Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 657 - le dernier en 688


Clotaire III Clotaire III Clotaire III

Mort de Clovis II

Clotaire III Roi de Neustrie et de Bourgogne

Bathilde d'Ascanie Régente Neustrie et de Bourgogne

Malgré ses 24 ans, Clovis II est dément et sujets à de fréquentes convulsions.

Quelques mois après l'exécution de Grimoald Ier de Landen, Clovis II meurt le 31 octobre 657.

Il est inhumé dans l'abbaye de Saint-Denis.

Selon la légende, il aurait été le premier roi des Francs à utiliser un char à bœufs, pour ses déplacements, alors que le roi se devait de paraître à cheval.

Le royaume est partagé entre ces fils mineurs :

Bathilde d'Ascanie, avec l'assistance des évêques, maintient pendant 10 ans les États de Clotaire III en paix.

Elle diminue les charges publiques.

Elle fonde l'abbaye de Corbie.

Bathilde d'Ascanie s'oppose à la coutume liée à l'impôt de la capitation : lorsque cet impôt payé par tête devient trop lourd pour des parents ils ont le droit de tuer leurs enfants.

Elle défend aux juifs d'acheter des enfants pour les rendre esclaves.

Elle rachète des esclaves parmi les Français chrétiens et les fait entrer dans ses couvents.

Elle fait le bien avec persévérance au milieu d'une cour que la minorité du roi dispose aux factions.



Mort d'Erchinoald Maire du palais de Neustrie

Ébroïn Maire du palais de Neustrie

Erchinoald meurt en 658.

Leudesius hérite des domaines d'Erchinoald,

Les grands de Neustrie choisissent Ébroïn, pour lui succéder.

Ébroïn se rend odieux par sa cruauté

Bathilde d'Ascanie contraint le maire du palais Ébroïn à cacher sous les plus séduisants dehors son ambition, sa cruauté et son avarice.


Childéric II

Mort de Childebert III l'Adopté

Childéric II Roi d'Austrasie

Wulfoad Maire du palais d'Austrasie

On ne sait si Childebert III l'Adopté est tué en même temps que Grimoald Ier de Landen en 657 ou s'il conserve le trône d'Austrasie avant d'être tué en 662.

En 662, les nobles d'Austrasie exigent un roi. Bathilde d'Ascanie fait placer sur le trône d'Austrasie son second fils, Childéric II, âgé de 7 ou 8 ans, avec l'accord d'Ébroïn.

Marseille échoit à Childéric II.

Wulfoad ou Vulfoald ou Wulfoald, rival des Pipinnides, est Maire du palais d'Austrasie en 662.

Marseille est la résidence des gouverneurs de la Provence. Aux VIe - VIIe siècles, ces gouverneurs administrent avec les titres divers de Patrices, Préfets, Ducs ou Comtes, mais leurs fonctions restent les mêmes.

Saint-Bonnet, l'un d'eux, interdit le premier la vente des esclaves qui était alors en usage dans la Provence.



Retraite de Bathilde d'Ascanie à l'abbaye de Chelles

Vers 665, Bathilde d'Ascanie est destituée et prend le voile à l'abbaye de Chelles. Dès ce moment, Ébroïn gouverne en maître.

Bathilde d'Ascanie adjoint à la communauté féminine de Chelles des frères pour assurer le temporel.

Elle fait bâtir une basilique dédiée à Sainte-Croix, Saint Georges et Saint- Étienne.

Bertille est née au pays de Soissons vers 650. Veuve et sans enfant, sous l'influence de Saint-Ouen, elle entre fort jeune à l'abbaye de Jouarre. Elle y est cellerière

Bathilde d'Ascanie la fait venir de Jouarre à Chelles.



Thierry III de Neustrie Roi de Bourgogne

Thierry III de Neustrie semble hériter de la Bourgogne.

Ébroïn s'emploie à rétablir l'autorité royale car elle lui semble trop soumise à la "rapacité" des Grands du royaume. Mais il est trop autoritaire et un parti d'opposition se forme, avec Saint-Léger à sa tête.



Mort de Flachoard

A la mort de Flachoard, Maire du palais de Bourgogne, Ébroïn refuse de le remplacer. Saint-Léger pousse les Bourguignons à la révolte.



Mort de Clotaire III

Thierry III de Neustrie Roi de Neustrie et de Bourgogne

Wulfoald Maire du palais de Neustrie

Clotaire III meurt sans enfants au début 673.

En 673, Ébroïn investit Thierry III de Neustrie, le troisième et plus jeune fils de Clovis II, Roi de Neustrie et de Bourgogne, sans l'accord des Grands de Neustrie.

La haine qu'on voue à Ébroïn rejaillit sur Thierry III de Neustrie.

Wulfoald est Maire du palais de Neustrie en 673.



Childéric II Roi des Francs

Ébroïn Prisonnier à Luxeuil

Thierry III de Neustrie Prisonnier à Saint Denis

Saint-Léger Prisonnier à Luxeuil

En 674, Saint-Léger, évêque d'Autun, réunit les Grands de Neustrie qui l'envoient au devant de Childéric II qui vient d'Austrasie avec une armée. Childéric est accueilli des peuples comme un libérateur.

Thierry III de Neustrie abandonne sa couronne à Childéric II qui recueille la succession de son frère Clotaire III. Childéric II devient roi des trois royaumes réunifiés : Austrasie, Neustrie et Bourgogne.

Childéric fait arrêter Ébroïn qui perd son titre de maire du palais. Childéric aurait livré Ébroïn à la mort, mais Saint-Léger obtient sa grâce et on se contente de l'envoyer au monastère de Luxeuil pour y faire pénitence.

Childéric II fait rasé son frère Thierry III de Neustrie et le fait enfermer au monastère de Saint Denis sous bonne garde, de peur qu'il ne machine quelque complot contre le royaume

La principale autorité est confiée à Saint-Léger qui obtient du roi Childéric II la promesse de respecter la coutume propre à chaque royaume et de ne pas laisser les administrateurs intervenir dans le domaine des grands.

Mais Childéric II livré à ses passions, incapable de se conduire lui-même, est bientôt fatigué des conseils de son ministre vertueux. En 674 ou 675, Saint-Léger est également envoyé à Luxeuil à cause, d'une protestation contre le mariage de Childéric II avec sa cousine.



Mort de Guérin de Vergy

Ébroïn fait lapider Guérin de Vergy vers 674 au pied de l'éperon rocheux de Vergy.


Le martyr de Saint Léger - Provenant d'une Bible datant de 1200 Clovis III - par Jean Dassier (1676-1763) -Bibliothèque nationale de France

Mort de Childéric II

Mort de Bilichilde

Chilpéric II de Francie réfugié dans un couvent

Libération d'Ébroïn et de Saint-Léger

Thierry III de Neustrie à nouveau Roi de Neustrie et de Bourgogne

Leudesius Maire du palais de Neustrie

Mort de Leudesius Maire du palais de Neustrie

Clovis III Roi d'Austrasie

Martyr de Saint-Léger

Childéric II fait attacher à un poteau, et battre comme un esclave, un seigneur bourguignon nommé Badillon ou Bodillon, pour avoir osé, dit Velly, lui présenter le danger d'un impôt excessif qu'il méditait d'établir.

Celui-ci s'unit à ceux qui, comme lui, avaient essuyé des injures personnelles, et profite d'une partie de chasse dans la forêt de Livry ou de Lognes près de Chelles en septembre 675, pour tuer Childéric II de sa propre main, tandis que les autres massacrent la reine Bilichilde, qui est enceinte, et l'aîné de ses fils, nommé Dagobert.

Childéric II est enterré dans l'église de Saint-Vincent de Paris

Chilpéric II de Francie, le plus jeune, échappe à la rage des conjurés. Il vie sous le nom de Daniel caché dans un couvent à partir de la mort de ses parents, et se fait clerc.

Avec l'aide des Austrasiens, Ébroïn et Saint-Léger s'échappent de leur prison de Luxeuil.

Thierry III de Neustrie est tiré du monastère de Saint-Denis par Saint-Léger et proclamé Roi de Neustrie et de Bourgogne.

Thierry III de Neustrie nomme Leudesius maire du palais de Neustrie.

Ébroïn forme un parti et fait assassiner Leudesius, fils d'Erchinoald, le nouveau maire du palais.

Les Austrasiens et l'ancien maire du palais Ebroïn, écartés du pouvoir, impose Clovis III, un enfant de 5 ans, sur le trône d'Austrasie, en prétendant qu'il est le fils de Clotaire III pour éviter le sacre de Dagobert II le poulain de son rival.

Vers 675, le Duc de Champagne et les Évêques de Chalons et de Valence poussés par Ébroïn, attaquent Autun.

D'après les Miracula Martialis, Loup Ier d'Aquitaine combat aux côtés de Saint-Léger contre le maire du palais Ébroïn.

Loup Ier d'Aquitaine et Saint-Léger sont défaits. Saint-Léger est fait prisonnier.

À l'instigation d'Ébroïn, les yeux de Saint-Léger sont arrachés et les orbites sont cautérisées.

Loup Ier d'Aquitaine accueille les rescapés de cette défaite.



Ébroïn à nouveau Maire du palais de Neustrie

Ébroïn saccage les provinces qui refusent de reconnaître Clovis III.

Voyant qu'il était très peu soutenu, Ébroïn renonce à soutenir Clovis III.

En échange, Ébroïn amène Thierry III de Neustrie à lui rendre la charge de maire du palais de Neustrie.

En 676, sitôt ses privilèges retrouvés, Ébroïn abandonne Clovis III et le dépose. Il est sans doute envoyé dans un monastère.

L'Aquitaine se détache dès lors du royaume franc

Loup Ier d'Aquitaine continue la lutte contre Ébroïn et est grièvement blessé à Limoges en 676.

L'Austrasie, refusant de reconnaître Ébroïn, se dote d'un autre maire du palais.

Il règne avec l'aide de Wulfoad.



Mort de Garin

Nouveau Martyr de Saint-Léger

En 677, Saint-Léger est amené au palais du roi avec son frère Garin, qu'Ebroïn a exilé.

Comme il répond avec calme et sagesse aux insultes d'Ébroïn, Ébroïn ordonne que Garin soit écrasé à coups de pierres, et que le saint évêque soit mené une journée entière, nu-pieds, dans le lit d'un fleuve qui coule sur des pierres très aiguës.

Apprenant qu'au milieu de ces tourments, Saint-Léger loue Dieu, Ébroïn lui fait couper les lèvres et arracher la langue.



Mort de Saint-Léger

Ébroïn persuade Thierry III de Neustrie que Childéric II a été assassiné à l'instigation de Saint-Léger.

L'évêque est encore arrêté.

Il est dégradé et condamné à l'exile à Fécamp.

Près de Sarcing ou Sarcinium en Artois, il est mené dans une forêt sur l'ordre d'Ébroïn et meurt le 2 octobre 679 décapité.

Vindicien a le courage de censurer vivement Thierry III de Neustrie.



Mort de Dagobert II Roi d'Austrasie

Thierry III de Neustrie Roi des Francs

Pépin II de Herstal Maire du palais d'Austrasie

Dagobert II supprime à son maire du palais Pépin II de Herstal le droit de gouverner à sa place.

Il s'oppose au désir d'indépendance des nobles et à l'expansion de l'église romaine.

La capitale mérovingienne est établie à Stenay.

Cette politique suscite un complot instigué par le maire du palais Pépin II de Herstal (ou, selon certains historiens, par le maire du palais de Neustrie, Ébroïn).

Le 23 décembre 679, au cours d'une partie de chasse en forêt de Woëvre (proche de Stenay), Dagobert II s'endort près d'une fontaine.

Sa garde s'étant éloignée sur ordre, l'un des serviteurs de Dagobert II le tue d'un coup de lance dans l'œil ; son escorte le retrouve cloué à un arbre.

Son assassin serait ensuite revenu à Stenay pour exterminer tous les membres de la famille royale.

La légende raconte que Gisèle de Rhedae s'aide d'hommes dévoués pour organiser le voyage de son fils Sigisbert IV jusqu'au comté de Razès, au sud de la Gaule, dans la place forte wisigoth de Rhedae.

Dagobert II est enterré dans la basilique Saint-Rémi de Stenay.

Thierry III de Neustrie est couronné roi des Francs en 679.

En 679 ou 680, Pépin II de Herstal devient maire du palais d'Austrasie à Herstal, une ville située sur la Meuse limitrophe de Liège. C'est pourquoi on le nomme Pépin II de Herstal.



Bataille de Rethel

Mort de Martin de Laon

Ébroïn tente de négocier avec Pépin II de Herstal, sans succès.

En 680, Ébroïn tente de s'emparer du royaume au nom de Thierry III de Neustrie.

Ébroïn bat Pépin II de Herstal à Rethel (à Latofao, aujourd'hui Laffaux, entre Soissons et Laon). Pépin II de Herstal parvient à s'enfuir.

Martin de Laon, frère de Pépin II de Herstal, est exécuté, sur l'ordre d'Ébroïn.



Mort de Ébroïn Maire du palais de Neustrie

Waratton Maire du palais de Neustrie

Ébroïn meurt en 681, tué par Ermenfroi ou Ermenfred, un fonctionnaire du fisc qu'il avait dépouillé de ses biens.

Son meurtrier trouve refuge chez Pépin II de Herstal à la cour de l'Austrasie

Pendant sa carrière, Ébroïn fut violent et despotique, et a voulu imposer l'autorité de la Neustrie sur la Bourgogne et l'Austrasie.

Waratton devient Maire du palais de Neustrie en 681.

Les grands du royaume de Neustrie se réunissent et choisissent pour succéder à Ébroïn son parent Waratton, un seigneur de faible pouvoir, afin de garder leur indépendance.

Il est cependant un important propriétaire foncier dans la région de Rouen.

Il gouverne au nom de Thierry III de Neustrie.

Normalement la loi franque prévoit qu'il venge le meurtre de son prédécesseur, ce qui signifie attaquer l'Austrasie, qui protège le meurtrier, mais Waratton préfère faire la paix avec l'Austrasie, gouvernée par Pépin II de Herstal.

La situation est assez délicate car les deux royaumes bien que gouvernés par deux maires du palais le plus souvent ennemis, ont le même roi, Thierry III.



Cession d'une villa de Lagny-le-Sec

Une charte du 30 octobre 688 concernant la réversion au trésor royal d'une villa à Lagny-le-Sec dans le pays de Meaux indique qu'elle a successivement appartenu à Ébroïn, Waratton et Giselmar.

Pour qu'elle se soit transmise d'Ebroin à Waratton, il faut que Waratton soit l'héritier, donc le parent proche d'Ebroïn.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !