Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1281 - le dernier en 1364



Mariage de Jean Balliol avec Isabelle de Varennes

Jean Balliol épouse le 7 février 1281 Isabelle de Varennes (vers 1260-1315) fille de Jean de Varennes, Comte de Surrey et d'Alice de Lusignan. Leurs Enfants sont :



Premier traité d'alliance de l'Écosse avec la France

Traité d'alliance de l'Écosse avec la Norvège

Les émissaires de Jean Balliol négocient un traité dans lequel les Écossais envahiraient l'Angleterre si celle-ci envahissait la France, la France aidant l'Écosse en retour. Ce traité serait scellé par le mariage arrangé entre Édouard Balliol, le fils de Jean, et Jeanne de Valois, la nièce de Philippe IV.

Le premier traité d'alliance entre les deux pays est signe avec Philippe IV le Bel, le 23 octobre 1295. Il fonde ce qu'on appellera par la suite la Vieille Alliance, en écossais "The Auld Alliance" qui durera jusqu'en 1560.

Un autre traité, avec le roi Éric II de Norvège, est également conclu, dans lequel, en échange de la somme de 50 000 pièces, la Norvège fournirait 100 bateaux de guerre pendant 4 mois de l'année, aussi longtemps que durerait le conflit entre la France et l'Angleterre.



Bataille de Bannockburn

En juin 1314, Édouard II Carnavons arrive avec une forte armée à la rescousse de la forteresse de Stirling qui menace de se rendre.

Les Anglais 3 à 4 fois supérieurs en nombre sont écrasés par les schiltrons de Robert Ier d'Écosse le 13 ou le 24 juin 1314.

Un certain nombre de nobles écossais, menés par Édouard Balliol et Henry Beaumont soutiennent les Anglais.

Robert Ier d'Écosse les prive de leurs titres et de leurs terres pour les donner à ses alliés.

Ils sont alors connus sous le nom des "déshérités" (the Disinherited).



Bataille de Dupplin Moor

En 1331, Walter Mauny accompagne Édouard Balliol pour conquérir des territoires en Écosse et se distingue à la Bataille de Dupplin Moor.



Mort de Thomas Randolf Gardien de l'Écosse

Donald Mormaer Gardien de l'Écosse

Expédition des "déshérités"

Bataille de Dupplin Moor

Édouard Balliol Roi des Écossais

Archibald Douglas Gardien de l'Écosse

Trêve entre Archibald Douglas et Édouard Balliol

Thomas Randolf, Comte de Moray, meurt le 20 juillet 1332.

La noblesse écossaise se réunis à Perth où elle élit Donald Mormaer, Comte de Mar, au poste de Gardien de l'Écosse.

Édouard Balliol rend probablement hommage en secret à Édouard III d'Angleterre, officiellement en paix avec David II d'Écosse.

Édouard lui refuse l'autorisation d'envahir l'Écosse en traversant la rivière Tweed, le traité d'Édimbourg Northampton aurait été trop visiblement rompu.

Mais il accepte de fermer les yeux sur une invasion maritime mais il les désavouera et confisquera toutes leurs terres en Angleterre si jamais ils échouent.

Le petit groupe dirigé par Édouard Balliol prend la mer depuis la rivière Humber.

Composés des nobles déshérités et de mercenaires, ils ne sont probablement pas plus de quelques centaines.

Ils débarquent à Kinghorn sur le Fife le 6 août 1332.

La nouvelle de leur avancée les précède.

Alors qu'ils marchaient sur Perth, ils trouvent sur leur chemin une vaste armée, composée principalement d'infanterie, sous le commandement de Donald Mormaer.

Lors de la bataille de Dupplin Moor, l'armée d'Édouard Balliol, dirigée par Henry Beaumont, vainc les forces écossaises, pourtant plus nombreuses.

Beaumont utilise la tactique utilisée par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, avec des chevaliers à pied au centre et des archers sur les côtés.

Pris sous une meurtrière pluie de flèches, la plupart des soldats Écossais n'atteignent pas la ligne ennemie.

Quand la massacre est finalement terminé, Donald Mormaer, Robert Bruce, un fils illégitime de Robert Ier d'Écosse, de nombreux nobles et environ 2 000 écossais ont péri.

Édouard Baliol se couronne Roi des Écossais, d'abord à Perth, puis à l'abbaye de Scone en septembre 1332.

Archibald Douglas, est promu Gardien de l'Écosse.

En octobre 1332, Archibald Douglas conclut une trêve avec Édouard Balliol afin de laisser le parlement écossais se rassembler et décider qui serait le roi.



Bataille entre Anglais et Écossais

Bataille d'Annan

Le succès d'Édouard Balliol surprend Édouard III d'Angleterre qui décide d'aller en direction du nord accompagné de son armée, craignant que l'invasion de Balliol ne se transforme en invasion de l'Angleterre par l'Écosse.

Édouard Balliol démantèle alors le gros des troupes anglaises.

Édouard Balliol va à Annan, sur la côte nord du Solway Firth.

Il rédige deux lettres publiques, dans lesquelles il affirme qu'avec l'aide de l'Angleterre, il a revendiqué une nouvelle fois son royaume, et que l'Écosse a toujours été un fief de l'Angleterre.

Il promet également :

Cependant, en décembre 1332, Édouard Balliol est attaqué par Archibald Douglas à Annan dans les premières heures de la journée.

La plupart de ses hommes sont tués, mais il réussit à s'échapper et fuit à cheval, à demi vêtu, vers Carlisle.



Siège de Berwick

En avril 1333, Édouard III d'Angleterre et Édouard Balliol établissent le siège de Berwick avec une forte armée anglaise.

Archibald Douglas tente de délivrer la ville en juillet 1333.



Bataille de Halidon Hill

Mort d'Archibald Douglas

Mort d'Alexandre Bruce

L'armée de Archibald Douglas est vaincue et lui tué à la bataille de Halidon Hill le 19 juillet 1333.

David II d'Écosse et Jeanne d'Angleterre sont envoyés en sécurité dans le château de Dumbarton, pendant que Berwick se rend et est annexée par l'Angleterre.

À ce moment, la majeure partie du territoire écossais est sous occupation anglaise.

Huit comtés des Lowlands sont cédés à l'Angleterre par Édouard Balliol.

William Montacute participe aux campagnes d'Écosse et notamment à la bataille de Halidon Hill.

Édouard III d'Angleterre donne à William Montacute le droit de revendiquer l'île de Man.

Alexandre Bruce est tué lors de cette bataille.



Traité avorté entre l'Angleterre et l'Écosse

En janvier 1336, les Écossais proposent une ébauche de traité dans lequel ils acceptent de reconnaître Édouard Balliol, âgé et sans enfant, en tant que roi si David II d'Écosse est son successeur et que ce dernier quitte la France pour vivre en Angleterre.

David II d'Écosse refuse cette proposition.



Ultime tentative d'ÉdouarBalliol pour conquérir l'Écosse

Édouard Balliol revient en Écosse peu après avec une petite force, dans une ultime tentative pour conquérir l'Écosse.

Il ne réussit toutefois à contrôler qu'une partie du Galloway, son pouvoir diminuant jusqu'en 1355.



Fin de la prétention au Trône d'Édouard Balliol

Édouard Balliol retire sa prétention au Trône en janvier 1356.



Mort d'Édouard Balliol

Édouard Balliol meurt sans enfant en 1364.

En 1364, le parlement écossais rejette la proposition de faire de Lionel d'Anvers le prochain roi, mais David II d'Écosse négocie secrètement avec Édouard III d'Angleterre sur ce point, après qu'il ait réprimé une révolte de quelques-uns de ses nobles.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !