes à se couper la barbe et à s'habiller comme des pasteurs protestants.

Les icônes sont enlevées des églises et les biens du clergé orthodoxe sont confisqués.

Un dernier oukase contente une partie de la noblesse car il met fin au service militaire perpétuel de cette classe en vigueur depuis Pierre Ier de Russie. Désormais, les nobles ne sont plus obligés de servir l'État, sauf en temps de guerre. Les tsars suivants n'oseront pas abroger ce dernier oukase.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !