Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



31 événements affichés, le premier en 1254 - le dernier en 1332



Mariage d'Édouard Ier d'Angleterre avec Éléonore de Castille

Édouard Ier d'Angleterre épouse à Burgos en Espagne le 18 octobre 1254 Éléonore de Castille, fille de Ferdinand III de Castille et de Jeanne de Dammartin. Leurs enfants sont :



Mariage de Guy III de Dampierre avec Isabelle de Luxembourg

Guy III de Dampierre épouse en 1264 ou en mars 1265 Isabelle de Luxembourg (morte en 1298), fille d'Henri V de Luxembourg et de Marguerite de Bar. Leurs enfants sont :



Naissance d'Édouard II Carnavon

Édouard Ier d'Angleterre a renonce à ses expéditions en France pour mater le Pays de Galles.

Immédiatement après la conquête du pays de Galles, Édouard II Carnavon ou Caernarvon, naît à Caernarfon le 25 avril 1284, fils du roi Édouard Ier d'Angleterre et d'Éléonore de Castille.



Mariage de Philippe IV le Bel avec Jeanne Ire de Navarre

Philippe IV le Bel Roi de Navarre

Philippe IV le Bel Comte de Champagne

Rattachement de la Champagne et la Navarre à la France

Philippe IV le Bel épouse à Paris le 16 août 1284 Jeanne Ire de Navarre, fille d'Henri III de Champagne. Leurs enfants sont :

Jeanne Ire de Navarre apporte la Navarre et la Champagne à Philippe IV le Bel qui devient Roi consort de Navarre, sous le nom de Philippe Ier de Navarre, et Comte de Champagne.

La Champagne et la Navarre sont ainsi définitivement rattachées au royaume de France.

Cela place le Barrois dans le voisinage immédiat du domaine royal.

Philippe IV le Bel devient propriétaire du fief de Château-Porcien par son mariage.



Traité de Salisbury

Édouard Ier d'Angleterre envisage de marier Marguerite Ire d'Écosse avec Édouard II Carnavon, son fils et héritier.

Édouard Ier d'Angleterre demande au Pape les dispenses nécessaires à l'union le 10 mai 1289.

Le 20 septembre 1289 Robert Bruce le Compétiteur ou Robert V de Bruce, qui est un des héritiers potentiels du trône d'écosse réunit ses alliés dans son château de Turnberry.

Le 27 septembre 1289, John Comyn l'Ancien et les évêques William Fraser de Saint-Andrews et Robert Wischard de Glasgow, tous trois Gardien de l'Écosse, ratifient le traité de Salisbury qui prévoit l'union de la jeune Marguerite Ire d'Écosse avec Édouard II Carnavon.



Édouard II Carnavon Comte de Ponthieu

Édouard II Carnavon devient Comte de Ponthieu en 1290.



Traité de Birgham

En 1290, Édouard Ier d'Angleterre met à profit l'instabilité potentielle en Écosse.

Il signe avec les lords, les Gardiens de l'Écosse, le traité de Birgham, promettant de marier Édouard II Carnavon, son fils, à Margaret Eriksdottir.

Ce traité crée une union entre l'Écosse et l'Angleterre.

Les Écossais insistent sur le fait que le traité préserve l'Écosse en tant que pays distinct de l'Angleterre ainsi que son droit, ses lois, ses libertés et ses coutumes.



Conquête de la Flandre par Philippe IV le Bel

Bataille de Furnes

Guy III de Dampierre Prisonnier

Guy III de Dampierre tente de marier sa fille Philippine (morte prisonnière à Blois en 1306) à Édouard II Carnavon. Cela sert de prétexte à l'intervention militaire de Philippe IV le Bel, son suzerain.

Édouard Ier d'Angleterre est sur le continent, où il aide ses alliés flamands contre les Français.

Philippe IV le Bel envoie Robert II d'Artois et Louis de France combattre en Flandre.

Les Français sous le commandement de Charles Ier de Valois, sont victorieux sur les Anglais à Furnes le 20 août 1297.

Édouard de Savoie fait ses premières armes en Flandre pour Philippe IV le Bel.

Louis Ier de Bourbon fait ses premières armes à la bataille de Furnes contre les Flamands. Il y fait preuve d'une grande bravoure, contribuant à la victoire tout en arrachant à l'ennemi le corps de son cousin Philippe d'Artois, fils de Robert II d'Artois, mortellement blessé.

Guy III de Dampierre qui a pris le parti de ses tisserands, foulons et autres drapiers, est attiré et emprisonné à Paris. Jean Ier de Namur est retenu captif à Paris avec Guy III de Dampierre son père.

Quand il apprend l'évolution inquiétante de la situation en Écosse, Édouard Ier d'Angleterre signe une trêve avec la France et repasse la mer.



Édouard II Carnavon Prince de Galles

Édouard II Carnavon est le premier héritier d'Angleterre à porter le titre de Prince de Galles en 1301.



Mort d'Edmond Mortimer 2e baron de Wigmore

Roger Ier Mortimer Baron Mortimer

Edmond Mortimer meurt en 1304.

Roger Ier Mortimer lui succède et devient 3e baron Mortimer.

Roger Ier Mortimer, son fils, est placé sous la protection de Pierre Gaveston, le favori d'Édouard II Carnavon, prince de Galles, par Édouard Ier d'Angleterre.



Fête des cygnes

Roger Ier Mortimer est armé chevalier lors de la Pentecôte, le 22 mai 1306, par Édouard Ier d'Angleterre.

L'adoubement eut lieu en l'Abbaye de Westminster et est connu sous le nom de la Fête des cygnes, tous les chevaliers présents faisant leurs vœux au-dessus de deux cygnes.

259 autres jeunes hommes sont adoubés en même temps que Roger Ier Mortimer, dont Édouard II Carnavon, alors prince de Galles.

Après la cérémonie, se tient un immense banquet dans la Grand-Salle de Westminster.



Enguerrand III de Marigny président de la Chambre des Comptes de Normandie

En 1306, Enguerrand III de Marigny est envoyé pour présider la Chambre des Comptes de Normandie.

Enguerrand III de Marigny reçoit de Philippe IV le Bel de nombreux présents, mais aussi une pension d'Édouard II Carnavon.

Cultivé et adroit, Enguerrand III de Marigny est l'homme qu'il faut pour servir les plans de Philippe IV le Bel, dont il a la confiance. Enguerrand III de Marigny partage la haine que s'attire le roi dans l'opinion publique en dévaluant la monnaie.

Enguerrand III de Marigny est l'agent de Philippe IV le Bel dans le conflit qu'il a avec Louis Ier de Nevers, fils de Robert III de Flandre, emprisonnant Louis et forçant Robert à abandonner Lille, Douai et Béthune.


Édouard II Carnavon - Histoire de l'Angleterre de Cassel - 1902

Mort d'Édouard Ier d'Angleterre Roi d'Angleterre

Édouard II Carnavon Roi d'Angleterre

Édouard II Duc de Guyenne

Reconquête de l'Écosse

Édouard Ier d'Angleterre meurt près de Carlisle le 7 juillet 1307.

Édouard Ier d'Angleterre a plus d'habileté militaire et politique que son père. Guerrier indomptable, Édouard Ier d'Angleterre, conquérant du Pays de Galles et de l'Écosse, écrase toute opposition à son règne, et part plusieurs fois en croisade. En Angleterre, il est surnommé "Longshanks" (à cause de sa taille) et "Hammer of the Scots" (le marteau des Écossais).

Édouard II Carnavon devient Roi d'Angleterre et Duc de Guyenne en 1307.

Édouard II Carnavon a une réputation d'homosexuel avec des mignons comme Piers Gaveston et Hugues le Despenser.

Édouard II Carnavon laisse Hugues le Despenser gouverner à sa place.

Profitant de la mort d'Édouard Ier d'Angleterre, Robert Ier Bruce défait les Anglais dans plusieurs batailles et se rend maître de presque toute l'Écosse.

Entre l'automne 1307 et l'été 1308, Robert Ier d'Écosse mène campagne contre ses ennemis du nord de l'Écosse.



Mariage d'Édouard II Carnavon avec Isabelle de France

Tournoi de Boulogne-sur-Mer

Après de longues négociations, en vertu du traité de Montreuil-sur-Mer, Édouard II Carnavon épouse à Boulogne-sur-Mer le 25 janvier 1308 Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel et de Jeanne Ire de Navarre. Leurs enfants sont :

Amédée V de Savoie assiste à ce mariage.

Louis Ier de Bourbon se fait remarquer en remportant avec Jean Ier de Clermont, son frère, Comte de Charolais, les prix du tournoi de Boulogne-sur-Mer organisé en l'honneur de ce mariage.

Louis Ier de Bourbon est choisi peu après pour accompagner Isabelle de France à son couronnement, en compagnie de Charles Ier de Valois.



Intervention d'Édouard II Carnavon en Écosse

Édouard II Carnavon n'intervient en Écosse qu'à partir de 1310.



Naissance d'Édouard III d'Angleterre

Édouard III d'Angleterre naît le 13 novembre 1312, fils d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France.



Procès pour le village de Saint-Sardos

Le village de Saint-Sardos qui est dans la juridiction d'Édouard II Carnavon, Duc d'Aquitaine, comporte un prieuré bénédictin.

L'abbaye de Sarlat, la maison mère du prieuré, est-elle en dehors de cette juridiction.

En 1318, l'abbé demande au Parlement de Paris d'exclure Saint-Sardos de la juridiction d'Édouard II Carnavon, Duc d' Aquitaine.

Il propose également d'y construire une bastide.

À cette époque, la monarchie française a augmenté graduellement son autorité aux dépens des nobles.

Un de ses principaux outils dans ce processus est le Parlement de Paris.

Lorsque les gens y font appel, leurs possessions sont mises sous la protection directe de la couronne.

Ceci affaiblit le pouvoir de la noblesse sur leurs propres terres.



Naissance d'Aliénor d'Angleterre

Éléonore ou Aliénor d'Angleterre naît à Woodstock dans l'Oxfordshire le 18 juin 1318, fille d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France.

On lui donne le prénom de sa grand-mère paternelle, Éléonore de Castille.

Son père donna 333 £ pour la placer au couvent.



Hommage de Édouard II Carnavon à Philippe V le Long

Le 29 juin 1320, Philippe V le Long reçoit Édouard II, Roi d'Angleterre, son beau-frère, en la cathédrale d'Amiens pour l'hommage simple pour le duché de Guyenne, le comté de Ponthieu et Montreuil-sur-Mer.



Bataille de Blackmore

Jean Comte de Richemont prisonnier

Indépendance de l'Écosse

Robert Ier d'Écosse vainc les Anglais à la bataille de Blackmore en 1321.

Jean, Comte de Richemont qui sert Édouard II Carnavon est fait prisonnier.

Édouard II Carnavon doit se résoudre à rendre son indépendance à l'Écosse.



Naissance de Jeanne d'Angleterre

Jeanne d'Angleterre naît en 1321, fille d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France.



Jugement pour le village de Saint-Sardos

Le procès concernant le village de Saint-Sardos avance lentement.

En décembre 1322, le Parlement de Paris tranche en faveur de l'abbé et exclut Saint-Sardos de la juridiction d'Édouard II Carnavon.



Pillage de Saint-Sardos

Le 15 octobre 1323, un sergent royal arrive à Saint-Sardos et prend possession du site au nom de la Couronne.

Les propriétaires fonciers locaux ne sont pas très heureux. Ils craignent que la nouvelle bastide attire des colons de leurs propres domaines et diminuent ainsi leurs propres revenus.

Dans la nuit suivant l'arrivée du sergent, Raymond-Bernard de Montpezat, un propriétaire foncier gascon, fait brûler le village et pendre l'officier royal.

Édouard II Carnavon n'a pas besoin d'une crise diplomatique avec la France.

Dès qu'il connait la nouvelle, il envoie une lettre présentant ses excuses et proclamant son innocence. Il n'est pas cru.

Ralph Basset, sénéchal de Gascogne, le plus haut fonctionnaire anglais en France, rencontre Raymond-Bernard de Montpezat seulement 2 jours avant la destruction du village.

Le gouvernement français l'accuse d'avoir autorisé le crime. Il est probablement coupable.



Guerre du Saint-Sardos

Ralph Basset est rappelé en mars 1324.

En avril 1324, une ambassade, menée par Edmond de Woodstock, Comte de Kent, et l'archevêque de Dublin, est envoyée en France avec instructions de négocier un arrangement aussi paisible que possible.

Charles IV le Bel rassemble son armée aux frontières de l'Aquitaine en juin 1324.

Les ambassadeurs sont reçus fraîchement à Paris et promettent que Raymond-Bernard de Montpezat sera livré.

Ils vont alors à Bordeaux pour exécuter l'accord.

Là ils apprennent que l'affaire provoque beaucoup d'indignation dans la noblesse locale. Edmond de Woodstock change d'avis et décide de résister.

Les fonctionnaires français s'en retourne les mains vides.

De nouveaux ambassadeurs anglais sont envoyés, mais trop tard.

Charles IV Le Bel prononce la confiscation de la Guyenne.

En août 1324, Charles Ier de Valois, à a tête de 7 000 hommes, envahit l'Aquitaine.

Louis Ier de Bourbon et Ferry IV de Lorraine participent à cette expédition. Ils sont aidés de nobles locaux tel Gaston II de Foix.

Charles II d'Alençon y fait ses premières armes sous les ordres de Charles Ier de Valois, son père, et montre à son premier siège un grand courage qu'il poussa jusqu'à une aveugle témérité.

Les garnisons anglaises sont squelettiques voire inexistantes.

Charles de Valois balaye la région et finit la guerre en moins de 6 semaines.

La plupart des villes se rendent immédiatement.

Louis Ier de Bourbon prend ainsi aux Anglais Montségur, Sauveterre, Cour-Saint-Maurice et Agen.

La résistance la plus forte vient d'Edmond de Woodstock, à La Réole, qui parvient à résister quelques semaines avant de se rendre.

Une trêve est négociée qui se transforme rapidement en fin du conflit.

Hugh le Despenser est forcé d'envoyer Isabelle de France, Reine d'Angleterre, pour conclure la paix avec Charles IV le Bel, son frère.

Elle emmène Édouard III d'Angleterre, son fils, à qui Édouard II Carnavon a transmis l'Aquitaine et le Ponthieu.

Les Français se satisfont du détachement de l'Agenais de l'Aquitaine, plutôt que de la confiscation du duché entier.



Fuite d'Isabelle en France

En 1325, Isabelle de France, Reine d'Angleterre, délaissée par Édouard II Carnavon, s'enfuit en France avec Édouard III d'Angleterre, son fils.


Roger Mortimer et Isabelle de France (manuscrit du XIVe siècle) Supplice d'Hugues le Despenser - manuscrit de Froissart

Retour d'Isabelle de France en Angleterre

Abdication d'Édouard II Carnavon

Isabelle de France et Roger Ier Mortimer Régents

Mort d'Hugues le Despenser

Mort d'Edmund FitzAlan 2e comte d'Arundel

Le 2 octobre 1326, Isabelle de France et Roger Ier de Mortimer reviennent en Angleterre aidés par Edmond de Woodstock.

En 1326, Jean de Hainaut est aux côtés d'Édouard III d'Angleterre.

Henry de Lancastre est l'un des principaux responsable de la déposition d'Édouard II Carnavon.

Édouard II Carnavon abdique et est emprisonné au château de Berkeley.

Hugues le Despenser, Mignon d'Édouard II Carnavon est capturé, en même temps que lui.

Il est reconnu coupable de haute trahison et condamné à être Hanged, drawn and quartered, expression utilisée jusqu'en 1870 dans le code pénal anglais décrivant les supplices subis : la pendaison, l'infamie d'être traîné sur une claie et l'écartèlement.

Isabelle de France et Roger Mortimer gouvernent comme régents à partir de 1326.

Edmund FitzAlan reste loyal à Édouard II Carnavon. Edmund FitzAlan meurt le 17 novembre 1326, exécuté.

Hugues le Despenser meurt le 24 novembre 1326, supplicié en public.

Ses parties génitales sont coupées puis incinérées. Il est éviscéré puis exécuté.

Sa tête est exposée à Londres quelque temps.


Édouard III - Histoire de l'Angleterre de Cassel - 1902

Édouard III d'Angleterre Roi d'Angleterre

Édouard III d'Angleterre, fils d'Édouard II Carnavon, âgé de 14 ans, devient roi d'Angleterre du vivant de son père le 24 janvier 1327. Il est le premier roi à parler anglais.



Mort d'Édouard II Carnavon Roi d'Angleterre

Isabelle de France pousse Roger Ier Mortimer à donner l'ordre d'assassiner Édouard II Carnavon.

Ils prennent grand soin qu'on ne puisse établir avec certitude qu'il a été assassiné, car le meurtre d'un roi est puni par l'église.

Dans la missive "Eduardum occidere nolite timere bonum est", rédigée en latin, une virgule est délibérément omise. Or, selon la position de celle-ci dans la phrase on peut en déduire deux significations contraires.

Le 21 septembre 1327, Édouard II Carnavon, Roi déchu, est atrocement supplicié. Ses bourreaux lui empalent une barre de fer rouge dans le rectum jusqu'à ce que mort s'en suive, pour le punir de sa bisexualité.



Mariage de David II d'Écosse avec Jeanne d'Angleterre

En vertu du traité d'Édimbourg-Northampton, David II d'Écosse épouse à Lothian en Écosse le 17 juillet 1328 Jeanne d'Angleterre, la fille d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France. Ils n'ont pas d'enfant.



Mort d'Edmond de Woodstock

Edmond de Woodstock est accusé d'avoir conspiré pour faire évader le roi Édouard II Carnavon de sa prison.

Edmond de Woodstock meurt à Winchester dans le Hampshire le 19 mars 1330 décapité.

Il y a une telle opposition à son exécution qu'elle est reportée de 5 heures, parce que personne ne veut l'exécuter. Finalemnt on trouve un meurtrier qui accepte de le faire en échange de sa grâce.

Edmond de Woodstock est inhumé le 31 mars 1330 en l'église des frères dominicains de Winchester.

Les enfants et la veuve d'Edmond de Woodstock sont traités comme des membres de la famille royale.

L'exécution d'Edmond de Woodstock marque le début de la fin de la régence de Roger Ier Mortimer.



Mariage de Renaud II de Gueldre avec Aliénor d'Angleterre

Le mariage est arrangé par Jeanne de Valois (1294-1352), une cousine d'Isabelle de France, la mère d'Aliénor.

Renaud II de Gueldre, connu pour être sombre en couleur comme en caractère, est veuf de Sophia Berthout.

Renaud II de Gueldre épouse à Nimègue en mai 1332 Aliénor d'Angleterre, fille d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France. Leurs enfants sont :

Le trousseau d'Aliénor d'Angleterre contient une robe de mariée en tissu d'Espagne, des coiffes, des gants, des chaussures, un lit, des épices rares et du sucre.

Aliénor d'Angleterre est bien reçue à Gueldre.

Renaud II de Gueldre s'allie à son beau-frère Édouard III d'Angleterre dans une coalition anti-française.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !