Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 175 - le dernier en 1943



Mort du Pape Soter

Éleuthère Pape

Soter meurt en 175. Il est fait Saint.

Nous possédons à l'heure actuelle les fragments d'une lettre que lui a adressée l'évêque de Corinthe, Denys. Celui-ci remercie Sôter pour les dons que la communauté chrétienne de Rome vient d'envoyer aux pauvres de Corinthe. On attribue à Sôter, sans doute à tort, une lettre sur le montanisme et sur la prédestination.

Éleuthère devient le 13e Pape en 175. Il est originaire de Nicopolis d'Épire. C'est un évêque grec, diacre à Rome à l'époque d'Anicet. C'est par lui que saint Irénée achève sa liste des papes.


Victor Ier Pape

Mort du Pape Éleuthère

Victor Ier Pape

Selon la tradition catholique, Éleuthère meurt le 24 mai 189. Il est fait Saint.

L'essentiel de son action apostolique se déroule en querelles avec les multiples sectes gnostiques qui se sont multipliées tels les marcionites, les valentiniens, les montanistes avec lesquels il opte pour une grande sévérité après avoir longtemps fait preuve de mansuétude. Il reçoit du roi d'Édesse, petit royaume périphérique et allié à l'empire romain, Abgar IX, une demande de missionnaires sans que l'on sache trop quelle réponse est apportée par Éleuthère.

Victor Ier devient le 14e Pape en 189. Selon le Liber Pontificalis Victor est berbère, originaire d'Afrique du Nord, un des rares papes africains du catholicisme, mais saint Jérôme en fait un authentique romain.


Dernière Communion et Martyr de Saint-Denis - Retable de Saint Denis - par Henri Bellechose - 1416

Mort de Saint-Denis

Mort de Saint-Rustique

Mort de Saint-Éleuthère

Denis (Dionysius) fait partie d'un groupe de 7 évêques envoyés par Rome pour évangéliser la France vers 250.

Saint-Denis fonde plusieurs églises en France.

Lorsque Saint-Denis arrive à Paris, il y a de nombreuses conversions au christianisme au point que les prêtres des autres religions s'en inquiètent et demandent l'intervention de l'empereur qui envoie des troupes à Paris.

Pendant la persécution de Valérien, Saint-Denis, Saint-Rustique et Saint-Éleuthère, sont arrêtés dans une carrière du faubourg Saint-Jacques avec de nombreux chrétiens.

Ils sont incarcérés dans la prison de Glaucus (située au niveau de l'actuel marché aux fleurs sur l'île de la Cité).

Ils sont présentés au prévôt Sisinnius Fesceninus, qui leur demande de se soumettre à l'autorité de l'empereur.

Ils sont torturés à la pointe amont de l'île.

Les 3 prêtres refusent.

Ils sont condamnés à être décapités devant le temple de Mercure, à l'extérieur de la ville, au sommet de la butte Montmartre (mons Martyrum).

Les soldats renonçant à monter jusqu'au sommet exécutent leurs victimes à mi-chemin de la pente, au niveau de l'actuelle rue Yvonne-le-Tac dans le XVIIIe arrondissement.

Une fois décapité, saint Denis se relève et continue à grimper la butte, guidé par un ange.

Sa tête sous le bras, il traverse Montmartre par le chemin qui sera nommé rue des Martyrs.

Il fait une pause pour laver sa tête à une source puis poursuit sa route jusqu'à l'actuelle ville de Saint-Denis, à 6 km, où il tombe finalement aux pieds de la veuve Catulla, une femme pieuse originaire de la noblesse romaine.

Celle-ci le fait enterrer selon les rites chrétiens et du blé pousse immédiatement sur sa tombe.

Selon certains textes, il semble qu'un bon nombre de chrétiens soient massacré dans la ville et alentours au moment de l'exécution de Saint-Denis



Mariage de Martin de Metz avec Béatrice d'Ardennes

Martin de Metz épouse Beatrix ou Béatrice d'Ardennes. Leurs enfants sont :



Robert-Jean de Vogüé Résistant

Arrestation de Robert-Jean de Vogüé

En 1943, membre de Saule, sous-réseau d'Éleuthère dans la Marne, Robert-Jean de Vogüé anime le groupe CDLL d'Épernay, aux côtés de son secrétaire Henri Fignerol, de Frère Birin et de Maurice Germain.

Le 24 novembre 1943, Robert-Jean de Vogüé est arrêté par la Gestapo dans le bureau d'Otto Klaebisch, le führer du champagne, 3, boulevard Désaubeau à Reims.

Le 29 novembre 1943, Maurice Leflond, secrétaire du syndicat des cavistes lance un ordre de grève aux employés et ouvriers des sociétés vinicoles de Reims et d'Épernay pour protester contre cette arrestation.

Incarcéré à la prison de Châlons-sur-Marne, Robert-Jean de Vogüé se confie à son voisin de cellule Robert Tritant chef du groupe CDLR de Châlons, sans se rendre compte que des micros sont dissimulés dans sa cellule.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !